Si vous recherchez le meilleur objectif Tamron pour votre appareil photo, jetez un coup d’œil à cette liste qui présente les meilleurs objectifs Tamron actuellement disponibles sur le marché.

Après avoir passé en revue tous les objectifs de Tamron, nous avons décidé de dresser une liste des « meilleures objectifs Tamron » afin de vous aider à faire un choix éclairé lors de votre prochain achat.

Cette liste compte une gamme variée d’objectifs, des focales fixes aux zooms, il y en a pour tous les goûts.

Le Tamron SP 35 mm f/1.4 est un objectif exceptionnel, qui offre d’excellentes performances.

Crée pour célébrer le 40ème anniversaire de la gamme SP de la marque, Tamron s’est efforcé de créer le meilleur objectif possible.

Avec une construction optique qui compte 3 lentilles asphériques et 4 lentilles LD — faible dispersion — alors que Tamron utilise pour la première fois son nouveau traitement BBAR-G2 qui doit garantir une absence d’images fantômes et de reflets parasites tout en favorisant le microcontraste.  

La bague de la mise au point est bien large avec une préhension agréable. Les butées de fin de course sont présentes, mais n’empêche pas la rotation en continu de la bague.

Dans sa globalité, il est difficile de lui reprocher quoi que ce soit. A part un vignetage plutôt important à la pleine ouverture et l’absence de stabilisation. Évidemment, son poids et sa taille sont relativement importants et ne passent pas inaperçus.

Mais à part ça; ses qualités frôlent l’excellence. En tête de liste, une qualité d’image excellente au centre et sur les bords dont les meilleurs résultats sont très rapidement obtenus. Pour ne rien gâcher, les distorsions et autres aberrations sont très bien gérées.

La généreuse ouverture f/1,4 permet d’avoir un bokeh de qualité. Les bulles du bokeh sont parfaitement rondes au centre et les effets œil de chat sur les bords sans originalité aucune.

La plupart des photographes préfèrent avoir un objectif standard plus lumineux qu’un traditionnel 50 mm, de ce fait, le 35 mm est souvent le choix privilégié.

Il offre un champ de vision un peu plus large tout en préservant une bonne géométrie et un piqué plus élevées.

La longueur de 64 mm (identique aux autres focales fixes Tamron Di III) permet au photographe de bénéficier d’une ergonomie homogène avec une bague de zoom confortable et un recul de la lentille frontale protégeant l’objectif

Axées sur l’excellence optique, la formule de cette optique a été développée pour tirer le meilleur des derniers capteurs Sony.  Composée de lentilles LD (Low Dispersion) et GM (verre asphérique moulé en verre) et aussi du légendaire revêtement BBAR (antireflet) de Tamron, les résultats optiques de ce 35 mm sont époustouflants.

Le Tamron 35 mm f/2.8 Di III OSD M1:2 répond à tous les besoins d’un objectif 35 mm de qualité supérieure à un prix très attractif.

Le 24 mm est un classique pour appareils photo plein formats, et ceci pour plusieurs raisons.

Même si on ne le considère plus comme étant un ultra-grand angle comme c’était le cas, il conserve sa position d’objectif le plus grand angle pour usage quotidien ainsi que pour des effets grand angle spectaculaires.

Ainsi, que l’on parle de photographie de rue, de paysage, d’architecture, voire parfois de portrait, le 24 mm est incroyablement utile et polyvalent.

Tamron nous offre ici un brillant appareil à un prix très raisonnable. Il est également léger et compact et idéal pour les prises de vue discrètes dans la rue.

Un objectif compact, résistant à l’humidité, avec un grossissement macro de 1:2, le tout pour 400 € ? Ça a tout l’air d’une excellente offre.

La qualité des résultats le confirme et propulse le concept de « plastique fantastique » jusque dans le domaine de l’ultra-grand angle.

À bien des égards, cette optique et ses semblables s’opposent à la tendance des optiques plus grandes, plus rapides et plus coûteuses, ce qui n’est pas une mauvaise chose dans un contexte où les appareils photo sont de plus en plus compacts.

Pour les voyages, les paysages, l’architecture, l’intérieur et toute une série d’autres images, le Tamron 20mm f/2.8 Di III OSD M1:2 est un choix de haut calibre.

L’objectif 17-28mm f/2.8 Di III RXD est destiné aux appareils photo plein format en monture FE de Sony.

C’est un objectif relativement compact et léger vue la plage focale qu’il couvre; c’est aussi un objectif assez agréable à utiliser.

Ce 17-28 mm f/2,8 Di III RXD offre des performances optiques qui rivalisent avec les objectifs de Sony. Le piqué est excellent sur toute la gamme focale, avec un CA bien contrôlé et un vignettage bien maîtrisé.

Il est compact, léger et résistant aux intempéries, et offre un AutoFocus rapide et précis.

Le Tamron SP 70-200 mm f/2,8 Di VC USD G2 est sur le même pied d’égalité que des objectifs qui coûtent jusqu’à deux fois plus cher.

les avantages sont nombreux : design, qualité de fabrication, prise en main, stabilisation, ouverture constante lumineuse, qualité optique…

On peut lui reprocher un manque d’homogénéité entre le centre et les bords aux plus grandes ouvertures du 70 au 135 mm. Il faut atteindre f/5,6 pour obtenir des images parfaitement homogènes avec un bon niveau de piqué.

Mais sa grande ouverture permet de réaliser de beaux effets de profondeur de champ afin de décrocher un sujet principal de son environnement.

La grande ouverture f/2,8 est aussi un atout pour réaliser des photos dans de faibles conditions lumineuses à main levée tout en contenant la sensibilité ISO.

Ajoutez à cela l’incroyable système VC et la résistance à l’humidité et à la poussière et vous avez un Tamron impeccable entre les mains.

C’est une bonne optique qui comblera tous les amateurs de sport, de portrait voire d’animalier

Le Tamron 90mm Macro s’appuie sur la réputation de ses prédécesseurs, et porte ses performances à un tout autre niveau.

Avec un piqué particulièrement impressionnant au centre et ce dès la plus grande ouverture 2,8. On regrette peut être le manque d’homogénéité au sein même des images entre le centre et les bords mais ce phénomène a le mérite d’être constant en fonction de l’ouverture et confère donc à l’objectif un comportement stable.

La stabilisation optique embarquée permet de gagner 1 IL à main levée, ce qui n’est pas beaucoup dans l’absolu mais peut permettre de faire la différence dans des cas de figure bien précis.

Le modèle précédent reste accessible sur le marché à un prix bien inférieur, mais c’est toujours un dilemme lorsque des objectifs sont optimisés.

Dans l’ensemble, le nouveau Tamron SP 90mm f/2,8 Di Macro 1:1 VC USD est un objectif macro exceptionnel.

Il y a peu de choses à reprocher à ce Tamron SP 85mm f/1.8 Di VC USD. Le design, les finitions et le confort d’utilisation de l’objectif son impeccables.

L’objectif dispose d’un bon niveau de qualité d’image, d’une très belle homogénéité et d’un comportement stable.

Les performances sur les bords aux plus grandes ouvertures sont assez impressionnantes.

On note la présence d’un vignetage assez marqué jusqu’à f/4 (avantage ou inconvénient, cela dépend des goûts) mais aussi l’absence d’aberrations chromatiques et de distorsions.

Ce 85 mm est le premier du genre à intégrer une stabilisation optique.Sur ce genre de longue focale, son intérêt est indéniable et beaucoup moins sujet à controverse que sur les grands-angles.

La technologie VC de Tamron permet de gagner 2 IL par rapport au temps de pose minimal théorique à utiliser pour réaliser une photo nette à main levée. Cela accroît les possibilités de l’objectif dans de faibles conditions lumineuses.

Le 70-210mm f/4 est un objectif peu courant, avec une ouverture constante f/4 et une résistance à l’humidité dans une optique plus compacte qu’un traditionnel 70-200mm f/2.8.

Sa légèreté et sa compacité en font un excellent candidat pour la photographie de voyage.

Face zoom téléobjectif intègre trois lentilles en verre à faible dispersion LD pour la correction des aberrations chromatiques.

Son double micro-processeur MPU a été pensé pour offrir vitesse et précision à la fois dans la stabilisation de l’image et dans le déplacement des lentilles responsables de la mise au point.

 Il profite également d’une motorisation USD ultrasonique et d’une commande d’ajustement manuel du point.

Son zoom interne assure un encombrement constant à toutes les focales et permet à cet objectif d’être correctement protégé contre les poussières et le ruissellement d’eau.

Il possède également des joints d’étanchéité à toutes les positions stratégiques de son fût.

Il se caractérise par un excellent piqué, une distorsion bien contrôlée et un système de compensation des vibrations à 5 IL, le tout pour un excellent prix.

Le Tamron 17-35mm f/2.8-4 Di OSD est un excellent objectif  pour ceux qui recherchent une optique de qualité pour leur photos de voyage, avec un angle de vue plus large pour les paysages ainsi qu’un zoom 35mm plus flatteur pour les portraits.

C’est un zoom plein format assez gros mais léger, avec un poids de seulement 460g. L’objectif intègre 4 lentilles en verre LD à faible dispersion destinés à éradiquer les aberrations chromatiques ainsi que deux lentilles asphériques moulées pour l’homogénéité.

Un traitement anti-reflet BBAR a été ajouté en surface pour limiter le flare et éviter les réflexions parasites. Sa lentille frontale a reçu un traitement de surface à base de fluor hydrofuge et oléofuge pour un nettoyage facile.

L’autofocus est assuré par une motorisation silencieuse OSD (Optimised Silent Drive) dont la marque indique qu’elle a amélioré la rapidité et la précision.

Enfin, notons que des joints d’étanchéité ont été placés aux extrémités et aux jointures des bagues pour assurer une bonne protection contre l’humidité et l’insertion de poussières.

Le Tamron SP 24-70mm f/2.8 Di VC USD G2 offre d’excellentes performances optiques pour un prix raisonnable.

Cette optique adopte la philosophie « Human Touch » qui attache autant d’importance au plaisir d’utilisation du photographe qu’à la qualité optique.

Malgré sa taille imposante, l’objectif n’est pas trop lourd et sa construction résistante à l’humidité devrait vous apporter une certaine tranquillité d’esprit lorsque vous travaillez en extérieur dans des conditions hostiles.

Ceux qui recherchent un zoom 24-70 mm f/2,8 peuvent opter pour cet objectif comme alternative, surtout si la compensation des vibrations est une caractéristique qui vous intéresse. Cette stabilisation est supposée pouvoir compenser jusqu’à 5 IL

L’objectif est capable de détecter automatiquement lorsque l’on réalise un filé, et désactive donc la stabilisation horizontale. La stabilisation optique peut aussi être configurée grâce à la console de programmation Tap-In.

La formule optique est toujours la même, basée sur une construction de 17 éléments répartis en 12 groupes avec 3 lentilles asphériques, 1 lentille asphérique hybride, 3 verres LD (faible dispersion) et 2 verres XR. Quant à l’optique, les nouveautés se retrouvent au niveau des traitements de surface.

Pas moins de 6 joints d’étanchéité limitent l’entrée de poussières et d’humidité dans l’objectif.Pour ce qui est des autres caractéristiques, on retrouve un diaphragme circulaire à 9 lamelles, un poids d’environ 900 g, une longueur de près de 11 cm (replié) et un rapport de grossissement de 0,2x.

Les performances de ce 24-70 mm sont dans l’ensemble assez bonnes, mais loin d’être parfaites. Ce n’est jamais le cas sur un 24-70 mm !