A mesure que les années passent, les fabricants de smartphones sont contraints d’aller chercher des innovations toujours plus pointues en matière de photographie. Les pionniers dans le domaine tels que Sony et Nokia ont connu des succès retentissants.

Grâce à des progrès continus dans le domaine matériel et logiciel , il est aujourd’hui tout à fait possible  de faire des macros détaillées, des ralentis haute résolution et bien plus encore rien qu’avec un smartphone.

Cela dit, la photographie en basse luminosité reste encore un challenge. Aujourd’hui, la plupart des marques offrent la possibilité d’utiliser le mode manuel avec des commandes plus fines les unes que les autres.

Mais au lieu de cela, la plupart des amateurs continuent d’utiliser massivement le mode automatique. Grâce au développement de nouveaux algorithmes, de nombreux fabricants ont fait d’énormes progrès dans le domaine de la photographie en basse lumière.

Pour vous aider à faire votre choix, nous avons dressé une liste des meilleurs smartphones pour photo en basse lumière. Il y en a pour toutes les bourses et tous les goûts.

Nos guides sur les meilleurs téléphones en photo ; les meilleurs smartphones photo moins de 400 euros et meilleurs objectifs pour smartphone pourraient également vous être utiles.

Meilleurs Smartphones pour Photo en Basse Lumière

produits ponts forts
  • Sa qualité photo incroyable
  • Un capteur frontal tout aussi dingue
  • Sa bonne autonomie
  • Compatible recharge sans fil rapide (le Pixel Stand est presque un indispensable)
  • Bonne qualité de son
  • Le plus bel écran du marché
  • La meilleure expérience Android
  • Un suivi des mises à jour incomparable
  • Ecran
  • Module photo-vidéo
  • Performances
  • Design et qualité de fabrication
  • Autonomie
  • Qualité audio
  • Conformité IP68
  •  Le smartphone Android le plus puissant
  • Le meilleur smartphone en photo
  • Une superbe qualité d'affichage
  • Un design toujours aussi séduisant
  • Une prise jack
  • Excellent écran.Très bon appareil photo.
  • Finitions irréprochables.
  • Autonomie impeccable (surtout en désactivant le mode Always-On).
  • Performances impeccables.Sortie casque au poil.
  • Android (quasiment) à jour.
  • Performances de haute volée.
  • Bel écran, bien calibré.
  • Photos réussies, de jour comme de nuit.
  • Autonomie solide.
  • Construction et finitions irréprochables.
  • Android à jour.
  • Adaptateur USB-C/mini-jack de qualité.
  • Finitions et étanchéité IP67.
  • Écran Oled bien calibré.
  • Très bonnes performances générales.
  • Des progrès en photo.
  • Autonomie très solide.

Pendant deux années consécutives, les smartphones Google Pixel étatient classés meilleur smartphone en photo.

Le Pixel 3/Pixel 3 XL offre d’excellents résultats et grâce au logiciel Google, au chipset Pixel Visual Core et à de nouveaux modes comme Night Sight, le Pixel 3 et 3 XL sont les meilleurs smartphones que vous pouvez vous procurez pour vos photos en basse lumière.

Il est important de noter que les appareils photo des deux téléphones sont identiques, vous pouvez donc choisir l’un ou l’autre si la qualité photo est votre souci premier.

Apple a été pendant longtemps un pionnier de la photographie sur smartphone, avec des standards  auquel tous les autres concurrents aspiraient. Le Pixel 3/Pixel 3 XL sont les seules à surpasser L’iPhone XS Max, mais qu’à cela ne tienne, ce dernier reste un excellent appareil photo.

Apple reprend un système basé sur deux modules photo. Le premier comporte un capteur à 12 Mpx et une optique stabilisée ouvrant à f/1,8, équivalent 26 mm. Le second s’appuie pour sa part sur un capteur à 12 Mpx également et une optique stabilisée ouvrant à f/2,4, équivalent 52 mm.

À première vue, ce sont les mêmes caractéristiques que celles de l’iPhone X. Cependant, Apple a annoncé que son capteur principal était plus grand et comportait des photosites de 1,4 μm, contre 1,22 μm un an plus tôt. Ce qui permet à l’iPhone XS Max de mieux gérer les basses lumières.

L’ Apple iPhone XS Max se classe parmi les très bons appareils photo tout en marquant le pas en matière de piqué et de niveau de détails, par rapport à la concurrence.

Il offre des clichés (et des vidéos d’ailleurs) à l’exposition assez remarquable, au sens où tout est lisible – peut-être un peu plat, même si les amateurs d’Instagram apprécieront.

Samsung « réinvente » l’appareil photo. Les Galaxy S9 et S9+ partagent un module principal composé d’un capteur 12 Mpx (1/2,5″) et d’une optique équivalent 26 mm stabilisée.

C’est cette optique qui intègre la nouveauté majeure des GS9, à savoir une ouverture variable pouvant passer de f/1,5 à f/2,4 en fonction des conditions de lumière.

Une révolution ? Pas franchement. Un pas en avant ? Oui, mais bien aidé par un savoir-faire déjà bien présent.

Ce jeu des ouvertures est censé offrir de meilleures performances en basse luminosité, en récupérant plus de lumière et en plein jour, en diminuant les défauts liés à une grande ouverture.

Grâce au mode HDR pour « haute plage dynamique » (high dynamic range en english), cet appareil récupère plus d’informations dans les hautes et basses lumières que dans un mode normal.

A contre-jour, dans la pénombre ou avec une lumière directe, alors que tous les autres smartphones affichent des zones très sombres, le Galaxy S9 ne perd rien, aucun détail n’est sacrifié.

En basses lumières, l’ouverture à f/1.5 permet de récupérer davantage de détails que sur le S8, déjà l’un des meilleurs dans l’exercice.

Avec une vitesse de mise au point toujours au-dessus de la mêlée et des couleurs à la fidélité exemplaire, le Samsung Galaxy S9 est à nos yeux le meilleur smartphone en photo du marché.

Le Galaxy Note 9 est un smartphone sur lequel il ne semble y avoir aucun compromis, sauf peut-être sur le design et le prix (celui d’un smartphone premium) pourrait vous faire réfléchir à deux fois, mais en même temps, celui-ci est inférieur à celui d’un iPhone XS MAX.

Extrêmement rapide, bon de jour comme de nuit, et doté d’une d’ouverture variable sur le capteur principal lui permettant de basculer de f/2.4 à f/1.5, ce double module caméra de 12 Mpix n’a rien à envier à la concurrence.

À cette configuration, Samsung a combiné une intelligence artificielle qui analyse la scène que l’utilisateur souhaite capturer, puis trouve les réglages nécessaires pour obtenir la photo parfaite.

Quand la lumière vient à manquer, c’est là que l’optimisation logicielle de Samsung brille vraiment. Le Note 9 parvient à gommer le grain et les aberrations chromatiques pour donner une image plus propre sans pour autant forcer le lissage et annihiler les détails.

De nuit, l’ouverture variable du capteur principal permet au smartphone de réussir avec brio la plupart des photos en basses lumières. Rares sont les appareils à capturer autant de détails, et à réussir aussi facilement leur mise au point.

De jour, le Galaxy Note 9 est excellent. Les couleurs de ses photos sont riches, le niveau de détails est incroyable et son autofocus se déclenche toujours avec une extrême rapidité. Bref, pas de surprise ici, le Note 9 compte parmi les meilleurs du marché.

Quant au capteur avant, il sait capturer des autoportraits flatteurs grâce à une bonne maîtrise des contrastes et une restitution des détails impeccable. Petit plus, un mode « portrait » permet d’ajouter un bokeh artificiel assez réussi aux autoportraits. Le mode « mise au point direct » qui promet de faire la même chose sur le capteur dorsal est plus capricieux, mais ses résultats sont plutôt bons également.

Pour faire simple, nous sommes face à l’un des meilleurs photophones disponibles sur le marché actuellement.

Avec son double module caméra de 16 et 20 Mpix (f/1.7), le  OnePlus 6T conserve à première vue le même équipement que le Oneplus 6. Les nouveautés sont d’ordre logiciel, OnePlus ayant décidé de mettre le paquet sur les photos de nuit, talon d’Achille de la précédente version. Il y a en effet du mieux, le smartphone gère plus intelligemment les différences de luminosité.

En parallèle de ces améliorations logicielles, OnePlus introduit un « mode nuit », capable de prendre plusieurs photos simultanément pour recréer une photo finale améliorée

Là où le changement de traitement se montre le plus impressionnant, c’est sur les photos de nuit. Le 6T est capable de capturer des clichés contrastés, riches en détails et en piqué. Le mobile n’a pas grand-chose à se reprocher de ce côté-là.

le 6T a fait de gros progrès par rapport à son prédécesseur, et c’est tant mieux puisque la photo de nuit était justement le talon d’Achille du OnePlus 6. Quand la lumière vient à manquer, le téléphone a la main un peu plus lourde sur le lissage, mais cela se fait sans trop porter préjudice aux détails qui restent bien présents.

De jour, le OnePlus 6T donne toujours autant satisfaction. Les couleurs sont toujours proches de la réalité, les images sont nettes et l’autofocus est assez rapide. Certes, nous ne sommes pas au niveau d’un Pixel 3 ou d’un Mate 20 Pro mais le commun des mortels devrait être satisfait.

Le 6T, un mobile qui a l’ambition de voler la vedette aux mobiles ultra haut de gamme vendus à plus de 1 000 €.

Le P20 Pro était excellent en photo, le Mate 20 Pro l’est tout autant. L’appareil est équipé d’un triple module caméra à l’arrière qui se compose d’un capteur grand angle de 40 Mpix (f/1.8), d’un téléobjectif avec zoom x3 de 8 Mpix (f/2.4) et… d’un ultra grand angle de 20 Mpix (f/2.2), une nouveauté.

Cet ultra grand angle donne accès à un mode macro. En s’approchant d’un petit sujet comme un insecte (jusqu’à 2,5 cm de distance), le smartphone propose de basculer dans un mode spécial pour obtenir une photo nette. Le résultat est tout simplement splendide. La photo est riche en détails et l’effet macro est réussi.

Le téléobjectif offre un zoom optique x3, qui permet de prendre des photos sans dégradation de qualité, et s’accompagne d’un zoom « hybride » x5 pour aller encore plus loin. Dans un stade, là où n’importe quel smartphone aurait du mal à reconstituer l’apparence d’un joueur, le Mate 20 Pro permet de lire son nom sur le maillot. Vraiment impressionnant.

La nuit, le Mate 20 Pro est complètement bluffant. Il reconstitue à merveille les éléments les plus assombris et bénéficie d’une excellente gestion de la lumière.

Le capteur RGB permet de capturer jusqu’à 40 Mpix. Par défaut, il génère des images de 10 Mpix en fusionnant quatre pixels en un, notamment dans le but d’offrir de meilleurs résultats en basses lumières. Le capteur monochrome produit quant à lui des images de 20 Mpix.

Les couleurs sont riches, le niveau de détails est très bon et l’autofocus est vraiment rapide. En termes de qualité pure, c’est certainement l’un des meilleurs appareils du marché.

Vous aimerez aussi ...