Voici quelques  erreurs les plus communes en photographie animalière et comment les éviter lors de votre prochaine escapade dans un zoo ou un parc.

La photographie animalière est un genre photographique très populaire, bien que ce ne soit pas le plus facile à maîtriser.

Les sujets sont rapides, timides et difficiles à capturer, la précision et la patience sont indispensables, donc ce n’est pas fait pour tout le monde. C’est pourquoi nous avons dressé une liste de cinq erreurs courantes et donné des conseils pour les éviter.

1. Votre sujet paraît trop petit dans le cadre

Photographie-Animalière-Commettez-5-Erreurs2

Les animaux sauvages prennent facilement peur, dès lors, il est hors de question de se rapprocher d’eux.

le résultat, c’est souvent des photos d’animaux sauvages noyés dans leur environnement, le sujet a l’air minuscule et perdu dans son environnement.

Il n’y a rien de mal à réaliser un portrait environnemental de votre animal, mais la plupart du temps, vous aurez envie de prendre des photos qui remplissent le cadre et qui révèlent un regard perssant.

Pour cela, vous allez avoir besoin d’un téléobjectif (200 mm +) qui vous permettra d’observer votre animal de près tout en restant à bonne distance.

Si vous ne voulez pas vous fier à des objectifs très longs, passez plutôt une demi-heure supplémentaire à vous rapprocher du sujet.

Pensez à investir dans un équipement de camouflage ou de dissimulation, qui vous permettra de travailler plus près de votre sujet sans l’effrayer.

2. Vous n'avez pas fait vos leçons

Il est important de comprendre votre sujet, de savoir où le trouver et à quel moment de la journée, si vous désirez prendre une photo d’animaux sauvages de haut niveau.

Où est-ce qu’on trouve votre sujet ? De quoi se nourrit-il ? Á quel moment de la journée sont-ils les plus actifs et pour votre propre sécurité, il est important de savoir comment ils réagiront si jamais ils vous percevaient comme une menace.

3. Vous manquez de patience

Photographie-Animalière-Commettez-5-Erreurs2

La photographie animalière n’est pas quelque chose que l’on peut faire en quelques clichés improvisés car, comme nous l’avons dit, les animaux/oiseaux prennent facilement peur et certaines espèces peuvent mettre un certain temps à s’habituer à votre présence.

Restez immobile, ne bougez pas et soyez aussi discret que possible. Même si vous utilisez un camouflage, il faudra encore un certain temps pour que votre sujet se sente à l’aise, donc la patience est de mise.

Si vous photographiez des oiseaux dans votre jardin, pensez à installer votre cachette la veille, afin que les visiteurs de votre jardin s’habituent.

4. Le sujet est flou

Photographier Les Oiseaux De Jardin

Posez votre téléobjectif sur un monopode ou un trépied pour éviter que le tremblement de l’appareil ne gâche vos prises de vue et assurez-vous que vous utilisez une vitesse d’obturation suffisamment élevée pour figer le mouvement.

Même les petits oiseaux de jardin se déplacent beaucoup plus vite que vous ne l’imaginez, surtout lorsqu’ils sont à l’arrêt, alors que leur tête ne cesse de bouger.

Vous constaterez également que la profondeur de champ est limitée lorsque vous utilisez des ouvertures plus grande, alors assurez-vous que votre sujet est suffisamment net.

 En augmentant la sensibilité ISO, vous obtiendrez une ouverture plus petite, mais faites attention au bruit.

Faites un zoom avant pour avoir un aperçu qui vous permettra également de vérifier la netteté de votre sujet.

5. Vous avez manqué la composition

Photographie-Animalière-Commettez-5-Erreurs3

Tout comme dans une photo normale, pensez toujours à votre composition avant de prendre votre photo.

 Attendez que la tête de l’animal se tourne vers l’appareil photo ou du moins que son visage soit visible. S’il regarde vers le bord du cadre, assurez-vous qu’il y a assez d’espace devant lui pour regarder, surtout s’il est en mouvement.

Là encore, il est important d’être patient et de se préparer à prendre plus de mauvaises photos que de bonnes, car les animaux sauvages sont imprévisibles. Attendez-vous a avoir des photos gâchées par des battements d’ailes, des tours de tête et d’autres mouvements.

Vérifiez que vous n’avez pas coupé une queue ou une aile avec le bord du cadre et essayez d’éviter autant que possible les compositions centrées car elles ont souvent peu d’intérêt.

Vous aimerez aussi ...