Vous êtes à la recherche d’un appareil photo professionnel bon marché ? Eh bien, vous avez de la chance : j’ai une tonne de bonnes affaires à vous proposer qui vous permettront de faire des économies.

Ce qui est intéressant, c’est que la plupart des Appareil photo professionnel pas cher du moment sont si avancé que vous n’aurez rien à envier aux appareils photo plus cher. Il existe une vaste gamme d’appareils photo capable de répondre à tous vos besoins photographiques sans vous ruiner.

En fait, il y a tellement d’opportunités qu’il est facile de trouver un modèle fiable et capable de produire des images fantastiques – tout cela sans faire faillite.

Bien sûr ! Ça ne veut pas dire qu’il ne sert à rien d’acheter un appareil photo plus perfectionné. Il y a de bonnes raisons de le faire. Mais si vous avez juste besoin de quelque chose qui vous donnera tous les éléments essentiels, vous trouverez dans ce guide, le meilleur appareil photo pas cher.

Vous pouvez également consulter nos guides sur les meilleurs appareils photo reflex professionnels ; meilleur appareil photo reflex ou  encore sur les Appareil photo reflex pas cher. Vous pouvez également jetez un coup d’œil sur les meilleurs appareils photo hybrides du marché

Appareil Photo Professionnel pas Cher

produits qualités
  • Bonne ergonomie générale.
  • Écran tactile et orientable.
  • Wi-Fi, NFC.
  • Qualité des images jusqu'à 6400 ISO.
  • Zones AF élargies.
  • Réactivité de l'appareil en mode Live View et vidéo.
  • Qualité du mode vidéo.
  • Transfert sans fil
  • Autofocus ultra-sensible
  • Processeur de traitement d'images Expeed 3
  • Système de reconnaissance de scène
  • Fonction d'accéléré intégrée
  • Moniteur ACL VGA de précision 8 cm (3,2 pouces), affichant 921 000 pixels
  • Boîtier compact et léger pour un 24x36.
  • Bonne qualité d'image jusqu'à 6400 ISO.
  • Bonne réacitivité générale et autofocus performant.
  • Viseur optique agréable.
  • Wi-Fi intégré.
  • Bonne autonomie de la batterie.
  • Déclenchement assez silencieux.
  • compatibilité avec pratiquement toutes les optiques Nikon.
  • Belle précision des images.
  • Bonne gestion du bruit électronique.
  • Viseur optique de qualité.
  • Mode vidéo en progrès.
  • Rafale à 5 i/s.
  • Autofocus rapide et précis en visée optique.
  • Boîtier robuste et résistant aux intempéries.
  • Bruit de déclenchement atténué.
  • Design rétro.
  • Construction en métal et joints d'étanchéité.
  • Excellente gestion du bruit électronique jusqu'à 3200 ISO.
  • Autofocus rapide et excellente réactivité générale.
  • Visée optique assez large.
  • Bonne autonomie de la batterie.
  • Excellente gestion du bruit électronique.
  • Belle qualité d'image avec de bonnes optiques.
  • Personnalisation poussée du boîtier.
  • Mode vidéo complet.
  • Écran LCD inclinable.
  • Connexion Wi-Fi.
  • Autofocus de bon aloi.
  • Mode vidéo complet et performant.
  • Viseur électronique large et précis.
  • Griffe flash évolutive.
  • Bonne qualité des images jusqu'à 6 400 ISO.
  • Qualité de fabrication du boîtier.
  • Viseur électronique haut de gamme.
  • Stabilisation mécanique qui fonctionne avec toutes les optiques.
  • Mode vidéo complet.
  • Écran LCD orientable.
  • Connexion Wi-Fi / NFC.
  • Griffe flash pour relier des accessoires.
  • Autofocus rapide et rafale à 5 ips.
  • Qualité d'image.
  • JPEG exploitables jusqu'à 12 800 ISO.
  • Rafale à 10 i/s sur 70 RAW.
  • Mode "haute résolution".
  • Autonomie de 500 à 600 vues (selon l'utilisation du viseur ou de l'écran).
  • Vidéo 4K/UHD 30p et Full HD 120p sans recadrage.
  • Double logement SD.
  • Prise USB Type-C.
  • Viseur Oled
  • Qualité de construction.
  • Réactivité de l'autofocus.
  • Mode silencieux.
  • Qualité d'image superbe jusqu'à 12800 ISO.
  • Large plage dynamique.
  • Autonomie en hausse.
  • Livré avec deux batteries.
  • Time Code, SLog2 Gamma, XAVCS.
  • Visée optique agréable.
  • Qualité d’image.
  • Stabilisation mécanique.
  • Double compartiment SD.
  • Excellente qualité d’image.
  • Fonctions originales.

Peu d’appareils photo ont subi une raclée aussi magistrale que celle du Canon EOS 6D Mark II, mais malgré cela, les vlogueurs semblent adorer cet appareil photo, je ne sais pour quelle raison. Je ne suis pas vlogueur mais je peux vous donner aux moins cinq bonnes raisons d’acheter cet appareil photo.

D’abord, son prix. Le boîtier a chuté significativement depuis sa mise en vente. Il n’est pas aussi moins cher que le 5D ou même le sony a7 mais il reste dans la marge des prix bas.

Et étant donné que les montures sont EF, les objectifs sont aussi moins chers. Pas seulement le vieux 50/50. Mes deux objectifs favoris le 28 mm f1.8 et le 85 mm F1.8 me coûtent beaucoup moins chèrs que les équivalents des autres boîtiers.

Ensuite, il faut le rappeler quand même, c’est un appareil photo pro. Cet appareil photo qui a l’art de faire les choses justes comme il faut.

Vous n’aurez peut-être pas les caractéristiques les plus récentes sur le marché, mais vous aurez un appareil photo vraiment solide

La vitesse est assez rapide pour le sport ou la vie sauvage. Avec plus de pixels que nécessaire pour capturer tous les détails.

La batterie offre une autonomie illimitée, le viseur est net, l’écran est tactile et orientable sur rotule. Il prend des photos plus que satisfaisante avec un autofocus bien utile.

Le canon EOS 6D MarkII est solide et léger, c’est l’un des plus petits reflex pleins formats sur le marché.

Je regrette juste qu’il y ait qu’un seul slot pour carte mémoire.

La troisième raison est que la couleur est aussi impressionnante que l’on pouvait l’espérer. Sa plage dynamique et ses possibilités d’exposition sont plus que suffisantes et l’appareil photo réagit magnifiquement en situation réelle.

L’EOS 6D Mark II est unique à ce niveau en ce sens qu’il dispose d’un capteur de 26,2 Mpx ; 24 Mpx est la norme, de sorte que le 6D Mark II dispose d’un avantage de 2 Mpx sur son plus proche rival, le Nikon D750.

La raison suivante est l’autofocus . Le 6D Mark II utilise un système AF à 45 points très similaire à celui des récents EOS 80D et EOS Rebel T7i / 800D.

On peut regretter le fait que tous les collimateurs soient concentrés au centre du cadre.

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’au lieu d’avoir un seul point de type croisé, les 45 points sont tous de type croisé. En plus, 27 restent opérationnelles lorsqu’on utilise un objectif, avec une ouverture effective maximale de f/8.

La mise au point automatique est très bonne. Lors de mon voyage en Norvège, j’ai eu l’occasion de l’utiliser sous de nombreuses conditions d’éclairage et j’ai pu constater que la mise au point était très nette.

Même dans des conditions de faible luminosité, l’EOS 6D Mark II n’a pas vraiment éprouvé de difficulté grâce en partie, sans aucun doute, à la sensibilité de son système AF qui va jusqu’à -3EV.

Par contre, là où le bât blesse, c’est au niveau de la rafale. 5 images par seconde, c’est mieux que sur la première monture, mais pour la photo d’action, c’est la limite acceptable.

L’EOS 6D Mark II est également doté de l’impressionnant système AF Dual Pixel de Canon pour la photographie en vidéo et l’enregistrement vidéo.

La dernière et certainement la plus importante raison pour laquelle j’aime cet appareil photo, c’est la photo en live view. Les fonctionnalités comme un histogramme en temps réel, et le puissant grossissement pour une mise au point manuelle précise sont très utiles.

On aurait aimé avoir l’horizon électronique en live view, mais ce n’est pas difficile à contourner.

Le Nikon D610 est l’un des appareils photo reflex numériques pleins formats de Nikon les moins coûteux de l’heure. Ou tout simplement, l’un des appareils photo reflex pleins formats les moins coûteux.

Très proche du D750, il partage le même capteur d’image au format FX de 24,3 millions.

Avec une gamme ISO allant de 100-6400 ISO, le Nikon D610 produit des images nettes sur toute la plage ISO, aussi bien en lumière du jour qu’en basse lumière.

Comme on pourrait s’y attendre, ce prix exceptionnellement bas n’est pas sans compromis ; l’écran arrière n’est pas orientable et dispose d’une résolution inférieure à celle du D750.

Le processeur d’image est également un peu plus ancien et les images prises à des sensibilités ISO plus élevées sont plus bruitées. En effet, la plage de sensibilité standard est de 6400 ISO comparé à 12 800 ISO pour le D750.

Conçu pour être abordable, il ne possède pas le même système autofocus robuste que le D800 et le D4, dispose donc d’un système un peu plus ancien à 39 collimateurs, le même que sur le D7000.

Les amateurs de cinéma seront ravis de voir des vidéos 1080p impressionnantes avec une sortie HDMI non compressée.

Dans l’ensemble, le D610 est un bon reflex Nikon plein cadre, mais le D750 lui est supérieur à bien des égards, il est parfaitement adapté à la photographie d’action et aux conditions de faible luminosité, de surcroît, il ne coûte pas cher.

Il y a au moins cinq bonnes raisons de préférer le Nikon D750 au Nikon D610:

Le principal avantage du D750 porte sur le système autofocus. Le D750 dispose d’un nouveau module AF, le Multi-CAM 3500FX II.

Il reprend les 51 collimateurs AF (15 croisés et 11 capteurs sensibles jusqu’à f/8). Il est sensible jusqu’à -3 IL. Il reprend la fonctionnalité d’AF groupe qui facilite le suivi de sujet.

Ensuite, il dispose d’une mesure d’exposition beaucoup plus avancée, toujours confiée au capteur RVB de 91 000 points. Celui-ci est également mis à contribution pour le suivi AF avec une reconnaissance des couleurs et des visages.

Vous retrouverez la mesure pondérée haute lumière qui facilite le travail des photographes de spectacle, ainsi que la balance des blancs spots mise en place sur le D4S.

Troisièmement, la gamme ISO va de 100 -12800 contrairement au D610 qui va de 100-6400.

L’écran tactile permet d’effectuer la mise au point juste en touchant du doigt comme avec votre smartphone.

Le D750 dispose d’une connectique assez complète avec une sortie mini HDMI type C non compressé et d’une puce Wi-Fi.

On peut ajouter à cela le fait qu’il soit plus léger que le D610, avec une meilleure construction et une meilleure autonomie qui va jusqu’à 12300 photos contrairement aux 900 photos du D610.

Le Nikon D810 se démarque du D610 au moins à trois niveaux l’autofocus, la qualité d’image et la qualité vidéo.

Prendre des photos des sujets en mouvement dans l’obscurité est une tâche assez difficile pour la plupart des appareils photo. Mais grâce à son système autofocus Multi-CAM 3500FX 51 points ; le Nikon D810 s’en sort très bien.

La mise au point étonnamment rapide verrouille facilement sur les sujets en mouvement rapide.

Je ne saurai trop insister sur la magie du suivi 3D : une fois que vous aurez pris l’habitude de faire confiance à l’appareil photo pour le suivi automatique de vos sujets, il deviendra difficile pour vous de revenir à l’utilisation d’un appareil qui dispose d’un système de suivi de sujet moins puissant.

La qualité d’image du Nikon D810 est vraiment. Meilleur que le Canon 5DS R et le Sony a7R II, il rivalise avec le Pentax 645Z .

La dynamique des images est également très intéressante avec la possibilité de recouvrer beaucoup d’informations dans les basses lumières (un peu moins dans les hautes) en traitant des fichiers bruts.

Le Nikon D810 offre une vidéo 1080p jusqu’à 60p (24p est également disponibles. Non seulement, il dispose d’une prise casque et d’une entrée micro, mais il dispose également d’un mode zébra et de la possibilité de régler l’ouverture en mode Live View (absent sur les modèles plus basiques).

L’ISO automatique fonctionne aussi en mode vidéo, et un nouveau contrôle d’image’Flat’ peut être très utile pour traiter les scènes à contraste élevé.

Le Nikon Df est l’un des appareils photo les plus détesté de l’histoire de la photographie, tout le monde semble avoir une opinion négative au sujet de cet appareil photo. Mais bizarrement ceux qui l’utilisent sembles l’adorer. Et je ne suis pas une exception, vous e demanderez certainement pourquoi, Voici cinq bonne raisons :

La première raison c’est son prix; en second main il coûte beaucoup moins que certain appareil photo produit à la même époque telle que le Sony A7 mark II

La seconde raison est la taille et le poids. Contrairement aux autres reflex, il est étonnement léger et petit. En plus il a l’air vraiment solide.

La troisième raison pour laquelle j’aime bien cet appareil photo c’est  pour ses molettes

Ce qui frappe au premier coup d’œil, c’est bien sûr la profusion de molettes sur le dessus de l’appareil.  Sensibilité ISO, correcteur d’exposition, vitesse d’obturation, modes PSAM : l’essentiel pour la prise de vue est accessible directement sur le dessus du boîtier.

En effet, le Df est livré en kit avec un 50 mm f/1,8 G qui ne dispose pas de bague de diaphragme. La molette avant est dès lors réquisitionnée pour l’ouverture.

L’une des molettes est tellement intéressante qu’à elle seule constitue la quatrième raison pour laquelle j’aime cet appareil photo.

La molette de contrôle de la sensibilité ISO, elle contrôle bien sûre l’iso qui peut aller très haut tout en continuant de  produire des images nettes.

En fin la dernière raison est la qualité d’image. La pièce maîtresse du Df reste bien sûr son capteur 24×36 à 16 Mpx, identique, selon Nikon, à celui qui équipe actuellement le D4

Avec les nouvelles sorties de la série A7, on peut se demander si Le  Sony A7 compte encore paris les moyens les moins coûteux de faire de la photographie professionnel ? Ma réponse est oui et voici mes cinq raisons

Premièrement, on a ce capteur moins gourmand (24 Mpx « seulement »), mais qui révèle quelques surprises.  Des détails excellents et une bonne gamme dynamique. Il s’en sort aussi très bien en faible luminosité

Deuxièmement on le prix; cet appareil photo est encore moins coûteux aujourd’hui.

La troisième raison est la taille et l’ergonomie. Pour un plein format, il fait vraiment petit. Avec un objectif 35 mm, il tient facilement dans une poche.

J’ai également beaucoup apprécié l’ergonomie de cet appareil, je craque vraiment pour son design un peu ancien et avec les molette en métal. Plutôt que le nouveau modèle fait de plastic et qui s’avère plutôt difficile à utiliser, spécialement pour mes mains.

L’autre avantage c’est que l’a7 est  capables d’accepter une vaste gamme objectifs grâce à des adaptateurs tiers facilement disponibles, y compris les anciens objectifs manuels tels que Minolta MD, Olympus OM et Canon FD, ainsi que ceux des systèmes actuels tels que Nikon F, Pentax K et Leica M.

Si les trois modèles A7, A7R, et A7S étaient considérés comme les trois frères de la série Sony A7. La venue de l’A7II semble compliquer un plus les choses. En fait, l’A7 II semble être le parent le plus proche de l’A7. Il convient donc de s’interroger sur les différences fondamentales entre les deux.

Le Sony A7II dispose de la stabilisation 5 axes qui permet de réduire les tremblements de translation, de tangage, de roulis et de lacet. L’ensemble du système qui permet au capteur de se mouvoir sans encombre.

La stabilisation d’image à 5 axes peut également être utilisée lors de l’enregistrement vidéo.

Le Sony A7II offre un meilleur système autofocus. Il offre un système AF hybride avec 117 points de détection de phase + 25 points de détection de contraste. La vitesse de mise au point est améliorée de 30% et la capacité de suivi automatique augmente de 50%.

Si vous n’avez jamais utilisé un appareil photo hybride et que vous voulez vous lancer dans la photographie plein format, ou peut-être êtes-vous habitué à des appareils d’entrée de gamme comme le Canon t4i, le Nikon D3100, etc…

Et envisagez d’upgrader vers un modèle plus évolué, alors l’A7 est le choix approprié en terme de prix et performances.

Si vous êtes un utilisateur de l’A7, je vous suggère de passer en toute confiance à A7II. Bien que les deux soient des modèles frères, la prise en main est complètement différente.

Qu’il s’agisse de la maniabilité, de l’opération ou même de la finition, l’A7II est plus solide et plus ergonomique que l’A7, sans parler de la stabilisation d’image 5 axes.

L’ A7 et A7 II de Sony ont souvent été considérées comme les parents pauvres de la série A7.

 L’A7 III enterre la hache de guerre, bien qu’ayant une résolution inférieure à la moyenne de la série A7. C’est un modèle plus complet.

 Parmi ses principaux attraits, on peut citer la stabilisation à 5 axes et un système autofocus à  696 points, rapide et extrêmement précis.

Cette combinaison permet d’avoir des prises de vue nettes dans presque toutes les conditions.

Le capteur d’image et le processeur 24,2 Mpx de nouvelle génération s’associent pour fournir des images nettes et silencieuses, même à des ISO très élevés.

Pour la prise de vue en intérieur sous lumière naturelle, l’A7 III bat tous ces congénères de la série A7.

Bien qu’il s’agisse de l’un des boîtiers les plus chers de notre guide des appareils photo plein format, il vous sera d’une plus grande valeur si vous l’achetez en kit, avec un objectif zoom Sony 28-70mm f/3.5-5.6 OSS.

L’a7S est le troisième de la gamme hybride plein format de Sony, un appareil photo à 12 Mpx qui met autant d’accent sur ses capacités vidéo que sur ses prouesses en images.

Bien que l’a7S soit un tireur d’élite, Sony a souligné que son véritable objectif (sans jeu de mots) est la vidéographie.

Le ‘S’ signifie « sensibilité maîtrisée » – et pour cause. L’A7S dispose d’une gamme ISO de 100-102 400, avec un bon contrôle du bruit.

La première chose que vous devez savoir sur l’a7S est qu’il peut enregistrer en 1080p et en 4k via un enregistreur externe

Il dispose d’un ensemble de fonctionnalités utiles aux vidéastes. Il s’agit notamment de la courbe de tonalité S-Log2 à faible contraste qui permet d’intégrer une plus grande partie de la plage dynamique de la caméra dans ses fichiers vidéo et de la possibilité d’enregistrer un code temporel.

 Les photographes qui s’intéressent davantage aux images fixes devront peut-être noter que la plupart de ces caractéristiques vidéo ont été incluses dans l’a7 II, qui offre une meilleure ergonomie et une stabilisation d’image.

Si la photographie et la vidéo en basse lumière sont vos priorités, l’A7S est une bonne alternative pour vous, sinon optez pour la haute résolution et la stabilisation de l’A7 II.

Le Pentax K-1 Mark II est un appareil photo plein format extrêmement étanche et robuste, doté d’un capteur stabilisé de 36 Mpx.

À ce niveau de prix, vous trouverez certainement des pleins formats qui offrent de meilleures caractéristiques. Mais si vous êtes un photographe de paysage, vous aurez du mal à trouver un appareil photo plein format qui offre des fonctions aussi utiles et uniques, comme un GPS intégré, quatre leds placés à des endroits stratégiques pour une utilisation facile la nuit, la possibilité de personnaliser l’intensité de l’affichage ou encore la présence de menus tels que l’Astrotracer bien connu des amateurs de ciels étoilés puisqu’il permet d’opérer des micro-décalages du capteur en pose B pour suivre le mouvement des étoiles pendant la pause.

Le système de stabilisation de l’image suit ensuite le ciel nocturne pendant les longues expositions afin que la lune, les étoiles et les autres corps célestes restent fixes dans l’image, plutôt que d’être reproduits sous forme de lignes striées.

S’il concurrence les appareils les mieux définis des différentes marques pour de la photographie en studio ou de la nature morte, la réactivité n’est pas le fort du Pentax K-1 Mark II qui demande plus d’une seconde à l’allumage avant d’être en mesure d’enregistrer une première photo.

L’autofocus n’est pas non plus exemplaire. Tout d’abord, le champ de couverture n’est pas très large et c’est un point qui devient de plus en plus critique quand on le compare aux performances des autofocus hybrides de plus en plus courants chez toutes les marques à l’exception de Nikon.

Avec une cadence de 4,6 i/s en Jpeg comme en Raw ; le Pentax K-1 Mark II n’est pas l’appareil photo idéal pour les sports, l’action et la photographie d’animaux sauvages.

Vous aimerez aussi ...