Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Si votre objectif c’est de photographier les animaux dans leur environnement naturel, vous aurez besoin d’un objectif et d’un boîtier approprié , la photographie animalière ça ne s’improvise pas!

Sauf si c’est pour aller faire des photos au zoo, rien ne vaut un bon vieux téléobjectif  qui permet de focaliser sur les détails, de mieux « séparer » les plans, d’avoir une plus faible profondeur de champ, et de photographier au loin sans déranger les animaux.

Cependant, lors de l’achat de votre téléobjectif pour photo animalière, vous devez tenir compte d’un certain nombre de critère. La stabilisation d’image est importante car pour des photos prise au loin, la moindre vibration suffit à rendre l’image floue.

Ensuite vient de bonne performances en basse lumière, surtout si vous prévoyez de photographier des oiseaux en forêt là où les arbres empêchent la lumière du soleil de pénétrer.

En fin et non des moindres, la connaissance de la faune que vous désirez photographier, car en animalier le matériel ne suffit pas. L’animalier ça fait rêver mais c’est un exercice des plus difficiles.

Le seul inconvénient des télé objectifs c’est leur poids. Trop lourds, ils nécessitent parfois un trépied. Néanmoins, cet effort est bien récompenser, car au bout, c’est une qualité d’image que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Pour débuter, un 150-600 n’est pas mal. Mais pour apprendre c’est bien de commencer par du moyen, ça vous permettra d’acquérir méthode et réflexes pour améliorer votre pratique. Si dans quelques années l’exercice vous convient toujours, vous pourrez toujours investir dans du matériel nettement plus performant.

Donc un 70-300 c’est parfaitement jouable. Si on est patient, attentif et qu’on soigne sa post-production. Pour les oiseaux, viser loin c’est mieux. Sauf si vous faites de l’affût. Donc plutôt 200-500.

Si la majorité des Super-téléobjectifs professionnels sont indéniablement excellents, ils restent inaccessibles aux amateurs passionnés de photographie animalière. Ma tâche ici est de vous proposer les Super-téléobjectifs offrant le meilleur rapport qualité / prix et pour un budget raisonnable. J’espère que cela vous aidera à faire le bon choix.

Les Meilleurs Objectifs Pour Photos Animalières

Les Meilleurs Objectifs Nikon Pour Photos Animalières

Le Nikon AF-S Nikkor 80-400mm f/4,5-5,6G ED VR est un excellent choix pour les photographes qui recherchent une portée plus importante que celle offerte par un 70-200mm, sans toutefois renoncer au champ de vision grand-angle offert par ce dernier.

L’optique offre un rapport de reproduction maximal de 1,5x et une mise au point à 1,75 m du plan focal au minimum avec AF et à 1,50 m en manuel : et ce à toutes les focales.

Le Nikon AF-S Nikkor 80-400mm f/4,5-5,6G ED VR est compatible avec les téléconvertisseurs 1,4x en conservant l’AF, et à f/8 avec un boîtier adéquat. Avec une allonge maximale de 560 mm sur un capteur plein format et 840 mm une fois monté sur un boîtier DX. Ce qui en fait un excellent candidat pour la photo animalière.

Le zoom est stabilisé et motorisé (SWM) et dispose d’un verrou de barillet pour le transporter en toute sécurité. Vous pouvez l’utiliser avec ou sans trépied, selon votre convenance.

La formule optique est riche en verre avec 20 éléments répartis en 12 groupes, incluant 4 lentilles ED, une Super ED, et d’autres traitées Nanocristal. Le diaphragme est circulaire et compte 9 lamelles, et on utilisera des filtres de 77 mm.

Nikon-D7100-Sample-36

C’est le seul objectif économique de Nikon capable d’atteindre une longueur focale de 400 mm sans téléconvertisseur. C’est un objectif très polyvalent avec une très grande plage de zoom, qui peut être très utile pour photographier des animaux très craintifs. Enfin, c’est une optique assez légère que l’on peut tenir à la main sur une longue distance.

Le Nikon 200-500mm VR est le plus abordable des super téléobjectifs Nikon à offrir une portée de plus de 300 mm.

Les amateurs de photographie animalière qui ne peuvent investir dans les modèles pros comme les 80-400mm et 200-400mm Nikon peuvent se contenter de cet objectif.

La stabilisation propose un mode Sport pour les sujets rapides, une spécificité qui lui permet d’offrir le même niveau de rapidité que lorsque le mode VR est désactivé.

L’autofocus Nikon 200-500 mm n’est pas terrible. Mais il n’est pas impressionnant non plus. Il est lent, surtout en basse lumière (quand il a tendance à chasser).

LIRE  Meilleurs Trépieds Pas Chers

D’autre part, la qualité de l’image est agréablement surprenante :

photo-oiseau-prise-avec-Nikon 200-500mm f/5.6E VR
D3400: 500mm (750mm equivalent), f/5.6, 1/800s, ISO 200.

Cet objectif est très net, même à l’extrémité de la plage focale.il donne des résultats de qualité professionnelle, et c’est ce qui compte.

J’aime aussi la flexibilité qu’offre l’énorme plage de focales. Cela signifie que vous n’avez pas à vous soucier de traîner plusieurs objectifs. Vous avez tout dans un seul objectif.

Cet objectif est parfait pour ceux qui recherchent un téléobjectif économique – et qui sont prêts à supporter un autofocus un peu lent.

Sur un boîtier DX (capteur APS-C), ce téléobjectif avec diaphragme électromagnétique à 9 lamelles , motorisation autofocus SWM, stabilisation VR,  distance minimale de mise au point de 2.2m et blocage de zoom pour le transport, cadrera comme un 300-750 mm.

Si vous êtes un photographe animalier sérieux, vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer le Nikon 400mm f/2.8 E.

Avec son ouverture maximale très lumineuse de f/2.8 et sa construction optique avancée, cette optique permet d’isoler des sujets avec une très faible profondeur de champ et un excellent bokeh. C’est l’outil idéal des photographes animaliers qui recherchent les meilleures performances.

Le 400 mm f/2,8 est parfaitement compatible avec les téléconvertisseurs 1,4x; 1,7x et 2x. C’est l’un, sinon l’objectif le plus polyvalent de la gamme.

Même en plein cœur de l’action, le mode SPORT permet d’obtenir une image de visée stable et une cadence de prise de vue maximale presque aussi rapide que lorsque la réduction de vibration est désactivée

Le traitement au fluor offre une protection contre la poussière, les taches et l’humidité sans sacrifier la qualité d’image. Deux lentilles en fluorine améliorent les performances optiques et réduisent le poids pour offrir une maniabilité optimale.

Dire que le Nikon 400mm f/2.8E FL VR est bon serait un euphémisme – il est stupéfiant !

Pour comprendre de quoi je parle, jetez un coup d’œil  à l’image ci-dessous d’un grand-duc d’Amérique prise par John Lawson :

Nikon 400mm f2.8E 3
NIKON D800E @ 400mm, ISO 500, 1/250, f/11.0

Les Meilleurs Objectifs Canon Pour Photos Animalières

L’EF 100-400MM F/4,5-5,6L IS II USM est idéal pour les photographes de vie sauvage qui ne veulent emporter qu’un seul téléobjectif avec eux. C’est le modèle parfait pour photographier la faune

Sa plage de zoom 100-400 mm, vous permet d’atteindre les sujets les plus éloignés et de vous adapter rapidement à des situations toujours changeantes.

Grâce à sa conception optique en cristal de fluorine et en verre à dispersion ultra-faible (UD), L’EF 100-400MM F/4,5-5,6L IS II USM garantit des images précises et à contraste élevé.

Le stabilisateur d’image à trois modes prévient le flou dû aux secousses de l’appareil photo, pour des prises de vue nomades avec des vitesses d’obturation jusqu’à 4 fois plus faibles que la normale.

Un diaphragme à 9 lames permet de contrôler la profondeur de champ et d’obtenir un arrière-plan flou. Vous permettant ainsi de démarquer davantage votre sujet.

Pour éviter les reflets inutiles de l’objectif et le flou de mouvement, il bénéficie d’un revêtement Air Sphere. De plus, cet objectif est étanche à la poussière et à l’humidité, ce qui le rend parfait pour les prises de vue en extérieur, quel que soit la météo.

Les Meilleurs Objectifs FujiFilm Pour Photos Animalières

Si vous êtes à la recherche d’un téléobjectif standard pour photographier la faune, le Fujifilm XF 55-200mm f/3.5-4.8 R LM OIS est fait pour vous.

 La conception optique de cet objectif lui permet d’éliminer les distorsions chromatiques. Il produit également des images nettes et un excellent contrôle de la profondeur de champ.

Un revêtement spécial Super EBC protège en outre les photos contre les reflets de l’objectif ou les flous subtils. Quant à la portée du zoom, elle n’est pas la plus grande, mais elle fournit les bases de la prise de vue au grand-angle et au téléobjectif.

Naturellement, cet objectif XF 55-200 mm est doté d’une réduction des vibrations de 4,5 IL et d’un système autofocus silencieux.

La stabilisation réduit les vibrations de l’appareil vous permet d’avoir des photos d’animaux sauvages nettes et précises. L’autofocus est silencieux et s’adapte rapidement au changement de situation.

Et parce que vous êtes un passionné de la faune, vous passerez un certain temps dans la nature et vous trouverez peut-être le poids de cet objectif très convenable.

Si vous avez trouvé le précédent objectif intéressant, mais désirez passer à la vitesse supérieure, voici le Fujifilm XF 100-400mm f/4.5-5.6 R LM OIS WR.

C’est l’optique de référence pour faire de la photo animalière. Mais moi, je l’utilise pour un peu tout, pas que pour la photo animalière. Je l’ai utilisé en portrait, puisque c’est une optique qui permet d’avoir des bokehs et des flous d’arrière-plan qui sont magnifiques et ultra-doux. Pour détacher son sujet, rien de plus génial.

LIRE  Les meilleures cartes mémoires Compact Flash (CF) pour appareils photo reflex numériques

Les Fujinon sont les optiques les plus haut de gamme que Fujifilm sache faire. Le XF est la marque des objectifs hautes performances de la gamme X.

Cette optique, comme son nom l’indique R LM OIS WR : possède une bague d’ouverture (R) ; un moteur autofocus performant (LM); OIS; une stabilisation de chez Fujifilm (OIS) et est tropicalisée (WR)

Cependant, c’est une optique qui de par son ouverture glissante 4.5-5.6 a besoin de beaucoup de lumière. Donc si vous êtes dans le noir, c’est la catastrophe. Vous allez monter tout de suite très haut dans les iso, d’autant plus que c’est une optique qui nécessite des vitesses d’obturation assez longue.

L’autre inconvénient, c’est l’absence de butées sur la bague d’ouverture et sur la bague de mise au point qui est d’ailleurs très douce et très agréable. C’est vraiment incroyable qu’on ait une optique à ce prix qui ne soit pas graduée.  

C’est une optique qui pique assez fort; la qualité des photos très bonnes. Pas besoin de se mettre à 1 ou 2 stops d’ouverture pour avoir le meilleur piquet. Dès le début, l’ouverture est très bonne et on profite tout de suite d’un bokeh très prononcé, très crémeux. La qualité du bokeh est vraiment très intéressante sur cette optique.

Comme les boîtiers de la série X sont équipés de capteurs APS-C avec un facteur de recadrage de 1,5, il procurera un équivalent 150 mm à 600 mm. Ce n’est donc  pas seulement un simple téléobjectif, mais un super-téléobjectif.

Allez quelques photos exemples pour vous illustrer ce XF-100/400.

Fujifilm XF 100-400mm R LM OIS WR-image
Fujifilm XF 100 400mm R LM OIS WR image

Meilleur Objectif Sony Pour Photos Animalières

Le Sony FE 70-200mm f/2.8 GM OSS appartient à la gamme G Master, avec une ouverture constante f/2,8, diaphragme 11 lamelles, stabilisation optique programmable, protection tous temps, autofocus SSM flottant, encombrement constant… il a peu à envier a ses équivalents reflex.

Ce 70-200 mm dispose d’une ouverture constante lumineuse f/2,8 associée à un diaphragme circulaire à 11 lamelles. Monté sur un hybride Sony 24 x 36 mm, il devient donc une arme redoutable pour réaliser des effets de bokeh très marqués – un must pour la photographie de la vie sauvage.

L’objectif jouit, dans l’ensemble, d’un beau comportement cohérent en fonction des focales et des ouvertures. Le niveau de piqué des images produites est impressionnant (surtout au centre).

Le vignetage est maîtrisé, les distorsions, discrètes et les aberrations chromatiques presque absentes. La qualité de construction est parfaite et la stabilisation optique particulièrement efficace. Bref, cet objectif fera le bonheur des amateurs de photo de sport ou de photo animalière.

Les Meilleurs Objectifs Tiers Pour Photos Animalières

Véritable référence, le Tamron SP 150-600 mm se met au service du photographe animalier : furtif grâce à son AF ultrasonique, il permet de photographier avec assurance les sujets les plus éloignés et les plus rapides.

Le système de stabilisation VC permet au photographe d’effectuer des prises de vue en mode « filé » à main levée (que la fonction VC soit en position ON ou OFF).

Cependant, l’atout majeur de cette optique est sa large bague de mise au point qui permet au photographe animalier d’être rapide et réactif tout en prenant du plaisir dans le maniement de son téléobjectif.

Cet objectif utilise une lentille XLD très performante, en combinaison avec l’élément LD, la lentille XLD offre plus de contraste et plus de brillance. Cela réduit efficacement l’aberration chromatique gênante des téléobjectifs et offre une netteté optimale même sur les côtés.

Grâce à un moteur autofocus à ultrasons performant, la mise au point est rapide, précise et quasiment silencieuse. C’est l’une des meilleures otions pour la photographie animalière.

Si on ajoute ses incroyables performances optiques et sa tropicalisation, le Tamron SP 150-600 mm représente le meilleur choix et le meilleur compromis dans la catégorie des super téléobjectifs polyvalents.

En fonction du revendeur et de la monture choisie (disponible en monture Canon EF, Sony A, Nikon F, Pentax K), cet objectif se trouve généralement entre 80 et 110 €. Difficile de faire mieux !

Néanmoins, si le prix est intéressant, le principal avantage du téléobjectif est bien son zoom 70-300 mm. Mieux encore, une position proxiphotographie 1:2 est disponible pour plus de polyvalence.

La construction optique composée de 13 éléments répartis en 9 groupes a peu évolué au fil des différentes versions. Le diaphragme est composé de 9 lamelles et l’ouverture minimale est de f/32.

Le diamètre de 76,6 mm et la longueur de 116,5 mm ne rendent pas le Tamron AF 70-300 mm f/4-5,6 Di LD Macro 1:2 particulièrement compact.

On peut relever l’absence de la stabilisation, sacrifiée sur l’autel tarifaire. Un regret notable pour une focale qui monte jusqu’à 300 mm.

LIRE  Top 10 : Meilleurs Appareils Photo Reflex pour Débutants

L’optique n’est pas fameuse; le piqué est en retrait et franchement mou; mais à ce prix, il est difficile de dire non.

Un autre objectif tiers, le Sigma 70-300mm f/4-5.6 APO, est spécialement axé sur la couleur. Cet objectif est dénommé APO en raison de la présence de lentille apochromatique. Leur avantage par rapport aux éléments achromatiques est qu’il offre une meilleure correction des couleurs sous différents éclairages.

De plus, cet objectif dispose d’une large gamme de 70 à 300 mm, couvrant tout, du grand angle au téléobjectif. Vous pouvez zoomer au loin pour capturer une magnifique photo de faune, ou bien zoomer de près sur un insecte.

De plus, le Sigma 70-300 mm est doté d’un diaphragme à 9 lamelles qui vous permet de contrôler la profondeur de champ. Un avantage non négligeable en photographie de la faune et de la flore, car vous pouvez ainsi faire varier la profondeur du paysage qui entoure votre sujet.

De plus, l’objectif possède plusieurs couches de revêtement qui protègent vos images des reflets et des distorsions chromatiques, tout en améliorant le contraste des tons. Enfin, il est doté d’un moteur autofocus intégré, ce qui le rend compatible avec n’importe quel appareil photo.

Netteté et piqué sont, dans l’absolu, de bonne qualité, du moins jusqu’à 200mm. On peut même affirmer que c’est un très bon niveau pour un zoom de cette amplitude,

Monté sur un boîtier APS-C, il permet de disposer de longues focales (équivalent 105-450mm en format 24×36 sur Pentax, mais aussi sur Nikon et Sony à condition de disposer de la monture adéquate).

Il s’ouvre alors à des domaines photographiques où il est nécessaire d’être situé relativement loin du sujet photographié. Ce sera toutefois insuffisant pour la véritable photo animalière.

Non pas tellement en raison de la focale (450mm en APS-C, cela commence à être « honorable », même si 600mm voire 800mm sont préférables), mais plutôt en raison de la faible ouverture à la plus longue focale.

En effet, à f/5.6 au mieux, faire la mise au point en basse lumière (sous-bois, par exemple) peut présenter de grandes difficultés. De plus, à cette ouverture, l’autofocus risque de fonctionner de façon aléatoire. Il faudra dès lors se satisfaire de ce que ce Sigma peut offrir.

Comment bien choisir son objectif pour photographie animalière

La plupart des objectifs pour photographie animalière sont des téléobjectifs, et la plupart des téléobjectifs sont des zooms. Cela signifie qu’en tournant une bague sur votre objectif, vous pouvez zoomer et vous rapprocher de votre sujet.

L’inconvénient des zooms est qu’en raison de leur polyvalence, ils ont tendance à être moins efficaces en basse lumière. C’est pourquoi les professionnels préfèrent souvent des objectifs à focale fixe.

Les objectifs à focales fixes ne vous permettent pas de zoomer, mais offrent une meilleure qualité d’image en basse lumière, ce qui peut faire une énorme différence en photographie animalière.

La longueur focale

Tous les objectifs de cette liste ont une longueur focale qui varie entre 55 et 600 millimètres. Cette mesure indique à partir de quelle distance un objectif peut cadrer un sujet.

Les téléobjectifs ont une longueur focale de 50 mm ou plus – plus le chiffre est élevé, plus on peut se rapprocher d’un animal sans bouger. Les objectifs très longs sont généralement coûteux et nécessitent l’utilisation d’un trépied, mais ils vous permettent également d’éviter de déranger les animaux et de rester à une distance de sécurité si vous photographiez des animaux sauvages qui peuvent être dangereux.

POIDS

Les téléobjectifs professionnels sont souvent très lourds, parfois même plus lourds que l’appareil photo lui-même. De nombreuses options s’offrent aux photographes qui préfèrent un appareil léger.

Cependant, en ce qui concerne les téléobjectifs, la taille et le poids sont un bon indicateur de qualité. Si vous débutez, un objectif de milieu de gamme fera parfaitement l’affaire dans la plupart des cas.

Une fois que vous vous êtes spécialisé dans un type de sujet particulier – qu’il s’agisse d’insectes, d’oiseaux, de poissons ou de grands mammifères – vous devrez peut-être passer à un objectif mieux adapté à vos besoins. En ce qui concerne le poids, n’oubliez pas que vous devrez souvent emporter un trépied solide avec vous.

La tropicalisation

La tropicalisation protège votre équipement de la poussière, de l’humidité et des faibles précipitations. Bien qu’elle ne soit pas essentielle, c’est une caractéristique pratique si vous prévoyez de passer de nombreuses heures à l’extérieur ou dans un endroit très humide.

Vous aimerez aussi ...