De nos jours, les photographes ont plus de choix que jamais ! l’évolution technologique dans le domaine de la photographie a extrêmement évolué.

Les boîtiers tropicalisés sont devenues la nouvelle norme, ils permettent de photographier dans n’importe quelles conditions.

Même la pluie, la neige et la poussière ne constituent plus des obstacles. Quels sont donc les meilleurs appareils photo tropicalisé en 2021 ?

Comme la plupart des boîtiers de la marque, le Fujifilm X-T4 bénéficie d’un boîtier entièrement tropicalisé qui transpirent la qualité.

Les matériaux inspirent confiance ; on n’hésitera pas à le trimbaler en reportage et en voyage malgré son aspect précieux.

Selon Fujifilm, le X-Trans offre un piqué et une précision des couleurs supérieures. Le X-T4 utilise un capteur de 26,1 mégapixels assisté d’un système IBIS (stabilisation de l’image dans le corps).

L’IBIS permet de photographier à des vitesses d’obturation plus faibles sans perte de qualité due au flou de mouvement.

Le contrôle manuel très poussé grâce aux nombreuses molettes associé au design vintage offrent une expérience unique.

Comme la plupart des boîtiers de la marque, le X-T4 est disponible en version noire ou argent.

Sony est l’un des premier à proposer des appareils photo hybrides plein format, légers et abordables.

Comme la majorité des boîtiers de la série A7, le Sony A7III bénéficie d’une tropicalisation complète. 

L’Alpha 7 Mark III intègre un capteur d’une définition de 24,2 Mpx. C’est à peu de choses près le même capteur que celui de l’A9, mais sans empilement, c’est-à-dire sans mémoire vive DRAM intégrée pour accélérer le traitement.

La bonne dynamique du capteur restitue des détails dans les hautes et basses lumières et sur des images à fort contraste. Quelles que soient les conditions lumineuses, c’est un vrai régal.

L’autofocus réagit très bien dans de bonnes conditions lumineuses et de manière correcte en basse lumière. L’A7 III est par ailleurs doté de la fonction de reconnaissance des yeux Eye AF, à présent fonctionnelle en continu et plus seulement en AF-S.

Interface optimisée, qualité d’image exceptionnelle, réactivité accrue et fonctionnalités évoluées ; font du Mark III de l’Alpha 7, un hybride extrêmement efficace et polyvalent.

Même si je pense que cet appareil photo est un peu à la traîne par rapport aux offres plein format de Nikon, il reste quand même l’option qui offre le plus d’options de personnalisation jamais construit par le fabricant. Le tout à un prix très abordable.

Il possède un unique lecteur de carte mémoire au format SD compatible UHS-II et pas de flash intégré. Ce qui est un peu décevant pour un boîtier de niveau professionnel.

Par contre, si vous avez déjà investi dans des objectifs Canon, il n’y a pas de meilleure option. Puisque vous pourrez utiliser l’adaptateur de Canon RF vers EF pour utiliser des objectifs de reflex numériques, vous aurez donc accès à des centaines d’objectifs d’occasion si vous n’aimez pas l’excellente, mais coûteuse gamme RF.

Le capteur plein format de 30,3 mégapixels offre un excellent compromis entre taille du capteur et résolution.

Associé à l’AF CMOS double pixel exclusif de Canon, qui utilise un nombre incroyable de 5655 collimateurs distincts, la mise au point et le suivi du sujet sont comparables à ceux de tout autre appareil photo hybride moderne.

L’EOS R est indéniablement un bon appareil photo capable de délivrer des images détaillées et flatteuses même en haute sensibilité

Le Nikon Z7 II est une petite mais importante évolution de la version 1 déjà excellente du Z7. On ne note que trois principales différences entre les versions I et II du Nikon Z7 : un double processeur, un second logement pour accueillir une carte SD et l’arrivée de la 4K UHD à 60 i/s. Outre ces évolutions, le Nikon Z7 II — à l’instar du Z6 II — est strictement identique au premier Z7.

Le tampon a également une capacité trois fois supérieure à celle du Z7, ce qui vous permet de filmer plus rapidement et plus longtemps.

Grâce à son étonnante résolution de 45,7 mégapixels, c’est le meilleur appareil photo tropicalisé pour les photographes de paysages et de nature morte.

Combiné au capteur BSI (back sensor illuminated), il absorbe simplement la lumière ambiante, ce qui le rend idéal pour l’astrophotographie.

Si vous avez besoin de moins de résolution, le Nikon Z6 dont est également une excellente option !

Sony est connu pour son expertise dans la conception d’appareil photo hybride plein format de petite taille. Le Sony A7C franchit une nouvelle étape dans ce domaine.

Il est difficile de croire que l’Alpha 7C (C pour compact et casual) soit doté d’un capteur stabilisé 35 mm de 24,2 mégapixels, tellement il est petit.

 Du coin de l’œil, on a l’impression qu’un capteur plein format a été inséré dans un des boîtiers à technologie APS-C de l’entreprise.

Ça aurai été encore mieux, à mon avis, s’il avait intégré le même système de menus qu’on retrouve dans le Sony A7S III, mais l’A7C utilise l’ancienne structure de menus.

Cependant, si vous vous êtes déjà familiarisé avec le menu des appareils Sony, cette petite merveille compacte vous évitera de passer par une courbe d’apprentissage.

Pour ce qui est de l’autofocus, l’A7C intègre le même système présent dans l’A7 III, avec quelques avancées issues de l’A7R IV et de l’A9 II.

La mise au point automatique se base ainsi sur 693 points de détection couvrant 93 % du champ. Pour alimenter le tout, il faut compter avec un processeur BionzX et non pas sur le plus récent Bionz XR qui équipe l’A7S III.

Et bien que l’A7C soit beaucoup plus petit, il utilise une construction en magnésium et en plastique qui est entièrement tropicalisé. Vous pouvez emporter cet appareil photo partout où vous emmèneriez un A7III!

Le Micro 4/3 est un système compact à objectifs interchangeables qui offre un large éventail de choix.

Olympus et Panasonic sont les principaux créateurs de ce concept et ont tendance à doter leurs appareils photo bas de gamme de fonctionnalités de niveau professionnel.

L’OM-D E-M5 III est un boîtier intermédiaire, situé entre la gamme professionnelle et la gamme débutant de la marque.

Cela dit, cet appareil utilise en fait le même capteur que l’E-M1 II de niveau professionnel, ce qui vous permet de bénéficier d’un autofocus à détection de phase extrêmement rapide dans un boîtier stabilisé par IBIS.

Ce que j’aime dans le Micro 4/3, c’est la taille compacte non seulement des boîtiers, mais aussi des objectifs.

Comme on peut avoir de petits capteurs, on peut aussi avoir de petits objectifs. Mais attention, petit boîtier et petit capteur ne riment pas avec amateur, au sens péjoratif du terme.

L’E-M5 Mark III est l’un des meilleurs appareils photo tropicalisé, si vous êtes principalement préoccupé par le poids.

Vous aimerez aussi ...