Vous êtes utilisateurs de Nikon? Voici les meilleurs objectifs pour portrait, des objectifs bon marché aux objectifs de qualité professionnelle.

Meilleurs Objectifs Pour Portrait Pour Les Utilisateurs De Nikon DX

Avec un appareil photo Nikon, il est possible de réaliser de fantastiques portraits, cependant, pour en tirer le meilleur, vous aurez besoin des meilleurs objectifs pour portrait.

Un bon objectif pour portrait devrait flatter votre sujet et vous permettre de produire des images avec une profondeur de champ suffisamment faible (c’est-à-dire un beau flou d’arrière-plan).

Pour cela, vous aurez besoin d’une grande ouverture. Pour embellir vos sujets, vous aurez besoin d’une longueur focale convenable dépassant de loin celle d’un objectif en kit 18-55 mm.

Vue la pléthore d’objectifs qui existe sur le marché, il n’est pas facile de s’y retrouver. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui nous ont motivés à concevoir ce guide sur les meilleurs objectifs Nikon pour portrait qu’il est actuellement possible d’avoir sur le marché.

Vous aurez besoin d’un objectif qui équivaut au moins à un 85 mm sur un appareil photo plein format FX; il vous permettra de réaliser des plans buste ou des plans poitrines  à une distance naturelle, sans envahir l’espace personnel de votre sujet.

Cependant, si vous utilisez un appareil photo au format DX avec un facteur de recadrage de 1,5x, vous pouvez utiliser un objectif de 50 mm, car il vous aurez une distance focale effective similaire de 75 mm.

 Tous les objectifs de ce guide sont compatibles aux formats FX et DX, nous avons également introduit des convertisseurs de longueur focale dans les spécifications afin que les utilisateurs de DX puissent avoir une idée de la façon dont l’objectif fonctionnera sur leur appareil photo.

Il existe sur le marché une grande diversité d’objectifs à focale fixe de 50 mm et 85 mm, ayant une ouverture maximale  de f / 1,8 ou f / 1,4.

Un objectif f / 1,4 coûte généralement plus cher que son homologue f / 1,8.  Afin de laisser entrer plus de lumière, les éléments avant de l’objectif devrait avoir un diamètre plus grand, par conséquent, les objectifs à grande ouverture sont plus gros et plus chères à fabriquer. Cependant, la qualité du verre et de la construction des objectifs à ouverture plus petites sont souvent meilleures.

Trêve de bavardage – passons aux objectifs! Nous avons organisé notre liste en deux catégories: les objectifs d’environ 85 mm pour les utilisateurs de plein format et les 50 mm  pour les utilisateurs de format APS-C. Bien, allons-y!

objectif prix sur amazon diamètre de fixation du filtre poids
729 €
67mm
660g
1 744 €
77mm
595g
799 €
86mm
1130g
427 €
67mm
350g
1 742 €
77mm
1,280g
316 €
67mm
470g
839 €
67mm
520g
699 €
77mm
815g
349 €
58mm
185g
511 €
58mm
280g

MEILLEURS OBJECTIFS POUR PORTRAIT POUR NIKON PLEIN FORMAT

Le grand frère du Tamron SP 45 mm f / 1,8 Di VC USD est en fait d’un brin plus court, malgré sa longueur focale plus longue de 85 mm, et le même filtre de 67 mm. Il partage aussi la combinaison ouverture f / 1,8 et stabilisation d’image VC. Le design, la qualité de construction et la tropicalisation sont également là.

Avec ses 660 g, le 85 mm est plus lourd car il comporte 13 éléments, contre seulement 10 dans le 45 mm. Les éléments XLD (eXtra Low Dispersion) et LD sont inclus pour une meilleure réduction des aberrations; deux types de revêtements nano-structurée sont également inclus pour lutter efficacement contre les réflexions et les effets indésirables.

Ce 85 mm est d’une constance déconcertante. En effet, le piqué est relativement stable de la plus grande ouverture f/1,8 à la plus petite f/16. De plus, ce piqué est homogène au sein même des images. Autrement dit, la sensation de netteté sera la même au centre et sur les bords des images, et ce dès la plus grande ouverture f/1,8.

Le comportement global de l’objectif est donc excellent. Le niveau général du piqué est très bon sans pour autant être exceptionnel.

Cet objectif est l’une des plus belles réalisations de Nikon en matière d’ingénierie, la plupart des photographes professionnels Nikon qui liront ce guide le possèdent certainement déjà et l’ont certainement acheté dès qu’ils le pouvaient.

Si votre budget vous le permet, le Nikon AF-S 85 mm f / 1,4G est un objectif pour portrait presque parfait, il produit des images d’une netteté irréprochable, avec un beau bokeh en arrière-plan.

Avec ses dix éléments organisés en neuf groupes, le Nikon AF-S 85 mm f / 1.4G dispose également d’un revêtement en cristal nano pour contrôler les reflets et les images fantômes.

Sa construction robuste lui permet de résister aux voyages et aux prises de vue à l’extérieur. La profondeur de champ est si faible à la grande ouverture qu’il faut parfois un peu de pratique et un bon coup d’œil pour s’assurer que la mise au point est correcte.

C’est l’un des meilleurs objectifs pour portrait. C’est un excellent objectif pour ceux pour qui l’argent n’est pas un problème.

Étant donné que son frère aîné, le 50 mm a été dévoilé il y a trois ans, l’objectif Art 85 mm f / 1,4 récemment dévoilé par Sigma a mis beaucoup de temps à arriver. Alors, cela valait-il la peine d’attendre?

Le nouveau 85 mm Sigma dispose de mensurations de taille ; comptez 1130g sur la balance et un encombrement de près de 13 cm, il n’est que 300g plus léger que le nouveau VR 70-200mm f/2.8E de Nikon ! Comme le 85 mm de Tamron, cette optique est dotée d’un diaphragme à commande électromagnétique pour une plus grande précision en mode continu à grande vitesse. Et, contrairement à son frère le 50 mm, elle est également dotée de joints d’étanchéité.

L’autofocus est extrêmement rapide et précis, et la qualité d’image est excellente, avec un merveilleux bokeh doux et crémeux, même si le piqué n’est pas aussi élevé que chez certains concurrents. Les franges de couleur, la coma, la distorsion, les images fantômes et les reflets sont tous négligeables. Dans l’ensemble, le Sigma 85mm est un poids lourd conforme à sa construction.

Semblable à  l’AF-S 50 mm f / 1,8 G, c’est l’un des objectifs les plus petits et les plus légers de sa catégorie, mesurant seulement 80 mm de long avec un poids  d’à peine 350 g. La qualité de construction est également la même, y compris la tropicalisation et l’introduction d’un seul élément asphérique.

L’autofocus est plus rapide, plus réactif et plus précis que celui des deux objectifs 50 mm de Nikon.

Le niveau de piqué et l’homogénéité dès la plus grande ouverture sont simplement impressionnants. Ce 85 mm se paye même le luxe de parfaitement maîtriser le vignetage, si bien que certains fans des cadrages fermés devront en rajouter en post-production.

Le bokeh est extrêmement doux, ce qui donne aux reflets spéculaires un aspect heptagonal – une conséquence du diaphragme qui passe de 6 à 9 éléments.

Sigma fait l’impasse sur la stabilisation optique, qui peut être un réel plus pour ce type de focale et une utilisation à main levée. La firme a privilégié avant tout la qualité optique sur cet objectif.

Enfin pour les fans du format FX, nous avons un objectif pour portrait vraiment impressionnant. Le Milvus 1.4 / 85 de Zeiss se présente comme le champion du bokeh, et pour être honnête, il est difficile de le contester. Les images prises avec cet objectif sont tout simplement magnifiques, avec une netteté absolue et un merveilleux flou en arrière-plan.

Sachez qu’il s’agit d’un objectif sur lequel la mise au point se fait uniquement manuellement, sans système de mise au point automatique à proprement parler, il est donc destiné aux utilisateurs confiants (bien que pour être honnête, cela est très bien sous-entendu dans le prix.

Son style relativement léger et ergonomique permet une utilisation à main levée pendant de longues heures, et diverses mesures ont été employées pour minimiser complètement les lumières parasites. Le revêtement T * de Zeiss est combiné à une plaque noire spéciale pour les bords de l’objectif.

Extrêmement bien conçu, selon les normes de qualité rigoureuses de Zeiss, le Milvus 1/4/85 n’est rien de moins qu’une merveille technique.

Le Nikon Z 85mm f/1.8 S est l’objectif pour portrait optimal pour les appareils  photo hybrides plein format à monture Z. Il est Incroyablement précis, et grâce à une construction interne sophistiquée, il produit des images qui jouissent d’un bokeh dynamique et naturel.

Il produit également des détails magnifiques même à sa distance minimale de mise au point, soit 0,8 m. Entre autres caractéristiques intéressantes, citons l’étanchéité totale aux intempéries et une large bague de mise au point structurée.

L’objectif bénéficie de la large monture Nikon Z, ce qui lui permet de recueillir le plus de lumière possible pour un fonctionnement fluide, même en lumière naturelle. Le revêtement Nano Crystal contrôle les reflets et les images fantômes.

Pour les portraits d’environnement, cet objectif est une aubaine, vous découvrirez qu’il vous permet de réaliser pleinement le potentiel de votre appareil photo hybride plein format Nikon.

MEILLEURS OBJECTIFS POUR PORTRAIT POUR NIKON APSC

Si vous désirez profiter de la qualité d’image d’un objectif à focale fixe et à ouverture moyenne, la stabilisation peut vous être d’une aide précieuse – c’est ce qui justifie la présence du système de compensation des vibrations (VC) de Tamron dans cet objectif.

La modeste ouverture de f/1,8 de cet objectif standard lui permet d’avoir une taille et un poids réduits. Qualité de construction, design , prise en main, qualité optique, polyvalence : il a tout pour lui.

45 mm, c’est une focale un peu plus courte que le 50 mm auquel nous sommes habitués. Montée sur un reflex Nikon équipé d’un « petit » capteur au format DX, elle équivaut à un 67,5 mm (coefficient de conversion de 1,5x).

La motorisation autofocus USD rempli parfaitement son rôle : rapidité, précision et silence. La bague de mise au point manuelle est un réel plaisir à utiliser. Elle est large et assez précise. Il dispose d’un très bon piqué et d’une très belle finesse dans la restitution des fins détails.

Seul regret, son ouverture maximale de f/1,8 qui ne permet pas d’obtenir les mêmes effets de bokeh qu’à f/1,4.

Cet objectif Art de la gamme Global Vision de Sigma est un concurrent de taille, presque deux fois plus long et trois fois plus lourd que le 50 mm f/1,4 de Nikon. Il est compatible au plein format, mais trop lourd pour un objectif pour portrait pour des boîtiers légers au format DX comme le D5500, sur lequel il fait pencher la balance de 815g.

Sa conception relativement complexe intègre en tout 13 éléments optiques, dont un élément asphérique et trois éléments SLD (Special Low Dispersion). La construction est d’une robustesse rassurante, mais c’est le seul objectif testé qui ne possède pas de joint d’étanchéité.

D’un point de vue qualité optique, on ne peut reprocher que peu de choses à ce 50 mm. À commencer par un vignettage assez marqué jusqu’à f/2,8. Certains y verront plutôt un avantage pour refermer les cadrages, d’autres un inconvénient qu’il faudra corriger en post-production.

Autre défaut, plus gênant ou simplement plus décevant, on observe un net manque d’homogénéité dans le piqué à la plus grande ouverture. En effet à f/1,4, le centre est très bien défini et net, alors que la sensation de netteté baisse à mesure que l’on se rapproche des bords de l’image. Sinon, pour le reste, le piqué est très fort et homogène à toutes ouvertures (de f/2 à f/11).

Cette optique AF-S est beaucoup plus récente que l’ancienne version AF-D et dispose d’un système de mise au point automatique ultrasonic de type anneau qui fonctionne sur n’importe quel boîtier Nikon. Bien que légèrement plus petit que la version f / 1.4, il est deux fois plus léger, cependant la qualité de construction est plutôt bonne.

La formule optique comprend un élément asphérique. L’élément avant est profondément encastré, plus particulièrement sur des distances de mise au point plus longues. Comme sur la version f / 1.4, la vitesse de l’AF est peu lente, mais le piqué et le contraste sont impressionnants, même à grandes ouvertures.

Seul bémol, la distorsion en barillet est un peu plus accentuée ici par rapport aux autres optiques de cette liste. Mais cet inconvénient est considérablement réduit lorsque l’optique est montée sur un boîtier au format DX.

C’est l’objectif le plus haut de gamme de la gamme 50 mm de Nikon; il est remarquablement compacte pour un 50 mm f / 1,4, étant seulement 1,5 mm plus long et plus large que la version f/1.8,

C’est l’option la plus haut de gamme de la gamme 50 mm de Nikon et remarquablement compacte pour un f/1.4 de 50 mm, étant seulement 1,5 mm plus long et plus large que la version f/1.8, et avec le même diamètre de fixation pour filtre de 58 mm. En outre, bien qu’il soit sensiblement plus lourd que la version f/1.8, il ne pèse qu’un tiers du poids du Sigma 50mm f/1.4 A.

Il est très proche du  f / 1.8 en termes de qualité de construction et de maniabilité, mais avec un élément optique supplémentaire, en plus de deux lames  supplémentaires, vous obtenez une ouverture plus arrondie.

Même ainsi, le bokeh n’est pas tout à fait agréable à la grande ouverture, car les franges et la coma du bokeh sont assez visibles. Cependant, le contraste et le piqué sont impressionnants, le vignettage est assez minime et le bokeh devient beaucoup plus fluide à f / 1,8, battant le Nikon 50 mm f / 1,8G à la même ouverture.

Vous aimerez aussi ...