Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

En octobre dernier, j’ai publié un portrait qui est vite devenu la photo la plus populaire de tout mon feed Facebook. Cette photo n’était rien d’autre qu’une des images prises lors du test de certains objectifs, bizarrement les gens n’arrêtaient pas de me demander comment je l’avais réalisé.

Dans ce billet, je vous montrerai une configuration d’éclairage courante que tout photographe devrait connaître et comment vous pouvez, vous aussi, réaliser cette configuration d’éclairage pour vos clients.

L’image ci-dessous est l’une des images prises à l’aide du Nikon 85 1,8 mm. J’étais en train de tester les effets de la compression de l’objectif sur le visage humain ;et pour cela, j’utilisai des tubes d’extension Kenko sur un certain nombre d’objectifs.

L’idée était qu’en réduisant la distance minimale de mise au point de certains objectifs, je pourrais découvrir un style intéressant qui mériterait d’être exploré davantage.

J’ai mis en place une configuration d’éclairage très simple et courante en studio, puis j’ai réalisé des photos tests avec chacun des objectifs 50 mm, 85 mm et 70 mm – 200 mm, respectivement. 

Chaque objectif était testé à la fois directement sur l’appareil photo, puis avec un tube d’extension de 12 mm.

De ce test, il en est ressorti que les tubes d’extensions ne produisaient rien d’intéressant. Cependant, je me suis dit que j’allais poster la meilleure photo de ce test, elle a été prise à l’aide d’un objectif de 85 mm.

Comment_réaliser_un_portrait_clamshell

À ma grande surprise, l’image s’est vue très appréciée et a fait l’objet de plusieurs commentaires. Cette semaine-là, ma messagerie électronique était particulièrement sollicitée par des gens qui désiraient savoir comment j’avais réalisé ce portrait, quel objectif j’avais utilisé et quelle configuration d’éclairage j’avais utilisé ? 

Alors, au lieu de répondre à chacun individuellement, j’ai décidé de faire un petit tutoriel sur l’éclairage ClamShell (également connu sous le nom d’éclairage papillon ou encore d’éclairage primordial).

1. MATÉRIEL PHOTO

Pour réaliser ce portrait, j’ai utilisé un Nikon D810, mais n’importe quel appareil photo pour portrait aurait fait l’affaire. J’ai également utilisé un objectif Nikon 85mm 1.8, je sais que ça risque de choquer certains.

Le 85 mm est couramment utilisé pour les photos d’identité, mais au lieu d’acheter un objectif 85 mm f/1.4, pour plus cher, j’ai opté pour le 85 mm f1.8, qui coûte bien moins cher.

La plupart de mes travaux ont été réalisés avec soit un 24-70, soit un 70-200.  Je n’aime pas trop l’idée de remplir mon sac d’objectifs encombrants que je n’utilise pas.

Les deux modèles de 85 mm sont incroyables et, à moins que vous ne fassiez partie de ces acheteurs compulsifs qui veulent absolument avoir le meilleur objectif ; vous pourriez opter pour la version 1,4 qui coûte encore moins chère si vous n’avez pas déjà un 85 mm (ou si vous attendez le Sigma Art 85 1,4 mm).

Quoi qu’il en soit, vous aurez besoin d’un objectif qui ouvre au moins jusqu’à 2,8 si vous voulez obtenir la même profondeur de champ que celle sur l’image.

LIRE  Les meilleurs moyens de personnaliser Lightroom Classic

Gardez à l’esprit que de nombreux photographes de portraits comme Martin Schoeller ont en fait PLUS de profondeur de champ que la plupart des photographes ne le pensent.

Vous pouvez toujours obtenir une image intéressante à f2.8 ou f4 ; elle sera juste un peu différente de la mienne.

Comme vous pouvez le voir sur le portrait ci-dessous, la profondeur de champ est si faible que l’extrémité du nez du modèle n’a pas été mis au point ; seuls ses yeux se trouvent dans la zone de mise point.

éclairage_papillon_photosavi

2. EQUIPEMENT D'ECLAIRAGE

J’ai récemment publié un article intitulé Comment réaliser un portrait avec une faible profondeur de champ et des lampes de studio. L’article mettait l’accent sur l’utilisation des lampes pilotes pour photographier à grande ouverture sans souffler le sujet.

Dans ce tuto, nous utiliserons ma lampe préférée, la Profoto B1. L’une des raisons pour lesquelles j’aime tant cette lampe professionnelle est qu’elle peut descendre suffisamment bas en puissance pour permettre à mon objectif d’ouvrir à f/1,8 sans que j’aie besoin d’utiliser un filtre à densité neutre.

Les autres lampes de studio que je possède sont bien trop puissantes pour permettre une ouverture de f.2.8 ou plus, c’est donc une bonne chose de pouvoir avoir ces lampes en studio pour obtenir une faible profondeur de champ.

Gardez à l’esprit que le Nikon D810 descend jusqu’à 32 ISO, ce qui permet de contenir encore plus les stroboscopes. Toutefois, j’espère que d’autres fabricants de reflex numériques commenceront à proposer des ISO encore plus bas dans leur futur modèle.

Pour ce portrait serré, j’ai utilisé deux lumières. La source de lumière au-dessus du sujet était contitué d’un Profoto Beauty Dish et d’une grille. 

Étant donné que cette lumière est la principale source de lumière, elle est considérée comme étant la lumière clée. La seconde source de lumière, placée en dessous du visage du sujet, ne doit absolument pas prendre l’ascendance sur la première, elle sert uniquement de lumière remplissage.

Pour qu’elle soit encore plus douce, j’ai utilisé un Strip Box de 1’x4’ ; mais pour la première image, j’ai utilisé un petit Octabox de 3’L’effet global est fondamentalement le même, d’autant plus que cette lumière ne fait qu’adoucir les ombres. 

J’ai également associé une petite softbox 12 « x16 » à la lumière de dessous, alors n’hésitez pas à faire des combinaisons en fonction de ce que vous avez déjà.

3. PLACER LES SOURCES LUMINEUSES

Quand j’utilise un beauty dish, j’essaie de le tenir le plus près possible du sujet. Généralement entre 60 et 120 cm du nez du sujet et parfois entre 30 et 180 cm au-dessus de l’appareil photo.

Lorsque je veux créer un peu plus d’ombres et d’ambiance, ce que j’apprécie particulièrement lorsque je photographie des hommes, je relève légèrement le beauty dish vers le haut.

Mais lorsque je veux avoir une lumière plus intense générant très peu d’ombres portées sur le nez, ce que j’affectionne particulièrement quand je photographie des dames, je ramène le réflecteur plus près de l’appareil photo.

LIRE  Comment préparer votre première séance photo rémunérée ?

Gardez à l’esprit que pour avoir plus de lumière et de couleur dans l’œil, il faut rabaisser la lampe principale jusqu’à ce que la lumière soit visible dans le haut de l’iris.

Pour ce portrait, j’ai décidé de relever la source de lumière un tout petit peu de manière à ce qu’elle se reflète juste au-dessus des cils, ce qui a contribué à rendre le portrait un peu plus sombre, surtout au niveau des yeux.

La position du réflecteur est un choix personnel, mais si vous voulez que la lumière retombe davantage (plus de lumière sur le nez et les joues et moins de lumière sur le menton, les oreilles et les cheveux), vous devez ramener le beauty dish plus proche du sujet.

clamshell_éclairage_papillon_éclairage_diagram

La deuxième source, la source de remplissage, repose quasiment sur le trépied.

Je voulais avoir une très faible profondeur de champ, pour cela, il fallait avoir une ouverture assez grande et une mise au point assez proche du visage du sujet (deux éléments clés qui permettent d’avoir une faible profondeur de champ).

Vu que mon appareil photo et mon trépied étaient assez proches du sujet, j’ai dû disposer les deux jambes avant du trépied de sorte que la lumière de remplissage soit la plus proche possible de l’appareil photo.

Une lumière de remplissage, trop proche du sujet, risque d’agir comme une lumière d’accent (lumière kicker) sous le menton du modèle, ce qui n’est pas très flatteur.

Vu que j’ai utilisé une softbox pour diffuser la lumière de remplissage, il en résulte un éclairage très doux. Si j’avais utilisé tout juste une lampe, celle-ci aurait produit des ombres projetées très dures.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je préfère utiliser une lumière plus douce comme lumière de remplissage.

Mais si vous voulez obtenir une image avec des contours plus durs, des lumières spéculaires et du contraste, sentez-vous libre de le faire avec une lumière de remplissage dépourvu de modificateur.

Vous vous interrogez certainement sur les supports de lumière que j’utilise. Eh bien ! L’année dernière, nous avons investi dans quelques supports Avenger que j’adore par ailleurs ! ils facilitent grandement la mise en place de l’éclairage, car ils roulent facilement, même lorsqu’ils sont emballés dans du sable.

Vous pouvez aussi utiliser une perche pour disposer facilement l’éclairage devant le modèle ; ça évite d’avoir des pieds de supports qui trainent sur le chemin.  Si vous optez pour un pied en C, je vous recommande vivement d’acheter la perche Kupo qui dispose d’une poignée hexagonale à l’extrémité pour éviter d’avoir une lampe qui s’incline sous l’effet de la gravité.

Pour la lumière de remplissage, je recommande d’avoir quelques pieds Manfrotto 5001B dans votre studio, car ils permettront de monter vos flashes au ras du sol tout en ayant une base large et stable. Ces pieds sont également parfaits pour les réceptions de mariage, lorsque vous avez besoin de pieds légers pour l’éclairage  hors appareil photo.

LIRE  Comment Utiliser un Filtre Polarisant pour Supprimer les Reflets

Bien sûr, n’importe quel support d’éclairage peut faire l’affaire, Donc utilisez ce que vous avez déjà à votre disposition, mais gardez à l’esprit que vous aurez besoin d’un moyen de disposer la lumière principale au-dessus de votre sujet.

comment_réaliser_un_portrait_clam_shell2

4. DERNIERS ELEMENTS A PRENDRE EN COMPTE

Comme je l’ai mentionné plus haut, le plan clam shell est une configuration d’éclairage très courante pratiquée par les photographes depuis des lustres.

Vous pouvez créer des variantes du clam shell en jouant avec les modificateurs de lumière, les rapports d’éclairage entre les deux sources de lumières et en variant également la distance entre chaque lumière et votre sujet.

Généralement, je préfère avoir des lumières assez proches du cadre ; de nombreux photographes de mode préfèrent placer leur lumière clé à une certaine distance pour avoir une lumière plus dure, mais plus uniforme (moins de chute de lumière, loi du carré inversé).

Dans ces deux photos, la lumière principale était deux fois plus forte que la lumière secondaire. Pour avoir encore moins de lumière de remplissage, vous pouvez supprimer la lumière secondaire et utiliser un réflecteur à trois panneaux pour faire rebondir une lumière douce depuis le bas.

Gardez à l’esprit que plus la lumière de remplissage est importante, moins vous aurez d’ombres et de chutes de lumière sur le côté du visage du modèle, alors n’en faites pas trop. 

Ma méthode de prédilection pour ajouter une lumière de remplissage consiste à utiliser un panneau de polystyrène comme « réflecteur ». En plaçant un panneau isolant blanc de Home Depot derrière votre appareil photo, vous pouvez simuler une grande fenêtre qui projette une lumière douce directement devant le sujet.

Vous pouvez littéralement projeter un troisième source de lumière sur ce panneau pour avoir une lumière de remplissage plus subtile,  ou vous pouvez choisir de projeter une lumière plus forte sur le panneau pour supprimer les ombres sur le visage du sujet (il en résulte une image assez platonique à mon goût).

La configuration d’éclairage clamshell est une technique que tout photographe devrait savoir mettre en place et utiliser à tout moment.

C’est une configuration classique que vous devez absolument expérimenter si ce n’est pas encore le cas.

Que ce soit pour photographier des clients en studio, pour réaliser quelque chose d’unique lors d’un mariage ou pour réaliser un portrait éditorial dans une minuscule chambre d’hôtel, ce type d’éclairage est toujours efficace et peut facilement être utilisé lorsque vous vous retrouvez dans une situation délicate.

N’hésitez pas à jouer avec les modificateurs, à tester différents objectifs et ouvertures pour adapter cette technique à votre propre style.

Vous aimerez aussi ...