Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Mes débuts en éclairage de studio n’ont pas du tout été faciles, car ma passion pour l’éclairage a vite été frustrée par le coût du matériel.

Je n’avais pas assez d’argent pour m’acheter du matériel de studio haut de gamme, il fallait donc composer avec ce que j’avais sous la main à savoir quelques objets ménagers et du matériel que je pouvais avoir pour quelques euros.

Les résultats étaient mitigés, c’est le moins que l’on puisse dire, mais Il m’arrivait quelques fois d’obtenir des résultats avantageux. Certes, cette époque est révolue, car je dispose désormais de mon propre studio photo; mais malgré tout, il m’arrive encore parfois d’utiliser mon vieux dispositif fait maison.

Commençons par une méthode d’éclairage simple et gratuite, car le gratuit est mon prix préféré !

Comment créer un éclairage de studio avec les moyens du bord

1. Utiliser une lampe de chevet

Cette photo a été prise avec pour seul éclairage une lampe de chevet. La plupart d’entre vous dispose d’une lampe de chevet, n’importe laquelle ferait l’affaire. L’avantage avec les lampes de chevet c’est qu’elles sont livrées avec leur propre diffuseur, l’abat-jour, et sont faciles à déplacer.

La hauteur peut être ajustée à l’aide de livres ou de tout autre objet qui pourrait être utilisé comme support. Vous pouvez vous amuser à faire varier certains paramètres comme les abat-jour, les puissances, les variétés ou couleurs d’ampoules, ou encore le nombre de lampes que vous utilisez.

Généralement, l’éclairage d’une lampe n’est pas très lumineux, il est donc fort probable que vous ayez besoin d’un trépied ou d’un support stable sur lequel poser votre appareil photo.

Pour prendre la photo ci-dessus, j’ai demandé au modèle de tenir la lampe et de la déplacer lentement pendant que je photographiais. Je pouvais lui demander de ralentir ou de s’arrêter lorsque ça me convenait.

2. Fabriquer une boîte à lumière

Les lampes sont parfaites, mais j’avais envie d’essayer une configuration d’éclairage qui s’appuyait sur des boîtes à lumière, il a donc fallu faire preuve de créativité. La photo ci-dessous est celle d’une amie et de son chien. Elle a été prise à l’aide d’une grande boîte en carton recouverte d’une feuille d’aluminium et placée sur le côté.

La boîte a ensuite été éclairée à l’aide d’une lampe de travail halogène, la lumière résultante a ensuite été adouci avec un drap blanc placé devant la boîte.

Sur le côté se trouvait un dispositif similaire constitué d’une lampe dont l’abat-jour avait été retiré, une boîte plus petite recouverte de papier aluminium et une taie d’oreiller blanche.

Comment créer un éclairage de studio avec les moyens du bord

Ce n’est pas un portrait parfaitement éclairé. Je commençais tout juste à faire des portraits et c’était le premier essaie avec des boîtes à lumière fait maison, mais les résultats étaient suffisamment encourageants pour m’inciter à continuer.

3. Faire des expériences - l'expérimentation est la clé

J’ai utilisé des parapluies ordinaires de couleur blanche pour diffuser la lumière provenant des ampoules utilisées pour l’éclairage extérieur de la maison.

Ensuite, j’ai utilisé des parapluie doublé d’une feuille d’aluminium pour faire rebondir la lumière provenant d’une série de lampes de poche. Le tout était fixé sur un trépied à l’aide d’un million de kilomètres de ruban adhésif.

Je me suis servis de feuilles de carton métallique achetées chez le marchand de de journaux et des planches recouvertes de papier d’aluminium comme réflecteurs.

J’ai fait plusieurs tests, certains se sont avéré concluants, d’autres moins bons, et d’autres encore surprenantes.

En gros, vous aurez besoin d’une ou deux lampes et de quelque chose pour diffuser ou refléter/rebondir la lumière, ou les deux. De préférence sans mettre le feu à quoi que ce soit.

Avec les lampes de travail et autres ampoules à très fort éclairage, la température peut très vite montée. Il est recommandé de ne pas poser d’objets inflammables tels que des feuilles ou du carton à proximité de la source lumineuse et de prévoir une protection en dessous si la lumière est installée sur une surface.

Si vous n’êtes pas très enthousiaste à l’idée de tapisser des boîtes et de suspendre des draps, vous pouvez essayer la peinture phosphorescente.

4. Essayez la peinture phosphorescente

peinture phosphorescente

En dehors des faisceaux lumineux qui ont été ajoutés dans Photoshop, le reste de cette image, prise dans ma cuisine, a été éclairé avec une simple lampe LED à deux euros achetée dans une brocante.

C’était une prise de vue assez compliquée, il aura fallu plusieurs prises de vue, qui ont été ensuite fusionnées dans Photoshop pour l’obtenir. Mais il n’est pas nécessaire d’en arriver jusqu’à cet extrême. Avec un peu d’expérience et de pratique, vous pouvez obtenir cette configuration d’éclairage lors de la première prise de vue.

Vous trouverez plusieurs articles intéressants et instructifs sur la peinture phosphorescente dans Photosavi. Je vous recommande vivement de les parcourir, ici je vais juste me contenter de vous présenter les idées essentielles.

Vous aurez besoin d’un trépied (ou d’un support solide pour poser votre appareil photo), d’une pièce complètement sombre et d’une petite lampe de poche à prix abordable ou d’une lampe LED. C’est le matériel que j’ai utilisé pour la photo ci-dessus, une veilleuse à bouton-poussoir à deux euros.

Comment créer un éclairage de studio avec les moyens du bord

Une vitesse d’obturation lente sera nécessaire pour vous donner le temps de peindre. Je commence généralement avec une vitesse d’obturation d’environ 20 secondes, une sensibilité de 400 ISO et une ouverture d’environ f/11.

 J’ajuste ensuite en fonction du sujet et de la luminosité. Une fois que tout est prêt, éteignez les lumières, braquez votre lampe de poche sur votre sujet tout en regardant dans le viseur pour faire la mise au point, puis cliquez sur l’obturateur et commencez à peindre votre sujet avec de la lumière.

Vous allez devoir vous approcher et placer votre lampe à quelques centimètres seulement des zones que vous souhaitez éclairer. Ce qui veut dire que vous devez être devant l’objectif lorsque l’obturateur est ouvert, mais l’appareil photo ne captera que ce que vous éclairez, donc tant que vous ne vous éclairez pas accidentellement, vous n’apparaitrez pas sur la photo.

Essayez un éclairage latéral, jouez avec différentes longueurs de temps d’exposition, différentes sources de lumière. Si la lumière brille directement dans l’objectif, vous obtiendrez ce que j’appelle des lignes fantômes, qui peuvent être utilisées délibérément comme je l’ai fait dans la photo ci-dessous.

Comment créer un éclairage de studio avec les moyens du bord

Bien que toutes ces techniques ne remplacent pas le matériel d’éclairage de studio, elles constituent une alternative efficace qui peut produire des résultats extrêmement bons et vous permettre de prendre un peu le contrôle de votre éclairage sans dépenser plus de quelques euros.

C’est également très amusant et même si je dispose maintenant d’un studio correctement équipé, j’aime encore parfois m’amuser avec une simple lampe de chevet ou une torche à deux euros (lampe de poche).

Vous arrive-t-il souvent de prendre des photos avec un éclairage que vous avez confectionné vous-même? N’hésitez pas à les partager en commentaires, j’aimerais beaucoup les voir !

Vous aimerez aussi ...