Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Face à la montée en puissance de la demande de photographes capables de filmer, les fabricants d’appareils photo ne sont pas en reste. 

De nos jours, de plus en plus d’appareils photo intègrent des fonctions vidéo toujours plus sophistiquées. 

C’est une vraie révolution qui ne peut être ignorée, ni par les photographes professionnels, ni par les photographes semi-professionnels.

Alors que les fabricants ont pendant longtemps vanté la polyvalence de leurs appareils, à l’aise dans le domaine de la photo comme dans celui de la vidéo, certains semblent revenir un peu sur ce discours en présentant des appareils spécialement pensés pour les vidéastes. C’est le cas de Sony qui propose la gamme A7S avec pour représentant actuel l’A7S II ou encore de Panasonic avec le GH5s.

Étonnamment, ce n’est pas du côté des reflex qu’il faut chercher les modèles les plus novateurs en la matière, mais bien du côté des hybrides. En effet, si les technologies sont encore en devenir, il faut bien avouer que Sony ou Fujifilm renouvellent leurs gammes très rapidement.

Donc, si la visée électronique ne vous donne pas la nausée, l’offre hybride est aujourd’hui une alternative plus que crédible.

Vous pouvez également consulter nos articles sur les meilleurs appareils photo pour vidéo

Meilleur appareil photo reflex pour filmer

Le canon EOS 5D mark IV, toujours aussi populaire, est le meilleur reflex numérique Canon pour filmer. On serait tenté de dire qu’il n’y a pas mieux sur le marché actuellement en terme d’autofocus et de performance en basse lumière.

En effet, le Canon eos 5D mark IV utilise un module à 61 collimateurs, dont 41 croisés (tous sélectionnables individuellement) et 5 en double croix. Tous les points AF sont sensibles jusqu’à f/8, ce qui permet l’utilisation de télézooms avec des multiplicateurs de focale.

Le Mark IV est le premier 5D à enregistrer en 4K, même s’il présente quelques limites en la matière. D’abord, il faut compter sur un recadrage et un coefficient de 1,74x dans le capteur pour n’utiliser que les pixels nécessaires. Difficile alors de trouver des grands-angles.

Ensuite, le 5D Mark IV filme en MJPEG, Certes, il est plus facile à éditer sur des machines peu puissantes, mais le faible taux de compression impose des débits très importants, donc des volumes de stockage conséquents.

Plus surprenant encore, le format UHD n’est pas proposé. Le Canon eos 5D mark IV enregistre uniquement sur carte en 30/25/24p, en 4:4:2 / 10 bits, en MJPEG uniquement. Vous pouvez utiliser un enregistreur HDMI externe, mais seulement pour les images Full HD.

Il est également difficile de comprendre l’absence du profil Canon-Log qui aurait permis de profiter d’une plage dynamique étendue, de nombreuses possibilités d’exposition et d’une incroyable liberté en post-production.

Le Nikon D850 est un concurrent direct du Canon EOS 5D Mark IV. Il offre cependant une définition plus élevée (45,7 Mpx) et une rafale plus élevée à 9 i/s

Il présente l’avantage de filmer en 4K/UHD en 30p en exploitant toute la largeur du capteur. Finis les recadrages gigognes qui font perdre les très grands angles !

L’autre avantage du Nikon D850 est qu’il permet d’utiliser un enregistreur externe en 4:2:2:2 8 bits 4K, alors que l’EOS 5D Mark IV est limitée au Full HD.

Dommage qu’il n’y ait pas de mode log, le D850 s’appuie sur l’AF à détection de contraste lors de l’enregistrement vidéo, ce qui ralentit un peu les choses.

Le Canon 750 D est une excellente option pour les débutants et pour ceux qui recherchent un reflex numérique d’entrée de gamme. 

Ce reflex numérique très économique dispose d’un écran inclinable, d’un capteur de 24 mégapixels et est capable de filmer en Full HD à 25 p ou en HD à 50 p.

Très pratique, le mode vidéo est débrayable en mode PASM. Vous pouvez même changer vos réglages pendant le filmage. L’image est de bonne qualité et propose une exposition correcte. Jetez un coup d’œil à la vidéo ci-dessus.

Meilleur appareil photo hybride pour filmer

Il faut le dire de prime à bord, si le Panasonic Lumix GH5S est capable de faire des photos remarquables, il est avant tout spécialement pensé pour les vidéastes. Si vous voulez un appareil qui excelle dans les deux domaines, intéressez-vous au Panasonic Lumix GH5.

Mis à part la déception que pourrait causer l’absence de stabilisateur intégré, l’étendue des fonctions vidéo de cet appareil est tout simplement impressionnante.

Ses fonctionnalités spécifiques, telles que le connecteur Timecode, le réglage des zébras, les différents modes d’étalonnage préinstallés, l’enregistrement en « vraie » 4K (4 096 x 2 160 px) 60p 4:2:0 8 bits et la possibilité de grimper jusqu’à 204 800 ISO le distinguent tout particulièrement.

Sur le Lumix GH5 « basique », seul l’enregistrement 24p est disponible dans cette définition et il faut se contenter de l’Ultra HD (3 840 x 2 160 px) pour grimper en 60p. Enfin, en Full HD (1 920 x 1 080 px), le GH5s grimpe à 240p, contre 180p sur le GH5.

Si vous désirez faire des vidéos de qualité professionnelles sans avoir à hypothéquer votre maison, vous ne trouverez pas mieux que le Panasonic Lumix GH5S.

Le Sony Alpha A7S II se situe, en termes de vidéo, aux frontières du monde professionnel, il a été pendant longtemps, le meilleur appareil photo pour filmer. Bien que beaucoup de choses aient changé sur le marché, il reste encore une alternative convaincante pour les vidéastes.

L’un de ses principaux arguments de vente au lancement était la possibilité de filmer en 4k en interne, avec enregistrement direct sur la carte SD. 

Mais depuis, cette aptitude a été rattrapée par nombre de concurrents. Mais ce qui le met un peu en retrait aujourd’hui par rapport à la concurrence, c’est la faible définition de son capteur (12 Mpx).

L’A7S II descend à 50 ISO et grimpe jusqu’à 409 600 ISO, bien plus qu’il n’en faut dans 95 % des situations photographiques puisque même en extérieur, en rase campagne, une nuit étoilée suffit à éclairer la scène à photographier.

L’image est belle, parfaitement exposée, avec un son bien restitué grâce à des micros très discriminants. Il est bien sûr possible de filmer en modes PASM, avec Zebra et Focus Peaking, sans oublier qu’ici, en vidéo, la stabilisation du capteur fait des merveilles, sans toutefois atteindre le niveau des stabilisateurs des Olympus OM-D.

Plusieurs subtilités supplémentaires : sous-échantillonnage en 4:2:2 sur 8 bits, S-Gamut3 Sine, S-LOg2 et S-Log3 pour une dynamique de 14 IL, exploitation de toute la largeur du capteur pour limiter le pixel bimming, enregistrement 4K en 30p/24p (NTSC) et 25p (PAL), Full HD en 120/60/50/24p et 60/50i.

L’Olympus OM-D E-M1 Mark II est considéré comme étant l’un des meilleurs appareils photo Micro 4/3 à ce jour et la vidéo est un domaine où Olympus a apporté des améliorations significatives par rapport aux modèles précédents.

(Consultez notre guide sur les meilleurs appareils photo hybrides pour la vidéo)

Non seulement, vous avez un enregistrement 4K en DCI et UHD, mais vous profitez également d’une sortie HDMI 4:2:2, d’un port casque pour le monitoring audio et des avantages du système AF Hybride d’Olympus, qui fonctionne conjointement avec l’écran tactile pour une mise au point encore plus facile.

Que ce soit en photos ou des vidéos, vous profitez d’un système de stabilisation d’image les plus efficaces, excellent si vous avez l’habitude de faire des photos à main levée.

Entre autres atouts de cet appareil photo, on peut noter la résistance aux intempéries, à l’humidité et à la poussière. 

L’excellent viseur électronique de 2,36 Mpx ; le plus impressionnant est sans doute son mode rafale annoncé à 18 i/s en AF-C avec un tracking de l’autofocus qui fait des merveilles.

Certains trouveront le capteur Micro 4/3 un peu petit, mais avec un bon objectif et la technique appropriée, vous pouvez toujours, sans problème, isoler les sujets de leur environnement.

Quoi qu’il en soit, l’OM-D E-M1 Mark II place certainement la barre très haut pour un appareil photo Micro 4/3.

Fujifilm a fait beaucoup d’efforts pour remanier de nombreux aspects de la fiche technique de la X-T2 afin de concevoir la X-T3. Les améliorations apportées à l’enregistrement vidéo ont été plus importantes que ce qu’on retrouve habituellement dans ces modèles.

On peut désormais se tourner vers un enregistrement 4 K DCI (4 096 x 2 160 px) en 60 p et en 4:2:0 10 bits à 200 Mb/s. En utilisant la sortie HDMI, il est possible de tourner en 4:2:2 10 bits tout en enregistrant sur la carte. 

Le nouveau boîtier propose également l’enregistrement au format H. 264 ou H. 265 en All-Intra (4 K 29,97p/25p/24p/23,98p 400 Mo/s et 2K/HDTV 1080 59,94p/50p/29,97p/25p/24p/23,98p 200 Mb/s) ou Long-GOP.

L’autofocus est actif en vidéo avec une bonne réactivité. Le mode de suivi du sujet avec reconnaissance des visages est aussi efficace.

Le FUJIFILM X-T3 prend en charge l’enregistrement vidéo dans le format HLG (Hybrid Log Gamma), un des formats définis dans les normes internationales ITU-R BT. 2100. Et est aussi capable de produire des simulations de film et des séquences F-Log, étendant davantage ses fonctions.

L’appareil photo offre par ailleurs l’avantage de ne pas appliquer de recadrage lors de l’enregistrement en 4K à 30p. Toutefois, un recadrage mineur de 1,18x est effectué lors de l’enregistrement en mode DCI 4K ou UHD 4K. En plus, les prises micro et casque sont désormais intégrés au boîtier.

Meilleur appareil photo compact pour filmer

Le Sony RX10 IV est sans doute l’appareil photo tout-en-un le plus performant du marché, que ce soit par son objectif 24-600 mm excellent d’un bout à l’autre, son capteur d’un pouce de 20.2MP, sa rafale de folie ou son autofocus à détection de phase très efficace de 315 points.

En vidéo, le RX10IV a également de quoi charmer les vidéastes, avec des images 4K UHD enregistrées avec 1,7 fois plus d’informations qu’il n’en faut réellement, avant d’être sous-échantillonnées en 4K pour des raisons de qualité.

Le tout à un débit maximum de 100 Mbps, vous pouvez aussi booster la vitesse l’appareil photo jusqu’à 960 images par seconde pour des ralentis resplendissant.

L’enregistrement vidéo 4K (QFHD : 3840 x 2160), capable de lire tous les pixels sans perte, assure une résolution suffisamment élevée pour satisfaire les professionnels.

Encore une fois, l’autofocus de détection de phase constitue un atout non négligeable qui garantit un bon suivi du sujet. Prises microphone et casque sont intégrées, afin de combler les désirs des vidéastes. Le RX10 IV n’est peut-être pas bon marché, mais vous ne trouverez rien de tel.

Vous aimerez aussi ...