Ces objectifs pour appareils photo Micro 4/3 s’adaptent à toute sorte de climats.

La catégorie micro 4/3 offre des objectifs tropicalisés vraiment incroyables. Que vous soyez un photographe de rue, un photographe de mariage, un photographe de portrait ou un vagabond qui aime prendre des photos de ses voyages, vous trouverez un objectif tropicalisé qui vous convient.

 Dans ce guide, nous partagerons avec vous quatre de nos objectifs préférés de la catégorie micro 4/3 tropicalisé. Tous ces objectifs offrent une qualité d’image incroyable et une qualité de fabrication exceptionnelle.

Il ne fait aucun doute que le mauvais temps (qu’il s’agisse de chutes de neige, de pluies torrentielles ou d’orage) peut faire passer vos images à un autre niveau.

Tant que vous êtes en sécurité et que vous êtes prêt à faire face à tout ce que Mère Nature peut vous envoyer, vous pouvez vraiment prendre des photos magnifiques.

Les objectifs tropicalisés nous permettent de nous aventurer plus facilement sur des terrains plus risqués et plus désagréables.

Montez un objectif tropicalisé sur un boîtier tropicalisé et vous n’aurez plus à vous soucier de votre équipement.

Les quatre objectifs tropicalisés énumérés ci-dessous font partie de nos préférés de la catégorie Micro 4/3.

Ils sont tous particulièrement performants et produisent des images qui vous laisseront sans voix. Je vous invite à les découvrir.

4 meilleurs objectifs micro 4/3 tropicalisés

produits qualités
  • Qualité de construction.
  • Bague de diaphragme dédiée.
  • Ouverture f/1,4.
  • Faibles distorsions.
  • Bonne correction des aberrations chromatiques.
  • Rendu homogène.
  • AF rapide.
  • Excellente qualité optique dès la pleine ouverture.
  • Vignettage très contenu.
  • Construction tropicalisée.
  • Mise au point manuelle par clutch.
  • Mise au point interne.
  • Course de mise au point très courte et bague fluide.
  • AF rapide.
  • Ouverture maximale f/1,2.
  • Pare-soleil verrouillable.
  • Plage de focale confortable
  • Ouverture maximale généreuse
  • Design, qualité de construction, compacité et prise en main
  • Stabilisation (gain de 4 IL)
  • Précision des bagues de réglage
  • Piqué au centre des images
  • Comportement général de l'objectif
  • Faible vignetage et faibles distorsions
  • Polyvalence de la plage focale.
  • Léger et compact.
  • Finition tout temps.
  • Bon piqué à certaines ouvertures et certaines focales.

Il est difficile de trouver un objectif grand angle tropicalisé dans la gamme micro 4/3, mais le Panasonic 12mm f1.2 fait la différence.

Avec une focale équivalente de 24 mm, cet objectif est un excellent choix pour les photographes de paysage, les photographes de rue, les documentaristes et les photographes de portraits environnementaux.

Grâce à l’incroyable optique de cet objectif (15 lentilles réparties en 12 groupes et un diaphragme à neuf lamelles arrondies), cet objectif est capable de produire des images incroyablement nettes.

Avec deux éléments asphériques, deux éléments UED, et un élément ED, vous pouvez être sûr que les images seront exemptes de distorsions majeures, de franges de couleur et d’aberrations chromatiques.

Plutôt mou à la pleine ouverture et affecté par la diffraction dès f/11, le Panasonic Leica DG Summilux 12 mm f/1.4 ASPH délivre des performances de bon niveau entre f/2 et f/8, avec un piqué maximal atteint à f/5,6.

Panasonic 12mm
Leica Summilux 12mm f1.4 sur Lumix GX80 / GX85 à f2.8, 1/6400, 200 ISO

Le principal « problème » des objectifs grand-angle, à plus forte raison sur du Micro 4/3, est la difficulté d’obtenir une faible profondeur de champ.

Y remédier fait aussi partie du rôle de l’ouverture maximale f/1,4. Jusqu’à f/2,8, il est possible d’obtenir des séparations des plans intéressants, pour peu que le sujet ne soit pas trop éloigné, mais dans tous les cas, ne rêvez pas, vous n’obtiendrez jamais le bokeh crémeux d’un 50 mm (ou d’une focale plus longue).

Les performances de l’autofocus sont également très bonnes, en particulier sur les appareils Panasonic. En pleine lumière, l’objectif est rapide comme l’éclair, avec juste une petite baisse de performance en basse lumière.

Sur les appareils photo Olympus, on peut dire la même chose pour les prises de vue de jour, mais l’impact est plus important lors de la mise au point en basse lumière. Dans l’ensemble, c’est un objectif très performant.

L’autre point fort du Panasonic 12mm f1.4 est sa qualité de fabrication. Tout ce beau verre est protégé par un fût et un pare-soleil métalliques et une tropicalisation à toute épreuve.

Leica Summilux 12mm f1.4
Panasonic GH4, F1.4, 1/800, ISO200

La prise en main est très agréable et l’objectif est très facile à utiliser grâce à une bague de mise au point cannelée, douce et ferme.

Il ne pèse que   335 g. Vous n’aurez vraiment aucun problème avec cet objectif si vous décidez de vous aventurer sous la pluie, le vent ou la neige.

Assurez-vous simplement que votre appareil photo est tropicalisé ou protégé avant de sortir.

Dans l’ensemble, cet objectif est excellent. La qualité d’image est merveilleuse, de plus il est construit comme un rocher. Il s’agit sans aucun doute de l’un des meilleurs objectifs tropicalisés de la gamme.

Olympus 25mm f1.2 Pro

L’Olympus 25mm f1.2 Pro n’est peut-être pas un objectif facile d’accès en terme de prix, mais c’est un objectif étonnant qui mérite sa place dans cette liste des objectifs micro 4/3 incontournables pour appareils photo Micro 4/3.

La qualité d’image phénoménale qu’il offre ravira les photographes qui couvrent plusieurs genres, de la rue aux portraits, en passant par les événements et les documentaires.

Sa construction tropicalisée vous autorise à l’emmener dans des conditions météorologiques vraiment difficiles sans avoir à vous inquiéter.

À l’intérieur de cet objectif essentiellement métallique, vous trouverez un nombre impressionnant de 19 éléments organisés en 14 groupes (une lentille SED, deux lentilles ED, une lentille E-HR, trois lentilles HR et une lentille asphérique), ainsi qu’un diaphragme à 9 lamelles.

Sur un appareil photo Micro 4/3, cet objectif de 25 mm aura une plage focale équivalente 50 mm.

3256054701
25 mm, 1/3200 sec, f/1.2, ISO 200, -0.3 EV

Ne vous y trompez pas, les images produites par cet objectif son incroyables. Le piqué est particulièrement impressionnant à partir de f1,2.

Le bokeh que l’on peut obtenir est magnifique (les photographes de portraits vont adorer), les couleurs sont précises et fidèles à la réalité.

Comme avec la plupart des objectifs Micro 4/3, il n’est pratiquement jamais nécessaire de baisser le diaphragme au-delà de f5.6.

 Il y a peu ou pas de distorsion, juste un léger soupçon de frange violette qui peut être corrigé en post-production, mais c’est à peu près tout.

Tout ce que vous avez à faire c’est de prendre des photos, et  être sûre que vos images seront excellentes. La vitesse de mise au point est rapide et la précision est au rendez-vous.

Je suis sorti à plusieurs reprise sous des pluies diluviennes et je n’ai jamais rencontré aucun problème.

L’Olympus 25mm f1.2 Pro est également très agréable à manier. Il pèse à peine 400g, et est donc facile à utiliser pendant de longues heure.

Olympus 25mm f1.2 Pro 3
25 mm, 1/640 sec, f/2, ISO 200, -0.7 EV

La bague de mise au point est large, laisse beaucoup de place aux plus grandes mains et, quand l’hiver approche, les porteurs de moufles apprécient.

Si vous recherchez un solide objectif équivalent à 50 mm pour votre appareil Micro 4/3, il est vraiment difficile de se tromper.

Pour un peu moins de 1 000 €, vous avez un objectif qui va dépasser vos attentes dans tous les domaines.

La qualité d’image est fantastique, la qualité de construction et la durabilité de cet objectif sont difficiles à rivaliser.

C’est pourquoi l’Olympus 25mm f1.2 Pro fait partie de notre liste des objectifs tropicalisés incontournables pour les appareils photo micro 4/3.

Si vous recherchez un objectif polyvalent allant du grand angle au téléobjectif, le Panasonic 12-60mm f2.8-4 est le modèle qu’il vous faut.

Grâce à un design très réussi, une solidité sans pareil et des images nettes, le Panasonic 12-60mm est l’objectif idéal pour tous utilisateurs d’appareils photo au format Micro 4/3.

À l’intérieur du boîtier, vous trouverez 14 éléments répartis en 12 groupes incluant 4 verres asphériques, 2 verres à très faible dispersion, ainsi qu’un diaphragme à 9 lamelles.

Le verre est recouvert d’un nano revêtement qui permet de supprimez définitivement les lumières parasites.

Ce 12-60 mm délivre des images très piquées au centre, et ce dès la plus grande ouverture et à toutes les focales. Le piqué augmente à mesure que l’on ferme le diaphragme, sauf à 12 mm, focale à laquelle il est déjà au maximum à f/2,8.

L’objectif délivre le meilleur de lui-même à f/8, sauf à 60 mm, focale à laquelle les résultats optimaux sont obtenus à f/5,6. Le piqué commence à baisser progressivement au-delà de f/8 et s’effondre à f/22 — cette ouverture est totalement inutilisable.

Niveau homogénéité, c’est loin d’être parfait. Il y a un décalage très important entre le piqué au centre, sur les côtés et dans les coins de l’image.

Olympus 12 60mm F2.8 4 2exemple2 6

Ce phénomène s’amenuise au fur et à mesure que l’on ferme le diaphragme, mais les écarts sont tellement importants à la plus grande ouverture que les bords de l’image restent toujours en retrait par rapport au centre. C’est au 50 mm que l’objectif délivre les images les plus homogènes.

Le Panasonic 12-60mm f2.8-4 est également doté d’une stabilisation optique qui est très utile en basse lumière.  L’autofocus est un autre domaine dans lequel le 12-60 mm excelle.

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez ; l’objectif est capable de trouver et de verrouiller rapidement le sujet. Il ne manque jamais sa cible.

La qualité de construction est clairement au rendez-vous. La partie extérieure du corps est en métal et l’objectif est armé pour affronter les pires conditions de prises de vues grâce à sa résistance à la poussière et à l’humidité.

Selon Panasonic, l’objectif est également résistant au gel et peut fonctionner à des températures aussi basses que -10°C (14 degrés Fahrenheit).

La bague de zoom, située vers l’intérieur, est parfaite. Elle est large et confortable . Sa fluidité est parfaite. Elle est suffisamment dure pour être très précise. Sa course est modérée, si bien que l’on peut passer en un tour de main de la position grand-angle 12 mm au 60 mm.

Vous constaterez vite que c’est un objet que l’on prend vraiment plaisir à avoir en main. Ce morceau de verre ne pèse que 320 g, donc vous pouvez le monter sur votre appareil photo et le transporter toute la journée sans transpirer.

Vous prendrez probablement votre retraite avant cet objectif .

Si vous voulez un objectif que vous pouvez transporter pendant toute la journée, et qui peut être utilisé pour photographier une diversité de genres, vous devriez jeter un coup d’œil à cet objectif.

Cet équivalent 24-120 mm est parfait pour les paysages, les portraits, la rue, les documentaires et la photographie événementielle.

Grâce à sa grande qualité d’image et à sa durabilité, vous ne resterez pas sur votre faim. Le Panasonic 12-60mm f2.8-4 est un autre de nos objectifs tropicalisés préférés qui devrait figurer sur votre liste.

Les objectifs tropicalisés pour appareil photo micro 4/3 sont parmi les plus coûteux, mais l’Olympus 14-150mm F4-5.6 II fait exception à cette règle.

Ne vous fiez pas à son prix. Cet objectif fait partie des grands classiques du transtandard hybride au format Micro 4/3.

L’Olympus 14-150mm est un objectif incroyablement polyvalent. Avec une plage focale équivalente de 28-300 mm, vous serez en mesure de capturer des images époustouflantes. À l’intérieur du boîtier en plastique, on retrouve 15 éléments répartis en 11 groupes, dont 3 lentilles asphériques.

La qualité d’image pour un objectif de ce prix est vraiment stupéfiante. Certes, vous n’obtiendrez pas des images dignes d’un objectif Pro, mais vous ne serez pas déçu. Les images sont nettes, le bokeh est agréable. Les couleurs rendues sont agréables et saturées et offrent également un bon niveau de contraste.

Pour un objectif à moins de 500 € qui couvre une si longue plage focale, cet objectif est superbe. L’objectif est également très performant en matière d’autofocus. Il ne vous laissera jamais tomber.

Que les conditions d’éclairage soient bonnes ou mauvaise, l’Olympus 14-150mm est capable de faire la mise au point rapidement et avec précision.

La qualité de fabrication est également remarquable. Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, nous avons posé l’objectif sur la neige à plusieurs reprises pour le mettre à l’épreuve.

Chaque fois que nous l’avons testé, l’objectif fonctionnait comme si de rien n’était.

La tropicalisation de cet objectif est tout simplement incroyable. Vous n’aurez aucun problème avec cet objectif qu’il pleuve ou qu’il neige, qu’il soit mouillé ou qu’il y ait du vent.

Allez et profitez de l’aventure. Il n’y a pas vraiment de quoi s’inquiéter.

L’encombrement n’est pas constant et l’objectif déployé atteint les 14 cm, mais il reste facile à utiliser.

La bague du zoom est large et fonctionne sans problème, elle est très agréable pour poser la main lors de l’utilisation. Elle offre également une bonne prise en main, ce qui est très pratique sous la pluie et la neige.

L’ouverture glissante f/4-5,6 ne permet pas de qualifier ce zoom de lumineux. Olympus propose un objectif avec un bon niveau de détails dès la pleine ouverture, au centre tout du moins.

En effet, avant f/11 — ouverture à partir de laquelle la diffraction commence à être vraiment problématique —, on constate une disparité importante entre le centre, les bords et surtout les coins.

II est toujours exploitable, c’est à la plus grande ouverture et jusqu’à f/8 que le piqué sera le plus important, tandis qu’il ne faudra pas dépasser f/11 si l’on souhaite conserver le meilleur rendu.

Avec une ouverture glissante de f/4 à f/5,6 associée aux neuf lamelles du diaphragme, ce 14-150 mm ne se positionne pas comme un champion du flou d’arrière-plan.

C’est un objectif que vous devez absolument avoir dans votre sac. La construction est loin d’être mauvaise et la tropicalisation est en plus de la partie. À cela vient s’ajouter une grande polyvalence contenue dans seulement 8,3 cm de long et un poids qui ne dépasse pas les 300 g.

Vous n’aurez aucun problème à photographier avec cet objectif, quelles que soient les conditions météorologiques.

Vous aimerez aussi ...