Pour réaliser un portrait flatteur de votre sujet, vous devez contrôler et penser à plusieurs choses à la fois. Notamment, les ratios d’éclairage, le plan d’éclairage, l’expression faciale et l’angle de vue.

Comme dans la plupart des domaines, il est important dans un premier temps d’apprendre, de comprendre et de bien maîtriser les règles avant de les enfreindre.

Si vous arrivez à assimiler ne ce reste que ces fondamentaux, vous serez sur la bonne voie pour réaliser des portraits formidables.

Dans cet article, nous parlerons du plan d’éclairage : qu’est-ce que c’est? pourquoi est-ce si important? et comment l’utiliser? Peut-être que dans un autre article, si vous appréciez celui-ci, nous parlerons des autres aspects d’un bon portrait.

Je définirais un plan d’éclairage comme étant le fait de disposer les lumières d’une certaine manière pour obtenir un rendu assez particulier qui est reconnaissable de par la manière dont les ombres vont se propager sur le sujet. Il existe quatre types d’éclairage de base en portraits, ils sont :

  • Le schéma d’éclairage de type Split
  • Le schéma d’éclairage de type Loop
  • Le schéma d’éclairage de type Rembrandt
  • Le schéma d’éclairage de type Butterfly

On distingue aussi les plans larges et les plans courts qui sont plus des styles, et peuvent être appliqués à la plupart des schémas ci-dessus. Examinons chacun d’entre-eux individuellement.

Le schéma d'éclairage de type "split"

éclairage-split

Le schéma d’éclairage de type Split comme son nom l’indique, consiste à diviser le visage du sujet en deux parties égales, un côté étant dans la lumière et l’autre dans l’ombre. Il est souvent utilisé pour créer des images dramatiques. C’est le cas par exemple dans la création des portraits pour musiciens et artistes.

Le plan Split est généralement perçu comme étant un peu masculin, donc on aura beaucoup tendance à l’utiliser dans les portraits de sujets masculins. Il est toutefois important de garder à l’esprit qu’il n’y a pas de règles strictes, c’est pourquoi je vous suggère de considérer ces derniers  comme étant des techniques de base.

Prenez le temps de maîtriser cette technique de manière à pouvoir la mettre en œuvre les yeux fermés, et n’hésiter pas à vous y référer en cas d’incertitude.

• Le schéma d'éclairage de type Split

Pour obtenir un éclairage de type split, il suffit de placer la source lumineuse à 90 degrés à gauche ou à droite du sujet, et éventuellement légèrement derrière sa tête. L’endroit où vous placez la lumière par rapport au sujet dépendra du visage de ce dernier. Observez la façon dont la lumière se propage sur le visage du sujet et ajustez en conséquence. Dans un vrai éclairage de type split, le côté du visage qui se trouve dans l’ombre ne capte la lumière que dans l’œil.

Si en faisant roter le visage du modèle, un peu plus de lumière tombe sur la joue, il est possible que le visage de ce dernier ne soit pas adapté à un éclairage de type split.

NB : tout type d’éclaire peut être créé à partir de n’importe quelle facette du visage (vue de face laissant paraître les deux oreilles, le visage au ¾ ; ou même le profil). Gardez simplement à l’esprit que votre source de lumière devra suivre le visage pour maintenir le schéma d’éclairage. Si le sujet tourne la tête, le schéma d’éclairage change. Vous pouvez donc utiliser cela à votre avantage, vous pouvez ainsi facilement ajuster le schéma d’éclairage juste en faisant tourner un tout petit peu la tête du sujet .

Qu'est-ce que c'est qu'un "catchlight" ?

Catch-lights-bébé

Si vous regardez bien la photo ci-dessus, vous remarquerez un reflet de la source de lumière dans les yeux du bébé. Et si vous regardez de plus près, vous verrez que le reflet a la forme de la lumière que j’ai utilisée pour ce portrait.

Remarquez  que le reflet est en fait en forme d’hexagone avec un trou noir au milieu. C’est la source de lumière que j’ai utilisée, qui était en fait un soft box en forme d’hexagone. C’est ce qu’on appelle le « catchlight ».

Si les yeux du sujet n’avait pas capturé cette lumière, le regard aurait  apparu plus sombres, terne et sans vie. Vous devez vous assurer qu’on retrouve des catchlights dans les yeux du sujet afin de leur donner vie. Remarquez qu’ils illuminent l’iris et éclaire l’œil dans son ensemble. Ça leur donne vie et leur confère un certain éclat.  

Le Schéma D'éclairage De Type Loop

Le Schéma D'éclairage De Type Loop

Le schéma d’éclairage de type Loop est obtenue en créant une petite ombre du nez du sujet sur sa joue. Pour cela ; la source de lumière doit être légèrement plus haute que le niveau des yeux et à environ 30-45 degrés de l’appareil photo (selon la personne, il faudra apprendre à lire les visages).

Loop lighting pattern

Regardez cette image, vous remarquerez que les ombres tombent à gauche du visage, on voit très bien une petite ombre du nez. En éclairage de type Loop, l’ombre du nez et celle de la joue ne se touchent PAS.

Gardez l’ombre petite et légèrement dirigée vers le bas, mais faites bien attention à ne pas avoir votre source de lumière trop au-dessus, à fin d’éviter de  créer des ombres bizarres et entrainer la disparition des catchlights. Le schéma d’éclairage de type Loop est certainement le plus populaire car il est facile à réaliser et séduit la plupart des gens.

éclairage-loop-infography

Dans ce diagramme, le fond noir représente le banc d’arbustes derrière les sujets. Les rayons de soleil passent par-dessus les arbres mais ils sont complètement dans l’ombre. Un réflecteur blanc, placé à gauche de l’appareil permet de renvoyer la lumière sur le visage des sujets. Le réflecteur peut-être ou non face au soleil, même si ce n’est pas le cas, vous pourrez toujours capter de la lumière.

Il vous suffit de jouer avec les angles, en modifiant la position du réflecteur, vous pouvez modifiez le schéma d’éclairage. Pour un schéma d’éclairage de type Loop, le réflecteur devra se trouver à environ 30-45 degrés de l’appareil photo.

Il doit également être légèrement au-dessus des yeux, de sorte que l’ombre du nez soit orientée vers le coin de la bouche.

Une erreur que je vois beaucoup de débutants commettre est de placer le réflecteur en bas et de l’orienter vers le haut. Ceci a pour effet d’éclairer le bas du nez du sujet et ne créer pas un schéma intéressant.

Le schéma d'éclairage de type Rembrandt

Rembrandt

Le schéma d’éclairage de type Rembrandt tire son nom du peintre Rembrandt qui avait l’habitude d’utiliser ce shama d’éclairage dans ses tableaux comme vous pouvez le constater dans son autoportrait ci-dessus. Le schéma d’éclairage de type Rembrandt se caractérise par un triangle de lumière sur la joue.

Contrairement au schéma d’éclairage de type Loop où les ombres du nez et de la joue ne se touchent pas, dans le schéma d’éclairage de type Rembrandt elles se rencontrent, et crée ce petit triangle de lumière emprisonné au milieu des ombres.

Pour réaliser un bon schéma d’éclairage de type Rembrandt, vous devez vous assurez que l’œil qui se trouve du côté du visage qui est dans l’ombre reçoive de la lumière, et qu’il y ait en plus un catchlight. Sinon cet œil sera terne et n’aura pas d’éclat.

Le schéma d’éclairage de type Rembrandt est plus dramatique, tout comme le schéma d’éclairage de type split, il crée une certaine sobriété dans l’image. Utilisez-le avec modération.

éclairage de type Rembrandt

Pour créer un éclairage de type Rembrandt, le sujet doit se détourner légèrement de la lumière. La lumière doit être au-dessus sa tête  de sorte que l’ombre du nez tombe vers la joue. Tous les visages ne sont pas adaptés au Rembrant. Il ne fonctionne par exemple pas chez les personnes qui ont des pommettes hautes ou proéminentes.

éclairage de type Rembrandt

Encore une fois, gardez à l’esprit que vous n’avez pas à créer exactement ce schéma ou un autre, du moment où la personne est ravie, et que l’ambiance est bonne – alors l’éclairage fonctionne.

Le Schéma D'éclairage De Type Butterfly

éclairage De Type Butterfly

L’éclairage de type Butterfly porte bien son nom en raison de l’ombre en forme de papillon qu’il crée sou le nez. On l’utilise plus pour les photos du style glamour et pour créer des ombres sous les joues et le menton. Il est également très intéressant pour les sujets plus âgés car il accentue moins les rides qu’un éclairage latéral.

diagramme-D'éclairage-De-Type-Butterfly

Le schéma d’éclairage de type Butterfly est créé en plaçant la source lumineuse directement derrière l’appareil photo et légèrement au-dessus du niveau des yeux ou de la tête du sujet (selon la personne).

Il est parfois complété en plaçant un réflecteur directement sous le menton. Ce schéma conviendra aux sujets ayant des pommettes  proéminentes et un visage mince.

Le schéma d’éclairage de type Loop ou même split  conviendra mieux à une personne ayant un visage rond et large. Ce schéma est un peu plus difficile à créer en utilisant uniquement la lumière d’une fenêtre ou d’un réflecteur.

Souvent, une source de lumière plus dure comme le soleil ou un flash sera nécessaire pour produire une ombre plus définie sous le nez.

L’éclairage long.

L’éclairage long.

L’éclairage long n’est pas tant un schéma particulier, mais juste un style d’éclairage. N’importe lequel des schémas d’éclairage suivants peut-être long ou court : split ; loop ; Rembrandt ou butterfly.

L’éclairage long est obtenu lorsque le visage du sujet est légèrement détourné du centre et que le côté qui est tourné vers l’appareil photo (qui est plus large) est dans la lumière. Ceci a pour effet de produire une plus grande zone éclairée sur le visage, et un côté sombre qui semble plus petit.

L’éclairage long est parfois utilisé pour les portraits  » en hauteur « . Ce type d’éclairage donne une allure plus large au visage et peut être utilisé sur une personne au visage très mince afin de l’élargir.

La plupart des gens veulent cependant paraître plus minces, et non plus gros, donc ce type d’éclairage ne serait pas approprié pour une personne au visage plus lourd ou rond.

L’éclairage long

Pour créer un éclairage long, le visage est détourné de la source de lumière. Remarquez que le côté du visage qui est tourné vers l’appareil photo est le plus éclairé et que les ombres tombent sur le côté du visage le plus éloigné de l’appareil photo. En d’autres termes, un éclairage long illumine la plus grande partie du visage qui apparaît.

L’éclairage Court.

L’éclairage Court

L’éclairage court est le contraire de l’éclairage long. Comme vous pouvez le voir par l’exemple ici, le côté du visage qui est tourné vers l’appareil photo est celui dans l’ombre. On l’utilise souvent pour les portraits sombres. Il met une plus grande partie du visage dans l’ombre, et ajoute une dimension 3 D à l’image.

L’éclairage Court

En éclairage court, le visage est cette fois-ci tourné vers la source de lumière. Remarquez que la partie du visage qui est détournée de l’appareil photo est la plus éclairée et que les ombres tombent sur le côté du visage tourné vers l’appareil photo. En bref, un éclairage court fait apparaître des ombres sur la plus grande partie du visage.

En résumé

Une fois que vous avez appris à reconnaître et à créer chacun des différents schémas d’éclairage, vous pouvez alors commencer à apprendre comment et quand les appliquer. En étudiant le visage de votre sujet, vous saurez le type d’éclairage qui lui convient, et le type de portrait et d’ambiance qu’il lui faut.

Quelqu’un qui a un visage très rond mais qui veut paraître plus mince dans un portrait, ne sera pas éclairé de la même façon que quelqu’un qui veut une photo de promotion pour son groupe qui lui donne l’air méchant ou en colère.

Une fois que vous connaissez tous les schémas d’éclairage, comment reconnaître et maîtriser la qualité de la lumière, la direction de la lumière et le ratio (nous en discuterons dans un prochain article), vous serez bien équipé pour relever le défi.

Bien sûr, il est beaucoup plus facile de changer le schéma d’éclairage lorsque vous pouvez déplacer la source de lumière. Cependant, lorsque la source de lumière principale est le soleil, ou une fenêtre – ça devient un peu plus difficile.

Donc ce que vous devrez faire au lieu de déplacer la lumière, c’est de faire tourner le sujet par rapport à la lumière pour changer la direction dans laquelle elle tombe sur lui. Ou changer la position de votre appareil photo. Ou changer leur position. Donc, en gros, déplacez les choses que vous pouvez déplacer par rapport à la lumière, si vous ne pouvez pas déplacer la source de lumière elle-même.

Exercice pratique

Choisissez un sujet (une personne réelle de préférence, pas votre chien) et entraînez-vous à créer chacun des schémas d’éclairage dont nous venons de parler :

  • Le schéma d’éclairage de type Split
  • Le schéma d’éclairage de type Loop
  • Le schéma d’éclairage de type Rembrandt
  • Le schéma d’éclairage de type Butterfly

N’oubliez pas d’utiliser un éclairage long ou un éclairage court – dans chacun des cas, lorsque cela est possible. Ne vous préoccupez de rien d’autre (ratio, lumière de remplissage, etc.) pour l’instant, concentrez-vous simplement sur le schéma de lumière que vous souhaitez réaliser.

Utilisez la lumière d’une fenêtre, d’un lampadaire avec une ampoule nue (enlevez l’ombre) ou du soleil – essayez d’utiliser une source de lumière qui vous permette de voir ce qui se passe (je vous suggère de ne pas essayer d’utiliser le flash avant d’avoir plus d’expérience, il est plus difficile à apprendre car vous ne pouvez en apprécier les effets  avant que la photo ne soit prise) c’est aussi bien de commencer avec le sujet faisant face directement à l’appareil photo, sans se tourner sauf pour créer un éclairage long ou court.

S’il vous plaît, montrez-nous vos résultats  et partagez les défis ou les problèmes que vous avez rencontrés. Je vais essayer de vous aider à les résoudre afin que vous et les autres puissiez en tirer des leçons et vous améliorer la prochaine fois.

Vous aimerez aussi