Ok ! Vous n’êtes ni un adepte de Canon, ni un utilisateur de Nikon… vous avez tout simplement décidé de ne pas utiliser de reflex numérique, mais plutôt un Micro 4/3 — et plus particulièrement, un appareil photo Olympus. C’est plutôt cool ! Bienvenue dans l’univers des appareils photo plus petits et des objectifs plus légers.

Beaucoup de photographe de photosavi utilisent un appareil photo micro 4/3. Les caractéristiques et la qualité d’image de nombreux appareils photo Olympus Micro 4/3 que nous avons eu l’occasion d’examiner au fil des ans, et plus récemment encore, nous ont pour la plupart laissé une très bonne impression.

Il faut le dire; les appareils photo Olympus sont d’excellents appareils photo pour les photographes qui recherchent la qualité en toute légèreté et sans encombrement.

Meilleurs-Objectifs-Olympus-Guide-Ultime

A qui s'adresse cet article ?

Nous avons fait l’hypothèse que vous êtes un photographe débutant ou intermédiaire qui vient de se procurer (ou est sur le point de se procurer) son premier appareil photo Olympus Micro 4/3, qu’il s’agisse d’un modèle de la série PEN ou d’un robuste appareil photo OM-D.

Certains appareils Olympus sont vendus avec des objectifs en kit, comme le 14-42mm f/3.5-5.6 II R, tandis que d’autres peuvent être achetés boîtier nu sur le marché.  Quoi qu’il en soit, si vous possédez un appareil Olympus et que vous souhaitez aller au-delà de l’objectif en kit, cette liste est faite pour vous.

De même, si vous avez acheté un boîtier nu sur le marché et recherchez un ou deux objectifs pour l’accompagner, cet article vous vous sera d’une grande utilité.

Vue la pluralité des genres photographiques et la diversité des goûts et des préférences qui entre jeu, il est pratiquement impossible de dire « voici le meilleur objectif Olympus » et de s’arrêter là. Il n’existe pas d’objectif parfait qui puisse tout faire (du moins pas encore).

 C’est pourquoi nous avons organisé notre liste en fonction des genres photographiques, tels que les portraits, la photographie de rue, le sports, etc., afin de restreindre l’éventail de choix  et vous permettre de choisir l’objectif qui répondra le mieux à vos besoins.

Dans chaque catégorie, nous avons également sélectionné deux objectifs, un objectif plus abordable (mais très bon pour moins de 500 €), et un objectif de classe supérieur pour ceux qui désirent dépenser plus pour des caractéristiques additionnelles, telles que la tropicalisation, une meilleure qualité de fabrication, des caractéristiques uniques et des performances supérieures.

Juste un petit mot avant de commencer, oui, parlant de Micro 4/3, nous aurions pu également suggérer des objectifs de Panasonic, Sigma, Samyang, Laowa, Voigtländer et bien d’autres fabricants.

Cependant, nous avons décidé, pour des raisons de simplicité de nous limiter aux objectifs de la marque Olympus; avec une  gamme d’objectifs offrant une compatibilité totale avec les appareils photo Olympus — certaines caractéristiques, tel que la Sync I.S. sur certains modèles OM-D, par exemple, ne sont totalement compatibles qu’avec des objectifs Olympus.

Si vous désirez explorer d’autres marques, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre sélection des meilleurs objectifs micros 4/3.

Les Meilleurs Objectifs Olympus

objectifs meilleurs usages prix
portrait
206 €
portrait
550 €
paysage
482 €
paysage
789 €
photo de rue
234 €
photo de rue
715 €
sport et faune
121 €
sport et faune
715 €
tout-en-un
449 €
tout-en-un
851 €

Les Meilleurs Objectifs Olympus Pour Portraits

Si vous recherchez une longueur focale moyenne, une ouverture lumineuse pour un portrait classique – des sujets nets et isolés avec un arrière-plan flou et doux – il est difficile d’ignorer cette merveille à 200 € qu’est l’Olympus 45 mm f/1,8.

L’objectif est extrêmement précis, même à la grande ouverture, et présente très peu de distorsion, ce qui est une caractéristique importante pour un objectif axé sur le portrait.

Le vignetage (assombrissement des coins) est peu visible à f/1.8 et les franges colorées sont plutôt bien maîtrisées par l’optique et le traitement des images. La distorsion en coussinet est négligeable (0,4% TV) et sera pratiquement invisible sur des scènes de la «vraie vie».

L’objectif est également très compact et léger, avec une longueur de moins de deux pouces et un diamètre d’environ 2,2 pouces, pour un poids de seulement 116 grammes (environ 4 oz).

Il n’occupe pratiquement pas de place dans votre sac (ou votre poche) et ne pèse pratiquement  pas grâce à sa construction robuste mais entièrement en plastique (la monture est en métal).

Si vous recherchez un excellent objectif pour votre appareil photo Olympus, le 45 mm f/1.8 est une évidence.

Avec une focale équivalente à 150 mm, le 75 mm f/1,8 est nettement plus spécialisé  en photographie de portrait que le 45 mm f/1,8 (90 mm éq.). Lorsque vous combinez cette longueur focale à une ouverture de f/1.8, vous obtenez le couple parfait pour la création de magnifiques portraits.

 D’après nos tests en laboratoire, le 75 mm f/1,8 est l’un des objectifs les plus précis que nous ayons jamais examinés. La qualité de l’image est tout simplement fantastique, avec des images d’une netteté remarquable, même à f/1,8.

Le 75 mm f/1.8 est l’un des rares objectifs Micro 4/3  « Made in Japan » d’Olympus. C’est un bijou : L’ensemble a plutôt fière allure et quelque part rassure notre inconscient.

Il est très beau, très agréable à regarder et fonctionne très bien. Les seuls vrais points négatifs sont les performances un peu limites de la mise au point rapprochée, et le fait que la longue focale équivalent 150mm- est un peu difficile à utiliser en prises de vue rapprochée ou en intérieur.

Si vous n’êtes pas du genre à vous laisser intimider par le prix, l’Olympus 75mm f/1.8 est l’objectif qu’il vous faut.

Meilleurs Objectifs Olympus Pour Paysage

Si vous avez déjà un objectif 14-42 mm en kit, alors vous avez un objectif assez polyvalent pour vos photos de paysage. Cependant, avec une longueur focale de 28 mm, le 14-42 mm n’est pas assez grand pour réaliser des photos de paysages épiques, vastes et dramatiques.

Si vous voulez obtenir cette perspective ultra grand angle, l’un des meilleurs moyens d’y parvenir est de vous équiper d’un zoom Olympus 9-18mm f/4-5.6.

Ultra-compact, ce zoom ultra grand-angle de 18-36 mm offre une vue imprenable sur le monde sans vous encombrer (la construction est en grande partie en plastique, mais cela n’enlève rien à sa robustesse). Pour ce qui est de l’optique, elle est toute aussi impressionnante.

Dans l’ensemble, pour environ 500 €, l’objectif 9-18 mm f/4-5.6 fait un excellent compagnon pour le kit 14-42 mm, il offre suffisamment de polyvalence pour faire passer votre photographie de paysage au niveau supérieur – mais contrairement au modèle ci-dessous, le 9-18 mm offre la possibilité d’utiliser facilement des filtres à vis tels que les polariseurs et les filtres à densité neutre.

En fin, le premier zoom ultra grand-angle pour les photographes d’Olympus ! L’optique 7-14mm f/2.8 Pro est un véritable coup de foudre.

Elle fait  partie de la série haut de gamme « Zuiko Pro » d’Olympus, l’objectif 7-14mm f/2.8 est conçu comme un tank (avec une taille de 78,9 x 105,8 mm pour un poids de 534 g). On retrouve une construction tropicalisée 

L’objectif est entièrement tropicalisé, offre une ouverture lumineuse et constante de f/2,8, une touche programmable L-Fn et, bien sûr, une capture d’images excellentes et super nettes. Seul bémol, son prix. A plus de 500 €, on ne peut pas dire que c’est l’objectif le plus accessible.

Le 7-14 mm est le plus grand objectif non fisheye fabriqué par Olympus actuellement, il permet de prendre des photos de paysages vraiment uniques et spectaculaires.

Le piqué est excellent vers le centre à f/2,8, mais les coins sont un peu mous – ce qui n’est pas très surprenant pour un objectif aussi large, donc il faudra descendre un peu plus bas pour avoir un meilleur piqué dans les coins.

Alors que pour les photos de paysage on a tendance à utiliser des ouvertures plus étroites pour augmenter la profondeur de champ, l’ouverture f/2,8 du 7-14 mm vous permet de travailler en basse lumière en toute sérénité, c’est par exemple le cas  pour les photographie de paysage nocturne et en astrophotographie.

Malheureusement, il ne sera pas possible de monter un filtre sur ce 7-14 mm à cause de la forme bombée de l’élément frontal. Si vous prenez vraiment votre photographie de paysage au sérieux, vous devriez certainement être familier avec les filtres carrés de LEE, Cokin, NISI et de nombreuses autres marques.

Vous trouverez certainement sur le marché, un adaptateur pour filtre qui peut être fixé à l’avant du 7-14 mm. C’est une dépense supplémentaire dont il faudra tenir compte lors de votre décision d’achat, alors gardez bien cela à l’esprit.

Les meilleurs objectifs Olympus pour la photographie de rue

Cet objectif équivalent 50mm, proposé par Olympus offre un excellent rapport qualité-prix. A moins de 300 € il est quand même classé parmi les objectifs  premium d’Olympus.

Toutefois, cet objectif n’a de premium que son nom puisqu’elle est assez basique. Vous n’aurez pas droit à une véritable bague de diaphragme, ce 25 mm doit se contenter d’une très basique bague de mise au point sans butée, tournant donc à l’infini, et surtout pas de clutch débrayable. Notez qu’il n’y a également ni tropicalisation ni stabilisation.

Cependant, avec une monture durable fait de plastique et de métal, l’objectif est super petit, léger mais très solide. Sa taille compacte est un avantage certain pour la photographie de rue car elle permet de garder l’appareil photo petit et malléable.

La longueur focale de 50 mm permet également de garder une certaine distance par rapport aux sujets, ce qui peut être très utile si vous recherchez des moments de détente. Grâce à une ouverture de f/1.8, vous pourrez facilement obtenir de jolis effets de bokeh, avec un arrière-plan bien flou par rapport au sujet en premier plan. Cette optique est idéale pour les photos de rue comme pour les portraits classiques.

Sur le plan optique, cet objectif s’en sort plutôt bien, le vignettage est négligeable à la grande ouverture et la distorsion est imperceptible quelle que soit l’ouverture.

Le 25 mm, comme les autres objectifs de ce guide, offre un autofocus super rapide, qui permet de capturer des moments décisifs, souvent fugaces, dans la rue.

La crème de la crème des objectifs 25 mm pour appareils photo Olympus ! L’un des nouveaux membres (au moment où nous écrivons ces lignes) de la série Zuiko Pro d’Olympus, l’objectif 25 mm f/1.2 Pro est un objectif à focale fixe étonnamment compact, mais ultra-rapide et super-résistant.

Avec une ouverture maximale de f/1.2, cet objectif offre une superbe isolation du sujet et un superbe bokeh ainsi que d’excellentes performances en basse lumière. De plus, le piqué est surprenant, même à f/1,2, et à f/2 l’objectif est très net d’un coin à l’autre.

Le boîtier métallique semble très solide et bien conçu, avec une construction entièrement tropicalisé comme les autres modèles « Pro ». Le 25 mm f/1.2 est nettement plus gros et plus lourd que les objectifs Olympus, mais la prise en main reste très agréable.

La bague de mise au point est large, et laisse beaucoup de place aux plus grandes mains. Une échelle de distance, graduée de 0,3 mètre à l’infini apparaît lorsqu’on tire cette bague vers soi. Ce qui n’est pas le cas avec l’objectif 25 mm f/1.8.

Les meilleurs objectifs Olympus pour les sports et la faune

Le 40-150 mm f/4-5.6 R, très polyvalent, est peut-être l’un des meilleurs, sinon le meilleur objectif, pour les utilisateurs d’Olympus. Joindre à votre  kit 14-42 mm, cet objectif 40-150 mm vous permet de bénéficier d’une grande polyvalence en matière de focale sans trop endommager votre portefeuille.

Si l’ouverture glissante de f/4 à f/5,6 n’est pas la plus lumineuse, une faiblesse en basse lumière, l’objectif est par contre un excellent choix en journée et en extérieur, il est excellent pour photographier le match de football de votre enfant depuis la ligne de touche, une journée au zoo ou de grands animaux sauvages. La plage de focales équivalent 80 à 300 mm est extrêmement polyvalente, et vous permet de vous rapprocher de l’action.

En termes de qualité, le 40-150 mm est d’une précision impressionnante sur toute la plage de focales. La construction est également correcte ; là encore, il s’agit essentiellement de plastique polycarbonate, mais l’objectif reste petit et léger. Si vous avez besoin de la portée supplémentaire qu’un objectif en kit ne peut pas vous offrir et que d’autre part, vous ne voulez pas vous ruiner, le 40-150mm f/4-5.6 est pour vous !

Un autre objectif Zuiko Pro dans notre liste. Plus ou moins la réponse d’Olympus aux zooms classiques 70-200mm f/2.8 pour reflex. Le 40-150mm f/2.8 Pro, comme le  40-150mm, monté sur un appareil photo équipé d’un capteur au format micro 4/3 (Olympus ou Panasonic), équivaut à un 80-300 mm, offrant ainsi un peu plus de portée que les modèles pour reflex.

Le 40-150mm f/2.8 est également compatible avec le téléconvertisseur 1.4x d’Olympus, ce qui ajoute à sa polyvalence. Ce type de zoom est donc particulièrement adapté pour photographier les sujets éloignés. La photo de sport et la photo animalière sont les deux disciplines auxquelles on pense en premier mais cet objectif peut également être très utile en portrait, par exemple.

Cet objectif présente donc très bien, avec une construction 100 % métallique, un design discret et une qualité de fabrication et de finition irréprochables. il jouit également d’une conception à encombrement constant. Les dimensions de l’objectif sont toujours les mêmes, quelle que soit la focale choisie.

Cet objectif est dépourvu de stabilisation optique. En effet, chez Olympus, la stabilisation se fait directement via le capteur de l’appareil.

Lors de nos tests en laboratoire, Le piqué était non seulement très élevé et surtout très homogène. L’objectif procure le meilleur de lui-même de 40 à 70 mm et jusqu’à f/11. Au-delà de cette ouverture, la diffraction fait son apparition et le piqué baisse.

En bref, cet objectif est vraiment bon. Alors que les objectifs Zuiko Pro sont tous plus grands que les objectifs micros 4/3 d’Olympus, le 40-150mm f/2.8 est un peu plus grand que la plupart des objectifs, et se rapproche davantage d’un objectif pour reflex.

Il est loin d’être aussi lourd et aussi gros qu’un Canon 70-200 mm f/2,8L IS II, mais c’est un objectif plus grand et plus sérieux qui a du volume.

Comme les autres objectifs Zuiko Pro, le 40-150 mm f/2,8 est proposé à un prix soutenu, mais si vous voulez le meilleur téléobjectif zoom d’Olympus, c’est celui-là qu’il vous faut.

Le meilleur zoom tout-en-un d'Olympus

Pour ceux qui recherchent une solution simple et unique pour tout leur besoins photographiques, vous ne pouviez pas tomber mieux.

L’Olympus 14-150mm f/4-5.6 II offre une plage de focales de 28 à 300 mm, ce puissant zoom excelle en tout, des paysages aux portraits, en passant par la photographie de sport et de la faune.

Mais l’ouverture glissante f/4-5,6, ne permet pas de qualifier ce zoom de lumineux;  ce n’est peut-être pas le meilleur choix pour les photos d’intérieur ou en basse lumière – pensez à vous procurer un trépied !

Nous avons examiné la version originale de cet objectif, qui offrait un piqué convenable sur toute la plage de zoom. Le nouveau modèle « Mark II » ne semble pas apporter de changements majeurs à la formule optique, si ce n’est l’ajout d’un revêtement anti-reflets et anti-rayures sur l’élément avant.

Olympus propose un objectif avec un bon niveau de détails dès la pleine ouverture, au centre tout du moins. c’est seulement à 14 mm qu’un peu de vignettage est visible à la plus grande ouverture. Sa présence est contenue et sera facilement compensée si le besoin s’en fait sentir.

 À l’inverse, les aberrations chromatiques ne font leur apparition qu’au fur et à mesure que le zoom est déployé. Ici aussi, il suffit de fermer un peu le diaphragme pour les faire disparaître.

Avec une ouverture glissante de f/4 à f/5,6 associée aux neuf lamelles du diaphragme, ce 14-150 mm ne se positionne pas comme un champion du flou d’arrière-plan.

À un peu moins de 500 euros, le 14-150 mm f/4-5,6 II est une solution tout-en-un économique pour ces instants où un seul objectif suffit, quelles que soient les conditions météorologiques.

Bien que l’Olympus 12-100mm f/4 IS Pro soit compatible avec tous les micro 4/3; il est particulièrement efficace lorsqu’il est associé à l’E-M1 Mark II qui bénéficie d’une stabilisation optique

Lorsqu’il est associé à l’E – M1 II, vous gagnez jusqu’à 6,5 IL de correction, ce qui est tout simplement fou. Vous pouvez ainsi photographier à des vitesses d’obturation incroyablement lentes sans trépied. Sans l’E-M1 II, le 12-100 mm offre quand même une stabilisation de 5 IL, ce qui vous garantit une certaine stabilité  quel que soit l’appareil photo que vous utilisez.

Outre la stabilisation, l’objectif 12-100 mm Pro est un objectif fantastique sur le plan optique. Bien qu’il ne soit pas parfaite, Au grand-angle 12 mm, on observe un piqué très fort dès la plus grande ouverture ainsi qu’un manque d’homogénéité entre le centre et les bords des images, mais ce phénomène est finalement assez relatif compte tenu du niveau très élevé du piqué.

Malgré la polyvalence de la plage de zoom, les ingénieurs d’Olympus ont réussi à éviter la dégradation de la qualité généralement observée avec d’autres téléobjectifs. La qualité de fabrication, comme celle des autres objectifs Zuiko Pro, est de premier ordre et il est tropicalisé.

Si vous recherchez un objectif de qualité supérieure, par exemple pour les voyages, les randonnées ou simplement pour réduire le poids de votre sac photo, le 12-100 mm f/4 IS Pro est l’objectif qu’il vous faut.

 Comme on pouvait s’y attendre, il est certainement très cher, mais sa polyvalence et sa qualité optique en font un excellent choix.

L'ultime objectif en kit pour Olympus

Bien sûr, on pourraît très facilement passé à côté de l’objectif le plus polyvalent, l’Olympus 12-40 mm f/2,8… Alors que le nouveau 12-100mm f/4 IS Pro offre plus de polyvalence au niveau de la longueur focale, faisant de cette optique un excellent objectif à tout faire, l’ouverture f/4 est plutôt limitée pour ceux qui ont l’intention de travailler en basse lumière.

Si une ouverture constante de f/2,8 est un « must » pour vous, que ce soit pour un travail en basse lumière ou pour une meilleure profondeur de champ, l’Olympus 12-40mm f/2,8 est l’optique qu’il vous faut.

 Avec une plage de focales équivalente 24 à 80 mm, le 12-40 mm n’est pas non plus un mauvais choix en matière de polyvalence. Mais, contrairement à ses homologues reflex, le 12-40mm f/2.8 est beaucoup plus compact et nettement plus léger.

Comme les autres objectifs Zuiko Pro, le 12-40 mm offre une qualité de construction solide comme un roc – construction métallique robuste et tropicalisée – ainsi qu’une performance optique fantastique.

Niveau piqué (sensation de netteté et restitution des fins détails), cet objectif s’approche de ses équivalents 24 x 36 mm sans pour autant les égaler.

On apprécie le fait que le piqué soit élevé et surtout homogène dès la plus grande ouverture f/2,8 (sauf pour la focale de 40 mm).L’aberration chromatique, la distorsion et le vignettage sont également très bien contrôlés.

 800 €, c’est certainement une somme importante, mais étant donné sa qualité de fabrication et ses performances optiques, nous pensons qu’il vaut bien son prix.

 Si vous recherchez la meilleure mise à niveau en  » kit d’objectif « , l’Olympus 12-40mm f/2.8 est pour vous.

Vous aimerez aussi ...