Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Vos photos sont-elles belles ? attirent-elles beaucoup de likes ? Doit-on renoncer à la recherche de la beauté en photographie? Certaines personnes soutiennent cette idée, pour ma part, je pense que ce serait une erreur. Voici pourquoi.

Nous cherchons tous à capturer de belles images, et pour y parvenir nous appliquons toutes les techniques de composition que nous connaissons.

Nous synthétisons les éléments qui doivent entrer dans le cadre, supprimons les distractions, appliquons le nombre d’or et recherchons des couleurs qui ressortent ou se fondent les unes dans les autres. Nous réchauffons les paysages, lissons la peau et prenons des photos lorsque le soleil est bas à l’horizon.

Cependant, dans sa poursuite de la beauté, la photographie est en décalage avec la plupart des établissements d’art.

Qu'est-ce que la beauté ?

La description de la beauté varie quelque peu d’un dictionnaire à l’autre : « La qualité d’être agréable aux sens, ou à l’esprit », « une combinaison de qualités, telles que la forme, la couleur, qui plaît aux sens esthétiques, en particulier à la vue », « la qualité d’être agréable, en particulier à regarder, ou quelqu’un ou quelque chose qui procure un grand plaisir, surtout quand on le regarde ».

En remontant dans le temps jusqu’à Platon et Aristote, en passant par Descartes, Hume et Kant, jusqu’aux philosophes d’aujourd’hui, la nature de la beauté a toujours été débattue.

Les arguments sont fascinants et dépassent le cadre de cet article. Mais je vais m’en tenir à la conception de la beauté comme une qualité intrinsèque sur laquelle la plupart des gens s’accordent, et qui n’a pas besoin de preuves pour exister.

Par exemple, qui ne serait pas d’accord pour dire que le lever et le coucher de soleil sont beaux ? Nous n’avons pas besoin d’une formation artistique pour le savoir.

De même, les chatons, les roses, les chants de la plupart d’oiseaux sont considérés comme beaux, et peu de gens seraient en désaccord avec celà.

Ainsi, en tant que photographes, nous essayons d’utiliser nos compétences pour capturer cette beauté. Nous rendons nos images attrayantes, en utilisant toutes les techniques à notre disposition pour mettre en valeur les beaux aspects de l’image.

Pourquoi une photo doit être belle-3

La photographie n'est pas en phase avec le courant artistique dominant

À quelques exceptions près, jusqu’à la fin des années 1800, les artistes rendaient leurs œuvres belles. Je ne parle pas seulement de la peinture, mais aussi de la musique, de la danse, de la sculpture, de la poterie et de tout autre média créatif.

Dans l’art occidental en particulier, peu importe que les œuvres d’art dépeignent quelque chose d’horrible, elles sont invariablement rendues attrayantes pour l’œil humain. Prenez, par exemple, les peintures représentant la guerre d’indépendance américaine ou les guerres napoléoniennes. Ou encore, les œuvres d’art chrétiennes de la Renaissance représentant des martyrs. Des actes véritablement horribles, odieux, qui nous retourneraient l’estomac si nous en étions les témoins directs, ont été magnifiquement peints.

Bien que la guerre et la mort soient davantage représentées en Europe et en Amérique du Nord que dans de nombreuses autres cultures, l’embellissement de l’horreur n’était pas limité à l’Occident. Des parchemins du treizième siècle au Japon représentaient des images de guerre. L’art aztèque montre des sacrifices humains, et l’art chinois et indien n’est pas exempt de représentations d’effusions de sang.

L'arrivée de la laideur grand public

Avec l’arrivée dess progrès du XXe siècle, l’art et le design occidentaux ont changé. La beauté, tant dans l’art que dans le design, a perdu du terrain, remplacée par quelque chose de plus sévère.

Le fauvisme, le cubisme, l’expressionnisme abstrait, le pop art et le dadaïsme, pour n’en citer que quelques-uns, fuient la beauté. L’architecture et la musique ont connu un changement similaire.

Peu de bâtiments construits au cours des cent dernières années ont le même attrait esthétique que ceux construits auparavant. La musique moderne, aussi agréable soit-elle, ne peut que rarement être qualifiée de belle.

Pourtant, la beauté reste au premier plan de la photographie. Les paysages, la mode, les natures mortes, les mariages, la faune et la flore, la macro, et surtout l’omniprésente photographie d’autoportrait, tentent tous de montrer leurs sujets de manière attrayante.

Les photos sont conçues pour séduire le spectateur. La beauté est donc la règle en photographie. Il existe une grande différence entre la photographie et les autres arts.

Pourquoi les photos restent-elles belles sur un fond de laideur ?

La plupart des photos sont belles, alors que la plupart des œuvres d’art ne le sont pas. Pourquoi ? Tout d’abord, la photographie commerciale a pour but de vendre des produits, et la laideur ne fait pas vendre.

Même les produits les plus utilitaires sont photographiés de manière à ce qu’ils paraissent attrayants. Ensuite, il y a la vanité.

Les gens veulent se montrer beaux aux yeux du monde. Ainsi, le talent du photographe de portrait ou de mariage consiste à transformer les gens en déesse de beauté. Troisièmement, les humains sont câblés pour être attirés par la beauté.

Une très bonne raison d'embellir vos photos

En outre, les photographes dépeignent une vision du monde plus proche de celle de l’œil humain, ce qui réduit les possibilités de représentations moins réalistes. Par conséquent, comme le monde est un endroit magnifique à contempler, les photos sont aussi belles.

Il existe des exceptions, tant dans l’art que dans la photographie. Il existe encore de belles créations artistiques, notamment dans l’art brut. Par ailleurs, on ne qualifierait pas de belles les photos de guerre de Robert Capa ou de Don McCullin.

La photographie est-elle une forme d'art inférieure ?

Cela nous amène à nous demander si la plupart des photos ne sont pas en décalage avec l’art traditionnel, et donc inférieures à celui-ci ? Ou bien cette tendance à la laideur dans l’art est-elle éphémère ? Personnellement, et je connais des artistes qui ne seront pas d’accord avec moi, je pense que c’est la deuxième option.

La photographie est la principale gardienne d’une tradition d’art magnifique qui remonte à des milliers d’années. Le désir de laideur dans l’art du siècle dernier est une aberration qui, espérons-le, sera balayée.

Pourquoi nos photos devraient être belles

Le passage de la laideur à la beauté est plus qu’une simple question d’esthétique.

La nature est belle, et en ce moment, tous les écosystèmes de notre planète sont menacés de destruction. Chaque jour, on estime que 150 à 200 espèces sont menacées d’extinction.

La pollution et les niveaux élevés de gaz nocifs modifient la fine couche bleue de notre atmosphère. Les déchets plastiques polluent les réserves d’eau, les océans et empoisonnent notre chaîne alimentaire.

Pour couronner le tout, des animaux rares sont prélevés dans la nature et traités comme s’ils n’avaient aucune importance, et leurs virus se transmettent à l’homme, causant des souffrances indicibles.

La photographie qui dépeint les merveilles du monde naturel constitue une prise de position en faveur de notre belle planète.

En revanche, les animaux mutilés dans du formol, les représentations grotesques de visages aux couleurs discordantes, les coups de pinceau peu réfléchis auxquels les pseudo-intellectuels hochent la tête en faisant semblant de discerner un sens plus profond, les bâtiments insipides produits en série avec du plastique et des meubles en pin séché à la va-vite, les rythmes sans musique : cette tendance incessante à la laideur ne choque plus, mais immunise les gens contre tout ce qui est répugnant. Il faut certainement balayer tout cela et réintégrer la tradition de la beauté dans notre culture.

Pourquoi nos photos devraient être belles

Bien qu’il soit parfois nécessaire que l’art choque par sa laideur, on en abuse ; nous y sommes immunisés. Jamais auparavant il n’a été aussi nécessaire d’embrasser et de respecter le beau.

Alors, si l’humanité apprécie à nouveau la beauté, peut-être que la jeune pousse du monde de l’art, la photographie numérique, sera le fer de lance de ce changement.

Vous aimerez aussi ...