J’ai reçu tout récemment des commentaires positifs sur des images prises lors du test d’un appareil photo. Il s’agissait de savoir comment les résultats devaient être présentés. Tout droit sortis de l’appareil photo ou après édition ? c’est une question que j’aimerai examiner de plus près et voir ce que je pourrais apporter comme réponse.

De tous le matériel photo que j’ai déjà eu la chance de tester, y compris des imprimantes, des trépieds, des lampes de poche et des filtres ; les appareils photo me semblent être les plus intéressants.

Photographier à l’aide d’un nouvel appareil photo est quelque chose de génial. Plonger dans les possibilités des différents appareils photo me fait prendre conscience des avantages et des inconvénients. Mais surtout, j’ai appris à regarder les appareils photo de manière objective.

images-revues-appareils-photo2

J’ai testé des appareils fabriqués par Canon, Nikon, Sony, Fujifilm, Panasonic, Olympus, Hasselblad, Leica et GoPro. J’ai vu comment ces appareils se sont développés au fil des ans et comment ils se sont différenciés.

Juger les fonctionnalités, la structure des menus, la disposition des boutons et l’ergonomie peut être considéré comme personnel et subjectif. Mais lorsqu’il s’agit de la qualité de l’image, c’est une toute autre histoire.

images-revues-appareils-photo3

Dans mes critiques, j’essaie du mieux que je peux de juger l’appareil du point de vue de l’utilisateur. Non seulement pour ce qui est de l’utilisation de l’appareil, mais aussi en ce qui concerne les résultats des images.

J’essaie d’éviter les tests et les mesures en laboratoire, présentés sous forme de graphiques attrayants. Parce que, tout d’abord, je n’ai pas les outils pour effectuer de telles mesures, mais je pense également que ces tests ne sont pas représentatifs de l’utilisation dans le monde réel.

Comment est-ce que les images devraient être représenter dans une revue ?

J’ai commencé à penser à la manière dont les images devraient être représentées, lorsqu’un lecteur m’a demandé si les images que je montrais sortaient directement de l’appareil photo ou non. Bien que je n’y ait jamais pensé, c’est une bonne question. Les images que je présente dans mes revues sont prises au format brut, et traitées dans Lightroom Classic selon mes préférences.

images-revues-appareils-photo4

Je prends des photos au format RAW. Je traite mes images à ma guise avant de les présenter. Tout nouvel appareil photo devrait me permettre de traiter mes images de cette manière.

Pour moi, c’est le seul moyen de donner un avis honnête sur les résultats. Le résultat est-il à la hauteur de mes attentes, ou non ? Après mûre réflexion, je pense que c’est la seule façon honnête d’apprécier les résultats.

Cette méthode me donnera un aperçu de ce dont l’appareil photo est capable, et jusqu’où je peux repousser les limites en post-production. Une image non retouchée ne dit pas grand-chose.

Par exemple, si j’expose les hautes lumières, les ombres peuvent devenir très sombres. Si je présente le résultat sans retouche, l’image ne dit pas grand-chose.

Ce n’est que si je lève les ombres en post-traitement que les capacités de l’appareil photo deviennent visibles.

images-revues-appareils-photo

Je ne pense pas qu’une image qui sorte directement de l’appareil soit représentative de ce dont l’appareil est capable, mais l’image traitée l’est. L’exemple avant-après ci-dessus a été pris avec le Sony a1.

Lorsque les images issue directement de l’appareil photo sont nécessaires ?

Dans certaines situations, il est important de présenter l’image directement issue de l’appareil photo. Lorsque vous comparez le bruit pour des ISO élevés ou que vous testez la latitude d’exposition, l’image ne doit pas être traitée.

Les niveaux de bruit et la latitude d’exposition ne sont que deux exemples de situations où l’image ne doit être modifiée sous aucun prétexte. Après tout, ça pourrait changer le résultat. Je continue à prendre des photos au format brut pour ces tests, mais je ne modifie jamais rien dans Lightroom Classic.

images-revues-appareils-photo5

Je trouve que ce genre de tests se rapproche dangereusement des tests et mesures en laboratoire que je veux justement éviter.

Néanmoins, je considère que les niveaux d’ISO et la latitude d’exposition sont essentiels. S’il s’agit d’objectifs, le vignettage, les aberrations chromatiques, le bokeh et peut-être même la courbure de champ nécessiteront des images non éditées.

Êtes-vous un photographe JPEG ?

Mais attendez. La question de ce lecteur m’a fait réfléchir un peu plus sur l’utilisation d’images traitées dans mes revues.

Après tout, il y a des photographes qui prennent des photos en JPEG dès la sortie de l’appareil. Présenter des images prises au format brut et traitées dans Lightroom Classic n’est pas très utile pour ce type de photographe.

images-revues-appareils-photo6

En outre, certains appareils photo disposent d’un bon processeur jpeg et même de simulations de films ou de profils d’image qui donnent d’excellents résultats si vous aimez ce genre d’utilisation.

Pour donner une bonne impression de ce dont l’appareil photo est capable, je pense qu’il est nécessaire de présenter à la fois des images traitées et des images jpeg directement sorties de l’appareil.

Les questions qu’une bonne revue pour appareil photo devrait traiter

Je n’ai pas envie de faire des critiques qui plongent dans les détails techniques, les tests de laboratoire et les mesures. Je pense qu’une bonne critique doit indiquer comment un appareil photo se comporte dans des situations réelles. Pour cela, je pense que les points suivants doivent être abordés dans une critique d’appareil photo.

  1. Une liste restreinte de spécifications, uniquement les plus importantes ou les plus marquantes.
  2. L’aspect, les dimensions, la disposition des boutons et l’ergonomie.
  3. Performance ISO et latitude d’exposition avec des images non retouchées
  4. Fonctionnalité et performance de l’autofocus
  5. Qualité d’image avec des images traitées
  6. Qualité d’image avec des images jpeg directement issues de l’appareil photo
  7. Un regard sur les fonctions spéciales ou uniques
  8. Un regard sur les fonctions et les possibilités en vidéo
  9. Une conclusion avec une liste de choses appréciable et des regrets.
  10. Une galerie

Bien que j’aie également ajouté les fonctions et possibilités d’enregistrement, je n’ai pas assez d’expérience dans ce domaine. Par conséquent, mes critiques n’aborderont ces choses que brièvement. Très souvent, ce sera un résumé de ce que l’appareil photo est capable de faire basé sur les spécifications du fabricant.

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Je pense que ces dix points sont les chapitres les plus importants d’une revue pour appareil photo réalisée du point de vue de l’utilisateur. L’évaluation doit donner une bonne idée de ce à quoi un acheteur potentiel pourrait s’attendre.

Peut-être pensez-vous qu’il manque un élément dans les dix points que j’ai mentionnés. Peut-être pensez-vous qu’il y a un autre élément important qui devrait être abordé dans une revue ou quelque chose qui devrait être laissé de côté.

En ce qui concerne ma question initiale sur la présentation des images, j’aimerais savoir ce que vous pensez du traitement des images dans une critique ou non. Veuillez laisser un commentaire ci-dessous. J’attends votre réponse avec impatience.

Vous aimerez aussi ...