Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

 Sony ne cesse de diversifier sa gamme d’appareils photo avec une offre toujours plus variée qui touche à presque tous les domaines.

Que vous soyez photographe professionnel, vidéaste, photographe de voyage ou créateur de contenu, vous trouverez un appareil photo qui vous convient chez Sony.

La gamme Sony s’articule autour de la série Alpha, une série d’appareils photo hybride plein format appréciés aussi bien par les vloggers que par les amateurs et les professionnels.

Sony A7 IV

Sony A7R IV

  • Stabilisation du capteur.
  • Viseur électronique de qualité.
  • Bonne gestion de la sensibilité.
  • Enregistrement 4:2:2 10 bits en interne.
  • Pas de recadrage en 4K UHD à 30 i/s.
Meilleur Prix

Ces appareils photo sont ceux qui se rapprochent le plus du style traditionnel de la gamme Sony, avec des boîtiers hybrides qui rappellent les reflex numériques. De plus, ces boîtiers sont compatibles avec les meilleurs objectifs Sony.

C’est ici que vous trouverez les appareils photo les plus intéressants de la gamme Sony, souvent les premiers à recevoir les dernières technologies de pointe issues de la R&D de Sony.

Dans le haut de gamme, vous avez le puissant, mais coûteux Sony A1, l’appareil photo qui fait TOUT, le Sony A9 Mark II orienté vers le sport et le Sony A7S III hautement spécialisé (qui ne figure donc pas dans ce guide).

Les appareils photo hybrides APS-C de Sony sont appréciés par de nombreux voyageurs, vloggers et créateurs de contenu. Ils sont beaucoup plus petits et beaucoup plus accessibles que les modèles plein format de Sony.

Toutefois, comme les fans de Sony le savent très bien, cela ne veut pas pour autant dire qu’ils sont moins nantis en termes de performances. Actuellement, le produit phare de Sony est un appareil photo compact, mais puissant, le Sony A6600.

Enfin, la gamme ZV de Sony est destinée aux vloggers et aux créateurs de contenu pour réseaux sociaux. Avec un design compact et simplifié, ces appareils photo sont conçus pour vous accompagner partout et pour vous aider à capturer l’instant avec le minimum d’effort. Nous avons été particulièrement impressionnés par le petit Sony ZV-1F, puissant et abordable.

Nous les avons tous testés, évalués et notées, et nous pensons qu’il s’agit des meilleurs appareils photo disponibles chez Sony actuellement.

Les Meilleurs Appareils Photo du moment chez sony

Sony A7 IV

Le Sony A7 IV marque une étape significative dans le développement des boîtiers de la série A7 de Sony. Le Sony A7 est généralement considéré comme l’appareil photo d’entrée de gamme de la marque. Alors que les modèles  » R  » mettent l’accent sur la résolution, les modèles  » S  » s’attardent sur la vitesse/sensibilité. 

Cependant, le Sony A7 IV n’a rien d’ordinaire. Bien qu’il vienne techniquement en remplacement de l’A7 III, il s’agit d’un appareil photo beaucoup plus évolué qui, selon nous, s’adresse à un public plus exigeant.

Par rapport à l’A7 III, l’A7 IV constitue une avancée majeure, tant en termes de prix que de fonctionnalités. Le fait que l’A7III reste présente sur le marché complique un peu les choses, surtout quand on sait que l’A7IV se fait rare. Si jamais vous en trouvez un, achetez-le.

Il ne possède peut-être pas la vitesse fulgurante de l’A9 II ou l’ultra-haute résolution de l’A7 Mark IV, mais l’A7 III embarque le meilleur des deux mondes dans un boitier plus abordable.

Au programme : un nombre de collimateurs qui passe de 693 à 759, alors que la couverture de la surface du capteur de l’autofocus atteint 94 %. 

Un double processeur Bionz XR, un nouveau capteur de 33 Mpx, un module autofocus revisité et dopé à l’intelligence artificielle et une partie vidéo renforcée avec notamment la captation en 4 :2 :2 10 bits en interne.

 L’Alpha 7 IV (A7 IV) gère parfaitement la montée en sensibilité et la restitution des couleurs très bien maîtrisée.

Avec une poignée plus creusée, des commandes améliorées et un nouveau joystick, l’A7IV offre une prise en main agréable et efficace.

Certains trouveront peut-être le boîtier un peu petit quand bien même, il serait associé à un objectif pro. Toutefois, cette remarque s’applique à l’ensemble de la gamme Alpha.  Des performances de pointe à un prix raisonnable en font le meilleur appareil photo Sony du marché.

Si l’A7R V est techniquement impressionnant, le boîtier reste assez petit.

Bien que l’appareil soit agréable en main et aussi plus efficace, il sera délicat d’utiliser le boîtier avec des objectifs professionnels, car il semble trop petit. En outre, les commandes suivent une disposition générique au lieu d’être adaptés aux points fort de l’appareil.

La force des boîtiers Sony reste leur personnalisation. Les commandes sont, pour une large part d’entre elles, complètement personnalisables. 

Vous pouvez donc les adapter à votre façon de travailler, mais pour cela, vous aurez besoin d’une bonne mémoire pour vous souvenir des fonctionnalités associées à chaque bouton.

L’A7R V est un appareil photo époustouflant sur le plan technique. Avec une définition de (61 Mpx) associé à un module autofocus dopé à l’intelligence artificielle, à la fois pour une identification et une acquisition rapide, ainsi que pour un suivi précis des sujets. Une fois le sujet acquis, le boîtier ne le perd pas.

Le Sony A7R V est équipé d’un processeur dual-core BionZ XR que l’on trouve couramment dans les modèles haut de gamme tels que l’Alpha 1.

Si l’A7R V voit son boîtier évoluer assez nettement par rapport à la génération précédente, la qualité d’image n’est pas très différente de celle obtenue avec l’A7R IV (Sony dit qu’elle est meilleure), et la mémoire tampon améliorée de l’A7RV est beaucoup plus efficace pour les prises de vue en continu.

L’A7R V est le second boîtier Sony à passer le cap de la 8K UHD. Boîtier revu, ergonomie peaufinée et suivie AF toujours plus impressionnante, l’A7R V est un appareil exigeant, mais ambitieux et performant. 

Il ne possède peut-être pas la vitesse fulgurante de l’A9 II ou l’ultra haute définition de l’A7 Mark IV, mais l’A7 III embarque le meilleur des deux mondes dans un boîtier pus abordable.

On a à l’ordre du jour : un système autofocus de 696 collimateurs et une stabilisation d’image sur 5 axes qui promet une compensation de 5 IL.

On retrouve le nouveau capteur d’image rétroéclairé de 24,2 Mpx, couplé à la dernière génération de processeur d’image, les deux permettent une restitution des couleurs très bien maîtrisée et une très bonne montée en ISO.

La prise en main est confortable, même si certains trouveront peut-être le boîtier un peu petit quand bien même, il serait associé à un objectif pro. Toutefois, cette remarque s’applique à l’ensemble de la gamme Alpha.

La bonne dynamique du capteur restitue des détails dans les hautes et basses lumières et sur des images à fort contraste.

L’optimisation du processeur donne à l’appareil photo une plage de sensibilité de 100 ISO à 204 800.

La qualité vidéo est à la hauteur de la qualité photo. En mode vidéo, l’appareil propose la définition 4K/UHD à 25p et 100 Mb/s.

Le mode vidéo de l’A7 III répond donc aux attentes des photographes professionnels qui souhaitent également réaliser des films et accéder à des réglages plus avancés. 

Le boîtier offre des performances de pointe à un prix raisonnable, c’est le meilleur appareil photo que Sony offre actuellement sur le marché.

L’A9 II est un appareil photo plein format dédié au sport, c’est l’appareil le plus rapide et le plus féroce que nous ayons jamais utilisé – mais c’était avant de tester l’EOS-1D X Mark III.

Néanmoins, la vitesse fulgurante et les performances autofocus du Sony A9 Mark II sont impressionnantes, et n’ont d’égal que sa connectivité phénoménale, qui promet de changer la donne pour les photographes professionnels.

Nous aurions aimé voir Sony implémenter une fonction similaire à la fonction Pro Capture d’Olympus, afin de ne jamais manquer le moment critique.

Cependant, si la critique la plus sévère qu’on puisse lui faire est qu’il est trop rapide pour qu’on puisse suivre, alors on peut dire que Sony a bien accompli sa mission !

En plus, Sony propose un boîtier relativement compact, ce qui n’est pas forcément un atout dans un environnement où la durabilité est une priorité.

Sony a tout simplement transposé les évolutions ergonomiques de l’Alpha 7R IV à l’Alpha 9 II. Hormis ces quelques ajustements ergonomiques et de transfert des données, le Sony Alpha 9 II conserve toutes les autres caractéristiques de son prédécesseur.   

Pour les professionnels qui ont besoin d’autre chose que de la vitesse, il y a le nouveau Sony A1, qui devance l’A9 II pour ce qui est de la photographie sportive et qui offre également des vidéos 8K et des photos 50MP.

Les nombreuses possibilités de personnalisation constituent un point fort, mais encore faut-il comprendre les menus de Sony.

Le suivi des visages et des yeux est un domaine dans lequel Sony excelle depuis plusieurs années. En ce qui concerne la correction de la surexposition, le boîtier de Sony atteint un niveau rarement vu.

En matière de vidéo chez Sony, les règles sont simples : de la 4K UHD à tous les niveaux, mais le top du top est réservé à la série des A7S. 

À l’instar de l’Alpha 7R IV, Sony ne change pas beaucoup la formule, mais les quelques ajustements apportés à l’Alpha 9 II sont suffisant pour maintenir l’appareil au top. 

À la toute fin de janvier 2021, Sony a lancé l’Alpha 1 (A1), un modèle qui fait actuellement partie des produits phares de Sony.

Le Sony A1 est tout ce que Sony prétend être. C’est un triomphe technologique, un appareil photo qui peut vraiment tout faire et l’un des meilleurs appareils photo pour professionnels.

Avant, les appareils photo pouvaient offrir soit la vitesse, la résolution ou la vidéo, mais l’A1 offre les trois et bat même, à leur propre jeu, les appareils photo dédiés au sport et à la vidéo. Alors, est-ce l’appareil photo parfait ?

Pas tout à fait. Le prix est, et restera, un obstacle majeur, et il n’a d’intérêt que pour les photographes qui ont besoin de tous ses atouts, et pas seulement d’une ou deux de ces aptitudes. Ceci, ainsi que son prix astronomique, l’empêchent de figurer plus haut dans cette liste.

Avec l’Alpha 1 (A1), Sony propose un hybride 24×36 haut de gamme car il ne veut laisser aucune place à ces concurrents. Avec ce boîtier, Sony essaie de convaincre cette niche très conservatrice qu’elle n’a pas su convaincre avec le précédent Alpha 9 II (A9 II).   

On ne pouvait pas avoir un article sur les meilleurs boîtiers Sony sans mentionner l’A1, mais est-ce vraiment le meilleur appareil photo que nous pouvions vous recommander ? En réalité, 99 pour cents des photographes vous dirons, Non !

La ZV-E1 est un excellent appareil photo aux allures de compact expert qui vise un peu plus le marché des vidéastes et adeptes du vlog avec des fonctionnalités incroyables telles qu’un capteur plein format, une stabilisation mécanique et électronique, une reconnaissance poussée des sujets et un suivi AF des visages et des yeux (et multiples sujets) en photo et vidéo.

L’appareil fait également preuve d’une incroyable simplicité. Son utilisation purement intuitive en fait un excellent appareil pour les amateurs qui désirent réaliser des enregistrements professionnels sans avoir trop de connaissances dans le domaine.

Les vidéos sont excellentes, nettes, claires, avec de bonnes couleurs directement dans l’appareil. Les photos sont également fantastiques, bien qu’un peu limitées par le capteur 24×36 de 12MP.

L’autofocus dernière génération de Sony fait plaisir à voir, en particulier pour les sujets humains, il est incroyablement rapide et précis. L’appareil détecte également dans une certaine mesure les mouvements et la position du corps humain.

Avec un processeur Bionz XR et une puce améliorée à l’intelligence artificielle, vous n’avez plus de soucis à vous faire pour la mise au point ; vous pourrez alors vous concentrer sur d’autres aspects du tournage.

L’appareil avale à la vitesse de 10 i/s, soit la norme basse des hybrides 24×36 Sony, mais qui reste convenbale. Nous avons donc un appareil extrêmement performant et qui fonctionne aussi bien que l’A7R V.

Ce qui est encore plus impressionnant, c’est que, malgré un recadrage important et une captation vidéo qui s’effectue en 4K UHD 60 i/s, l’appareil est toujours capable de « suivre » le sujet comme si un opérateur déplaçait la caméra.

Nous sommes donc face à un appareil qui, malgré sa taille réduite, propose tout le savoir-faire de Sony en matière de vidéo ou de suivi autofocus.

On regrettera par contre l’absence de viseur qui n’est pas moins pertinent pour la pratique de la vidéo, et encore moins le vlog.

Derrière sa petite taille et son apparence presque d’entrée de gamme se cache un hybride très bien équipé pour la vidéo. Il saura satisfaire les vloggeurs qui désirent proposer des séquences en qualité 24×36, ainsi que les cinéastes en quête de l’expertise vidéo de Sony à moindre coût.

Le Sony A7C II est le condensé de tout ce que nous avons déjà vues dans les autres appareils photo Sony jusqu’à présent.

Bien qu’il s’agisse d’une version optimisée de l’A7C, on note quand même quelques innovations intéressantes, à savoir un capteur de 33 Mpx et une puce IA pour appuyer son autofocus.

Cet appareil reste l’un des meilleurs pour les créateurs de contenu à la recherche d’un boîtier compact et de petite taille, mais qui conserve les fonctionnalités d’un appareil photo professionnel.

Comme pour tous ses modèles les plus récents, Sony offre le meilleur de sa vidéo. Grâce à un viseur télémétrique, l’A7C II constitue également le boîtier parfait pour les créateurs hybrides qui accordent autant d’importance à la photographie.

Malgré une ergonomie améliorée, l’appareil reste difficile à tenir une fois combiné aux gros objectifs de Sony, pour lequel le capteur plein format a été conçu. Un appareil photo hybride à capteur plein format qui reprend la proposition fondamentale de la ligne C.

En matière de vidéo, l’A7C II doit répondre à un public de plus en plus exigeant. Il s’appuie également sur la caméra vidéo FX3 dans sa dernière version de firmware (2.0), ainsi que sur la partie vidéo de l’A7 IV, duquel il emprunte le capteur.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une véritable caméra, l’A7C II semble avoir ce qu’il faut pour enregistrer des séquences 4K de qualité. De plus, l’intégration d’un processeur plus puissant permet à l’A7C II de bénéficier d’une stabilisation vidéo active.

Le Sony a6700 est l’étape logique après l’A6600 qui l’a précédé. Pour ce nouveau modèle, Sony ne réinvente pas la roue, l’appareil embarque un capteur APS-C dans un boîtier compact de type télémétrique.

On note cependant plusieurs améliorations notables qui permettent de dire que nous avons affaire à une mise à jour convaincante.

Malgré un prix à la hausse par rapport à la version précédente, cet appareil photo coûte relativement plus cher par rapport à la concurrence.

On compte parmi les principaux arguments en faveur de l’a6700, un viseur électronique. L’a6700 est le nouvel appareil photo APS-C de Sony à bénéficier de la meilleure expérience en matière de photographie.

Pour répondre à certaines exigences sportives, le nouveau boîtier APS-C de Sony intègre un module de mise au point automatique à corrélation de phase avec 759 points contre 425 points auparavant.

C’est devenu le nouvel appareil photo APS-C de Sony qu’il faut absolument avoir si l’on désire profiter de la meilleure expérience en matière de photographie.

Côté vidéo, Les progrès réalisés en matière d’enregistrement vidéo 4K, combinés à un autofocus boosté à l’IA le plus récent des séries ZV et FX de Sony, font de l’a6700 une sérieuse alternative à la gamme ZV de Sony.

On regrettera tout de même que l’appareil Sony n’offre pas la possibilité de filmer au-delà de la 4K et souffre d’un léger recadrage de 1,04x.

Le dernier né de Sony pourrait ne pas plaire à tous les photographes en raison de certaines limitations techniques. Le petit boîtier Sony reste bloqué à 11 images par seconde, alors que la concurrence s’avance souvent avec 20 ou 30 i/s.

Dans l’ensemble, l’a6700 est l’un des meilleurs appareils photo pour les photographes de voyage ou pour les créateurs de contenu à la recherche des fonctionnalités professionnelles dans un boîtier compact. Sony a décidé d’implanter un nouveau modèle rétroéclairé de 26 mégapixels, contre 24 Mpx sur l’A6600

Le Sony A6400 est en fait l’appareil photo de la série A6000 de Sony, qui se situe au-dessus de l’A6000 et plus récemment de l’A6100 et en dessous de l’A6600.

Il dispose toujours d’un système autofocus ultra-rapide, ainsi que d’une excellente vidéo 4K. La qualité des images est très bonne, mais la force de cet appareil photo réside surtout dans sa capacité à prendre les selfies et à faire du vlog (blog vidéo)  

La clé ici est son écran tactile qui s’oriente sur 180° vers le haut pour cadrer les expressions de votre visage. Avec ça, Sony espère à n’en pas douter conquérir un public moins expert et adepte des vidéos. L’autofocus est très efficace en vidéo,

Le capteur CMOS APS-C de 24,2 Mpx est hérité de l’Alpha 9 (A9). On peut sans nul doute dire que la qualité de la montée en sensibilité est exemplaire jusqu’à 800 ISO.

Le Sony Alpha 6400 (A6400) reprend en grande majorités les caractéristiques de son prédécesseur, l’Alpha 6300.La section vidéo des appareils Sony est généralement soignée, la vidéo 4K/UHD limitée à 30p est toujours présente et le viseur électronique situé sur la partie arrière gauche est également renouvelé. 

La 4K/UHD apparaît correctement sans recadrage à 24p ou 25p, ou jusqu’à 60p pour le Full HD. En revanche, l’absence de stabilisation sur le capteur est un manquement que l’on ne peut pas laisser passer, surtout sur un boîtier à ce prix.

C’est le modèle qui a succédé à l’A6000, un appareil photo mythique d’entrée de gamme. Bien que ce dernier soit encore disponible sur le marché, il est fort probable que ce ne soit plus pour très longtemps.

L’a6100 est un modèle qui a beaucoup apporté à la série. En effet, le boîtier profite de certaines fonctionnalités qu’on ne retrouve que sur les boîtiers de milieu et haut de gamme de la marque.

L’appareil profite des dernières technologies en matière d’autofocus commun aux Sony a6400 et Sony a6600 qui offre notamment un mode de suivi autofocus sur l’œil des personnes et des animaux en photo.

L’écran arrière est inclinable, mais seulement vers le haut sur 180° ainsi que vers le bas sur 76°. Il est pourvu de fonctionnalités tactiles, pour la sélection du collimateur autofocus tout du moins.

L’A6100 peut se targuer d’afficher l’autofocus le mieux pourvu de sa catégorie, avec 425 collimateurs par contraste et par corrélation de phase.

La vidéo est un domaine dans lequel Sony excelle généralement et le Sony A6100 ne fait pas exception à cette règle. L’appareil propose un mode autofocus avec détection des visages ; mais le suivi autofocus sur l’œil n’est pas disponible en vidéo.

Le Sony A6100 offre tout ce qu’un utilisateur est en droit d’attendre. Flash intégré, griffe porte-accessoires, touches personnalisables, modes panoramiques et time-lapse…

Toutes ces optimisations ne viennent pas sans coût. En effet, l’A6100 coûte presque deux fois plus cher que l’A600, ce qui réduit quelque peu son charme en tant qu’appareil photo d’entrée de gamme.

Sauf que, comme pour la plupart des appareils photo Sony, la baisse des prix avec le temps pourrait en faire un appareil photo intéressant.

Lors du test du Sony ZV-1F, il m’a été particulièrement difficile de regarder cet appareil sans être tenté de le comparer au dernier photophone dans ma poche.

Après une semaine passée avec cet appareil photo, je n’arrivais pas à m’empêcher de penser que je possédais déjà, dans ma poche, un appareil capable de faire l’essentiel de ce que cet appareil avait à offrir.

Toutefois, disposé d’un appareil photo dédié confère de nombreux avantages. Surtout lorsque ce dernier est équipé d’un écran orientable, de la vidéo 4K et une telle facilité d’utilisation.

Si vous êtes un amateur passionné de vlogging à la recherche d’une caméra dédiée, facile à installer et à utiliser, et qui se glisse facilement dans un sac, c’est la caméra qu’il vous faut. Cet appareil est fait pour vous.

Il s’agit d’un appareil photo simple et performant dédié au vlog, qui vous donnera exactement ce dont vous avez besoin, une vidéo 4K prête pour les réseaux sociaux, le tout dans un minuscule boîtier compact et à un prix imbattable.

Ce compact à capteur 1″ de 20,1 Mpx était une sorte de RX100 VII, sans le viseur électronique, mais doté de fonctions dédiées à la vidéo. Le Sony ZV-1F reprend le capteur 1″ CMOS Exmor RS et le processeur Bionz-X que l’on retrouve dans le ZV-1 ou le RX100 VII.

Simple à utiliser, tout en restant efficace, il délivre une jolie qualité d’image et dispose d’un autofocus réactif. Il existe aussi des hybrides orientés vlog qui ne manquent pas d’arguments, tels le Sony ZV-E10.

À un prix de lancement de 650 €, il s’agit de l’appareil le moins cher du catalogue de Sony.

Le ZV-1 est un modèle un peu étrange en ce sens qu’il ne fait pas assez pour se distinguer de la version précédente. Je sais, vous me direz qu’Apple s’en tire bien en faisant la même chose, et que peut-être on devrait leur laisser une chance.

Le ZV-1 II représente plus un substitue au ZV-1 qu’une avancée technologique majeure. Certains préféreront un zoom plus grand-angle, qui commence ici à 18 mm, tandis que d’autres préféreront la plage focale supplémentaire du zoom 24-70 mm de la version précédente, qui propose aussi une ouverture plus grande sur toute la plage de zoom.

La focale 18 mm est pertinente, d’autant plus qu’elle conserve la grande ouverture f/1,8. Sony a également décidé d’augmenter le prix d’environ 150 € par rapport à la sortie du ZV-1, ce qui fait en sorte qu’il coûte un peu trop cher au vu de ce qu’il offre.

Nous trouvons tout de même que 30 i/s c’est un peu juste en 2023, surtout quand d’autres terminaux offrent la 4K et 60 i/s avec un capteur 1 pouce.

Sony semble miser sur la compacité et la simplicité de cet appareil pour convaincre les acheteurs, mais il existe des appareils similaires qui coûtent moins et qui offrent plus d’espace pour développer votre créativité, dès lors que vous êtes prêt à faire des compromis sur la taille.

Le Sony ZV-E10 ne remportera certainement pas une palme d’or en photographie.

Cependant, il constitue un excellent choix pour les influenceurs, les adeptes du streaming ou du vlog. Si Sony n’a pas beaucoup fait évoluer sa technologie vidéo 4K sur ses APS-C ces dernières années, le ZV-E10 est le premier boîtier APS-C du fabricant à être doté d’un écran tactile (ce qui est évidemment vital pour le vlogging).

Le ZV-10 est doté d’un capteur non stabilisé de type APS-C de 24,2 mégapixels. Les plus exigeants ou les plus fortunés s’orienteront vers l’Alpha 7C (A7C) qui chapeaute la gamme avec son capteur 24×36.

Il est également doté d’un grand microphone interne très performant (avec réduction des bruits ambiants), de l’excellent autofocus de Sony et d’un prix attractif. Il est par ailleurs possible de transférer des images sur son smartphone pendant que le boîtier est éteint.

On trouve également dommage le fait qu’il n’y ait pas de stabilisation du capteur et que les menus ne puissent pas être contrôlés du toucher (une omission plutôt flagrante pour une caméra de vlogging).

Toutefois, pour un public très spécifique de l’ère YouTube, cette caméra fait mouche. Sony propose un appareil photo hybride à capteur APS-C qui vise un public de vidéastes divers.

Ceux qui souhaitent une meilleure qualité d’image ou plus d’options créatives se dirigeront donc vers ce nouvel hybride

Pourquoi Les Appareils Photo Hybrides Sony Sont-ils Les Meilleurs ?

Jusqu’à très récemment, Sony dominait très largement le marché des appareils photo hybrides avec ses modèles qui figurent encore parmi les best-sellers. Aujourd’hui encore, l’arrivée de Canon, Nikon et Fujifilm n’ont pas vraiment réussi à changer la donne, Sony continue de dominer la tête du peloton.

Qu’est-ce qui explique qu’autant de fans à travers le monde soient tant attirés par Sony au point de ne prêter guère attention aux nouveaux Canon EOS et Nikon Z7, mais courent vers les magasins dès qu’un nouveau modèle Sony apparaît sur les étagères ?

  • Un viseur électronique

Si vous photographiez à main levée et surtout en basse lumière, vous aurez absolument besoin d’un viseur. Dans ce domaine, les viseurs électroniques de Sony ont bien évolué. Ils sont mieux définis puisqu’on dépasse largement les 5 MP sur certains appareils (5’760’000 points sur les derniers Sony) avec une couverture de 100 % et un agrandissement de 0.78, ce qui donne quelque chose d’énorme, digne des reflex professionnels.

  • Une stabilisation intégrée au boîtier

L’autre avantage de Sony est qu’il est le seul à proposer un modèle plein format, équipé d’un IBIS offrant une compensation allant jusqu’à 5,5 EV. En comparaison, les modèles les plus récents de Nikon offrent un IBIS allant jusqu’à 5 EV seulement. Pour ce qui est de Canon, il ne constitue pas un concurrent de Sony dans ce domaine, car le dernier Canon EOS R n’a pas du tout d’IBIS.

  • Un parc optique bien fourni

Il faut dire que chez Sony, le parc optique est relativement bien fourni. Moyennant des adaptateurs, vous pouvez monter quasiment tous les objectifs destinés aux reflex et à d’autres hybrides. Ce qui fait de Sony le Leader des montures adaptables.

Il est également possible d’adapter des objectifs à bascule et à décentrement aux appareils photo Sony. Mais faites attention ! Ces objectifs seront stabilisés avec l’IBIS, que Canon ne peut pas encore proposer.

  • Un excellent système autofocus

Sony offre un autofocus beaucoup plus précis que ce qu’on retrouve sur la plupart des appareils photo numériques. Attention à l’Aye Autofocus, c’est la fonction qui distingue définitivement les appareils photo Sony de tous les autres appareils photo sur le marché aujourd’hui.

Pendant un certain temps, cette fonction était considérée comme un gadget en raison de son inefficacité. Tout a changé après l’apparition de l’a7R III.

 Si vous avez déjà essayé la fonction Eye autofocus des derniers modèles de Sony, alors vous serez d’accord avec moi pour dire que Sony offre le meilleur autofocus.

  • Sony est à l’écoute de ses fans

Il me semble que Sony est l’un des rares fabricants d’appareils photo plein format qui se soucie vraiment du point de vue de ses clients. Grâce à sa capacité d’écoute, Sony est devenu le meilleur fabricant d’appareils photo plein format.

Sony ne fait pas partie de ces entreprises qui se contentent de faire des excuses. Il fait partie de ceux qui font des changements en fonction des requêtes de leurs clients.

Prenons l’exemple du double emplacement pour carte mémoire. Sony a résolu assez rapidement ce problème dans sa troisième génération d’appareils photo.

Quanta Nikon, il a opté pour un seul emplacement pour carte mémoire pour ses appareils photo hybrides, malgré la présence du double emplacement pour carte mémoire dans tous ses reflex. Bizarrement, Canon a fait le même choix que Nikon.

Vous aimerez aussi ...