Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Sigma a pendant longtemps été considéré comme l’un des meilleurs fabricants d’objectifs pour petit budget. Cependant, ces dernières années, Sigma entre dans la cour des grands avec sa série Art.

Ces dernières années, la marque a fait un saut qualitatif et quantitatif considérable dans sa gamme optique. Cette dernière est désormais plus diversifiée que jamais.

C’est la raison qui nous a motivé à rédiger ce guide sur les meilleurs objectifs Sigma. Nous avons été bref, mais les objectifs que nous vous proposons sont à la fois performant et compétitifs.

Que vous soyez utilisateur de Canon, Nikon, Sony, Pentax ou Leica, vous trouverez certainement dans ce guide, un objectif Sigma qui vous convient.

Si vous êtes à la recherche de polyvalence et de grande ouverture à un prix abordable, alors cet objectif est fait pour vous.

Le Sigma 24-70mm f/2.8 offre à la fois une ouverture suffisamment grande pour la photographie de paysage et d’intérieur, et suffisamment petite pour la photographie de portrait.

L’ouverture constante de f/2,8 constitue un avantage indéniable en termes de polyvalence et de profondeur de champ.

La stabilisation optique accroit le champ d’action de l’objectif en offrant la possibilité d’utiliser des temps de pose longs à main levée.

À l’intérieur, le Sigma 24-70 mm f/2.8 comporte trois éléments SLD et quatre éléments asphériques. Ces éléments réduisent la distorsion et contribuent à limiter les aberrations sphériques et chromatiques.

Sigma a également appliqué un revêtement super multicouche pour supprimer les reflets et les images fantômes. Un revêtement supplémentaire est également appliqué pour la protection de l’élément frontal.

Comme pour tous les objectifs Sigma Art, la construction du 24-70mm f/2.8 est de qualité professionnelle. L’objectif est paré pour le terrain avec une construction métallique et des éléments TSC conçus pour résister aux changements brusques de température.

Beaucoup de professionnels comptent sur leur 24-70 mm pour une grande partie de leur flux de travail et évitent souvent les objectifs tierces parce qu’ils pensent qu’ils ne tiendront pas la route. Cet objectif Sigma, est construit pour répondre aux exigences d’un flux de travail professionnel, en particulier en termes de convivialité et de durabilité.

Comme tous les autres objectifs Art, le Sigma 24-70mm f/2.8 intègre également le moteur hyper sonique (HSM) de Sigma. L’autofocus est ainsi quasi silencieux.

L’autofocus est rapide et précis et peut être réglé avec plus de précisions à l’aide de la station d’accueil USB de Sigma.

La qualité d’image tient la route, surtout pour son prix. Les couleurs sont vives et bien contrastées. Le bokeh est particulièrement beau, surtout si l’on considère qu’il s’agit d’un objectif f/2.8.

Dans l’ensemble, le piqué est celui que l’on pourrait espérer d’un zoom de niveau professionnel. (Le piqué au centre est homogène sur toute la plage de zoom, même en pleine ouverture à son ouverture maximale de f/2,8.)

Si vous faites la mise au point sur le centre puis recomposez, vous risquez d’obtenir des coins légèrement mous à grande ouverture (en raison de la courbure du champ). En revanche, si vous faites la mise au point sur les coins, le problème disparaît.

Il y a très peu de distorsions et lorsqu’il y en a elles peuvent être facilement géré en post-production. En fait, vous ne verrez aucune si vous photographiez en RAW et utilisez la correction de l’objectif dans votre logiciel. Elle sera plus visible si vous photographiez en JPG.

L’une des faiblesses de cet objectif est le vignettage qui peut devenir assez visible aux plus grandes ouvertures et aux focales les plus larges. Il est facilement corrigé en post-production, mais il est bien présent.

L’autre inconvénient majeur de cet objectif est sa taille et son poids. La plage focale, la forte luminosité et la construction robuste rendent cet objectif nécessairement un peu grand et lourd.

Néanmoins, cet objectif reste plus petit et plus léger que le Sony FE 24-70mm f/2.8 G Master et le Panasonic LUMIX S Pro 24-70mm f/2.8, ses principaux concurrents. Il coûte également presque deux fois moins que ces deux objectifs.

Le Tamron 28-75mm f/2.8 FE est beaucoup plus petit que le Sigma 24-70mm f/2.8, mais il n’offre pas la possibilité d’ouvrir à 24mm. Vu sous cet angle, ça n’a l’air de rien, mais la différence peut être énorme en photographie de paysage.

Le Sigma 24-70mm f/2.8 existe en version reflex numérique et en version hybride, la version hybride ayant très peu de concurrents directs dans la même gamme de prix.

Pour ce qui est de Canon, le Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM est plus léger, mais il coûte un peu plus cher. Je ne l’ai pas testé, mais il parait que le Sigma 24-70mm s’en rapproche, voire le rivalise en termes de qualité. Il est juste un peu plus lourd (mais aussi moins coûteux).

Par contre, Le Nikon AF-S FX NIKKOR 24-70mm f/2.8E ED VR est à la fois plus lourd et considérablement plus cher.

Ce qu’il faut retenir c’est que le 24-70mm f/2.8 Art de Sigma offre des performances uniques à un prix très abordable. Il est parfait pour les professionnels et les amateurs de photographie.

LIRE  Les meilleurs filtres anti-pollution lumineuse : pour l'astrophotographie et l'observation des étoiles

Si vous êtes à la recherche d’un objectif grand angle de qualité à un prix raisonnable, le Sigma 18-35 mm f/1,8 DC HSM Art est fait pour vous.

La qualité optique de ce zoom est exceptionnelle ! Le piqué est saisissant, et ce même à l’ouverture maximale de f/1,8. On appréciera également son homogénéité presque parfaite sur l’ensemble de l’image. C’est remarquable !

Commençons par la construction :

Comme le reste de la série Art de Sigma, cet objectif est doté d’une motorisation HSM qui rend l’autofocus rapide, précis et silencieux. En cas de besoin, la retouche manuelle du point est possible.

L’objectif lui-même est composé de 17 éléments disposés en 12 groupes – cinq éléments à faible dispersion et quatre éléments asphériques. Au niveau du diaphragme, on retrouve 9 lames arrondies, qui permettent de séparer le sujet de l’arrière-plan en jouant sur la profondeur de champ.

Le verre est à faible dispersion (SLD) permet de réduire la distorsion, même à l’ouverture la plus grande.

Comme le Sigma 24-70mm f/2.8 Art, le 18-35mm f/1.8 DC HSM est constitué en parti de composite thermiquement stable. Ce matériau n’est pas aussi solide que le métal, mais il est assez robuste et permet à l’objectif de résister aux changements brusques de température.

La monture métallique assure également une connexion solide. Malheureusement, l’objectif ne bénéficie pas d’une protection complète contre les intempéries.

Sur le plan fonctionnel, les bagues de mise au point et de zoom sont très agréables à utiliser. Elles sont fluides et précises.

Évidemment, l’ouverture maximale f/1.8 est géniale pour les prises de vue en basse lumière et pour des bokehs exceptionnelle. Malheureusement, cet objectif n’est pas équipé de stabilisation optique, mais son absence est compensée par l’ouverture rapide (ou par votre appareil photo si vous utilisez un Sony).

Pour ce qui est du piqué, ce dernier est saisissant, et ce même à l’ouverture maximale de f/1,8. Contrairement à la plupart des zooms, qui atteignent leur apogée à f/4, l’objectif Sigma 18-35 mm f/1,8 DC HSM Art atteint son zénith à f/2,8. Wow.

Il en va de même à 24 mm, et ce n’est qu’à partir de 35 mm qu’une touche de douceur au centre peut être détectée. Une performance parfaite pour les appareils photo à capteur APSC !

Seul un léger vignetage au 18 mm et à f/1,8 le rend inadapté aux boîtiers plein format.

Le seul vrai problème de cet objectif est que certains trouvent que l’autofocus n’est pas très fiable à la plus grande ouverture. Pour remédier à ce problème vous pouvez vous procurer la station d’accueil USB Sigma qui correspond à la monture de votre appareil photo. C’est une dépense supplémentaire (qui en vaut la peine).

Si vous n’en avez jamais utilisé, la station d’accueil USB Sigma vous permet de personnaliser, de mettre à jour et de calibrer votre objectif. C’est particulièrement utile dans ce cas, car vous pourrez ajuster l’autofocus aux besoins de votre boîtier. C’est particulièrement utile lorsqu’il s’agit d’un objectif tiers.

La station d’accueil USB représente un investissement supplémentaire de 60 € (à peu près), mais étant donné que vous pouvez maintenant obtenir cet objectif pour moins de 600 €, ça reste une bonne affaire. Si vous utilisez d’autres objectifs Sigma, la station d’accueil fonctionnera également avec la plupart d’entre eux.

En résumé, le Sigma 18-35mm f/1.8 DC HSM Art est parfait pour tous ceux qui utilisent un appareil DX ou APS-C et qui font de la photographie de paysage, de l’immobilier, de l’astrophotographie ou tout ce qui peut bénéficier d’un grand angle.

Le piqué est étonnant (idéale pour la photographie immobilière), l’ouverture f/1.8 est un vrai régal et la qualité de fabrication est impressionnante.

C’est sans aucun doute l’un des meilleurs zooms Sigma.

Le 50 mm est la focale fixe par excellence. C’est l’un des objectifs en kit les plus courants.

Le Sigma 50 mm f/1,4 DG HSM Art se distingue par son excellent rapport qualité-prix.

De loin meilleur que le Canon 50mm f/1.2L, il coûte à peine la moitié de son prix.

Le Nikkor 50 mm f/1.4G se rapproche en termes de prix, mais au niveau de la plus grande ouverture, le Sigma 50 mm f/1.4 DG HSM Art s’en sort mieux.

Est-il meilleur que le Zeiss Otus ? Non, mais il s’en rapproche et coûte un quart de son prix. De plus, l’Otus n’a qu’une mise au point manuelle, ce qui ne convient pas à tout le monde.

La qualité de fabrication, comme pour tous les objectifs Sigma Art, est excellente, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

À l’intérieur, on retrouve 13 éléments organisés en 8 groupes. Ces éléments contribuent à minimiser les reflets et les aberrations chromatiques.

Le grand diamètre de l’objectif et le système flottant permettent également de corriger le vignettage. Le verre est à faible dispersion (SLD) et l’élément externe bénéficie du traitement Sigma « Super Multi Layer » qui réduit également le flare et contribuent à des images piquées et contrastées même en contre-jour.

Sigma utilise également un système flottant qui permet de se rapprocher du sujet. Ce n’est pas tout à fait un objectif macro, mais le Sigma 50 mm f/1.4 offre une distance minimale de mise au point de seulement 40 cm, ce qui permet de réaliser d’excellentes photos à courte distance.

LIRE  Les meilleurs lecteurs de cartes mémoires : transférez rapidement des images et des vidéos sur votre ordinateur

L’une des identités remarquables de cet objectif est sa taille. Sigma l’a conçu avec un grand diamètre afin de maximiser le piqué et réduire le vignettage. Si la qualité de l’image en est considérablement améliorée, cela a pour effet supplémentaire de rendre cet objectif considérablement plus grand et plus lourd que d’autres objectifs 50 mm.

Sur un reflex numérique plein format, la taille et le poids sont bien équilibrés, mais si vous recherchez quelque chose de super léger, ce n’est pas l’objectif qu’il vous faut. Ceci étant dit, le Zeiss Otus 55mm f/1.4 est considérablement plus grand et plus lourd, donc tout dépend de ce que vous recherchez.

Sigma 50 mm f1,4 DG HSM
Au 50 mm et à f/1,4.

Pour ce qui est de la qualité de l’image, les images prises avec le Sigma 50mm f/1.4 offre un excellent piqué, un bon contraste et une bonne transmission des couleurs. On note également l’absence de distorsion. En fait, la qualité de l’image est meilleure que celle du Nikon 58mm f/1.4G et du Canon 50mm f/1.2L. C’est tout un exploit pour un objectif tierce !

Concernant le piqué, certains disent qu’il n’est pas possible de trouver un 50 mm avec autofocus qui fasse mieux que cet objectif.

De manière générale l’autofocus fonctionne bien, même si on peut noter un léger manque de précision ici et là. Si c’est le cas, un réglage fin de l’objectif sur la station d’accueil USB de Sigma résoudra le problème.

Vous pouvez également envoyer l’objectif à Sigma pour qu’il le règle gratuitement si vous trouvez que la mise au point traîne, mais la station d’accueil USB est en fait un excellent investissement, surtout si vous avez plusieurs objectifs Sigma.

Comme c’est souvent le cas pour ce type d’objectifs, la stabilisation optique est absente.

Cela ne gênera pas les utilisateurs de Sony Alpha, mais pourrait réduire les possibilités de prise de vue à main levée pour les autres.

Néanmoins, avec une ouverture de f/1.4, vous aurez une grande marge de manœuvre en basse lumière. L’objectif n’est pas non plus protégé contre les intempéries.

En outre, cet objectif est capable de gérer des appareils photo doté d’une grande résolution (ce qui n’est pas le cas pour toutes les optiques).

Il est compatible au Canon EOS 5DS R (50 MP) ainsi qu’au Canon EOS 6D (20 MP). C’est un objectif qui pourra vous être utile à l’avenir, car les appareils photo haute résolution deviennent la norme.

Sigma-50mm-f1.42
Au 50 mm et à f/8.

Les principaux inconvénients de cet objectif sont le poids, l’absence de protection contre les intempéries et la nécessité éventuelle d’investir dans la station d’accueil USB pour ajuster l’autofocus à votre appareil. (Mais là encore, la station d’accueil est un excellent investissement qui permettra de régler à peu près tous les objectifs Sigma modernes).

Pour environ 950 €, le prix semble un peu au-dessus de la moyenne pour un 50 mm, mais ce prix est largement compensé par la qualité de l’image.

Le Sigma 50 mm f/1,4 DG HSM Art est disponible pour les appareils photo Canon EF, Nikon F, Sony Alpha, Sony E, Leica/Panasonic/Sigma L et Sigma SA.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le Sigma 50 mm f/1.4 Art est l’un des objectifs 50 mm les plus précis du marché. Il surpasse de loin tous les autres, à l’exception du Zeiss Otus 55 mm f/1.4 (qui se vend au prix fort de 4 000 €). Si vous aimez les objectifs de haute qualité, c’est certainement l’un des meilleurs objectifs Sigma qui mérite toute sa place dans votre sac photo.

La focale 35 mm est un incontournable dans le monde de la photographie et Sigma marque un grand coup avec cet objectif Art 35 mm f/1,4 DG HSM.

Il est équipé de toute la technologie des objectifs Art de Sigma : une motorisation hyper sonique, un système de mise au point très souple et des éléments en verre SLD/FLD, mais ce n’est pas ce qui vous fera aimer cet objectif.

L’optique est tout simplement hors du commun. On note une absence totale de distorsions, d’aberration chromatique, en outre le rendu des couleurs est superbe. Il rivalise sérieusement avec de nombreux objectifs qui coûtent beaucoup plus chers.

Et le piqué … le piqué est vraiment extraordinaire. C’est une vraie folie.

La sensation de piqué est présente au centre de l’image à l’ouverture maximale f/1.4 et elle est meilleure que celle de beaucoup d’autres objectifs qui ouvrent à f/8 !

En fait, le Sigma 35mm f/1.4 DG HSM Art rivalise facilement avec le Canon 35mm f/1.4 en termes de piqué, quelle que soit l’ouverture de l’objectif. Si l’on considère que le Sigma 35mm f/1.4 coûte moitié prix, c’est une offre tout simplement incroyable.

Bien sûr, il est gros et lourd, mais c’est le prix à payer pour ce superbe objectif. En fait, le Sony FE 35mm f/1.4 ZA a à peu près la même taille et à peu près le même poids.

sigma-35mm-f1.4

Comme tout objectif, le Sigma 35mm f/1.4 a ses défauts. Bien sûr, le poids en est un. En outre, l’objectif n’est pas protégé contre les intempéries et l’effet d’œil de chat à la pleine ouverture ne plaira pas à tout le monde. Toutefois, ces inconvénients ne sont pas rédhibitoires si l’on considère les performances de cet objectif.

LIRE  Top 5 : Meilleur Objectif pour Smartphone

Comme la quasi-totalité de ses concurrents, le Sigma 35 mm f/1,4 DG DN Art fait l’impasse sur la stabilisation optique. Est-ce un réel problème ? Non, car l’ouverture très lumineuse de f/1,4 permet de pratiquer la photo de nuit à main levée sans devoir opter pour une vitesse trop lente et/ou une sensibilité ISO trop élevée.

Comme pour tous les objectifs Sigma de cette liste, il faudra peut-être régler l’autofocus à l’aide de la station d’accueil USB de Sigma. Malgré ces 60 € supplémentaires, cette optique reste une vraie opportunité.

Disons-le d’emblée : nous sommes particulièrement convaincus par la qualité d’image offerte par le Sigma 35 mm f/1,4 DG DN Art.

Si vous aimez les objectifs 35 mm, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur cet objectif. C’est peut-être l’un des meilleurs objectifs que Sigma n’ait jamais fabriqués. C’est sans aucun doute le meilleur objectif 35 mm à ce prix ou même au double de ce prix.

Ça fait pas mal de temps que le Sigma 10-20mm f/3.5 EX DC HSM est présent sur le marché, mais grâce à des performances hors du commun et à un prix particulièrement attractif il a réussi à se faire une place de choix dans le cœur des photographes.

Ce zoom 10-20 mm est particulièrement intéressant pour la photographie de paysages et l’astrophotographie, cette plage focale est le refuge de nombreux photographes d’intérieur.

Avec une ouverture maximale constante de f/3,5, le Sigma 10-20 mm f/3,5 EX DC HSM est assez lumineux pour un zoom grand angle. Il est un peu plus grand que son cousin, le très apprécié 10-20mm f/4-5.6 EX DC HSM, mais cette ouverture plus lumineuse fait toute la différence, notamment en astrophotographie ou en photographie d’intérieur.

Malgré son âge avancé par rapport aux autres objectifs de cette liste, le Sigma 10-20mm f/3.5 EX DC HSM possède toujours des optiques assez sophistiquées.

Deux éléments en verre à très faible dispersion (ELD) et un élément en verre à faible dispersion (SLD) assurent une excellente correction de l’aberration chromatique, et la distorsion en barillet. Ensemble, ils produisent des images nettes, aux couleurs douces et au contraste agréable.

La motorisation à ultra son HSM assure une mise au point rapide et silencieuse avec retouche permanente du point. (Cet objectif en particulier n’est pas compatible avec la station d’accueil USB Sigma).

Il fait parfaitement le travail avec moults petits détails et un excellent piqué au centre. Méfiance tout de même à la pleine ouverture, aux distorsions importantes et au manque de piqué dans les angles.

Ses concurrents Canon et Nikon font mieux dans ce domaine. Si vous désirez avoir un meilleur piqué dans les coins pensez à baisser le diaphragme à f/8 ou f/11.

Pas de stabilisateur, une petite déception pour ceux qui prennent des photos à main levée, mais si vous utilisez un trépied ou un appareil photo Sony, ça ne vous posera aucun problème.

Comme les autres objectifs Sigma de cette liste, le Sigma 10-20 mm f/3,5 EX DC HSM est un peu lourd. L’élément frontal est franchement grand et porte un filtre de 82 mm. Si le poids et la taille ne vous pose aucun problème, vous ferez un excellent achat.

En fait, le véritable argument en faveur de cet objectif est son prix. Au moment de la rédaction de cet article, vous pouvez acheter le Sigma 10-20 mm f/3,5 EX DC HSM à moins de 330 €. C’est une aubaine ! Parfait pour les photographes utilisateurs de DX qui disposent d’un budget limité.

Au prix qu’il est proposé aujourd’hui, je le conseille vivement, il ne lui manque que d’être stabilisé.

Conclusion

Sigma a toujours proposer d’excellent objectifs aux photographes qui disposaient d’un budget limité, mais avec la série Art la marque a prouvé qu’elle était capable de proposer des objectifs capables de concurrencer des objectifs professionnels.

La qualité de fabrication, l’optique exceptionnelle et les performances fantastiques de chaque objectif Sigma Art, combinées à leur prix plus que raisonnable, les rendent irrésistibles.

Il existe d’autres avantages à acheter un objectif Sigma (en plus du prix).

Le premier est le fait que la station d’accueil USB Sigma vendu en option est en fait assez impressionnante et offre un contrôle sans précédent sur le fonctionnement de l’objectif.

La deuxième est que vous pouvez demander à Sigma de changer la monture de votre objectif si jamais vous changez d’appareil photo. C’est super, surtout pour les utilisateurs de reflex numériques qui envisagent de passer à l’hybride.

Donc, si vous recherchez un objectif performant à un prix abordable, vous ne pouvez pas faire fausse route en choisissant un objectif Sigma.

Malgré l’absence de téléobjectif et d’objectif macro dans cette liste, nous pensons vraiment que ces objectifs sont les meilleurs objectifs Sigma en 2022.

Vous aimerez aussi ...