Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Qu’est-ce qu’une caméra cinéma ? À partir de quel moment peut-on considérer que nous avons dans notre tiroir, une caméra ciné ?

Avant, il était beaucoup plus facile de répondre à cette question, car la différence entre les caméras et les appareils photo était claire.

De nos jours, même si une certaine différence subsiste, l’arrivée des appareils photo hybrides a complètement flouté la ligne de démarcation entre caméra et appareil photo.

La technologie et le cinéma ont toujours entretenu une relation étrangement symbiotique.

L’évolution technologique a souvent été pour beaucoup dans la réussite de certaines techniques cinématographiques, permettant ainsi la réalisation de scènes qui auraient autrement impossibles à réaliser.

 

C’est le cas par exemple des premiers films sonores, vous remarquerez que dans ces films, il y a très peu de mouvements de caméra.

Ce n’est pas parce qu’ils ne voulaient pas bouger la caméra. Mais plutôt parce que la capture du son nécessitait des outils et des montages très complexes. Il arrivait souvent qu’il soit littéralement impossible de bouger la caméra si l’on désirait capturer simultanément le dialogue et l’image.

La piste Dolly existe depuis l’avénement d’Hollywood, mais l’introduction du Steadicam par Garrett Brown en 1975 a soudainement permis des déplacements de caméra sans contraintes physiques, tout en conservant des séquences fluides.

Ces dernières années, l’essor des stabilisateurs et des petits trépieds conçues pour les petites caméras a permis de porter la stabilisation à un autre niveau.

ARI

Lors de nos débuts en cinématographie, on utilisait des bobines de film de 16 mm ou Super 16 mm. C’était le moyen le plus économique d’apprendre avant de passer éventuellement aux formats 35 mm. 

Maintenant que tout est numérique, la plupart des cinéastes débutants commencent avec un appareil photo hybride ou parfois même un smartphone, avant de passer éventuellement à une caméra ciné.

Nous vivons également une ère technologique où les entreprises qualifient de caméras de cinéma, des modèles qui ont en réalité beaucoup en commun avec des appareils photo.

Je pense plus précisément à des modèles comme le Sony a7S III (ligne photo) et le Sony FX3 (ligne cinéma).

Vu de l’intérieur, il s’agit essentiellement du même boîtier. La seule différence réside dans le facteur de recadrage et certains accessoires inclus dans le boîtier.

Alors, qu’est-ce qu’une caméra cinéma et pourquoi en acheter ? Commençons par la forme.

1551868516 1464917

Les caméras de cinéma sont conçues pour s’étendre

En tant que vidéaste solitaire, mon mantra en matière d’équipement est très simple : « Plus c’est léger, mieux c’est ».

Si vous devez vous occuper de tous les aspects de la création d’images, photographier, faire la mise au point et réaliser tous les autres aspects de la création d’images, il est préférable d’avoir un matériel simple à utiliser.

La qualité de l’image reste importante. Mais, la qualité de l’image et la plage dynamique ne servent à rien lorsque vous êtes limité sur le plan pratique.

Après tout, vous n’avez que deux mains. Vous devez donc compter sur votre appareil photo pour effectuer certaines tâches qui auraient pu être confiées à un assistant ou à un autre membre de l’équipe.

En tant qu’unique opérateur, vous êtes donc certainement à la recherche d’un appareil tout-en-un qui vous permettra de vous concentrer sur votre sujet avec un minimum d’efforts et un minimum de charges.

Les caméras de cinéma, en revanche, sont conçues pour le travail d’équipe. Sur un plateau de tournage, vous êtes entouré d’un caméraman, d’un premier assistant pour faire la mise au point et d’un deuxième assistant pour le chargement.

Le son est enregistré séparément. Ensuite, il faut le relier à la caméra pour générer et synchroniser des codes temporels.

Votre réalisateur, votre producteur et votre équipe voudront certainement voir ce que vous êtes en train de filmer.

Il faudra donc disposer de nombreux outils pour distribuer l’image capturée en direct au village vidéo, au moniteur du réalisateur ou à d’autres écrans accessibles par différents acteurs de la production. 

LIRE  Suivez ces 7 Conseils et vos Photos de Pluie s’Amélioreront

En d’autres termes, une caméra ciné est faite pour grandir. C’est pourquoi la plupart des caméras ciné sont physiquement plus grandes, car elles offrent une connectivité plus riche.

Même lorsqu’une caméra de cinéma est petite par nature, comme la RED Komodo, par exemple, il est peu probable qu’elle le reste une fois qu’elle est entièrement montée.

Par conséquent, les caméras cinéma sont souvent dotées de boîtiers plus grands, plus lourds et plus robustes en prévision des divers éléments qui s’y connecteront. 

Pour revenir à notre exemple, le FX3 versus a7S III, l’une des principales différences entre ces deux caméras est que la FX3 dispose de plusieurs trous filetés pour fixer les accessoires sans « cage », ainsi que d’une poignée XLR fournie pour une gestion professionnelle du son.

L’a7S III, qui est en principe un appareil photo, est conçu pour être utilisé par un seul opérateur. Ainsi, même si la qualité d’image est la même, l’un est conçu pour être utilisé en d’équipe, tandis que l’autre ne l’est pas.

Bien entendu, vous pouvez vous procurer des outils supplémentaires, tels qu’une poignée, qui vous permettra de transformer votre appareil photo en un ensemble plus adapté à la production cinématographique. Mais même là, vous rencontrerez des limites.

 

alexa_poignée

Ports supplémentaires

Autre chose que vous ne pourrez pas ajouter à votre appareil photo après coup, c’est la connectique commune à la plupart des caméras cinéma.

Une fois de plus, si les appareils photo sont capables de produire une qualité d’image similaire à celle des caméras cinéma (avec les réserves que nous évoquerons dans un instant), elles sont conçues pour des opérateurs solitaires.

Les caméras cinéma, quant à elles, sont souvent utilisées sur les plateaux de tournage par différents services, qui ont tous leurs propres méthodes de travail standardisées.

On ne sera donc pas surpris de constater que le choix de votre matériel photographique soit dicté autant par les besoins des autres membres de la production que par vos préférences personnelles.

Un exemple simple est celui du port SDI. La plupart des appareils photo hybrides envoient des signaux vidéo via une connexion HDMI.

Selon le modèle et le fabricant, il peut s’agir d’une connexion HDMI de taille normale, d’une mini HDMI ou d’une micro HDMI.

Ça se pourrait que vous entendiez certains vidéastes grogner et se plaindre au sujet de la présence de ports micro HDMI dans un nouvel appareil photo hybride et que vous vous demandiez en quoi c’est vraiment important.

Mais une fois que vous commencez à monter votre caméra et que vous vous retrouvez avec une douzaine de fils qui pendent de votre caméra et qui doivent tous fonctionner parfaitement, la délicatesse d’une connexion micro HDMI par rapport à une connexion HDMI devient immédiatement évidente.

Mais pourquoi vouloir une connexion SDI ? C’est simple, le SDI est la norme établie sur la plupart des plateaux professionnels.

Pour aller encore plus loin, les connexions SDI sont dotées de systèmes de verrouillage qui évitent qu’elles se détachent pendant le tournage.

Plus important encore, d’un point de vue pratique, la plupart des accessoires professionnels nécessitent une connexion SDI.

Certains peuvent prendre les deux types de connexions ; HDMI et SDI. Mais de nombreux composants, comme les transmetteurs sans fil et de nombreux dispositifs de contrôle de haut niveau, utilisent exclusivement le SDI. 

Comme il s’agit de la norme dans l’industrie vidéographique, la plupart des caméras de cinéma sont équipées de ports SDI.

Ça permet que vous puissiez connecter votre caméra aux différents signaux vidéo que vous rencontrerez dans le monde professionnel.

Pouvoir envoyer un signal via HDMI ne vous sera d’aucune utilité si votre coéquipier ne dispose que d’un récepteur SDI.

Et comme le SDI est le plus répandu, il sera donc plus pratique d’utiliser une caméra qui dispose d’une connectique compatible à celle votre équipe.

LIRE  Comment votre téléphone pourrait faire de vous un meilleur photographe ?

En plus du SDI, les caméras cinéma offre des ports supplémentaires dont vous pourriez avoir besoin sur un plateau professionnel, comme d’une poignée XLR pour une gestion professionnelle du son, des ports de timecode dédiés nécessaires pour synchroniser le son ainsi que les séquences multicam, ou des moyens supplémentaires d’alimenter la caméra.

Sur un plateau de tournage professionnel, le fait de pouvoir faire circuler facilement votre matériel avec les autres équipements nécessaires à la réalisation d’une production renforce l’efficacité et la rapidité de l’équipe de tournage.

red komodo 1

Une multitude de Formats vidéo

Lors de ma première critique sur le Nikon Z 9, il y a beaucoup de choses qui m’ont impressionné. Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est la présence de l’enregistrement interne ProRes 422 HQ.

Cela peut sembler trivial comparé à des choses comme la vidéo 8K et une meilleure mise au point automatique.

Bien que ces éléments soient très appréciés, je savais que la possibilité d’enregistrer en ProRes 422 HQ en interne me faciliterait la vie.

Cela me permettrait de prendre des séquences directement à partir de mon appareil photo et de les livrer plus rapidement à mes clients, sans étapes supplémentaires pour encoder les séquences.

Le ProRes est presque universellement accepté par les clients et, si je suis obligé de filmer dans un autre format tel que le H.265, de plus en plus courant, je dois souvent convertir le métrage avant de le livrer.

Ainsi, même si cette fonctionnalité est facultative, elle est énorme d’un point de vue pratique. Elle me permet de gagner du temps. Et le temps, c’est de l’argent.

La pléthore de formats vidéo utilisés dans le monde de la production peuvent rendre fou. Le nombre d’acronymes semble augmenter de jour en jour.

il est facile d’avoir mal à la tête rien qu’en pensant aux clients qui veulent recevoir tel ou tel type de métrage pour chaque projet.

Ce n’est pas que c’est impossible. C’est simplement que, comme chaque production a ses propres méthodes de travail et ses propres accessoires, vous allez souvent être obligé de choisir votre format d’enregistrement en fonction des besoins de votre production plutôt que par préférence personnelle.

Parfois, le format est dicté par le budget. Un budget réduit peut vouloir dire un stockage et une transmission vidéo réduite.

Il se peut donc que l’on vous demande de tourner dans un format moins robuste pour économiser de l’espace de stockage.

Il se peut aussi que le studio pour lequel vous tournez ait des exigences prédéfinies pour toutes les séquences entrantes, qui s’appliquent à tous les projets qu’il traite dans un effort de rationalisation de ses médias.

Ou encore, vous arrivez sur un projet existant et vos images doivent parvenir au coloriste et à l’équipe éditoriale dans le même format que celui du directeur de la photographie qui vous a précédé.

Il y a toutes sortes de raisons pour lesquelles vous pouvez être amené à travailler avec un format précis.

Mais le fait de disposer d’une caméra capable d’offrir plusieurs options constitue un avantage pratique lorsqu’on travaille avec des clients qui ont des exigences différentes.

1518025004 1389595

Qualité d'image

Vous remarquerez que les trois premiers avantages sont liés aux aspects pratiques plutôt qu’à la qualité de l’image.

En fait, il existe aujourd’hui beaucoup d’appareils photo hybrides capables de produire une qualité d’image qui satisfait presque toutes les exigences professionnelles.

Cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’y a pas de différence dans la qualité d’image lorsqu’on monte dans l’échelle des prix.

Mais je pense qu’il est important de noter que la qualité d’image produite par un appareil photo hybride est aujourd’hui supérieure à celle des premières caméras cinéma numérique, qui ont tout de même servi a créé des films et des émissions télé extraordinaires.

La qualité d’image ne devrait donc pas constituer un obstacle si vous disposez d’un budget limité. Vous pouvez opter pour un appareil photo hybride si vous disposez d’un budget limité plutôt que d’opter pour un appareil plus imposant.

LIRE  Les Trois Dimensions De La Couleur

Bien sûr, comme vous vous en doutez, nous émettons certaines réserves à sujet. Prenons deux exemples pour clarifier les choses.

Supposons que vous enregistrez une vidéo dans un studio. Dans une telle situation, vous disposez d’une plus grande marge de manœuvre dans le choix du matériel, et si l’éclairage est correct, vous constaterez très peu de différence entre les séquences tournées avec un appareil photo hybride haut de gamme et ceux tournés avec une caméra cinéma professionnelle. La différence est très faible.

C’est un peu comme le débat que les photographes font autours des pixels

À un moment donné, votre client ne sera pas nécessairement en mesure de faire la différence. De plus, l’éclairage et d’autres outils peuvent être utilisés pour combler les lacunes techniques de votre appareil photo hybride pas cher.

Ce n’est donc pas pour rien que j’ai conçu le premier scénario dans un environnement contrôlé.

Examinons maintenant le deuxième scénario. Vous allez enregistrer une vidéo à l’extérieur dans un endroit magnifique avec des collines et des plaines ouvertes.

Les collines sont magnifiques, mais leur forme faite en sorte que les hautes lumières côtoient les ombres. Les nuages sont magnifiques, mais ils entrent et sortent d’un plan à l’autre.

Vous faites un cadrage si large que, même si vous parvenez à contrôler la lumière qui tombe sur les visages des acteurs, vous comptez essentiellement sur Mère Nature pour éclairer le monde qui les entoure.

Seulement, Mère Nature est capricieuse. C’est dans ce genre de scénario que vous commencez à voir les limites de votre équipement.

C’est lorsque les circonstances sont moins prévisibles et que chaque minute de prise de vue compte, que les caméras cinéma excellent.

Si vous deviez filmer cette scène en extérieur avec le meilleur appareil photo hybride disponible, vous remarqueriez rapidement qu’il est loin d’offrir la même gamme dynamique ou profondeur de couleur qu’une caméra comme l’ARRI Alexa.

C’est encore plus évident lorsque, au milieu de la scène, ces magnifiques nuages s’écartent et laissent jaillir la lumière.

L’ARRI Alexa est connue pour sa légendaire capacité à atténuer les hautes lumières, plébiscitée par les photographes du monde entier.

En d’autres termes, une grosse caméra cinéma permet de conserver plus de lumière et de détails de la scène, ce qui permet d’avoir une plus grande marge de manœuvre pour travailler dans différentes situations.

Cette marge de manœuvre est très importante lorsque vous travaillez d’arrachepied sur un projet à long terme qui inclut de nombreuses scènes qui nécessitent chacune une touche esthétique particulière.

Imaginons que vous venez d’être engagé pour le tournage du prochain film de Roger Deakins.

C’est un film qui vous amènera presque partout, des déserts du Sahara à une salle de bal dans le Manhattan au milieu du siècle dernier, en passant par un bateau de pêche dans l’Atlantique lors d’un raz de marée.

Je ne sais pas de quel film il s’agit, mais ça me semble intéressant. Dans un tel scénario, où vous serez amené à réaliser des prises de vue sous de milliers d’angles, dans des circonstances qui peuvent être impitoyables,

par opposition à un environnement où tout est sous votre contrôle, vous aurez besoin de l’appareil qui offre le filet de sécurité le plus large possible pour vous assurer que vous serez capable de réaliser votre vision quelles que soient les circonstances.

En règle générale, les caméras de cinéma offrent une plage dynamique et une marge de manœuvre nettement plus importante.

C’est là, deux qualités essentielles qui s’avère d’une grande importance lorsqu’il s’agit de satisfaire les attentes de votre clientèle.

Vous aimerez aussi ...