La focale de l’objectif que vous utilisez et le réglage de l’ouverture déterminent détermine la façon dont l’appareil photo voit ce que vous visez. Ceci a de profondes implications sur la composition. Examinons-les unes par une.

mise au point sélective et bokeh

Il s’agit d’un mode de mise au point où un sujet ou un objet restera bien net au premier plan, tandis que le reste de l’image se retrouvera complètement hors champ ou flou.

C’est une technique qui permet d’orienter le regard du spectateur vers la partie de l’image qui présente un intérêt, tandis que le reste passe au second plan.

Le Bokeh est la partie floue de votre photo. C’est un mot qui vient du mot japonais boke, on l’utilise parce qu’on n’a pas trouvé de mots correspondant en français .

ouverture-composition-2

Plusieurs facteurs affectent le bokeh.

L'ouverture

Plus l’ouverture est grande, moins il y a de profondeur de champ, et plus on obtient de bokeh. Les photographes qui aiment utiliser la mise au point sélective privilégient des objectifs lumineux à focale fixe, car ces derniers offrent souvent une ouverture maximale plus grande que les zooms.

Mais il est toujours possible d’obtenir un beau bokeh avec les zooms, si vous faites attention aux facteurs suivants:

La distance entre l'appareil photo et le sujet

Plus vous êtes proche du sujet, moins il y a de profondeur de champ. Ce conseil vous sera très utile si vous utilisez un zoom avec une ouverture maximale limitée (comme un objectif de 18-55 mm f/3,5-5,6 en kit). Il suffit de régler la focale et l’ouverture à leurs valeurs maximales, et de vous rapprocher le plus possible. Vous serez surpris du résultat.

La distance entre le sujet et l'arrière-plan

Plus la distance entre le sujet et l’arrière-plan est grande, plus l’arrière-plan sera flou, quel que soit l’ouverture.

Qualité de la lumière

La lumière affecte le bokeh. Une lumière douce (comme celle d’un ciel couvert) produira un bokeh lisse et régulier. La lumière du soleil crée un bokeh différent avec plus de texture.

Les lames du diaphragme

Plus le diaphragme est muni de lames, plus la forme de l’ouverture est ronde et plus la qualité du bokeh est bonne. Les objectifs bon marché ont tendance à avoir un diaphragme avec moins de lames, ce qui se traduit par Bokeh de qualité moindre que celle les meilleurs objectifs.

Autres caractéristiques optiques de l'objectif

Certains objectifs, comme l’Helios 58mm f/2, utilisé pour prendre la photo ci-dessous, disposent des caractéristiques optiques (ou plus certainement des défauts) qui produisent un certain type de bokeh. Lensbaby est une entreprise qui fabrique des objectifs qui produisent un type de bokeh spécifique.

f/2.8 sur un objectif à focale fixe

J’ai choisi cette ouverture parce qu’elle est parfaite pour ce qui est de la composition, et des portraits en particulier.

Si vous disposez d’un téléobjectif normal ou court, et utilisez la plus grande ouverture (généralement f/1,2, f/1,4 ou f/1,8), la profondeur de champ sera très faible.

Parfois, ça fonctionne très bien, parfois, il faut une profondeur de champ un peu plus importante pour créer une image plus forte.

La solution est de faire un mélange des deux en utilisant des ouvertures telle que f/2, f/2.8 et f/4. Vous obtiendrez toujours une faible profondeur de champ et créerez un beau bokeh, mais une plus grande partie de votre scène sera nette.

Utiliser f/2,8 c’est faire preuve de subtilité, de retenue et de maturité.

ouverture-composition-7

Les ouvertures intermédiaires

Nous arrivons maintenant aux ouvertures intermédiaires, celles qui vont d’environ f/4 ou f/5,6, à f/8, selon votre objectif.

L’effet qu’auront ces ouvertures dépendra de la focale de votre objectif et de la distance qui vous sépare de votre sujet.

Par exemple, à f/5,6; vous pouvez obtenir une faible profondeur de champ avec un super téléobjectif (300 mm et plus) si vous vous situez à bonne distance du sujet; ou une photo entièrement nette avec un objectif grand angle (35 mm et moins) si vous vous rapprochez du sujet et faites la mise au point au bon endroit

Ces ouvertures intermédiaires représentent la transition entre les photos où une partie de l’image est floue, et celles où tout est net.

Vous pouvez toujours utiliser la mise au point sélective à ces ouvertures (mais peut-être pas avec les grands angles), même si l’effet est plus doux qu’aux grandes ouvertures de votre objectif. Utilisez ces ouvertures lorsque vous recherchez une bonne profondeur de champ, sans trop vous préocuper de l’arrière-plan.

ouverture-composition-8

Les ouvertures plus petites

Ce sont celles que vous utilisez lorsque vous désirez que tout ce qui se trouve dans le cadre soit net, comme en photographie de paysage. Ça peut aller de f/8 sur un objectif grand angle, à f/11 ou f/16 sur des focales plus longues. Avec les téléobjectifs et les objectifs macro, vous pouvez descendre jusqu’à f/16 et sans toutefois obtenir une photo nette.

grande-et-petite-ouverture

Ce qu’il faut savoir ici, c’est la diffraction. Lorsque l’ouverture est trop petite, Les ondes lumineuses qui atteignent le capteur sont déformées, ce qui impacte la netteté de la photo. Á cause de la diffraction, les images prises à f/22 sont nettement plus floues, que celles prises à f/8 ou f/11. La diffraction peut commencer à f/16 ou f/22 sur un appareil photo plein format, et autour de f/11 sur un appareil photo APS-C.

ouverture-composition-9

Prendre le contrôle

Chaque fois que vous prenez une photo, vous devez vous demander quelle est l’ouverture optimale en fonction de la composition que vous souhaitez réaliser. Souhaitez-vous ouvrir le diaphragme et rendre l’arrière-plan flou? Désirez-vous réduire l’ouverture et avoir une photo d’ensemble plus nette ? Ou souhaitez-vous vous situez quelque part entre les deux ?

Quelles ouvertures  utilisez-vous pour vos photos ? Utilisez-vous un objectif Lensbaby ou tout autre objectif pour  réaliser vos bokeh ? Partagez en commentaires – j’aimerais avoir votre avis et si possible voir vos images .

Vous aimerez aussi ...