Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Si vous aimez la photographie et la cuisine, combiner les deux pour doubler votre plaisir. N’importe quel appareil photo pourrait faire l’affaire, à condition d’ajouter le bon objectif à la recette. Voici donc notre liste des meilleurs objectifs pour la photographie culinaire, quel que soit votre appareil photo.

En photographie culinaire, il est généralement préférable d’avoir une vision naturelle des choses, ce qui exclut d’office les objectifs ultra-grand-angle.  

Nous vous recommandons d’utiliser au minimum un 35 mm pour un APS-C et un 50 mm pour un boîtier plein format.

Dès lors que vous n’avez pas l’intention de faire une mise au point ultra-rapprochée, l’un des meilleurs 50 mm suffira largement pour votre photographie culinaire.

Donc, vous n’avez pas à dépenser une fortune pour avoir un bon objectif pour votre photographie culinaire ; il est tout à fait possible de trouver des objectifs bon marché capable de bien remplir cette mission.

Cependant, pour zoomer sur les morceaux les plus savoureux, il faut se rapprocher. La distance minimale de mise au point de l’objectif devient donc importante, pour faire ce travail, rien de mieux qu’un objectif macro.

Vous n’aurez certainement pas besoin d’un facteur de grossissement complet de 1,0x ou 1:1, qui reproduit les petits objets à taille réelle sur le capteur de l’appareil photo. Néanmoins, un objectif macro vous permettra de vous approcher au maximum.

Naturellement, lorsque vous faites de la photographie culinaire à l’intérieur, la lumière ambiante est souvent insuffisante. Il est souvent tentant d’utiliser un flashgun, mais cette pratique a tendance à ruiner la qualité de la photo culinaire.

Essayez des techniques d’éclairage plus subtiles, comme faire rebondir la lumière du soleil sur une fenêtre avec des feuilles de carton blanc, ou ajouter de la lumière avec des lampes de table ou un panneau LED. La création de hautes et de basses lumières peut donner un aspect beaucoup plus tridimensionnel à vos plats.

Pour tirer le meilleur parti de la lumière disponible, il est préférable d’avoir un objectif avec une ouverture plus grande. Le fait d’avoir une grande ouverture vous permet également d’avoir une profondeur de champ réduite, de manière à pouvoir créer des floues d’arrière-plan à volonté.

En gardant tout cela à l’esprit, un objectif macro à focale fixe de 30 à 60 mm avec une ouverture nominale d’environ f/2,8 est parfait pour la photographie culinaire pour des appareils photo dont le capteur est de taille réduite.

Pour les appareils photo plein format, un objectif macro de 90 à 105 mm avec la même ouverture est un excellent choix.

Cependant, les objectifs de 50 mm et même de 35 mm peuvent également fonctionner correctement sur des boîtiers plein format, à condition qu’ils aient une distance minimale de mise au point assez courte.

 Ensemble, examinons les objectifs qui méritent de figurer dans le menu. Au fait, nous avons choisi les objectifs moins chers pour vos appareils photo bon marché, et avons choisi de réserver le haut de gamme pour les modèles plein format.

Les Meilleurs Objectifs Pour Photo Culinaire

produits Dist. Min. mise au point grossissement maximum stabilisation
0.13m
1.0x
4-stop
0.3m
1.0x
4-stop
0.17m
0.5x
5-stop
0.16m
1.0x
Aucune
0.3m
1.0x
4-stop
0.4m
0.15x
Aucune
0.27m
0.5x
Aucune
0.11m
1.0x
3-stop
0.1m
1.0x
Aucune
0.28m
1.0x
Oui

Meilleurs Objectifs Canon pour photo culinaire

À la fois polyvalent, compact et léger (190 g), le Canon EF-S 35 mm f/2.8 Macro IS STM est un objectif parfait pour les reflex Canon au format APS-C.

LIRE  Top 7 : Meilleurs Appareils Photo pour vos Photos d'Oiseaux

Il possède un système autofocus rapide et ultra-silencieux basé sur un moteur pas à pas, une ouverture nominale de f/2,8 et un stabilisateur d’image « hybride » à 4 niveaux, qui peut corriger le décalage x-y ainsi que les vibrations angulaires habituelles.

La stabilisation est particulièrement efficace en gros plan, ce qui est une bonne nouvelle pour la photographie culinaire.

Une autre caractéristique intéressante est la présence d’une LED Macro Lite intégrée à l’avant du boîtier. Cette technologie permet de produire des textures et des couleurs nettes.

Grâce à cette optique, il est possible de ressortir tous les petits détails d’un met et de valoriser ainsi la création d’un chef cuisinier.

Alimentée par la batterie de l’appareil, elle peut ajouter un éclairage d’un ou des deux côtés de la lumière circulaire.

Utile pour la vidéo comme pour les photos, elle reste insuffisante pour des prises de vue à  de très courte distance.

Á propos, la distance minimale de mise au point pour un grossissement macro complet de 1,0x est de seulement 3 cm, soit un peu plus d’un pouce.

Que ce soit pour faire de la macro ou du portrait, le Tamron SP 90 mm f/2.8 Di VC USD est un outil qui possède de nombreuses fonctionnalités avancées.

Comme certains objectifs macro plus récents de Canon, le dernier Tamron est doté d’un stabilisateur d’image hybride qui corrige le décalage x-y ainsi que les vibrations angulaires.

Pour faire de la photographie culinaire, ce modèle est dotée d’une formule optique de haute technologie comprenant des éléments LD (faible dispersion) et XLD (eXtra faible dispersion), ainsi que des revêtements doubles pour minimiser les images fantômes et les reflets.  

Quant à son ouverture standard f/2.8, elle permet d’accéder aux scènes moins éclairées. Vous apprécierez peut-être sa construction tout temps, ainsi que le revêtement de fluorine sur l’élément avant.

Avec une distance minimale de mise au point de 30 cm et un grossissement de 1 : 1, cet objectif fait partie des meilleurs objectifs pour photo culinaire.

Au final, cet objectif est tout aussi performant que l’objectif Canon EF 100 mm f/2,8L Macro IS USM, mais à un prix plus avantageux.

Contrairement à la plupart des objectifs à monture RF de Canon pour ses appareils EOS série R, celui-ci est compact, léger et se vend à un prix attractif.

Il présente un grossissement maximum de 0,5x à sa distance de mise au point la plus proche de 0,17m, ce qui devrait être plus qu’assez en photographie culinaire ou encore pour être qualifié d’objectif  « macro ».

Le système autofocus, basé sur un moteur pas à pas, est rapide et pratiquement silencieux et le stabilisateur d’image hybride à 5 stops constitue un réel avantage.

On pourrait penser que la focale de 35 mm est un peu courte, compte tenu du fait que cet objectif est destiné aux boîtiers plein format, mais ça reste néanmoins une optique extrêmement polyvalente qui offre une superbe qualité d’image.

Meilleurs Objectifs Nikon pour photo culinaire

Avec une longueur focale effective de 60 mm en plein format, ce petit objectif DX pour reflex Nikon au format APS-C offre une vision très naturelle.

La distance minimale de mise au point permet d’avoir un agrandissement complet de 1,0x, même si la distance entre l’avant de l’objectif et le sujet n’est que de 3,5 cm.

LIRE  Top 4 : Appareil Photo Compact à Moins de 150 euros

Il faudra donc faire attention à ne pas projeter d’ombre indésirable sur votre sujet.

Contrairement à la concurence, le Nikon ne dispose pas de stabilisation d’image, mais au moins il dispose d’une ouverture de f/2,8.

L’autofocus est un peu lent, même si ce n’est pas un véritable problème en photographie culinaire.

La qualité d’image est excellente, avec un superbe piqué et pratiquement sans aucune distorsion.

Le Tamron SP 90mm f/2.8 Di Macro VC USD est le modèle le plus récent de la marque. Compte tenu de ses performances et de ses fonctions haut de gamme, cet objectif est l’un des meilleurs pour la photographie culinaire.

Grâce à ses 90 mm macro, il permet de faire la mise au point sur un objet à une distance minimale de 0.30 m. En outre, ce spécimen bénéficie d’une stabilisation hybride à 4 diaphragmes qui permet de stabiliser les mouvements dans les plans vertical et horizontal, ainsi que la vibration angulaire ou l’oscillation plus habituelle.

L’effet net est une meilleure stabilisation de l’appareil lors des prises de vue rapprochées. La qualité de l’image est fabuleuse à toutes les distances de mise au point, avec un piqué exceptionnelle et des distorsions négligeables.

Il n’y a pas encore d’objectif macro dans la gamme d’objectif Nikon à monture Z, il faudrait donc utiliser un objectif à monture F via un adaptateur de monture FTZ pour réaliser des gros plans.

Malgré tout, l’angle de vue fourni par cet objectif 50 mm sur un boîtier plein format, ainsi que sa distance minimale de mise au point de 0,4 m, vous permet de remplir tout le capteur avec une assiette de taille normale.

Le taux d’agrandissement maximum de 0,15x est également suffisant pour créer des agrandissements important de petites plats, plus encore si vous utilisez un boîtier au format Z 50 APS-C.

Malheureusement, cela rend la stabilisation d’image indisponible, un élément qui manque au Z 50 mais qui est présent dans les appareils plein format Z 6 et Z 7. L’autofocus est rapide et pratiquement silencieux, tandis que la qualité de l’image est absolument exceptionnelle à tous égards.

Avec un poids de 215 g et un filtre de diamètre 39 mm, le Fujifilm XF60mm f/2.4 R Macro est un objectif polyvalent.

Que ce soit pour le portrait, la macrophotographie, ou la photographie culinaire, cet objectif peut être utilisé dans de nombreux domaines.

Il bénéficie d’une focale effective de 90 mm, si on tient compte du facteur de recadrage de 1,5x des appareils photo à monture X de Fujifilm, on obtient le même angle de vue que celui des objectifs macro 90 mm qu’on retrouve sur les appareils photo plein format.

La distance minimale de mise au point de 0,27x permet un grossissement macro de 0,5x, ce qui devrait être suffisant pour la photographie culinaire.

Le verre de haute qualité comprend un élément asphérique et un élément ED (Extra-low Dispersion).

La grande ouverture de f/2,4 permet d’avoir une bonne profondeur de champ à de très courtes distances de mise au point, ainsi qu’un agréable bokeh.

En outre, la bague d’ouverture offre un confort pour les professionnels et les amateurs de photographie culinaire.

Malheureusement, contrairement au nombre croissant d’objectifs macro sur le marché, il n’est pas équipé de stabilisateur optique.

Le 30 mm de Panasonic, un objectif de qualité supérieure pour la photographie culinaire, offre un champ de vision très naturelle, équivalent à celui d’un objectif de 60 mm sur un appareil photo plein format.

LIRE  Top 10 : Meilleurs Appareils Photo Hybrides à Moins De 500 Euros

Avec seulement 180 g, il est petit, léger, mais bénéficie d’une construction de haute qualité.

Il est très précis, même à la plus grande ouverture f/2,8, jusqu’à sa distance de mise au point la plus proche 0,11 m, qui permet un agrandissement complet de 1,0x.

Grâce au facteur de recadrage de 2,0x des appareils Micro 4/3, vous obtenez un grossissement effectif de 2,0x par rapport à un appareil plein format.

En mode manuel ou en mode automatique, la mise au point est assez rapide sur les objets rapprochés.

Avec la technologie OIS, un système de stabilisation intégré à l’objectif, le résultat obtenu est très net et offre un meilleur rendu.

Le Panasonic LUMIX G Macro 30mm f/2.8 Asph Mega OIS est un équipement capable de réaliser des photos destinées à des magazines culinaires.

Le seul inconvénient est que l’avant de l’objectif est très proche du sujet en prise de vue macro complète.

Meilleurs Objectifs Sony pour Photo Culinaire

Le Sony E 30mm f/3.5 Macro est un objectif compact et léger qui offre aux gros plans une résolution et un contraste d’exception.

Avec un diaphragme circulaire composé de 7 lames, il arrive à réaliser un effet bokeh, plus arrondi et naturel.

Pour ce qui est des performances optiques, L’objectif macro 30 mm de Sony comporte un élément asphérique et un verre ED (Extra Low Dispersion), ainsi qu’un système autofocus à moteur pas à pas, lisse et ultra-silencieux.

Par ailleurs, il est assez simple, avec une ouverture relativement faible de f/3,5, pas de SteadyShot optique et aucune pièce mobile externe, à l’exception de la bague de mise au point manuelle couplée électroniquement.

À sa distance de mise au point la plus courte, il offre un grossissement macro de 1,0x mais, comme d’autres objectifs macro complets de longueur focale similaire, l’avant de l’objectif se rapproche beaucoup trop de l’objet, donc vous devez faire attention à ne pas bloquer la lumière ambiante.

Malgré cela, l’objectif est capable de donner de superbes résultats avec un excellent piqué.

Pour une photographie culinaire, le Sony E 30mm f/3.5 Macro dispose d’un autofocus efficace malgré son prix relativement élevé pour un objectif Sony de marque.

En photographie culinaire, l’usage d’un objectif tel que le Sony FE 90mm f/2.8 Macro G OSS est essentiel.

En effet, ce 90 mm de Sony permet de montrer les détails des aliments fins. Grâce à un stabilisateur intégré, on peut être sûre d’obtenir des images nettes.

Grâce à l’inclusion d’éléments asphériques, ED (Extra Low Dispersion) et Super ED, la netteté et la clarté sont excellentes, avec un minimum d’aberration chromatique et de distorsion.

Parmi les autres atouts de la mise au point, citons un bouton de maintien de la mise au point personnalisable sur le barillet et un interrupteur de limitation de la portée.

Un mécanisme push-pull dans la bague de mise au point permet de passer facilement de l’autofocus à la mise au point manuelle, ce qui rappelle les objectifs macro classiques de Tamron et Tokina.

Par ailleurs, cet équipement dispose de plusieurs atouts telles que la stabilisation OSS, la mise au point pilotée par Direct Drive SSM, une ouverture circulaire, et une construction résistante à la poussière et à l’humidité.

Dans l’ensemble, c’est l’objectif parfait pour la photographie culinaire pour les propriétaires de A7 ou A9.

Vous aimerez aussi ...