Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

J’ai toujours été très impressionné par la gamme plein format de Nikon, et encore plus par son parc optique à monture FX.

Ci-dessous, je vous propose 10 des meilleurs objectifs Nikon à monture FX, du grand angle au téléobjectif, en passant par les portraits. J’y ai inclus des zooms et des focales fixes, et au lieu de privilégier les modèles pro, j’ai pris en compte des modèles pas chers.

Donc, dans cette liste vous trouverez de bon objectifs pas cher comme le 50mm f/1.8 et le téléobjectif 70-300mm f/4.5-5.6 qui rendent la photographie plein format beaucoup plus accessible.

Les 10 Meilleurs Objectifs Nikon FX

produits qualité
  • Zoom transtandard allant du grand-angle au téléobjectif moyen
  • Construction optique de haute qualité
  • Tropicalisation du boitier grâce au traitement au fluor des lentilles
  • Autofocus rapide, précis et silencieux
  • Objectif 50 mm standard (équivalent 35 mm : 75 mm lorsqu'il est utilisé dans un reflex Nikon de format DX)
  • Grande ouverture maximale f/1.4
  • Performances optiques optimales avec réduction de la distorsion et des aberrations chromatiques
  • Moteur SWM (Silent Wave Motor) pour un autofocus silencieux et rapide
  • Zoom très grand-angle 14-24 mm
  • Ouverture constante f/2,8
  • Prise en main générale de l'objectif
  • Performances de l'objectif aux ouvertures moyennes
  • Comportement général de l'objectif
  • Conçu pour votre reflex numérique plein format
  • Compatible avec les boitiers APS-C
  • Transitions plan net : flou d’arrière plan d’une incroyable douceur
  • Piqué dès la pleine ouverture
  • Ouverture f/2.8 à f/22
  • Six éléments à ultra-faible dispersion
  • Eléments en fluorite
  • Revêteùent Nano Crystal
  • Moteur silencieux
  • Stabilisation d'image VR
  • Mecanisme de diaphragme electromagnetique
  • Collier de trépied rotatif et amovible
  •  
  • Téléobjectif moyen de 85 mm au format FX (127,5 mm lorsqu'il est utilisé avec un reflex Nikon de format DX)
  • Ouverture lumineuse f/1.8 : permet d'obtenir de superbes effets de flou d'arrière-plan, des photos plus nettes en faible lumière et une image de visée plus lumineuse
  • Des performances optiques fantastiques pour un prix accessible
  • Compatible avec les reflex numériques d'entrée de gamme qui ne sont pas équipés d'un moteur autofocus
  • Objectif 50 mm standard au format FX (75 mm lorsqu'il est utilisé dans un reflex Nikon de format DX).
  • Ouverture maximale lumineuse f/1.8.
  • Idéal pour les conditions de faible éclairage ou les portraits avec flou d'arrière-plan.
  • Lentille asphérique pour une qualité d'image exceptionnelle.
  • Zoom FX doté d'un facteur de zoom 10.7x
  • Plage de focales polyvalente de 28-300 mm (équivalant au format DX : 42-450 mm)
  • Excellentes performances optiques
  • Zoom ultra grand-angle avec ouverture constante f/4.
  • Plage de focales de 16 à 35 mm (équivalent au format DX : de 24 à 52 mm).
  • Système de réduction de vibration II (VR II). Il vous permet d’utiliser des vitesses d’obturation jusqu’à quatre fois plus lentes.
  • Performances optiques exceptionnelles.
  • Son traitement nanocristal réduit les images parasites.
  • Plage de focales de 24-70 mm (équivalent au format DX : 36-105 mm).
  • Traitement nanocristal pour réduire les images parasites et les reflets.
  • Objectif fin, léger et résistant.
  • Moteur SWM (Silent Wave Motor) pour un autofocus silencieux et rapide.
  • Lentilles en verre ED pour réduire les aberrations chromatiques.

Pour un objectif FX super polyvalent qui produit des images de qualité professionnelle, le 24-70mm f/2.8E est l’une des options les plus populaires.

Il est extrêmement précis tout le long de sa plage focale, fait la mise au point rapidement et avec précision, et présente une distorsion minimale. Nous aimons aussi la construction robuste en métal, qui ajoute du poids à l’objectif et vous laisse une impression de solidité.

Vous pouvez l’utiliser pour presque tout, de la photographie de voyage aux portraits, le 24-70mm f/2.8 peut remplacer pas mal d’objectifs spécialisés à focale fixe sans grande perte en qualité d’image.

Mais, Laquelle des deux versions Nikon 24-70mm f/2.8 est la meilleure ? L’ancienne version « G » sortie en 2007, connue pour sa précision, en particulier au centre de l’image ou la nouvelle version « E » sortie en 2015, avec notamment une réduction importante des vibrations et une netteté améliorée sur les bords.

LIRE  Meilleur Objectif Á Portrait: 9 Objectifs Á Focales Fixes Pour Reflex Numériques Canon

Même si certain lui reproche une légère baisse du piqué au centre de l’image, sans compter qu’il est plus lourd et plus cher. Je pense que les deux sont d’excellents objectifs et que le choix devrait être déterminé par l’importance ou non de la RV.

Un objectif 50 mm convient à peu près à tout genre photographique ou d’appareil photo. L’objectif 50mm f/1.4G est l’un des meilleurs objectifs Nikon : il est net, très performant en basse lumière, possède un autofocus rapide et précis dans la plupart des situations, en plus d’un impressionnant bokeh. Comparé à d’autres objectifs f/1.4 à focale fixe comme le Sigma 50mm Art, le Nikon est moins cher et plus léger

Quels sont les défauts de cet objectif ? Il souffre d’une certaine distorsion en barillet qui peut être perceptible lorsque vous photographiez des lignes droites, ce qui est assez rare sur les focales fixes  Nikkor.

La fabrication en plastique justifie son prix et son poids relativement léger. C’est malgré tout, un objectif exceptionnel, capable de tout faire,  du portrait au voyage en passant par la photographie de rue.

Pour ceux qui désirent faire des économies, le Nikon 50mm f/1.8G ci-dessous est plus lent en termes d’ouverture, mais coûte moitié prix. J’aime bien la vitesse du f/1.4 et les photos uniques qu’il peut produire, mais les deux sont d’excellents objectifs.

Pour les professionnels et les amateurs exigeants, le 14-24mm f/2.8 est le meilleur zoom grand angle de Nikon. Il est exceptionnellement précis, l’autofocus est rapide et précis, et l’ouverture maximale à f/2,8 est impressionnante pour un objectif de ce type.

De plus, j’aime la focale : de nombreux fabricants d’appareils photo optent pour un zoom grand angle 16-35 mm, qui n’est pas aussi large que ce Nikon et qui dispose d’un filtre.

Si vous avez du mal à digérer le coût et le poids du Nikon 14-24mm f/2.8– sans compter que cet objectif a maintenant plus de dix ans – il existe des alternatives intéressantes ci-dessous.

Le Nikon 16-35mm f/4 est plus lent en termes d’ouverture mais coûte beaucoup moins cher et pèse beaucoup moins.

Si vous avez besoin de vitesse, le Sigma 14-24mm se démarque et ne coûte que 1200 €. Mais aucun de ces objectifs ne peut rivaliser avec les performances optiques ou la qualité de construction du Nikon 14-24mm f/2.8, qui reste la crème du grand angle.

Les objectifs tiers vont et viennent, mais très peu ont une durée de vie suffisante pour satisfaire aux besoins de photographes exigeants.

La série Art de Sigma est une exception, elle offre des objectifs ultra-rapides qui peuvent être combinés avec à peu près tout ce que Nikon fabrique.

D’ailleurs, je préfère la Sigma 35mm f/1.4 au 35mm f/1.4 de Nikon, qui coûte près de 1500 € et qui n’est pas nettement meilleure en termes de performance.

Vous pouvez opter pour le Nikon 35mm f/1.8 ci-dessous, mais je préfère sauter sur l’occasion de tirer à f/1.4 chaque fois que cela est possible, surtout si vous utilisez cette focale fréquemment.

Comme d’autres objectifs tiers compatibles avec les boîtiers Nikon, l’autofocus peut être un inconvénient. Certains utilisateurs ont signalé des inexactitudes de mise au point qui nécessitent un étalonnage manuel ou via la station d’étalonnage d’objectif USB de Sigma.

Et malgré l’impressionnante qualité de fabrication, cet objectif est lourd. Mais si le 35mm est votre focale préférée, nous vous recommandons fortement de donner un sérieux coup d’œil à la série Art de Sigma.

Le 70-200mm f/2.8 est un élément de base pour de nombreux professionnels – il est idéal pour tout, du portrait à la photographie en extérieur.

En outre, Nikon s’est surpassé avec le récent 70-200mm f/2.8E. Nous avons adoré l’ancienne version G, mais ils ont réussi à améliorer beaucoup de choses sur la E : il est encore plus nette, plus léger, plus précis, et bénéficie d’un look très « technique » : nombreux interrupteurs, boutons programmes et informations en tout genre sur l’objectif. Tout bien considéré, je pense que c’est l’objectif FX le plus impressionnant que Nikon ait sorti depuis des années.

LIRE  Camera Sport Avec Stabilisateur : Notre Top 10 !

Comme je l’ai mentionné plus haut, c’est un objectif conçu pour les professionnels et les amateurs. Il existe des alternatives intéressante comme  le Nikon 70-200mm f/4 qui offre la même focale, pèse plus de 20 gramme de moins et coûte environ moitié prix.

Il y a aussi le 70-200mm f/2.8 de Tamron, qui vous procure la même ouverture maximale au prix de quelques performances et d’une excellente qualité de fabrication.

Cependant, nous ne pouvons pas nous empêcher d’aimer le bokeh crémeux et les images incroyablement nettes produites par le Nikon f/2.8E. Pour ceux qui privilégient la qualité de l’image par-dessus tout, ce téléobjectif est indispensable pour les effets spéciaux.

Je me suis demandé à plusieurs reprises s’il fallait inclure le 85mm f/1.8 ou le f/1.4 dans cette liste. Le f/1.4 est vraiment un objectif incroyable : il est extrêmement net , offre un superbe rendu des couleurs, produit un bokeh crémeux et excelle en basse lumière.

Son seul bémol, c’est le prix, 1600 €. Le f/1,8 offre le meilleur rapport qualité-prix et n’est pas trop loin en termes de qualité d’image.  C’est l’un de mes préférés pour la photographie de portrait et d’événements, c’est aussi l’un des meilleurs de la gamme FX de Nikon.

Cependant, le Nikon f/1.8 et f/1.4 partagent une force commune. La perte de vitesse influence les performances en basse lumière, ainsi que le bokeh, mais f/1.8 n’est certainement pas mauvais. Il est toujours possible de prendre des photos à main levée en basse lumière.

En outre, le f/1.8 pèse moins. Pour le prix : le f/1,8 coûte moins du tiers du prix du f/1.4, c’est pourquoi nous lui avons donné le feu vert.

Enfin, si vous ne pouvez pas vivre sans ce f/1.4  et ne voulez pas vous ruiner pour le Nikon, alors le Sigma 85mm f/1.4 pourrait vous convenir. Vous économiserez environ 400 €, mais la mise au point automatique sera beaucoup plus lente.

Il est rare que l’on inclue dans une liste deux objectifs de focale identique du même fabricant, mais les 50 ans de Nikon le méritent bien. Tout bien considéré, Nikon a atteint son but avec  son f/1.8G.

La mise au point est plus rapide qu’avec le f/1.4 ci-dessus, il est précis et offre de solides performances en basse lumière, son bokeh est impressionnant.

Ajoutez à cela le fait que vous économisez plus de 200 € en optant pour le f/1,8. C’est le meilleur rapport qualité-prix de tous les objectifs FX sur le marché.

Quels sont les défauts du Nikon 50mm f/1.8 ? Comparé aux autres objectifs pros figurant sur cette liste, le Nikon 50mm f/1.8 a l’air d’un jouet. Il est moins performant en basse lumière que le f/1.4, même s’il reste assez rapide et vif aux grandes ouvertures.

Pour conclure, les professionnels et les spécialistes de la prise de vue en basse lumière seront attirés par le f/1,4, bien qu’en raison de son prix, on puisse s’empêcher de considérer le f/1,8.

Si je devais choisir l’élément qui a le plus joué dans ma signature artistique en tant que photographe, je dirais mes objectifs. Je possède plus d’objectifs qu’un petit magasin de photo.

De toutes les questions que l’on me pose, celle qui revient le plus souvent, ce n’est pas pourquoi j’ai choisi de photographier tel ou tel sujet, mais quel appareil photo j’ai utilisé, quel objectif et quelle ouverture.

Et ma réponse est toujours la même : mon appareil photo de prédilection est un Nikon D750 et mon objectif de référence est l’AF-S NIKKOR 28-300mm f/3.5-5.6G ED VR.

Voilà ma réponse, mais elle n’est pas vraiment utile. Il faudrait plutôt me demander comment j’en suis venu à préférer cet objectif au point de délaisser les autres. Chaque objectif a ses propres qualités qui le rendent unique.

Je privilégie le 28-300 mm pour sa manière si particulière de réfracter la lumière, que l’on ne retrouve dans aucun autre objectif. C’est l’objectif idéal pour mes besoins photographiques actuels.

Chaque décision concernant l’image, jusqu’à l’impression finale, se prend à l’instant où la scène vous saisit et quand vous appuyez sur le déclencheur.

Lorsque je ne suis pas en studio, je prends avec moi quatre appareils photo et neuf objectifs. La plupart du temps, je choisis le 28-300 mm, pour la simple et bonne raison qu’il s’adapte pratiquement à toutes les situations.

LIRE  Meilleur Objectif pour Canon 600d : Notre Top 7 !

Je peux aller du grand-angle (28 mm correspond approximativement à l’angle de champ de l’œil humain) à une focale maximale de 300 mm, qui permet généralement de se rapprocher suffisamment du sujet pour pouvoir compter les pores de sa peau, tout en restant suffisamment à distance pour ne pas se faire remarquer. À cette distance, vous pouvez seulement « sentir » que quelqu’un vous regarde.

Quand je ne peux utiliser qu’un seul objectif, je choisis le 28-300 mm. Lorsque je ne sais pas si je vais avoir besoin d’un grand-angle ou d’un téléobjectif, c’est-à-dire quasiment à chaque fois que je vais sur le terrain, je suis sûr de ne pas me tromper en prenant cet objectif.

Ce choix tient à l’importance d’un effet baptisé « bokeh », qui dépend de la manière dont l’objectif passe de la mise au point au flou sur les éléments situés dans le cadre. C’est, pour moi, la chose la plus importante à prendre en compte dans le choix d’un objectif.

Tous les objectifs font la mise au point, c’est leur rôle. C’est plutôt la manière dont ils gèrent la gradation du flou qui importe. Une photo tient davantage à ce qui est flou qu’à ce qui est net.

 Je pense que le gros point fort du 28-300 mm, outre sa mise au point ultra-précise, est sa capacité à produire un magnifique bokeh.

Bonne nouvelle pour les photographes grand-angles qui ne veulent pas dépenser une fortune pour le 14-24mm f/2.8 ci-dessus : le Nikon 16-35mm f/4 est une belle alternative.

Cet objectif coûte 800 € de moins, et pèse 200 g de moins et couvre une plus grande focale. Oui, il faut sacrifier un point en termes d’ouverture, mais la netteté est là et une bonne partie de la prise de vue en grand-angle se fait en bonne lumière naturelle. De plus, le 16-35mm est livré avec une réduction des vibrations, alors que le 14-24mm n’en a pas.

Il est intéressant de noter que Nikon a lancé un zoom grand angle beaucoup moins cher, le 18-35mm f/3.5-5.6, relativement léger, il se vend actuellement à environ 750 €. J’apprécie l’idée de vouloir offrir plus de choix aux photographes grand-angle.

Son seul inconvénient, c’est l’absence de réduction de vibration et son incapacité à rivaliser avec le 16-35mm f/4 en faible luminosité. Donc si vous disposez d’un budget limité, optez pour le 16-35mm.

Le 24-70mm f/2.8 est le zoom pro le plus populaire sur le marché, dans cette liste nous avons deux modèle différents. Comme mentionné ci-dessus, le f/2.8E a été lancé en 2015 avec l’intégration de la réduction des vibrations.

Nikon a refait cet objectif en vue d’en améliorer la netteté (plus dans les coins, peut-être un peu moins au milieu du cadre), le E coûte 600 € de plus et pèse 167 g de plus.

Si vous n’avez pas besoin de réduction de vibration, le 24-70mm f/2.8G reste une excellente option. Le piqué et le rendu des couleurs sont exemplaires, l’autofocus est rapide et précis, et l’objectif est extrêmement polyvalent, excellent pour la photographie de paysage, de voyage ou de portrait.

A quel point le « E » est-il vraiment meilleur? La question a souvent été débattu, mais avec une décennie d’information actuellement disponible, on peut affirmer sans crainte de se tromper que le « G » est bien meilleur.

Vous aimerez aussi ...