Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Pour qu’une photo au flash soit réussie, il faut soigner le modelé de l’éclairage qui baigne la scène. Avant toute chose, regarder et analyser la lumière naturelle est la plus efficace des préparations. 

Ainsi, les erreurs de positionnement des flashs seront évitées. Contrarier le sens naturel d’éclairage est la pire des fautes à commettre

Mettre en relief

Le modele dans l’éclairage vient de l’existence de contrastes entre les différentes zones de l’image. Les gommer totalement est une autre erreur à éviter. 

L’emploi d’un flash mal dosé peut tout faire disparaître, dans un éclairage plat et sans relief, surtout si le flash est situé le long de l’axe optique.

C’est pour cela que l’utilisation d’un réflecteur ou d’un diffuseur de lumière naturelle est à privilégier pour faire son éducation lumineuse. 

Ces deux accessoires travaillent en lumière continue et l’effet est visible instantanément, alors qu’avec un flash, il faut déclencher pour visualiser l’effet de cet éclairage d’appoint.

Ensuite, si vous maîtrisez la lumière, les surprises en utilisant le flash seront rares. Un raté arrive de temps en temps, le numérique permet de constater l’erreur instantanément et de modifier les paramètres en conséquence : changer un flash de place, augmenter la puissance, diminuer l’importance de la lumière ambiante…

Jouer avec la lumière

stickers pour vitres et fenetres ancolie bleue ancolie fleur.jpg

Jouer avec la lumière naturelle, s’y opposer, renforcer un contraste, éclairer une zone sombre… Voilà quelques-unes des possibilités qui s’offrent à vous sur le terrain pour doper vos images.

LIRE  la photographie de nature morte: 4 conseils et techniques

Une orchidée sauvage à la mauvaise idée de fleurir dans un fossé le long d’un taillis, qui plus est, à l’ombre au lever du soleil. Obtenir une image réussie demande des contorsions et pas que du trépied.

Un flash annulaire pour éclairer le pied de la fleur, une boite à lumière dans le sens du rayonnement solaire pour donner de la force à la timide clarté du matin : l’écrin créé pour cette Orchis simia est parfait. 

Et si je tentais le contre-jour ? Déplacement de la boite à lumière, réglage à priori de la puissance de l’éclair, quelques déclenchements avec adaptation des paramètres, et l’image est enregistrée !

Figer les mouvements

abeille apiculture 1

La zone s’éclaire d’un soleil franc et puissant, un insecte pose pour une pause nectar. Après observation de son petit manège, pourquoi ne pas tenter de le saisir au vol ? 

Pour ce faire, privilégiez les phases d’approche et de décollage de la fleur, les postures prises par ces as de la voltige étant souvent très photogéniques.

Dans cette situation, la brièveté de la durée de l’éclair de flash est un atout important ; en choisissant le mode manuel qui permet de fixer la puissance de l’éclair et en privilégiant les niveaux de faible puissance (1/64e ou moins), vous allez atteindre des durées qui seront proches de 1/5.000 s.

Évidemment, l’éclair ne portant pas très loin, il faut privilégier le travail à courte distance. Ne pas hésiter à monter en sensibilité est une solution à envisager aussi.

Pour figer les battements d’ailes, c’est une autre technique qu’il faut mettre en œuvre, et elle demande des compétences que l’on acquiert que par la pratique.

LIRE  Photographier son Époque : Comment Gérer la lumière

Utiliser la technique

gettyimages 525494617 617x410 1

L’arrière-plan de l’image n’est pas à négliger. C’est pourquoi la prise en compte de l’équilibre de lumière entre le flash et l’ambiance est nécessaire. 

Les appareils gèrent cela très bien de façon automatique et grâce aux correcteurs d’exposition pour la lumière continue et pour le flash. Modifier les paramètres s’il ne convient pas se fait d’un tour de molette sur l’appareil photo.

Pour les flashs distants, la liaison sans-fil apporte le même confort. Sans se déplacer, on peut faire varier la puissance de plusieurs flashs individuellement et moduler l’éclair de l’un sans toucher à l’autre. Les trois groupes de flashs gérés par les appareils photo ou transmetteurs trouvent ici leur utilité.

Pour les plus performants des flashs, la synchro haute vitesse est utilisable même à distance. En permettant de déclencher à des vitesses supérieures à la vitesse de synchro-X, l’arrière-plan d’une photo n’est plus surexposé si vous avez choisi une ouverture de diaphragme qui entraîne le dépassement de cette vitesse de synchro-X.

Tiens, le soleil baisse et rougit. Je place sur les flashs une gélatine ambrée pour que les éclairs se teintent de la même couleur et restent toujours aussi imperceptibles. Mince, le flash dirigé sur l’ancolie ne se déclenche plus. Une journée de prise de vue et les accus sont vides…

Vous aimerez aussi ...

LIRE  Comment Photographier des Insectes en Pleine Action ?