Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Longtemps préservées aux photographes spécialisés et autres adeptes « d’obscures » formules mathématiques face auxquelles le novice était bien souvent décontenancé, la proxiphotographie  ou la macrophotographie sont désormais accessibles au plus grand nombre.

Aujourd’hui, quel que soit votre appareil, il est facile de réussir de belles images de macro dès lors que vous l’utilisez à bon escient. Voici 7 points-clés inspirés par le vécu sur le terrain qui devraient vous mettre sur la bonne voie.

Mise au point

La Macro en 7 Points-Clés4

En macro, la courte profondeur de champ constatée dès qu’on aborde les grandissements relativement élevés oblige à réaliser le point de manière très précise.

Dans la plupart des cas, notamment quand le sujet est petit et véloce, ou que le vent est de la partie, l’autofocus est à la peine.

La solution consiste alors à le débrayer ou à prendre la main sur lui pour effectuer manuellement la focalisation.

Dans l’image ci-dessous, seuls les yeux du bombyle sont nets, preuve que la zone de netteté est très courte dès qu’on aborde le grandissement *0,5 !

Profondeur de champ

macro en 7 point clee

La netteté, tant au niveau de la précision de la mise au point que de celui de la profondeur de champ (zone de netteté qui s’étend le long de l’axe optique), est un problème récurrent en photographie rapprochée. 

Si vous recherchez une profondeur de champ étendue, fermez le diaphragme de l’objectif ; A contrario, ouvrez-le pour minimiser la zone de netteté.

Retenez également qu’en plus de l’ouverture du diaphragme, deux autres facteurs influent sur la profondeur de champ, à savoir le grandissement et la taille du capteur. 

LIRE  Quel film instantané choisir

Globalement, plus le grandissement est élevé, la plus profondeur de champ est courte. Et elle est d’autant plus courte que le capteur est grand.

En pratique, un appareil photo doté d’un testeur de profondeur de champ permet d’évaluer de visu la zone de netteté. Une grande profondeur de champ n’est cependant pas comme toujours souhaitable, ainsi que l’illustre l’imagine ci-dessus. 

En fermant plus le diaphragme, la rose au second plan aurait été plus nette et aurait interféré avec celle située au premier plan.

Temps de pose

la_macro_7_point_clé

En prise de vue courante, il est conseillé au débutant qui travaille à main levée de contourner le risque de flou de bougé en adoptant un temps de pose inférieur ou égale à l’inverse de la focale (ou de son équivalent en24*36) ; soit 1/125 s au 105 mm ou 1/250 mm.

En prise de vue macro, il est préférable de jouer la carte de sécurité en diminuant par deux le temps de pose limitée. 

L’expérience aidant, il est facile d’outre passer cette valeur théorique et de descendre d’un, deux, voire trois crans sous ce seuil critique. 

Dès lors qu’on est confronté à un manque de luminosité, on peut s’affranchir du risque de flou de bougé en fixant l’appareil photo sur un trépied.

Prenez aussi en compte spécificités du sujet. Dans l’exemple ci-dessus, le temps de pose utilisé (1/800s) est suffisamment court pour figer la tête et les yeux du flambé, alors que ses ailes, animée de battement rapides, sont floues, ce qui ajoute un peu de vie à l’image. Un sujet « calme » aurait pu être photographié avec un temps de pose pu long.

LIRE  4 Conseils Simples pour Photographier des Papillons

Point de Vue

510519573 etre vivant viperine flambe papillon insecte

Le choix du point de vue conditionne à lui seule la perspective induite sur l’image. Il définit une hauteur par rapport au sujet, mais aussi une distance de travail. 

Plus celle-ci est courte, plus la perspective est prononcée (forte convergence des lignes de fuite, prédominance du premier plan au détriment des autres plans de l’image).

Parallèlement, en macro, le débutant a souvent tendance à photographier le sujet en prolongée, d’où une sensation d’écrasement virtuel. A contrario, en abaissant le point de vue à sa hauteur, voire en légère contre-plongée, le sujet est valorisé.

Composition d’image

chenille papillon machaon 11

Outre la règle classique  dites des « tirs » qui conseille de déplacer le sujet principal sur l’un des quatre points fort de l’image (obtenus par croisement des quatre droites imaginaires ; dont deux verticales et deux horizontales coupant respectivement la longueur et la hauteur de l’image en trois portions égales). Vous pouvez renforcer votre composition en jouant sur les diagonales ou en harmonisant les différents plans entre eux

Arrière-plan

abeille drone

En macro comme dans toute autre pratique photographique, l’arrière-plan revêt une importance primordiale. Chargé ou trop net, il rend difficile la lecture du sujet principal.

Inversement, un arrière-plan uni ou peu identifiable augment la sensation visuelle de détachement et de mise en avant du sujet. Dans l’image ci-dessous, fond flou et lumière en contre-jour suffissent à valoriser cette tige pourtant très « ordinaire ».

Lumière et éclairage

daucuscarota06

Dans tous les domaines de prise de vue, l’éclairage joue un rôle essentiel. Or, c’est au premier et au dernier instant du jour que la lumière naturelle est la plus belle. 

LIRE  10 astuces pour améliorer vos photos en extérieur pendant l'hiver

C’est également durant ses deux périodes que les insectes et autres bêtes sont les moins actifs. Si la lumière génère un contraste d’éclairage trop fort, oui, si elle est trop ténue, trois solutions s’offrent à vous…

Le réflecteur : placé par rapport au sujet en opposition de la source lumineuse, il renvoie une partie de la lumière émise par celle-ci vers le sujet et débouche les ombres.

Le diffuseur : intercale entre la source et le sujet, il joue le rôle d’écran et repartit en douceur la lumière sur le sujet. Un diffuseur donne une belle lumière et réduit l’influence du vent, mais il présente les inconvénients (faible maniabilité, tendance à provoquer la fuite des sujets farouches, prise au vent élevée).

Le flash : il peut être employé comme source d’appoint, en complément de la lumière naturelle. Le flash a tendance à augmenter le contraste de la scène photographiée. Bien maîtrisé, il donne des éclairages de qualité

Vous aimerez aussi ...