Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Dès sa sortie, le Sony A9 était présenté comme un appareil photo hybride qui venait chatouiller les reflex sur leur propre terrain, celui de la photographie sportive et animalière.

On nous a tellement venté ses performances en matière de photographie sportive que j’ai eu envie de le sortir pour voir ce qu’il valait en photographie d’oiseaux et de vie sauvage. Dans ce billet, je partage avec vous mes réflexions après l’avoir emmené dans les bois.

Pour rester fidèle au système FE de Sony, j’ai décidé dans le cadre de cet article sur la photographie de vie sauvage avec le Sony a9, de ne pas utiliser d’objectifs d’autres marques qui pourraient fonctionner à l’aide d’un adaptateur.

Pour les photos de cet article, j’ai opté pour le Sony FE 70-200mm f/2.8 GM accompagné d’un télé-convertisseur FE 2.0x.

Bien sûr, vous me direz qu’il y avait aussi le FE 70-300 mm 4,5-5,6, mais pour un appareil photo plein format de 24 mégapixels, j’ai pensé que je risquais d’être un tout petit peu limité côté recadrage, en outre, je savais que j’aurais besoin de ces 100 mm supplémentaire.

Il s’est avéré que j’avais vu juste : je ne me suis jamais vraiment éloigné de la focale effective de 400 mm et j’ai presque toujours souhaité en avoir un peu plus.

Pour ces images, j’ai quasiment toujours eu besoin de recadrer. Si je tiens compte de la perte de lumière due au téléconvertisseur 2,0x, mon kit se résumait à un Sony a9 avec un objectif 400 mm f/5,6.

photographier les oiseaux à l’aide du Sony A9-2

S’il y a une chose que j’ai apprise de l’artisan de Sony , Patrick Murphy-Racey, lorsque j’ai mis la main sur l’a9 en avril, c’est bien d’affecter le bouton AE-L à l’AF-On.

Le boîtier est conçu de manière à ce que le bouton AE-L soit directement au niveau du pousse à l’arrière de l’appareil, de sorte que le pouce soit plus à l’aise à cet endroit, plutôt qu’à gauche, où se trouve le bouton AF-On.

Si vous jouez au jeu de la patience en photographie animalière et voulez avoir une bonne prise en main de votre appareil, c’est la solution qu’il vous faut.

La cerise sur le gâteau, c’est qu’il est possible de personnaliser tous ces boutons dans les menus. Le Sony a9 a un peu trop de boutons personnalisables à mon goût, donc j’ai simplement assigné ces deux boutons sur AF-On.

LIRE  Comment utiliser un filtre ND dégradé pour sublimer vos photos de paysage

La position par défaut du bouton AF-On est également intéressante puisque l’extrémité du pouce peut pointer sur le bouton tandis que l’intérieur du pouce reste posé au-dessus du joystick qui contrôle le collimateur, c’est juste que dans mon cas sa me semble un peu moins naturel.

photographier les oiseaux a laide du Sony A9 3

L’autre astuce connue de la plupart des utilisateurs de Sony consiste à affecter le verrouillage de la mise au point au bouton AF-On également.

Si vous êtes un adepte de la mise au point par le bouton arrière, cela vous permettra de changer facilement de collimateur via l’écran tactile de l’a9 et l’a6500.

Vous pourrez utiliser votre pouce droit pour naviguer sur l’écran, pendant que votre pouce gauche contrôle le bouton de verrouillage de la mise au point (maintenant programmé pour AF-On) et enfin l’index pour le déclencheur.

Deux autres réglages que je trouve aussi utiles consistent à affecter les boutons de mode de mise au point et de mode de prise de vue en continu à des endroits très pratiques, comme C1 et C2.

Les nouveaux appareils photo Sony de la série Alpha disposent de modes de mise au point très puissants qui s’adaptent à chaque situation.

De plus, il n’est pas toujours nécessaire de photographier à 20 images par seconde, c’est pourquoi le fait de pouvoir passer d’une photo à l’autre en mode rafale permet de gagner énormément de temps en post-traitement.

Désactiver la commutation automatique de l’affichage/EVF et l’associer à un bouton m’aide aussi à garder la tête froide. 

Pendant que nous y sommes, baissez la luminosité du viseur à -2, car ce que vous voyez n’est pas du tout ce que vous obtenez sur cet écran OLED EVF ultra-lumineux.

Le Sony a9 est une véritable machine de guerre technologique, avec un viseur qui profite d’un rafraîchissement à 120 i/s, un obturateur électronique silencieux et grimpant à 1/32000 s, une rafale de 20 i/s. C’est véritablement en photographie animalière que tous ces éléments travaillent en parfaite harmonie.

J’ai pu observer à travers le viseur en temps réel des oiseaux qui s’agitaient de ranches en branches. Même pendant la prise de vue, grâce à l’absence de passage au noir entre chaque cliché.

Grâce à l’obturateur silencieux, je pouvais photographier sans attirer leur attention et donc provoquer leur fuite. Avec une rafale de 20 images par seconde, j’avais l’impression de faire un enregistrement vidéo. Chaque image étant enregistré en haute définition pour me permettre de choisir la micro-expression parfaite plus tard.

LIRE  Photographie en noir et blanc: le guide ultime pour la prise de vue parfaite

J’aimerais également insister sur le caractère silencieux de l’appareil photo. Imaginez-vous un instant seul dans la forêt, sans appareil photo. Écoutez le bruit que font les arbres et le feuillage sous l’effet du vent. 

Écoutez les oiseaux s’appeler entre eux. Puis, vous entendez un craquement de branches mortes au loin qui attire soudainement votre intérêt et vous vous demandez quel type d’animal ça peut bien être.

Vous savez, ces choses propres à la forêt que nous aimons tant. Maintenant, ajoutez à cela un usage agressif de l’A9, et devinez quoi ? rien ne change. C’est comme si l’appareil photo était une sorte de prolongement de vous-même, et non une machine de guerre qui hurle à chaque prise de vue.

sony-a9-animaux_sauvage_photographie-serf
sony-a9-animaux_sauvage_photographie-heron
sony-a9-animaux_sauvage_photographie-herons
sony-a9-animaux_sauvage_photographie-rouge-gorge
sony-a9-animaux_sauvage_photographie-moineau
sony-a9-animaux_sauvage_photographie-canard
sony-a9-animaux_sauvage_photographie-écureuil
sony-a9-animaux_sauvage_photographie-colvert

Maintenant qu’il est clairement établi que je suis soit fou, soit quelqu’un qui a vécu une expérience étrangement spirituelle, voyons à quoi ressemblent la réalité et les résultats d’un appareil photo qui coûte près de 4 500 € ?

L’autofocus n’est pas parfait. L’appareil n’est toujours pas capable de lire dans vos pensées, et cela devient encore plus évident lorsque vous êtes séparé de votre sujet par du feuillage danse.

Le processus de sélection des éléments importants à mettre au point n’est pas différent des autres appareils photo haut de gamme que j’ai utilisés.

La différence la plus importante réside dans la mise u point. Ainsi, même si la mise au point ne se fait pas exactement où vous souhaitiez, le processus d’acquisition reste extrêmement rapide. Branche d’arbre – non, autre branche d’arbre – non, l’oiseau sur la branche d’arbre la plus éloignée – oui.

Il suffit d’appuyer très brièvement sur le bouton AF-On et le processus est terminé avant même que vous n’y pensiez. Sur d’autres appareils photo que j’ai utilisés, le processus est le même, mais l’acquisition de la mise au point prend plus de temps pour chaque raté, ce qui s’additionne au final.

Dans quelques rares cas, il restait bien sûr l’approche manuelle et je suis passé à la mise au point manuelle via un interrupteur sur l’objectif.

sony-a9-animaux_sauvage_photographie-dinde

Par contre, lorsque la séparation du sujet est nette – oh là là. Le verrouillage de l’A9 devient très sérieux. Il épingle cliché après clichés d’oiseau en plein vol et de panoramiques dans le ciel. 

(Conseil bonus : les panoramiques sont la raison d’être du mode 2 de vos téléobjectifs Sony). Comme vous pouvez le voir dans la séquence ci-dessous, un petit oiseau volant vers vous peut poser quelques problèmes au verrouillage de LAF de l’a9 et à l’adaptateur de téléobjectif 2,0x éventuellement.

LIRE  3 réglages à faire sur votre appareil photo hybride pour réussir vos photos de mariage
sony a9 suivi af oiseaux photographie 1

L’autre point à soulever est la performance ISO. La forêt est généralement très ombragée, et avec des téléobjectifs plus longs, des adaptateurs et autres, l’ouverture la plus faible peut rester insuffisante.

 Imaginez que vous utilisiez le FE 100-400mm f/4.5-5.6 GM avec le téléconvertisseur 2.0x ; vous avez là un objectif de 800mm f/11, mon pote.

 Pour que la vitesse d’obturation soit utilisable pour ces petits oiseaux agités, vous aurez besoin de l’aide de l’ISO.

Le Sony a9 peut monter en flèche jusqu’à 204 800 ISO. La qualité de l’image est-elle bonne à 204 800 ? Non. Est-elle bonne après avoir subi une baisse de QI due au téléconvertisseur ? Ehhhh.

Je dirais que pour moi, la prise de vue jusqu’à 6 400 ISO était tolérable. C’est là que j’ai fixé ma limite Auto-ISO sur l’a9. Au-delà, personnellement, la perte de qualité était trop importante et je préférais commencer à perdre de l’exposition et à jouer avec le curseur en post-traitement.

En résumé, je pense que si vous vous lancez à fond dans la photographie animalière, par exemple en utilisant un objectif longue portée, mais facile à transporter, vous ne serez qu’un arbre de plus dans la forêt avec le Sony a9.

 Je n’insisterai jamais assez sur le fait qu’il est étrange et paisible d’avoir une telle puissance de feu derrière une machine complètement silencieuse.

 Il n’y a plus vraiment de différence avec l’observation traditionnelle des oiseaux à l’aide des jumelles. Ce n’est pas l’appareil photo parfait, nous avons encore une sacrée aventure devant nous pour y parvenir, mais c’est absolument le meilleur appareil photo pour la vie sauvage que Sony ait jamais fabriquée.

Vous aimerez aussi ...