Vous disposez d’un trépied, mais quelle tête posée au-dessus? Voici 5 conseils pour choisir et utiliser une rotule.

Comment bien choisir une tête pour son trépied 2

Vous avez donc décidé d’investir dans un trépied pour avoir un support solide comme le roc pour libérer le potentiel créatif de votre appareil photo afin de photographier des paysages, d’expérimenter des expositions longues ou de tenter la photographie en HDR. Vous devez maintenant penser à choisir la bonne rotule.

Certains trépieds sont livrés avec une rotule en kit, mais pas tous. Dans ce cas, vous avez la responsabilité de choisir exactement la rotule qui ira au-dessus de votre trépied.

Il est important d’y réfléchir autant que vous l’avez fait pour l’achat de votre trépied, tout dépend du type de photos que vous voulez prendre. Voici 5 conseils pour bien choisir et utiliser une rotule…

01- Une rotule-ball fera-t-elle l'affaire ?

Comment bien choisir une tête pour son trépied

Le type de rotule le plus courant est la rotule-ball.  Elle est petite, légères et faciles à utiliser – l’appareil photo est monté sur une boule qui peut se mouvoir librement, mais avec la possibilité d’être solidement bloqué à l’aide d’une vis.

Très pratique en portrait, peu encombrante et légère, elle est cependant inadaptée pour le paysage ou la nature morte qui demandent plus de précision.

02- Avez-vous besoin de plus de contrôle ?

Comment bien choisir une tete pour son trepied 3

Les rotules-ball présentent toutefois un gros inconvénient : il est difficile de bloquer parfaitement la boule à l’endroit choisi avec précision. En revanche, vous pouvez le faire avec une rotule 3D.

Les rotules 3D sont plus grandes et généralement plus chères, mais elles vous permettent de régler séparément le panoramique (horizontal), l’inclinaison (pointage de la caméra vers le haut et vers le bas) et l’orientation de la caméra (prise de vue verticale ou horizontale) ; pour ces raisons, les rotules 3D sont également connues sous le nom de rotule pan-tilt.

La rotule 3D permet un cadrage très précis et un contrôle encore plus fin. Au lieu de déplacer le boîtier en manipulant un levier ou une poignée, il suffit de faire tourner une manivelle ou un embout pour modifier l’axe de la rotule tout doucement.

Elle convient aux situations où un positionnement ultra-précis est plus important que la vitesse, comme c’est le cas en macrophotographie.

Entre autre rotules spécialisées, on peut citer les rotules rotule 2D pour des panoramiques horizontaux ou verticaux fluide en vidéo et les rotules pendulaires pour l’utilisation d’objectifs plus longs pour la photographie animalière et sportive.

03- une plaque de fixation rapide

Sur les rotules plus petites et moins chères, il suffit de fixer une vis dans le taraudage situé à la base de l’appareil photo. Mais la plupart des rotules sont équipées d’une plaque de fixation rapide qui permet de fixer et de retirer l’appareil photo beaucoup plus rapidement.

Certains fabricants, comme Manfrotto, ont leur propre système, mais un plateau compatible avec Arca Swiss peut être utilisé avec différentes marques.

04 Niveau à bulle

Les niveaux à bulle sont assez courants sur les rotules. Lorsque la bulle est centrée, c’est le signe que la rotule est à niveau. Si vous ne faites pas confiance au niveau intégré dans votre appareil photo, ce niveau vous permettra d’avoir une deuxième opinion.

05 Charge utile

Prenez soin de vous assurer que la rotule peut supporter le poids de votre appareil photo et de votre objectif – 8 kg est le poids le plus souvent cité et devrait faire l’affaire. La possibilité d’un accident ne doit pas être envisageable !

Vous aimerez aussi ...