Grâce aux meilleurs scanners pour films négatifs vous pouvez  facilement numériser vos films 35 mm, diapositives et films cinématographiques à l’ère de l’internet.

Si vous avez commencé la photographie avant la révolution du numérique, il est fort probable que vous ayez dans vos archives de vieux négatifs qui prenne déjà de la poussière.

C’est le moment de faire entrer vos vieux clichés dans l’ère du numérique afin de les partager facilement en ligne avec vos amis et votre famille, ou tout simplement pour revivre quelques souvenirs?

Pour numériser de vielles photos, rien de mieux qu’un bon vieux scanner ordinaire, c’est plus rapide et plus efficace (il existe d’excellentes imprimantes tout-en-un pas chers qui feront l’affaire). Mais si vous désirez obtenir de meilleurs résultats, il est préférable de numériser le négatif d’origine.

Vous pouvez le faire à l’aide d’un scanner conventionnel; mais vous obtiendrez de bien meilleurs résultats en utilisant un scanner dédié.

Il est possible de numériser très rapidement vos films à l’aide d’un scanner pour négatif bon marché. Mais cela se fera au détriment de la qualité.

Avec un modèle haut de gamme par contre, vous prendrez plus de temps, mais vous obtiendrez en retour  des résultats stupéfiants.

Pour vous faciliter la tâche, nous vous avons concocté une liste des meilleurs scanners pour négatifs.  Vous y trouverez des scanners pour tous les budgets et pour tous vos besoins.

Tous ces scanners permettent de numériser des négatifs 35 mm en couleur et en noir et blanc. Certains scanners conventionnels sont capables de numériser des films moyen format, alors que d’autres sont capables de numériser des films cinématographiques 8 mm.

Si toute cette nostalgie vous fait regretter l’époque de la photographie argentique, eh bien, elle est toujours d’actualité !

 Vous pouvez vous procurer des pellicules 35 mm, des pellicules moyen format et même des pellicules grand format. Consultez notre guide sur les meilleurs films du marché.

Il existe également de bon appareils photo argentiques, consultez notre guide sur les meilleurs appareils photo argentiques.

Les meilleurs scanners pour films en 2020

scanners resolution max type de film nécessite un ordinateur
7200 dpi
35mm
oui
7200 dpi
35mm
Oui
12800 dpi
35mm et 120/220 format moyen
Oui
12800 dpi
35mm,120/220 moyen format; 5 x 4"; jusqu'à 8 x 10"
Oui
3600 dpi
35mm
Oui

14 megapixels (22MP en extrapolation)

35mm;126; 110; Super 8; 8mm film
Non
3.53 megapixels
Super 8 & 8 cine film Normal
Non

Quel est donc le meilleur scanner pour négatifs ?

Pour l’instant, nous pensons que c’est l’OpticFilm 8100 de l’expert en numérisation de films Plustek : il permet une récupération phénoménale des détails, et est soutenu par un excellent logiciel de numérisation, en plus son prix est raisonnable. Nous l’adorons.

Mais si vous recherchez un appareil capable de numériser plusieurs films, ainsi que des photos et des documents, le scanner V550 d’Epson est un excellent choix.

Le Plustek OpticFilm 8100 est le bébé de la gamme OpticFilm, mais malgré cela, il peut se prévaloir d’une résolution de 7200 dpi.

C’est aussi un véritable scanner optique pour film négatif et non pas seulement un simple capteur pour appareil photo numérique intégré dans un scanner.

En effet, le 8100 n’est pas un démon de la vitesse. Il prend à peu près 4 minutes pour numériser chaque image d’un film 35 mm.

Cependant, 3 600 dpi c’est plus que suffisant pour la plupart des films et vous aurez une image numérisée en 1 minute 20 secondes.

plustek 8100
1. Plustek OpticFilm 8100

Même si la face ventrale  intègre un bouton QuickScan qui permet de numériser et d’enregistrer automatiquement une image sur le bureau de votre ordinateur, il est préférable de charger le logiciel SilverFast qui offre des options de numérisation complètes et permet d’amélioration les images avant la numérisation.

Même en utilisant les paramètres par défaut et en scannant à 3 600 dpi, le 8100 offre une numérisation de haute qualité. Il vous permet également de numériser l’intégralité du cadre du film sans recadrage excessif.

N’eut été sa finition noire, il aurait été facile de le confondre à son petit frère le 8100. Á l’intérieur, ils sont presque identiques.

Rien de mal à cela, ça veut tout simplement dire que vous bénéficierez d’une qualité de numérisation optimale, à condition d’être prêt à attendre un peu lorsque vous utilisez la résolution maximale de 7200 dpi.

Il n’y a vraiment qu’une seule caractéristique clé qui sépare le 8200i SE du 8100, c’est son canal infrarouge interne qui combinée à la fonction intelligente SilverFast iSRD, détecte et suprime la poussière et les rayures sur la surface des négatifs et des diapositives – un avantage intelligent.

L’inconvénient ? Selon l’endroit où vous achetez, le 8200i SE peut coûter environ 40 % de plus que le 8100, ce qui le rend moins intéressant. Mais si vous scannez régulièrement plusieurs négatifs susceptibles de nécessiter un dépoussiérage et un effacement des rayures, le 8200i SE peut vous faire gagner du temps et dans ce cas mérite son prix.

Il existe également un Plustek OpticFilm 8200i Ai, un modèle phare qui ajoute un logiciel d’étalonnage des couleurs au scanner, utile pour la numérisation des films couleur – bien qu’il coûte plus cher.

Les scanners conventionnels sont traditionnellement considérés comme une alternative plus polyvalente mais moins efficace qu’un scanner dédié au film. Cependant, notre expérience avec le V550 a été très positive.

Il est bien sûr capable de scanner des photos et des documents, mais il prend également en charge des bandes de film de 35 mm, les diapositives 35 mm et les films moyen format 120/220.

La résolution peut aller jusqu’à 12 800 dpi, mais lors de nos tests, 3 200 dpi nous a semblé largement suffisent; avec des images numérisées équivalentes à environ 12,2 Mpx.

 

Epson V550
Epson V550

Vous pensez certainement que le fait de pouvoir disposer deux bandes de film de 35 mm (12 poses) à la fois permet de numériser plus rapidement; mais le V550 Photo numérise chaque image individuellement – bien qu’automatiquement – et prend environ une minute par image à 3 200 dpi.

La numérisation avec la technologie Digital ICE qui élimine les traces de poussière, les rayures et les empreintes de doigts n’ajoute qu’environ 20 secondes par image.

Les résultats sont meilleurs que ceux observés avec l’ OpticFilm 135 de Plustek, avec une récupération des détails plus élevée, et une amélioration des couleurs et des contrastes par défaut.

Cependant, le V550 ne rivalise pas avec l’Opticfilm 8100 dans la récupération des détails. Il corrige également un peu plus chaque image, sans pour autant être trop sévère.

Situé au sommet de la gamme Epson, le V850 Pro s‘adresse tout particulièrement aux fanatiques de cinéma qui souhaitent obtenir la meilleure conversion possible en images numériques.

Son prix très attractif est le résultat d’un système à double lentille qui sélectionne automatiquement la lentille adéquate, avec une résolution optique jusqu’à 4 800 dpi pour la numérisation photo opaque et 6 400 dpi pour la numérisation avec des supports de pellicules.

On note une amélioration sensible des supports de film et de diapositives par rapport à ceux fournis avec le V550 Photo. Le scanner lui-même est aussi une bête de somme et a tout l’air d’un produit haut de gamme.

Epson V850
Epson V850

Tout comme le V550, la résolution atteint les 12 800 dpi, mais là encore, il est rare qu’on ait besoin d’une résolution aussi extrême.

À 3 200 dpi, le V850 ne nous a pas semblé plus rapide que le V550, mais lorsque nous sommes passés à des résolutions plus élevées; ce modèle haut de gamme a pris de l’avance, puisqu’il ne lui faut que 2 minutes 30 secondes pour numériser une image de 35 mm à 12 800 dpi.

Cependant, il n’y a pas grand-chose qui distingue le V850 du V550 en matière de qualité de numérisation. Les deux modèles produisent d’excellents résultats, ce qui rend difficile à justifier, le prix élevé du V850.

Le problème avec la plupart des scanners pour films est qu’il faut rester à côté pour charger manuellement chaque image du film à scanner.

La beauté de l‘OpticFilm 135 est le système de transport automatique du porte-film qui fait avancer automatiquement une bande de 6 images ou de quatre diapositives 35 mm dans le scanner.

Le processus est terminé en seulement 3 minutes 20 secondes lorsqu’on numérise des négatifs à 3 600 dpi, bien que contrairement à l’OpticFilm 8100, qui coûte moins cher, il s’agisse de la plus haute résolution disponible.

Alors que le 8100 utilise un logiciel de numérisation tiers, le nouveau OpticFilm 135 est fourni avec le programme QuickScan Plus de Plustek, qui présente une interface plus moderne et plus facile à configurer.

Plustek 135
Plustek 135

Cependant, il offre moins d’options pour personnaliser la pré-numérisation que l’ancien logiciel SilverFast et manque quelque peu si vous voulez un contrôle total de la numérisation.

La qualité de numérisation est également décevante par rapport à l’ancien OpticFilm 8100.

Á résolution équivalente de 3 600 dpi, les détails fins sont loin d’être aussi bien résolus, et les numérisations présentent moins de détails que celles du scanner à lit V550 d’Epson, qui coûte pourtant beaucoup moins cher.

On a n’a pas non plus été impressionnés par le contraste atténué et les couleurs imprécises de la plupart de nos scans lors du test.

La Scanza est une question de commodité. C’est sans doute le scanner le plus petit du marché, mais vous bénéficierez d’un écran couleur inclinable de 3,5 pouces pour la prévisualisation des images, et d’un enregistrement direct sur carte SD de vos numérisations – aucun ordinateur ou logiciel supplémentaire n’est nécessaire.

Plusieurs porte-films sont disponibles, vous permettant de numériser des négatifs et des diapositives de 35 mm, 126, 110, Super 8 et 8 mm.

Toutefois, contrairement à la plupart des scanners, le passe-vues 35 mm ne comporte qu’une seule découpe, vous serez donc contraint de faire passer chaque film à travers le passe-vues, augmentant ainsi le risque d’y laisser une empreinte ou de ramasser de la poussière.

Kodack Scanza
Kodack Scanza

Techniquement, il ne s’agit pas d’un scanner, mais plutôt d’un appareil photo. La présence d’un capteur de 14 Mpxl autorise à penser que l’image est photographiée et non numérisée par balayage comme dans un scanner standard.

Ce qui explique la faible durée de numérisation. Mais cette rapidité se fait au détriment de la qualité de la numérisation.

Même avec une résolution de 22 Mpx (après interpolation) les numérisations restent très fines, surtraitées et manquent manifestement de détails, même si l’image n’est pas à 100%. Au moins, la gamme dynamique est assez bonne et le recadrage est modéré.

La numérisation de vieilles bobines de films cinématographiques était autrefois beaucoup plus compliquée, car il fallait trouver un projecteur en état de marche, ainsi qu’une caméra et un écran.

Mais cet appareil ingénieux fait du tout en un – il vous permet de convertir vos films cinématographiques Super 8 et 8 mm standard en fichiers numériques MP4.

Vendu sous les marques Reflecta, Magnasonic ou Eyesen (selon l’endroit où vous faites vos achats), il convertit les films sur des bobines de 7, 5 ou 3 pouces – et enregistre la sortie sur des cartes mémoire SD.

Un petit écran LCD de 2,3 pouces vous permet de voir le film avant et pendant l’enregistrement.

La numérisation se fait à raison de deux images par seconde – ainsi, une bobine de 3 pouces et 50 pieds prendra environ une demi-heure  pour être numérisée.

Une fois enregistrée, l’unité peut lire la séquence sur votre téléviseur pour que tout le monde puisse la voir sur grand écran.

Malheureusement, il n’y a pas de support audio, donc si le film a une bande sonore, celle-ci ne sera pas enregistrée.

5 Critères à prendre en compte dans le choix d'un scanner pour négatif

  1. Pixel parfait

Ne vous laissez pas influencer par les résolutions élevées. À moins que vous ne numérisiez à une vitesse extrêmement lente, 3 200 dpi sera plus que suffisants. Les films n’ont pas le même pouvoir de résolution que les capteurs actuels.

  1. Film ou lit ?

Les scanners pour film peuvent offrir une qualité d’image impressionnante, mais un bon scanner à lit offre une polyvalence et une commodité de numérisation supplémentaires.

  1. Caractéristiques du logiciel

Si vous désirez obtenir les meilleurs résultats possibles, un bon logiciel de numérisation est indispensable. Il vous permettra d’affiner chaque élément du processus de numérisation.

  1. Facilité d’utilisation

Les scanners pour négatifs qui enregistrent directement sur carte mémoire sont très pratiques, mais ne vous attendez pas à ce que la qualité de l’image soit spéciale.

  1. Tenez-vous bien

Il est préférable d’éviter les scanners bon marché, car ils sont susceptibles de compromettre  la qualité de l’image.

Vous aimerez aussi...