Cinq de nos objectifs préférés à monture E de Sony, étanches et résistants aux éclaboussures.

Top 5 Meilleurs Objectifs Tropicalisé à Monture E de Sony

Si vous êtes un utilisateur de Sony à la recherche d’un objectif tropicalisé, vous ne pouvez qu’avoir l’embarras du choix face aux large éventail de possibilités qu’offre la marque.

En effet, non seulement Sony offre une large gamme d’excellents objectifs tropicalisés, mais les fabricants tiers ne sont pas de reste non plus.

Nous vous proposons, dans cet article, de découvrir cinq objectifs tropicalisés qui adorent le mauvais temps.

Que vous soyez à la recherche d’un objectif à focale fixe, d’un téléobjectif ou d’un zoom, vous trouverez l’objectif qui vous convient.

Sigma, Tamron et Sony proposent des objectifs tropicalisés vraiment surprenants, capables de résister à tout ce que Mère Nature est capable de faire subir.

Les objectifs présentés ci-dessous sont tous très performants dans des domaines clés. Ils conviendront parfaitement à tout photographe.

Jetons rapidement un coup d’œil aux cinq objectifs tropicalisés que nous recommandons aux photographes Sony.

Meilleurs Objectifs Tropicalisé à Monture E de Sony

Si vous êtes un utilisateur de Sony APS-C à la recherche d’un objectif grand angle, le Sigma 16mm f1.4 est votre meilleur choix.

L’objectif est en effet sobre et élégant. Ses mensurations sont assez imposantes pour le type d’appareils auxquels il s’adresse (hybrides Sony APS-C et hybrides Micro 4/3). L’objectif peut également être utilisé sur des appareils photo Sony plein format.

Globalement, les performances de cet objectif sont exceptionnelles. Si vous ajoutez à cela son prix assez compétitif, vous obtenez l’un des meilleurs objectifs grand angle tropicalisé de la marque.

Dans le boîtier en plastique de très haute qualité, vous trouverez 16 éléments en 13 groupes et un diaphragme à neuf lames arrondies.  

Sa formule optique minimise les diverses aberrations et assure une très haute résolution dès la pleine ouverture. Le résultat, c’est des images très nettes d’un bord à l’autre à partir de f 1.4.

Le rendu des couleurs est impeccable avec des tons très naturels, qui change des tons chauds qu’on a l’habitude d’avoir avec les optiques de Sigma.

L’objectif souffre néanmoins d’un manque d’homogénéité entre le centre, le 2/3 des images et les bords , assez important et présent à toutes les ouvertures.

Bon point, les distorsions sont très discrètes et le vignetage seulement visible à la plus grande ouverture.

Son ouverture très généreuse de f/1,4 (assez rare sur des optiques de ce type) est un réel plus pour obtenir de beaux effets de bokeh et photographier sans problème en basse lumière.

La mise au point est un jeu d’enfant, les performances de l’autofocus sont exceptionnelles, et la grande bague de mise au point est facile à utiliser pour ceux qui aiment prendre le contrôle.

Nous n’avons eu aucun problème à faire la mise au point, quelle que soit la situation d’éclairage, et, même sous la neige, l’objectif n’a jamais manqué sa cible.

La qualité de fabrication est exceptionnelle, rivalisant avec celle de nombreux objectifs de la série Art.

La tropicalisation est excellente. Nous l’avons testé sous une tempête de neige et l’objectif s’est moqué de nous. Vous n’aurez aucun problème avec cet objectif lorsque le temps est grincheux.

L’objectif ne pèse que 405 g, on peut donc facilement l’utiliser pendant de longues heure, il ne sera pas trop lourd sur votre petit Sony Alpha.

L’ouverture maximale de f1.4 fait de cet objectif, une bête en basse lumière. Peu importe les situations d’éclairage dans lesquelles vous vous trouvez, le Sigma 16mm f1.4 gère facilement.

Sur les appareils photo Sony à capteur réduit, l’objectif aura une longueur focale équivalente de 24 mm, ce qui signifie qu’il est suffisamment large pour capturer de superbes images de paysages et de villes.

Il est également idéal pour la photographie de rue et de documentaire. Sigma fabrique de merveilleux objectifs et le 16mm f1.4 contemporain en est un autre bel exemple.

En matière d’objectifs grand angle tropicalisés, il n’y a pas beaucoup d’alternatives, mais le Sigma 16mm f1.4 figure en tête de liste. Il est bien conçu, tropicalisé, produit des images incroyables et coûte moins de 500 €.

Si vous êtes un photographe de rue, de portrait environnemental ou un documentariste, vous allez adorer cette petite merveille.

Le Sony 35 mm f2.8 est compact, produit des images d’un piqué impeccable et est tropicalisé. Ce petit objectif est d’une efficacité impressionnante.

Il dispose d’un diaphragme à 7 lamelles et d’une focale de 35 cm. Il est, lui aussi, protégé contre les poussières et l’humidité.

Comme on pourrait s’y attendre d’un objectif portant le nom de Zeiss, l’objectif est bien piqué, mais la sensation de netteté manque d’homogénéité entre le centre et les bords de f/2,8 à f/5,6.

Dès f/8, le rendu est parfait avec des détails riches sur l’ensemble de l’image. À f/22, la diffraction fait son apparition et le piqué baisse de manière significative.

Les couleurs sont vraiment magnifiques avec une qualité semblable à celle d’un film. Chaque fois que vous prenez une photo, les couleurs et l’image vous font dire « waouh ! ».

Le bokeh produit par cet objectif est également magnifique, surtout pour une distance focale aussi courte et une ouverture de f2.8 seulement. 

Lorsque les conditions d’éclairage sont bonnes, il est très facile d’effectuer la mise au point avec le Sony 35mm f2.8, mais lorsque les conditions lumineuses deviennent défavorables, on observe une baisse de performance. Dans l’ensemble, cet objectif reste très performant.

La tropicalisation du 35 mm f1.8 est excellente. Nous l’avons sorti sous une averse pour le mettre à l’épreuve et il s’est très bien comporté.

La qualité de construction est excellente et la taille de l’objectif le rend très facile à utiliser.

La bague de mise au point manuelle est très agréable et offre une bonne prise en main, avec un poids de 120 g, cet objectif est aussi léger qu’une plume. Il peut facilement être utilisé pendant des heures sans problème.

Si vous êtes à la recherche d’un objectif à focale fixe 35 mm de haute qualité, vous devez absolument jeter un coup d’œil sur cet objectif.

Sa qualité de fabrication, son excellente tropicalisation, ses images d’une grande netteté et ses couleurs magnifiques en font l’un des objectifs tropicalisés incontournables de la marque.

L’une des meilleures alternatives en matière d’objectifs tropicalisés pour appareils photo Sony est le nouveau Tamron 28-75 mm f2.8.

Cet objectif pourrait bien être le meilleur objectif pour appareil photo hybride de Sony, avec une plage focale polyvalente, une superbe qualité de fabrication et des images d’une grande qualité.

Le Tamron 28-75mm f2.8 Di III RXD est peut-être l’un des meilleurs objectifs tropicalisés de fabricants tiers disponibles pour les Sony hybrides.

Cet objectif est construit pour durer et permettra à son utilisateur de couvrir une panoplie de genre photographique avec une grande facilité.

Vous pourrez par exemple photographier un paysage en grand angle, et l’instant d’après, zoomer jusqu’à 75 mm pour réaliser un portrait plus personnel et plus proche. L’objectif comporte 15 éléments répartis en 12 groupes et neuf lamelles de diaphragme arrondies.

La qualité d’image est excellente. Vous pouvez vous attendre à un piqué impressionnant d’un bord à l’autre (même en grande ouverture), à des couleurs riches et éclatantes et à un bokeh magnifique et lisse.

Le vignetage est assez présent au grand-angle à f/2.8, ce qui est logique : Tamron a privilégié la légèreté de l’optique et n’a donc pas encombré la formule optique avec des lentilles de correction.

Outre le fait que ce défaut – qui est aussi un atout pour isoler et mettre en valeur les sujets – est assez facile à corriger de manière logicielle, il s’estompe très nettement à f/4 et disparaît à f/5.6.

L’autofocus est solide et n’a aucun mal à faire la mise au point, que ce soit dans de bonnes ou de mauvaises conditions d’éclairage. Le 28-75 mm est également totalement compatible avec les fonctionnalités des boîtiers de Sony, comme la détection des yeux et des visages, en plus il fonctionne avec la stabilisation d’image à cinq axes intégrée au boîtier.

Pour ce qui est de la qualité de fabrication, le Tamron est imbattable. On retrouve le design « Human Touch » de Tamron : fût noir sobre, anneau doré et style épuré.

Tamron a fait le choix d’une construction en polycarbonate. Pas d’aluminium, comme c’était le cas sur les optiques SP, et c’est sûrement sur ce point que Tamron réussit à gagner quelques précieux grammes sur la balance.

Les bagues de mise au point et de zoom sont larges et souples ni trop dures, ni trop fluides. L’objectif est tropicalisé avec 6 joints d’étanchéité pour le protéger de la poussière ou de l’humidité, et la mise au point se fait de manière interne.

Si vous souhaitez ajouter un objectif polyvalent à votre collection, le Tamron 28-75 mm f2.8 est une option fantastique. Tamron fabrique d’excellents objectifs tropicalisé, celui-ci est très performant dans tous les domaines.

Si vous êtes à la recherche d’un objectif tropicalisé pour vos photos de portrait, vous avez de la chance. Le Sony 85mm 1.8 FE n’est pas seulement tropicalisé, c’est aussi l’un des objectifs les plus nette de la marque.

Le meilleur, c’est qu’il est très abordable ! À seulement 573 €, il coûte trois fois moins cher que le G Master 85 mm, et seuls les plus grands amateurs de pixels verront une différence.

À l’intérieur du boîtier en plastique, on retrouve neuf éléments en huit groupes et neuf lames de diaphragme arrondies. L’objectif Sony 85 mm f1.8 produit des images incroyablement nettes avec des tons naturels, un bokeh absolument magnifique, sans le moindre soupçon d’aberration chromatique ou de distorsion.

La mise au point est également très rapide. Nous n’avons rencontré aucun problème de mise au point avec cet objectif

Sur les boîtiers un peu plus anciens tels que l’A7, les performances de l’autofocus se dégradent légèrement, mais l’objectif reste très performant.

La qualité optique est très bonne, bien qu’imparfaite. Le niveau de piqué au centre est élevé dès la plus grande ouverture.

 L’objectif souffre d’un manque d’homogénéité à toutes les ouvertures, mais on sera relativement indulgent sur ce point, compte tenu de l’usage auquel il est destiné : le portrait.

On note une bonne gestion des distorsions et un vignetage assez marqué aux plus grandes ouvertures

Bien que ce Sony 85mm f1.8 FE ne soit pas l’objectif le mieux construit de la gamme Sony, il est plus que solide pour résister aux chocs occasionnels et supportera parfaitement un usage quotidien.

La protection contre les intempéries de cet objectif vous permettra de continuer à photographier à l’extérieur lorsque le temps se dégrade.

 Vous pourrez l’emmener sous la pluie ou la neige, il ne sera pas gêné par les particules de poussière transportées par le vent, il ne vous laissera pas tomber. Assurez-vous simplement qu’il est fixé à un appareil photo tropicalisé.

Le 85mm f1.8 de Sony ne pèse que 400 g, il sera donc bien stable sur votre appareil photo hybride Sony. La prise en main est très agréable malgré sa fabrication en plastique.

La bague de mise au point manuelle est large et confortable, facile à saisir et d’une fluidité excellente. Dans l’ensemble, c’est un objectif très agréable à utiliser.

Avec une qualité d’image est exceptionnelle, une protection contre les intempéries parées à toute épreuve, une qualité de fabrication qui garantit une longue durée de vie, et un prix pratiquement imbattable, il est difficile d’ignorer le Sony 85 mm f1.8.

Le Sony 70-200 mm F4 OSS est l’un des meilleurs objectifs tropicalisés disponibles pour les appareils photo Sony.

Cet objectif offre un piqué exceptionnelle, une construction solide et est muni de joints d’étanchéité pour parer à toutes éventualités.

C’est un objectif parfait pour les photographes qui aiment sortir lorsqu’il fait mauvais temps.

À l’intérieur du joli boîtier du Sony 70-200mm f4, vous trouverez 21 éléments organisé en 15 groupes ainsi qu’un diaphragme à 9 lamelles arrondies.

Ces optiques sont parmi les meilleures de Sony à ce jour, vous serez époustouflé par la qualité d’image de cet objectif.

Après avoir utilisé l’objectif pour la première fois, il nous a fallu faire une double prise de vue au moment de charger les images dans Capture One : cet objectif est plus que net. Lorsque vous photographiez à f4, les images sont spectaculaires.

Le piqué est satisfaisant d’un bord à bord, les couleurs sont bien saturées, et il n’y’a pratiquement aucune distorsion.

Vous serez étonné qu’un 70-200 mm f4 soit capable de produire un bokeh qui fasseautant rêver.

Sony a absolument réussi son coup avec cette optique. Il n’y a aucun doute : les photographes de portrait vont adorer cet objectif.

Le Sony 70-200mm f4 pèse 840g, ce qui n’est pas mal pour un téléobjectif doté d’une stabilisation d’image optique.

La stabilisation d’image de cet objectif est fantastique ! elle a une capacité de cinq stops, ce qui signifie que si vous vous trouvez dans une situation de faible luminosité, vous pouvez simplement réduire votre vitesse d’obturation et vous serez toujours en mesure de créer des images nettes lors des prises de vue à main levée.

L’autofocus (même sur les anciens boîtiers Sony) est très rapide et ne nous a jamais posé de problème.

Si vous êtes un photographe de portrait, de nature ou de vie sauvage, ou si vous aimez vous adonner à la photographie sportive, cet objectif est fait pour vous.

C’est l’un des objectifs tropicalisés que vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer.

Vous aimerez aussi ...