Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Vous avez du mal à choisir entre un appareil photo hybride et un appareil photo reflex ? Ce guide est là pour vous aider.

Les deux types d’appareils photo continuent d’être produits en 2023 ; et cela ne risque pas de changer de si tôt.

Les appareils photo reflex et les appareils photo hybrides ont chacun leurs avantages respectifs. Mais comme vous le verrez ci-dessous, il devient de plus en plus difficile de recommander l’un ou l’autre.

Au cours de ma carrière professionnelle, j’ai eu l’occasion d’utiliser différents types d’appareils photo. Et je dois reconnaître que malgré leurs anciennetés, je continue de recommander, dans certains cas, les reflex numériques.

Examinons de plus près les différences entre les appareils photo hybrides et les reflex numériques afin que vous puissiez faire le meilleur choix.

Pourquoi utiliser un appareil photo hybride en 2023 ?

reflex_hybride2

En termes de qualité d’image, les deux types d’appareils sont quasiment identiques. Il n’y a pas de différence significative. – les deux types d’appareils photo offrent une excellente qualité d’image. 

Cependant, lorsqu’on les compare dans d’autres domaines. En particulier celui des fonctionnalités et des caractéristiques, les appareils photo hybrides prennent le dessus.

Il y a encore seulement quelques années, il était difficile d’imaginer que cela puisse être possible ; mais avec le temps, les appareils photo hybrides ont fait leur petit bout de chemin.

Il est vrai que plus le temps passe, plus il est difficile de recommander un reflex. Mais cela ne veut pas pour autant dire que c’est la fin. La plupart des grandes marques continuent de fabriquer d’excellents reflex numériques. 

Même si l’écart entre les reflex numériques et les hybrides s’est considérablement réduit ; les appareils photo reflex restent encore d’actualité !

Appareils photo reflex ou hybride : Avantages et inconvénients

1. Taille

reflex_ou_hybride

Pour ceux qui voyagent beaucoup, la principale raison d’investir dans un appareil photo hybride est sa taille et son poids. Les fabricants d’hybrides sont capables de produire des appareils plus petits et plus légers.

Alors que l’encombrement est quasiment le même pour les hybrides et les reflex plein formats, c’est avec les capteurs APS-C et micro 4/3 que la différence de taille et de poids se fait vraiment ressentir.

(L’argument selon lequel la qualité d’image des reflex plein formats est meilleure que celle des micro 4/3 est bel et bien valable, mais il s’agit davantage d’une question de type de capteur que de taille du boîtier).

Les reflex numériques d’anthologie tels que le Nikon D6 ou le Canon 1DX Mark III sont nettement plus gros et plus lourds que leurs concurrents hybrides, à l’exemple du Sony a7R Mark IV.

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, même les hybrides moyen format sont plus petits que les reflex plein format. Le Canon 5D Mark IV et le Nikon D850 offrent une meilleure qualité d’image, mais sont plus encombrants.

(Fujifilm ne fabrique pas de boîtiers hybrides de type micro quatre tiers ou plein format, soit dit en passant.)

Avoir un appareil photo plus petit ne constitue pas toujours un avantage, car comme nous le verrons plus tard, l’ergonomie en pâtit.

Mais pour ceux qui sont souvent en déplacement, il est préférable d’avoir un appareil photo compact.

2. viseurs électroniques ou viseurs optiques

Il s’agit là de l’un des atouts majeurs des appareils photo hybrides, et de l’une des principales raisons qui explique l’exode massif du reflex vers l’hybride.

Le viseur électronique offre de nombreux avantages par rapport au viseur optique, entre autres :

  • Le viseur électronique offre une meilleure visibilité du rendu permettant une meilleure vue d’ensemble de la scène lorsque les conditions d’éclairage sont mauvaises.
  • Pas de problème de couverture du viseur
  • Pas de problèmes de latence du viseur (modèles sélectionnés)
  • La visée électronique facilite la visualisation lorsque les conditions lumineuses sont défavorables.
  • Le viseur électronique permet de consulter les informations de prise de vue directement sur le viseur.
  • Le zoom numérique permet de vérifier la mise au point
  • Le viseur électronique offre plus de collimateur, ce qui réduit la nécessité, comme c’est le cas avec le viseur optique, de recomposer après avoir fait la mise au point.
  • Le viseur électronique dispose d’un mode A qui permet le suivi du sujet avec une précision accrue.
  • Capacité à « voir » les simulations de films (Fujifilm)
  • Focus Peaking pour une mise au point manuelle simple

Si le viseur électronique offre de nombreux avantages, l’humble viseur optique reste toujours utile.

Voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez vous contenter d’un reflex numérique et de son viseur optique :

  • Temps de démarrage zéro, le viseur optique est toujours allumé
  • Pas de délai d’obturation (le temps entre le moment où l’on appuie sur l’obturateur et celui où l’image est capturée).
  • Pas de décalage numérique ou de  » blackout  » pendant la prise de vue en rafale.
  • Une qualité optique supérieure, car avec un viseur optique, vous regardez simplement à travers un morceau de verre.
  • N’affecte pas l’autonomie de la batterie, car la consommation d’énergie est nulle.

Lorsque vous couvrez un événement sous pression ou lorsque vous photographiez des sujets en mouvement, un délai d’obturation long ou court peut faire toute la différence.

En fait, c’est l’une des raisons les plus courantes pour lesquelles la plupart des photojournalistes et des paparazzi préfèrent utiliser des appareils photo reflex numériques.

Il convient de mentionner que certains appareils photo numériques, tels que le Fujifilm X100V, offrent un viseur combiné électronique/optique, offrant le meilleur des deux mondes.

3. Rapport qualité-prix

S’il est encore possible de se procurer des reflex aux alentours de 500 euros, il est aussi possible d’avoir un hybride plus sophistiqué au même prix. 

La fabrication du mécanisme du miroir qui va sur les reflex numériques est complexe et coûteuse pour les fabricants, d’où leur prix élevé. De plus, le mécanisme du miroir finit par s’user et son remplacement peut également être coûteux.

Plus l’appareil photo est cher, plus la durée de vie de l’obturateur est longue, même si à un moment donné, tous les miroirs finissent par tomber en panne.

Avec les appareils photo hybrides de type APS-C ou plein format, il n’y a évidemment aucun risque d’usure, ce qui leur confère une durée de vie plus longue.

En plus, vous en aurez beaucoup plus pour votre argent en investissant dans un appareil photo hybride.

Si vous disposez d’un budget serré, vous pouvez trouver des reflex numériques d’occasion à des prix très abordables, d’autant plus que de plus en plus de gens passent à l’hybride.

L’exception est le Sony a6000, un appareil photo hybride d’entrée de gamme que vous pouvez obtenir pour moins de 500 €.

4. innovation

reflex ou hybride 2

Si vous comparez les nouveaux reflex numériques aux appareils hybrides, vous remarquerez qu’en termes d’avancées technologiques, les appareils photo hybrides offrent plus d’innovation.

Au cours d’une année, le propriétaire d’un appareil photo hybride bénéficie de plusieurs mises à jour (gratuites) du microprogramme, qui améliorent souvent considérablement l’expérience de prise de vue.

C’est par exemple le cas de la récente mise à jour du micrologiciel de Sony, pour certains appareils photo plein format et APS-C, qui a considérablement amélioré la mise au point automatique et ajouté le suivi continu des yeux pour les personnes et les animaux.

Avec le Nikon D780, Nikon montre qu’il continue à développer la technologie reflex, mais à un rythme beaucoup plus lent que ses appareils photo hybrides.

5. autonomie de la batterie

autonomie_batterie_ou_reflex

Certains appareils photo hybrides sont tout simplement plus énergivores que les reflex numériques – l’écran LCD et le viseur augmentent considérablement la consommation d’énergie de l’appareil.

LIRE  52 objets que vous pouvez photographier à la maison

Les Fujifilm ont généralement plus de mal avec l’autonomie, avec une prise de 3-400 photos par charge, par rapport au reflex numérique qui sont souvent capables du double par charge.

Sony, en revanche, propose des boîtiers plein format capables de prendre plus de 800 photos par charge – mon record avec le Sony a7 III est de 1 300 photos.

Transporter plusieurs batteries peut vite devenir très encombrant, sans compter qu’il faut constamment les changer. L’achat de plusieurs batteries de marque peut également représenter une grosse dépense.

6. Durabilité

C’est un critère assez controversé, car on retrouve des boitiers solides et tropicalisés aussi bien côté reflex numériques que côté hybrides.

Toutefois, si l’on compare les boîtiers phares, les reflex sont généralement plus solides que les hybrides. C’est pourquoi les photojournalistes de guerre ou les photographes sportifs préfèrent les reflex numériques.

Pour ce qui est des appareils photo d’entrée de gamme, la plupart des constructeurs lésinent sur les moyens, même s’il est vrai que les reflex numériques d’entrée de gamme sont plus robustes.

Oui, le reflex intègre un miroir qui peut le fragiliser, mais les appareils photo hybrides font beaucoup plus appel à des technologies sophistiquées, qui sont souvent plus fragiles et sensibles aux conditions extrêmes.

Il a également été signalé que de nombreux modèles hybrides surchauffent après une utilisation prolongée dans certaines conditions (car ils n’ont pas encore de refroidisseurs internes), mais on ne peut pas en dire autant des reflex numériques. De plus, une utilisation excessive de l’écran augmente le risque de rayures.

7. Exposition

S’il y a une bonne raison de choisir un appareil photo hybride plutôt qu’un reflex numérique, c’est bien celle-ci. C’est un avantage tant pour les débutants que pour les professionnels.

Au lieu d’utiliser un miroir pour diriger la lumière provenant de l’objectif vers le viseur, l’hybride effectue la mise au point et l’exposition directement sur le capteur.

Ce capteur fournit un aperçu de l’image finale, soit dans le viseur, soit sur l’écran LCD.

L’hybride permet d’avoir sur l’affichage du viseur toutes les informations concernant la vitesse d’obturation, l’ouverture, l’ISO, la balance des blancs ou tout autre élément qui affectera l’image finale, avant la prise de vue.

Sur les reflex numériques, on a quelque chose de semblable en mode Live View. En fait, le mode live view permet de prévisualiser l’image sur l’écran LCD.

Cependant, ce mode est beaucoup plus lent et inutilisable lors de la prise de vue de sujets en mouvement. De plus, il n’est pas disponible sur tous les reflex.

Pour les débutants, ce mode peut s’avérer très utile et pourrait constituer une excellente source d’apprentissage. Imaginez qu’il soit possible de voir l’effet de chaque élément de l’exposition sur l’image finale avant d’appuyer sur le déclencheur !

Les photographes amateurs et même les professionnels bénéficient d’une efficacité accrue, car ils passent moins de temps à vérifier les photos capturées.

8. Obturateur électronique ou obturateur mécanique

Sur les appareils photo hybrides, on n’a pas ce bruit dû au mouvement du miroir comme c’est couvent le cas avec les appareils photo reflex.

Vous n’entendez que le clic de l’obturateur, un son qui peut même être personnalisé.

Certains hybrides sont complètement silencieux lors de la prise de vue. Cette dernière caractéristique peut faire toute la différence en photographie de mariage ou dans certaines situations où le silence total est requis.

De nombreux reflex numériques disposent d’un mode « prise de vue silencieuse », qui sépare le son de l’obturateur du son du miroir, ce dernier s’estompant lentement dès qu’on relâche le doigt du déclencheur. Cependant, ce mode n’est pas très efficace lorsque l’action est rapide.

9. Autofocus

De manière générale, on retrouve plus de collimateurs chez les hybrides que chez les reflex. De plus, la plupart offrent une mise au point automatique avec suivi du visage et des yeux.

En d’autres termes, il est possible de laisser l’appareil photo faire la mise au point automatiquement, au lieu d’avoir à sélectionner manuellement le point AF ou d’avoir à recomposer après avoir fait la mise au point.

 

Toutefois, le véritable avantage réside dans le nombre de collimateurs à détection de contraste et à détection de phase.

(Certains appareils photo hybrides ne proposent que la détection de contraste, qui est inférieure au système à détection de phase en matière de suivi, notamment en basse lumière).

Les modèles Sony excellent généralement en mise au point automatique, avec le Sony a9 et le Sony a9II en tête de liste.

Cependant, les récentes mises à jour du micrologiciel de la série EOS R de Canon ont apporté des améliorations significatives dans ce domaine.

En outre, les reflex numériques offrent un meilleur autofocus au centre du cadre, mais avec des difficultés à effectuer la mise au point automatique lorsque l’un des collimateurs sélectionnés est situé aux abords du cadre.

Il convient de noter que la réactivité de l’autofocus peut également dépendre de l’objectif monté sur l’appareil photo, certains objectifs étant plus performants que d’autres.

10. rafale

ojectif_vitesse_obturation_hybride

Sur un appareil photo reflex, la rafale (c’est-à-dire le nombre de photos que vous pouvez prendre en une seconde) est limité par la vitesse à laquelle le miroir se déplace.

En général, seuls les reflex numériques haut de gamme offrent des vitesses de prises de vue en continu supérieures à 10 ips.

Par exemple, les reflex numériques haut de gamme comme le Nikon D5 peuvent fournir des rafales incroyables, cependant ils coûtent beaucoup plus cher que le Fujifilm X-T4 et le Sony a9, qui offrent des vitesses de prise de vue en continu de 20 iPS.

Pour ce qui est des appareils photo hybrides, certains appareils photo d’entrée de gamme, tels que le Sony a6000 qui se vend à moins de 500 €, offrent 11 images par seconde, tandis que les modèles d’entrée de gamme d’autres marques coûtent beaucoup plus chers.

Bien sûr, la vitesse de la mémoire tampon doit également être prise en compte (c’est-à-dire la capacité de l’appareil photo à traiter et stocker des images avant que le photographe ne puisse prendre la photo suivante), mais en général, les appareils photo hybrides conviennent davantage à la capture de sujets en mouvement.

11. Stabilisation de l'image

Les hybrides et les reflex numériques sont généralement équipés de systèmes de stabilisation de l’image.

Cependant, les reflex numériques (et la plupart des appareils photo hybrides) ne peuvent déplacer l’objectif que sur deux axes, c’est ce qu’on appelle la stabilisation à deux axes (c’est-à-dire vers le haut ou vers le bas).

Certains appareils photo hybrides, tels que le Sony a7III et le Sony a9II, offrent une stabilisation d’image sur 5 axes, qui déplace le capteur sur 3 axes supplémentaires : pitch (inclinaison vers le haut et vers le bas), yaw (rotation horizontale) et scrolling (rotation).

Tout cela est extrêmement utile lors de prises de vue en basse lumière, depuis un véhicule en mouvement ou lors de l’enregistrement vidéo en 4k.

Les deux formats offrent une stabilisation de l’objectif, qui peut être utilisée conjointement ou séparément avec la stabilisation intégrée à l’appareil.

Selon l’objectif utilisé, vous pouvez bénéficier de meilleures performances en basse lumière lors de la prise de vue à main levée.

Toutefois, il faut admettre que la stabilité de l’objectif est inférieure à celle du boîtier de l’appareil photo.

12. La vidéo

capteur_image_APSC_Fujifilm

L’un des principaux avantages de l’hybride est qu’il offre la possibilité d’utiliser le viseur lors de l’enregistrement vidéo.

On pourra par exemple prévisualiser l’exposition et évaluer la composition plus facilement malgré des conditions d’éclairage défavorables.

L’autre différence importante entre l’hybride et le reflex porte sur le système de mise au point automatique : la plupart des reflex numériques ne sont pas capables d’utiliser un système de mise au point à détection de phase lors de l’enregistrement vidéo.

LIRE  Comment réussir ses photos de paysage en hiver

Pourquoi avez-vous besoin d’un système de mise au point à détection de phase ?

En effet, les pixels à détection de phase « ordonnent » à l’objectif de faire des ajustements lorsque les images des autres pixels sont différentes.

Au lieu de cela, de nombreux reflex numériques s’appuient sur la détection de contraste, ce qui peut entraîner des difficultés de la mise au point (c’est-à-dire que l’appareil photo aura des difficultés à faire la mise au point automatique).

En plus de la mise au point à détection de contraste ou Dual Pixel dans le cas des boîtiers modernes de Canon, certains reflex haut de gamme utilisent la mise au point à détection de phase au niveau du capteur. 

Les appareils hybrides offrent toujours des systèmes de mise au point automatique plus rapides en vidéo.

L’avantage en termes de taille et de poids de ces appareils peut également être utile en vidéo, notamment pour ceux qui doivent transporter beaucoup de matériel.

Les reflex et les hybrides permettent d’enregistrer des vidéos en 4k, le Canon R5 (un appareil photo hybride haut de gamme) offre un enregistrement vidéo 8k.

N’oubliez pas que la cinématographie ne tourne pas toujours autour des chiffres et qu’un traitement vidéo 4k n’en vaut parfois pas la peine.

À titre de comparaison, de plus en plus d’hybrides proposent une résolution 4k, ce qui n’est pas surprenant puisqu’ils sont plus modernes. D’autre part, de nombreux reflex numériques sont limités à 1080p.

13. calibrage des optiques

Les reflex numériques effectuent le calcul de la distance focale via une puce séparée, alors que la plupart des appareils photo hybrides effectue le calcul directement à partir des pixels du capteur.

Par conséquent, dans un appareil photo reflex, deux éléments sont susceptibles d’affecter la précision de la mise au point : le miroir et l’objectif lui-même.

Voici le problème : parfois, les deux nécessitent un étalonnage. Ce qui peut affecter considérablement la latence. Lorsque le calibrage n’a pas été effectué, l’image risque d’être floue.

Sur les boîtiers hybrides, la mise au point se fait directement sur le capteur. Donc lorsque les optiques sont d’une manière ou d’une légèrement « décalés », aucun étalonnage ou réglage n’est nécessaire.

14. Stabilité

taille_boitier_hybride_meilleur_a_boîtier_reflex

Les appareils photo hybrides vibrent moins lors de la prise de vue à cause de l’absence de miroir.

En fait, le seul composant mobile d’un appareil photo hybride est l’obturateur, mais même ce dernier peut être désactivé.

Pour ce faire, il suffit d’activer l’obturateur électronique, qui élimine complètement tout mouvement.

C’est un énorme avantage pour ceux qui veulent créer des images nettes directement dans l’appareil photo.

Et ce n’est pas tout : lorsque le sujet est mobile, il est extrêmement important d’avoir un appareil photo stable.

Associé à un trépied et un déclencheur à distance, les appareils photo hybrides offrent une stabilité inégalée lors de la prise de vue.

15. Maintenance

Une fois qu’on enlève l’objectif, le capteur de l’hybride est entièrement exposé, ce qui facilite considérablement le nettoyage. 

(Le boîtier hybride Canon R masque automatiquement le capteur lorsque l’objectif est retiré pour empêcher la poussière de pénétrer.)

Les reflex numériques, en revanche, ont non seulement un miroir situé devant le capteur, mais également diverses pièces sous le miroir, ce qui permet à la poussière de s’accumuler et complique le processus de nettoyage.

Quelle est la résistance des appareils photo hybrides par rapport aux reflex numériques ? Eh bien, avec un entretien et une utilisation appropriée, les deux types d’appareils peuvent mettre très long.

Mais de manière générale, les appareils photo hybrides reposent davantage sur l’électronique que les reflex numériques (les viseurs n’existent que sur MILC, par exemple), on pourrait donc dire qu’il y a plus de risques de défaillance.

Toutefois, les reflex numériques nécessitent généralement des réparations et un entretien plus fréquents que les appareils photo hybrides, ce qui peut affecter leur durée de vie.

16. Objectifs et accessoires

avantage_detection_phase_sur_reflex

Les reflex numériques existaient bien avant l’arrivée des hybrides, par conséquent leur parc optique est beaucoup plus étendu.

Il est certes possible d’adapter certains objectifs reflex sur des boîtiers hybrides, mais beaucoup de gens hésitent à le faire.

Certains objectifs spécialisés, tels que les super téléobjectifs ou les objectifs à bascule, ne sont tout simplement pas encore disponibles pour le système hybride.

Malgré la pléthore d’objectifs macro, f/1.2, pancake et autres objectifs « de niche », la palette de choix reste encore très limité.

Canon et Nikon essaient de produire plus d’objectifs pour leurs séries EOS R et Z respectivement, mais ils restent malgré tout à la traîne derrière Sony et Fujifilm. 

La gamme optique RF de Canon coûte encore assez chère, et aucun objectif ne se vend actuellement à un prix abordable. Il en va de même pour la gamme optique de Nikon.

Canon et Nikon concentrent clairement leurs efforts sur les hybrides, on pourrait donc s’attendre à voir apparaître bientôt davantage d’objectifs natifs.

Les reflex numériques proposent un certain nombre d’objectifs abordables, permettant par exemple de bénéficier d’une grande ouverture f/1.8 pour environ 100 euros. Ce n’est pas encore le cas pour les appareils photo hybrides, il n’y aura pas d’objectifs « abordables » en 2023.

Il en va de même pour les accessoires. Certains accessoires spécifiques aux reflex numériques ne sont pas encore disponibles pour le système hybride.

Pour ce qui est des accessoires disponibles, on retrouve  beaucoup moins de produits de marque, les photographes devant très souvent se tourner vers les marques alternatives.

Il est certes vrai que la situation changera dans un proche avenir, mais pour l’instant la bataille entre reflex et hybride en termes d’accessoires est remporté par les vétérans.

17. Ergonomie

À quelques exceptions près, la tendance générale est de produire des appareils photo hybrides de plus en plus compacts.

Seulement, cela a eu un effet négatif sur l’ergonomie de bon nombre d’appareils photo hybrides parmi les plus populaires.

Personnellement, j’ai toujours trouvé les hybrides Sony Alpha et Fujifilm X peu confortables.

Il existe quelques exceptions, mais ce n’est que récemment que ces marques ont produits des modèles dont l’ergonomie se rapproche de celle des reflex moyens.

Les derniers modèles de Sony et Fujifilm offrent certes une ergonomie améliorée par rapport aux versions précédentes, mais les reflex numériques présentent des poignées plus profondes et des boutons plus espacés, ce qui se traduit par une expérience de prise de vue plus confortable, en particulier pour ceux qui ont de grandes mains ! 

Canon et Nikon ont adopté une approche différente avec les séries R et Z, respectivement, en choisissant de reproduire (et d’améliorer) l’ergonomie de leurs célèbres reflex numériques.

On peut se demander si cela ne nuit pas à l’un des principaux avantages de la photographie hybride (à savoir la petite taille des boîtiers), mais une chose est sûre : les boîtiers plus grands offrent un meilleur équilibre et une expérience de prise de vue plus confortable lors de l’utilisation d’objectifs de grande taille.

18. Expérience

guide_objectif_reflex

Bien qu’il s’agisse d’un critère purement subjectif, la balance penche en faveur des reflex. Cela se vérifie lorsqu’on échange avec des personnes qui ont eu l’occasion d’utiliser les deux systèmes. 

Les appareils photo hybrides font une grande partie du travail à la place de l’utilisateur (en ce qui concerne la mise au point et l’exposition), on a souvent l’impression de prendre des photos avec un miniordinateur.

Les reflex numériques, en revanche, obligent le photographe à effectuer lui-même l’exposition, le viseur étant simplement une fenêtre à travers laquelle il peut regarder.

Pour certains, c’est une expérience précieuse et agréable plutôt que de laisser l’appareil photo s’occuper de tout. 

LIRE  Comment Choisir Le Bon Objectif ?

Personnellement, en tant que photographe de mariage professionnel, l’hybride me facilite considérablement la vie. Toutefois, je trouve la prise de vue reflex plus drôle et plus gratifiante.

Pour les débutants, opter pour un appareil photo reflex est un excellent moyen d’approfondir sa compréhension de l’exposition ou, au pire des cas, un moyen de « faire marche arrière » si jamais, pour une raison quelconque, ils ne pouvaient ou ne voulaient plus utiliser d’appareils photo hybride.

C’est un peu comme conduire en automatique alors qu’on sait conduire en manuel. Les reflex n’offrent pas les dernières technologies, mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne sont pas dignes d’intérêt.

Les modèles phares de la série D de Nikon et de la série 1D de Canon sont réservés aux professionnels qui ont besoin des boîtiers les plus robustes, résistants aux intempéries, de l’autonomie la plus longue, d’un excellent autofocus et des rafales les plus rapides.

Vous trouverez également une large gamme d’accessoires et d’objectifs natifs qui enrichiront votre voyage photographique.

Comme pour les autres reflex numériques, il faudra faire des compromis au niveau de la taille, du poids et du coût.

Reflex ou hybride : Foire aux questions

Les appareils photo hybrides vont-ils remplacer les reflex numériques ?

À en juger par les progrès de la technologie, les appareils photo reflex numériques dominent toujours le marché en termes de ventes, mais ils sont définitivement sur le point de disparaître.

Bien que le premier appareil photo hybride ait été fabriqué il y a 11 ans, il offre plus de fonctionnalités qu’un reflex numérique.

La question de savoir si les appareils photo hybrides les remplaceront complètement est discutable, mais nous pouvons certainement nous attendre à ce que la production de reflex numériques diminue dans les années à venir.

Est-ce que Les professionnels utilisent des hybrides ?

Oui, mais ils utilisent aussi des reflex numériques, en fonction du genre de photo à prendre. En fait, on observe une forte migration du reflex vers l’hybride. 

Certains affirment que les objectifs et l’autofocus des appareils hybride ne sont pas encore au point, et préfèrent utiliser des reflex. 

D’autres soutiennent que les viseurs électroniques sont moins gênants que les viseurs optiques, et ne se soucient pas de leur effet sur l’autonomie de la batterie. Tout dépend de votre style et de vos préférences.

Les appareils photo hybride sont-ils meilleurs en basse lumière ?

Les reflex numériques et les appareils photo hybrides sont tous performants en basse lumière. 

C’est davantage une question de taille des capteurs que de format de l’appareil : un capteur plus grand permet de capturer davantage de lumière. 

Ainsi, ce n’est pas le fait d’utiliser un appareil photo reflex numérique ou un appareil photo hybride qui importe lorsque la lumière est rare, mais les capteurs que vous utilisez. 

En plus d’utiliser des capteurs plus grands, vous pouvez essayer d’augmenter les réglages ISO pour obtenir une meilleure qualité de l’image au crépuscule ou la nuit.

Est-ce possible d’utiliser un objectif reflex sur un hybride ?

Oui ! Il est possible d’utiliser des objectifs pour reflex numériques sur un hybride, mais la plupart du temps, ils ne sont pas interchangeables. 

Ce qui veut dire que vous ne pourrez le faire qu’avec l’aide d’un adaptateur spécifique. 

Le marché de ces adaptateurs s’est largement développé ces dernières années, de sorte qu’aujourd’hui, il est possible d’associer pratiquement tous les objectifs que vous possédez déjà à votre boîtier hybride.

Les appareils photo hybrides sont-ils meilleurs en photos ?

Non, les appareils photo hybrides ne font pas mieux en photos que les reflex numériques. La qualité d’image dépend de l’appareil photo, de l’objectif et de l’expérience du photographe. Il ne sert à rien de comparer les photos entre reflex numériques et hybrides, car la différence ne sera pas perceptible.

Les reflex Canon finiront-t-ils par disparaître ?

C’est difficile à prédire, mais il est fort probable que le développement de sa gamme hybride soit le principal objectif de la marque dans les années avenir. Les reflex restent populaires, malgré le déclin des ventes.

Quelle est la différence entre reflex et hybride ?

Les appareils photo reflex et les appareils photo hybrides sont deux types d’appareils photo dotés de technologies différentes.

Les reflex sont dotés d’un mécanisme de miroir qui réfléchit la lumière de l’objectif vers un viseur optique, permettant au photographe de voir l’image en temps réel, comme s’il regardait à travers une fenêtre. Lorsque l’image est capturée, le miroir s’écarte pour exposer le capteur d’images à la lumière.

Les appareils photo hybrides ne disposent pas de mécanisme de miroir. À la place, ils utilisent un viseur électronique (EVF) ou un écran LCD pour prévisualiser l’image. 

Ce qui leur permet d’être plus compacts et plus légers que les reflex. Les appareils photo hybrides offrent également un autofocus plus rapide et des capacités vidéo améliorées par rapport aux reflex.

Les appareils photo hybrides sont-ils plus précis que les reflex numériques ?

Non, rien ne prouve que les appareils photo hybrides sont plus précis que les reflex numériques. La qualité d’une photo dépend en grande partie des compétences du photographe, de la vitesse d’obturation, de la sensibilité ISO, de l’heure de la journée et de la qualité de l’objectif.

Appareils photo hybride ou reflex numériques : conclusion

Je pense que maintenant tout est désormais clair pour vous. Vous savez dorénavant qu’avec un appareil photo hybride vous en aurez beaucoup plus pour votre argent. C’est la conclusion générale de ce débat entre reflex et hybride.

Certains l’appellent la révolution hybride.

Toutefois, le reflex numérique n’est pas encore mort ! Il offre encore certains avantages par rapport à son homologue hybride qui est plus modernes. Mais en quoi est-ce pertinent pour vous ?

Lors du choix d’un appareil photo, il est important de prendre en compte le choix de la marque – Fujifilm et Sony ont beaucoup investi dans le format hybride, tandis que Nikon et Canon ont des années d’expérience dans le domaine des reflex numériques. Ils proposent également beaucoup plus d’objectifs.

Récemment, Canon et Nikon ont commencé à produire d’excellents boîtiers hybrides, plein format et APS-C. Mais ils ont encore du pain sur la planche.

En fin de compte, les appareils photo reflex et hybrides sont tous capables de produire des images exceptionnelles. De nombreux amateurs et professionnels utilisent et achètent encore des reflex numériques et n’ont pas l’intention de passer au format hybride.

De même, de nombreuses personnes ont abandonné les reflex, pour investir dans des systèmes hybrides, et ne reviendront jamais aux reflex numériques (ou n’ont peut-être même jamais utilisé de reflex numérique !).

Enfin, il existe des utilisateurs « hybrides » qui profitent du meilleur des deux mondes, ou qui ne peuvent tout simplement pas se séparer de leur reflex numérique bien-aimé. Je fais partie de ce groupe 🙂

J’espère que ce guide vous a été utile. Laissez en commentaire le type d’appareil photo que vous utilisez, et pourquoi.

Vous aimerez aussi ...