Nous vous proposons les meilleurs filtres ND dégradés pour la photographie de paysage : maîtrisez la luminosité du ciel pour une exposition plus équilibrée

Vous êtes à la recherche des meilleurs filtres gradués à densité neutre ? Ces petits accessoires sublimeront vos photos de paysages, en vous aidant à obtenir une exposition uniforme dans des conditions d’éclairage difficiles.

Lorsqu’on travaille sans filtre, les scènes de paysage à fort contraste ont tendance à se traduire par un ciel surexposé ou un premier plan sous-exposé. Les filtres ND dégradés sont conçus pour résoudre rapidement ce problème.

Lorsque le premier plan est sombre alors que le ciel est lumineux, il est difficile de trouver la bonne exposition.

Certains photographes utilisent la technique HDR pour contourner ce problème (en expérimentant différentes expositions qui seront fusionnés plus tard dans un logiciel de retouche d’images).

Il existe cependant une solution plus simple. Les filtres à densité neutre dégradés, ils sont clairs à une extrémité et gris à l’autre.

En plaçant la partie la plus sombre au-dessus du ciel, la lumière est limitée pour éviter que le ciel ne soit surexposé.

Contrairement au filtre ND ordinaire, l’extrémité claire du filtre ND dégradé est placée sur le premier plan plus sombre, afin qu’il n’y ait pas de restriction de lumière sur cette partie de la composition. Ce qui permet d’obtenir une exposition uniforme sans avoir à compiler plusieurs images.

Il existe diverse forme de paysage, certains sont constitués d’impressionnantes montagnes et d’autres des paysages marins minimalistes.

Heureusement, il existe une grande variété de filtres ND dégradés qui offrent différentes densités et transitions.

Par exemple, si vous photographiez un horizon droit et défini (comme un paysage marin ou un paysage plat), vous pouvez utiliser un filtre ND dégradé avec une forte transition.

Par contre, lorsque vous capturez un paysage plus encombré (comme un paysage urbain ou une scène avec des montagnes), un filtre dégradé avec une transition douce sera plus appropriée.

Le filtre ND dégradé inversé est cependant moins connu. Il comporte une section sombre au milieu du filtre qui s’efface vers le haut.

C’est une option parfaite pour capturer un lever ou un coucher de soleil bas où la majorité de la lumière émane du milieu de votre scène.

Dans votre recherche du meilleur filtre ND pour vos besoins, l’une des choses les plus importantes à considérer sera la taille du filtre.

Plus il sera grand, plus il couvrira d’objectifs et plus vous aurez de flexibilité pour positionner la zone de transition en fonction de votre composition.

Dans cette revue, nous présentons exclusivement des filtres rectangulaires de 100×150 mm, car en effet cette taille vous offre une plus grande polyvalence et est plus  abordables.

Enfin, ce sont vraiment les meilleurs filtres ND dégradés- ils sont tous de très bonne qualité et n’altèrent ni le piqué, ni la couleur de l’image. Nous sommes convaincus que chacun des filtres de cette liste saura comblé vos besoins.

Nous avons également des guides sur les meilleurs filtres ND variable   et les meilleurs filtres polarisants pour intensifier le ciel bleu, supprimer les reflets et augmenter la saturation

filtre-ND-dégradé

Voici 7 critères à prendre en compte lors de l'achat d'un filtre ND dégradé

  1. Forme

Nous nous sommes focalisés uniquement sur les filtres ND gradués rectangulaires de 100 mm de large, car ils sont suffisamment grands pour convenir à la grande majorité des compositions. Vous pouvez également acheter des filtres gradués circulaires, mais ces derniers ont tendance à être assez restrictifs.

  1. neutralité

L’indice se trouve ici dans le nom. Un bon filtre à densité neutre doit effectivement être neutre, il n’engendre pas de dominance de couleur ou de flou indésirable dans l’image.

  1. Densité

Si vous êtes à votre premier achat de filtre ND dégradé, vous devez réfléchir à la façon dont vous comptez l’utiliser et acheter un qui soit assez flexible.

Si la densité est trop faible, vous risquez de constater que les ciels trop lumineux sont  encore surexposés. Par contre, si la densité est trop faible, le ciel prendra une apparence dominée et plombée.

  1. Matériel

La majorité des filtres sont en plastique, ce qui les rend plus légers et plus résistants à l’éclatement que les modèles en verre. Cependant, l’inconvénient est qu’ils ont tendance à être plus sujets aux rayures, alors assurez-vous de les manipuler avec précaution.

  1. Polyvalence

Si vous investissez dans un système de filtres ND dégradés, vous avez alors la possibilité d’ajouter d’autres filtres à votre gamme plus tard. En d’autres termes, vous pourrez ajouter des filtres polarisants ou des nuances de couleurs pour donner plus de relief à vos images.

  1. un filtre ou un kits ?

Si vous êtes déjà en possession d’une gamme de filtres, vous n’avez besoin que de filtres individuels- vous n’avez pas besoin d’acheter un nouveau kit complet. Mais si vous débutez, un kit complet vous procurera tout ce dont vous avez besoin à un meilleur prix.

  1. Vérifiez les détails

C’est la transition que vous devez vérifier. N’achetez pas un ND2 au lieu d’un ND8.

Benro est relativement nouveau dans l’univers des filtres, mais ses filtres sont de très bonne facture.

Ils sont faits en verre optique Allemand, du haut de gamme Schott B270, les filtres de Benro peuvent également se prévaloir d’un revêtement ULCA (Ultra Low Chromatic Aberration), et d’une réflectivité inférieure à 1,5%.

Ils bénéficient également d’une couche imperméable qui permet de repousser la saleté et les liquides, et lui permet de résister aux rayures.

On retrouve également un revêtement anti-infrarouge qui bloque les rayons IR et UV, afin de minimiser les risques d’altération des couleurs.

Tout ça a l’air bien, mais heureusement, nos tests sur les modèles ND 2 et 4 le confirment. La zone teintée n’a pas d’impact négatif sur le piqué de l’image et n’engendre pas de changement de couleur observable. Le revêtement hydrophobe de Benro est également formidable, il élimine l’eau du filtre sans laisser de traces.

On retrouve les filtres Benro en plusieurs tailles, mais je pense que les modèles 100 x 150 offrent le meilleur équilibre entre polyvalence et coût. Vous avez le choix entre 2, 3, 4 ou 5 densités, en fondu doux, dur ou inversé.

Le porte-filtre du système Benro mérite également notre attention. Il est équipé d’un  support intelligent (photo) qui peut être déplacé de haut en bas à l’aide d’une roue dentée, ce qui permet de positionner le filtre de manière ultra-précise.

Contrairement aux autres filtres ND haut de gamme, celui de Lee est fabriqué en résine de polycarbonate plutôt qu’en verre optique.

Lee dit que ça permet de teindre plus facilement la partie teintée, ce qui se traduit par une densité plus précise à travers le filtre et une plus grande précision lors du contrôle de la ligne de transition.

La résine aurait également une réflectivité intrinsèque plus faible, ce qui rend inutile l’application d’un revêtement anti-reflets.

S’il existe un inconvénient à utiliser de la résine plutôt que du verre en matière de qualité d’image, nous ne l’avons pas trouvé.

Les nuances de Lee maintiennent le piqué dans l’image et une neutralité des couleurs parfaites, bien que nos échantillons de filtres aient produit une luminosité d’exposition visiblement différente, malgré un réglage de la vitesse d’obturation approprié pour chaque filtre.

 Les filtres n’ont pas de revêtement hydrophobe, donc l’eau ne s’écoule pas aussi facilement qu’avec les filtres Benro.

On les retrouve en trois densités – 1, 2 et 3 stop – pour répondre à une grande diversité de conditions d’éclairage – et sont livrés avec un plusieurs transitions (douces, moyen, dur et extra dur).

Nous avons eu l’opportunité de tester plusieurs filtres de la gamme Nuances Extreme de Cokin, et à chaque fois, nous avons été impressionné.

Ce kit de trois filtre ND de 100x150mm en gradation douce ne déçoit pas non plus. Les densités de 2, 3 et 4 stops sont bien là, pour couvrir toutes les scènes de paysage.

Tout comme la gamme Master Filter de Benro, chacun est en verre Shott sans compromis. Cokin applique également un revêtement résistant à l’eau et à l’huile, qui fonctionne très bien.

Ces trois filtres préservent parfaitement la netteté maximale de l’objectif. La neutralité de la teinte des couleurs est également excellente, même si nous ne passerons pas à côté de cette occasion de critiqué, car en effet la densité de notre filtre test à 2 stops était légèrement plus foncée que ce qui était avancé.

Les nuances Extreme ND sont disponibles en trois tailles différentes : Série P (84 mm de large), Z-Pro (100 mm de large) et X-Pro (130 mm de large).

Nous recommandons cependant ces filtres Z-Pro 100 mm, car ils conviennent aux objectifs allant jusqu’à 95 mm de diamètre.

Des kits de filtre dégradé doux et inversés sont également disponibles, on retrouve également des modèles de dégradés où la zone teintée traverse le centre du filtre et où le haut et le bas sont clairs.

Cependant, il n’existe pas de dégradé dure – que ce soit sous forme de kit ou en filtres individuels – ce qui est assez étrange et décevant.

La caractéristique particulière des filtres Firecrest Ultra est que le revêtement teinté se trouve au centre du filtre, pris en sandwich entre deux feuilles de verre de 1 mm.

Cette disposition permet d’améliorer la résistance du filtre aux rayures et de polir le verre afin qu’il soit parfaitement plat et transparent.

L’avantage supplémentaire d’avoir deux feuilles de verre collées plutôt qu’une seule vitre est une plus grande rigidité.

Ce procédé de fabrication est certainement avantageux en termes de qualité optique. Nos tests ont montré un excellent piqué, une précision de la densité et une neutralité des couleurs sans faille.

Le seul inconvénient est l’absence de revêtement hydrophobe à l’extérieur- ce qui n’est pas très agréable lorsqu’on photographie un paysage marin.

Les filtres Firecrest Ultra ND sont disponibles en transitions douces, dures ou inversées, les filtres à bords durs étant proposés en densités de 2 et 3 diaphragmes.

Bien qu’il soit possible de trouver des  filtres Firecrest non-Ultra  en tailles plus petites, la gamme Ultra n’existe qu’en 100×150 mm, mais c’est la taille idéale pour la plupart des utilisateurs.

Les filtres de Marumi se distinguent par leurs bordures magnétiques – les cadres étant fabriqués par H&Y.

Combinés au porte-filtre magnétique M100 de Marumi, les filtres s’appuient simplement sur le porte-filtre et se détachent tout aussi facilement, tout en restant bien fixés lors de leur utilisation.

Les aimants permettent également de faire glisser le filtre de haut en bas sur le porte-filtre pour aligner précisément la ligne de transition du ND en fonction de votre composition. C’est un système très soigné.

Le cadre enveloppe un verre Schott B270 de qualité supérieure, revêtu sur les deux faces pour résister aux rayures, à l’eau, à l’huile et aux reflets.

Nous avons testé les filtres gradués durs ND4 (2-stop) et ND16 (4-stop), avec des résultats remarquables.

Même si le ND plus sombre nous est paru légèrement plus clair que promis, tous les autres aspects de la qualité d’image – netteté, neutralité des couleurs – étaient sans défaut.

Le revêtement hydrofuge de Marumi est également excellent, les gouttelettes glissent avec autant d’efficacité que sur le filtre Benro.

Ces filtres magnétiques sont essentiellement en 100 mm de large- parfait pour la plupart des situations- vous avez également la possibilité de choisir parmi des nuances ND avec des transitions douces, dures ou inversées. Toutes sont disponibles en 2, 3 ou 4 stops.

Voir aussi :