Dans cet article, nous allons découvrir les avantages d’une prise de vue simple, à l’aide d’une seule source de lumière et d’un seul réflecteur.

L’éclairage est souvent appréhendé comme étant une affaire de spécialistes, mais devrait-il en être ainsi ? Bien sûr, du point de vue technique, il y a beaucoup de choses à apprendre avant de pouvoir vraiment prétendre maîtriser l’éclairage. Il existe également de nombreuses techniques qui nécessitent des sources lumineuses de différentes puissances, et de nombreux modificateurs.

 Mais est-ce vraiment nécessaire ? Si vous désirez vraiment apprendre tous les aspects de l’éclairage de l’intérieur à l’extérieur, la réponse c’est oui.  Cependant, lorsqu’on est dans ses tout débuts, il est facile de se laisser aller dans des complications inutiles alors qu’en réalité, il est tout à fait possible de suivre toute une carrière en photographie sans jamais y toucher.

Une Seule Source De Lumière

femme-une-seule-source-de-lumière

Une source de lumière et un réflecteur, sont largement suffisent pour vous permettre de libérer votre créativité en termes d’éclairage,  et assez pour développer un portefeuille varié et diversifié. Certes, techniquement le réflecteur constitue une seconde source de lumière, mais pour l‘instant, considérons le juste pour ce qu’il est, c’est-à-dire un réflecteur.  

Il est plus que probable qu’une fois que vous aurez acquis les bases de l’éclairage, vous aurez envie d’aller plus en profondeur au point d’être capable de réaliser des montages ultra compliqués. Le même éclairage peut être utilisé pour produire un effet dramatique ou une image bien éclairée avec beaucoup de détails.

De surcroit, il n’y a qu’une seule lumière à installer, une seule lumière à modifier et une seule lumière à mesurer. Si vous disposez d’un temps limité, disons 20 minutes pour installer, prendre quelques clichés et disparaître… emporter quatre, cinq voir six lumières n’est pas la meilleure chose à faire. Il est beaucoup plus facile de traîner une seule lumière plutôt que d’en traîner cinq.

Mes Conditions De Travail

Dans cet article, nous passerons en revue des images qui ont été prises en studio, isolées de toute lumière ambiante et où les reflets sont contrôlés par une disposition appropriée des sources de lumière ou des drapeaux. Ainsi, les images sont éclairées uniquement à l’aide d’un réflecteur et d’une seule source lumineuse.

Lumière clé – La lumière clé est votre principale source de lumière. Dans ce cas, il s’agit du stroboscope proprement dit. Ça pourrait tout aussi bien être un autre type de source de lumière, comme une fenêtre ou un lampadaire. C’est la lumière principale à l’aide de laquelle vous allez modeler votre sujet.

Lumière de remplissage – Dans ces exemples, le réflecteur joue le rôle de lumière de remplissage. Lorsqu’il est placé en face de la lumière principale, le réflecteur renvoie la lumière sur votre sujet et remplit les ombres. Ce qui permet de réduire le contraste et tend également à donner des images plus flatteuses des sujets. Il n’est pas nécessaire que la lumière de remplissage soit un réflecteur. Encore une fois, il peut s’agir de n’importe quelle autre source de lumière qui agit indépendamment de votre lumière principale en vue de remplir les ombres de votre sujet.

Réflecteur

femme-reflecteur

Dans tous ces exemples (sauf un qui est annoté), le réflecteur utilisé est un grand réflecteur 5-en-1 bon marché. Vous pouvez le trouver pour moins de 20 € à peu près partout où l’on vend du matériel photo.

Bien sûr, vous pouvez trouver des modèles plus chers, mais d’après mon expérience, ils ne valent pas le coût. Procurez-vous un réflecteur de bonne taille (32″ ou 42″) à bas prix, que vous pouvez emporter partout. Ne soyez pas trop protecteur et laissez-le se salir, s’abîmer et se déformer à l’usage. Ils sont faciles à remplacer.

Si vous ne voulez pas en acheter, les réflecteurs sont assez faciles à fabriquer. Une règle, un cutter, une raclette ou un chiffon, un abrasif genre Tampon Jex, un rouleau d’adhésif argenté, un rouleau d’adhésif noir velours et vous voilà prêt pour fabriquer un réflecteur.

Modificateurs

Vu que cet article porte spécifiquement sur les portraits, tous les modificateurs utilisés oscillent entre l’assez gros et l’énorme. Afin que la lumière soit aussi douce et diffuse que possible. Vous pouvez utiliser une source de lumière dure avec un réflecteur, donc ne prenez pas l’absence d’exemples de lumière dure ici comme une sorte de règle.

Exemple 1

portrait_femme

Ce plan est aussi simple que possible. Le sujet était  à quelques mètres de l’arrière-plan. La source de lumière était une octabox de 1,5 m placée à quarante-cinq degrés du sujet. La distance de la lumière a été déterminée en observant l’effet de la lumière tombante sur le sujet et où se trouvaient les catchlight dans les yeux du sujet.

Etant donné que l’octabox est un modificateur assez important, on aurait pu se passer du réflecteur. La lumière douce produite par le grand modificateur envelopperait le sujet. Ce qui veut dire que le sujet pouvait se tourner et faire face à la direction de son choix pour la pose.

Quoi qu’il en soit, j’ai quand même choisi d’ajouter un réflecteur pour faire ressortir le côté ombrée. Il a été placé le plus près possible du sujet afin de ne pas interférer avec la composition.

Exemple 2

portrait_femme

Tout comme dans le premier exemple, cette image a été créée avec la même source de lumière située à un angle de 45 degrés par rapport au sujet. Cette fois, le modificateur était une boîte à lumière de taille moyenne 2×3′.

Pour avoir la lumière la plus douce possible, elle a été placée le plus près possible du modèle sans interférer avec la composition de l’image. Il n’y a rien de plus ennuyeux que  d’avoir à retoucher le coin d’une boîte à lumière ou d’un beauty dish à chaque vue.

Cette fois, le réflecteur a été légèrement détourné de la source lumineuse. Je ne voulais pas que toute la surface du réflecteur remplisse la scène, afin de préserver l’éclairage dramatique fourni par l’unique petite source de lumière.

Exemple 3

femme

Ici nous avons la même configuration que dans l’exemple précédent, à l’exception du modificateur.

Nous avons changé le softbox par un beauty dish afin d’accroître le contraste et l’effet dramatique. Le réflecteur a été légèrement tourné pour avoir un impact maximum sur le côté de l’ombre.

Exemple 4

portrait_femme

Pour tirer parti au maximum du contraste qu’on peut obtenir avec une seule lumière, j’ai opté pour un grand beauty dish dans cet exemple. Encore une fois, placé à quarante-cinq degrés (remarquez un motif ici ?), la chute de lumière est beaucoup plus abrupte qu’ici, par rapport aux boîtes à lumière plus grandes.

Avec ses 120 cm, ce beauty dish est un peu plus grand que la normale. Il est donc plus doux et un peu plus enveloppant que ses congénères plus petits de taille normale.

On a ajouté un réflecteur argenté pour faire ressortir le côté obscur du sujet afin d’assurer la séparation du fond et d’éviter que les ombres ne deviennent noires.

Exemple 5

The power of one light and a reflector 7316

Au lieu d’utiliser le côté or d’un réflecteur 5 en 1 normal, j’ai utilisé un réflecteur Westcott Omega, sur lequel l’or est beaucoup plus subtil et moins intrusif, ce qui le rend beaucoup, beaucoup plus flatteur pour les portraits.

The power of one light and a reflector 3109

Dans cette image, la lumière principale était un octobox de 1,5 m. Si vous regardez les catchlights, vous verrez deux autres sources de lumière.

À gauche de l’appareil photo, il y avait des fenêtres qui étaient sous-exposé afin de servir de remplissage. À droite de l’appareil photo, il y a le réflecteur doré.

En ajoutant une seule source de lumière à la lumière ambiante, vous obtenez une forme de souplesse.

Exemple 6

The power of one light and a reflector 7287

Cette image a été créée exactement de la même manière que la précédente avec le même octabox et le même réflecteur en or. Cependant, cette fois la puissance du flash a été augmentée de manière à inhiber l’action de la lumière ambiante venant des fenêtres. Le réflecteur a également été placé légèrement à l’arrière du sujet afin de ressortir les détails dans les cheveux.

Exemple 7

The power of one light and a reflector 7601

Une technique que j’aime beaucoup consiste à placer la source de lumière directement devant le modèle (on peut la déplacer un peu sur le côté pour pouvoir photographier par-dessus) et le plus près possible. Avec une seule lumière, on peut avoir de belles images dramatiques. Ceci a été réalisé avec un large  beauty dish.

The power of one light and a reflector 7600

Le réflecteur blanc reposait sur les genoux du sujet. Il en a résulté un clamshell improvisé, mais cette fois-ci au lieu de deux lumières, on n’en utilise qu’une seule.

Pour Résumer

Je pourrais continuer encore et encore. L’idée ici est de vous rappeler de ne jamais négliger le pouvoir de la simplicité lorsqu’il s’agit de techniques d’éclairage.

Bien sûr, ces montages constitués d’une demi-douzaine de lumières, trois réflecteurs, neuf drapeaux, le chien de votre voisin et un passeport suisse ne sont pas mal. Mais souvenez-vous que tous vos travaux ne doivent pas nécessairement reposer sur de telles complexités. Le fait de ramener les choses à l’essentiel peut donner, et donne, de merveilleux résultats.

Astuces

Voici quelques conseils et astuces qui pourraient vous aider dans vos montages à base d’une seule source lumineuse :

  • Pour les portraits, rapprochez la lumière. Plus la source de lumière apparente est grande, Plus la lumière est douce, plus elle est flatteuse pour le sujet.
  • Ne vous contentez pas d’utiliser aveuglément un réflecteur. Regardez ce qu’il fait. Utilisez des lampes pilotes et apprenez à voir les différences subtiles que le réflecteur crée. C’est difficile au début, mais avec la pratique, vous commencerez à voir les changements.
  • Mesurez avec et sans le réflecteur. Comme le réflecteur agit comme une source de lumière indépendante, vous pouvez mesurer son exposition. Si vous voulez un ratio spécifique, ou si vous savez ce que vous voulez, prenez des mesures.
  • N’ayez pas peur de tourner le réflecteur dans des angles bizarres. S’il s’agit d’un grand réflecteur, vous n’aurez probablement pas ou n’avez pas besoin de toute la surface. Tournez-le dans le sens qui vous donne l’effet que vous recherchez.
  • Vous ne photographiez pas dans un endroit clos. Et alors ? Toutes ces astuce s’applique aussi à la lumière des fenêtres. Une source de lumière est une source de lumière.
  • Vous n’avez pas de réflecteur ? Achetez-en un tout de suite. Sérieusement. Arrêtez ce que vous faites et commandez-en un tout de suite. Un réflecteur c’est utile et pas cher
  • Utilisez ces techniques sur n’importe quoi. Je suis un photographe de portrait, donc l’accent a été mis sur les portraits. Mais chaque aspect couvert ici peut être utilisé pour éclairer n’importe quel sujet. Les fleurs ? C’est bon. Des animaux ? Oui. Nourriture ? Oui.

Conclusion

Pour ce qui est des variantes de ces techniques, cet article n’est pas très exhaustif. Honnêtement, l’utilisation d’une seule lumière et d’un réflecteur vous offre une variété infinie de techniques.

Pour ceux qui sont à leurs tous débuts, je recommande d’explorer autant que possible ces techniques avant de passer à des configurations plus complexes. Comme vous pouvez le constater, la simplicité convient à presque toutes les situations.