Un trépied n’est pas toujours nécessaire pour prendre une photo. Mais une fois que le besoin s’impose, il devient rapidement la pièce la plus importante que vous puissiez posséder !

Un trépied fiable est non seulement plus important qu’un objectif précis ou qu’un capteur riche en mégapixels, mais il est également chargé de la sécurité de votre équipement, en d’autres termes, il ne doit pas laisser votre appareil photo et votre objectif coûteux s’écraser sur le rocher ou sur le trottoir.

L’un des meilleurs investissements à long terme qu’un photographe puisse faire est d’acheter un trépied solide et fiable. Ce n’est peut-être pas un investissement prestigieux, comparé à un objectif exotique ou à un nouveau boîtier, mais il est tout aussi important.

La première chose qu’un photographe doit savoir est quand et pourquoi utiliser un trépied pour appareil photo ?

La réponse à cette question peut varier sensiblement d’un photographe à un autre, ce qui peut amener certains à acheter un trépied spécialisé et d’autres pas.

L’utilisation d’un trépied présente de nombreux avantages, il ne s’agit pas seulement d’avoir des images nettes. En fait, l’un des principaux avantages est que l’utilisation d’un trépied vous oblige tout simplement à ralentir, à réfléchir à votre composition et à votre cadrage, et à vous assurer que chaque clic de l’obturateur compte.

Ainsi, avant même de vérifier la netteté au dos de votre appareil, vos photos peuvent commencer à être plus réfléchies et plus créatives !

Voyons d’autres avantages à fixer votre appareil photo sur un trépied.

1) Un trépied vous permet d’utiliser une vitesse d’obturation plus lente

Un trépied vous permet d’utiliser une vitesse

Lorsque vous ne pouvez tout simplement pas tenir un appareil photo à la main en raison d’une vitesse d’obturation extrêmement longue (comme c’est le cas en astrophotographie de nuit), un trépied est évidemment indispensable.

Il est vrai que la stabilisation d’image (qu’elle soit intégrée à l’appareil ou à l’objectif) peut faire des choses étonnantes pour les photographes de nos jours, elle permet même parfois de prendre des photos à main levée à une demi-seconde.

Cependant, si votre vitesse d’obturation est mesurée en secondes entières, vous devez absolument utiliser un trépied.

De même, si vous désirez réaliser une très longue exposition pendant la journée, et obtenir un effet créatif de flou de mouvement, l’utilisation d’un trépied sera en effet indispensable.

2) Améliorer le piqué et les détails des images à toutes les vitesses d'obturation

Même en plein jour, et même avec un objectif ou un appareil photo stabilisé, l’utilisation d’un trépied peut vous aider à éliminer les mouvements imperceptibles qui pourraient affecter la netteté globale de votre image, même de façon infime.

En outre, la prise de vue à main levée, avec ou sans stabilisation, n’est pas toujours fiable. Vous pouvez capturer 3 à 5 images, et seulement 1 à 2 d’entre elles seront parfaitement nettes. Avec un trépied (et une bonne technique !), vous pouvez être sûr que chaque photo que vous prendrez sera parfaitement nette.

3) Améliorez la profondeur et la qualité de l'image grâce à des ouvertures optimales et des sensibilités ISO faibles.

De nombreux photographes débutants ne se rendent même pas compte qu’ils ont besoin d’un trépied lorsqu’ils prennent des photos en mode automatique ; laissant ainsi l’appareil photo choisir une ouverture et une sensibilité ISO plus élevées pour eux.

Malheureusement, ces paramètres ne sont pas optimaux pour obtenir des images nettes et précises.

Grâce à un trépied, il est généralement possible de photographier à 100 ISO, f/8 ou f/11, et à n’importe quelle vitesse d’obturation, au lieu de, disons, 400-800 ISO et f/2.8-3.5, à main levée.

De cette manière, vous pouvez obtenir une image plus « propre » (moins « bruyante », en raison d’un ISO plus faible) et une image avec une plus grande profondeur de champ, en raison d’une ouverture plus petite.

En outre, la plupart des objectifs atteignent un piqué maximal lorsqu’ils sont  » arrêtés  » à leur plus petite ouverture – utiliser votre objectif  » grand ouvert  » (c’est-à-dire à l’ouverture maximale) ne signifie généralement pas que vous obtiendrez la photo la plus nette possible, si tel est votre objectif bien sûr.

4) Améliorer la précision du cadrage et de la composition pour des images en macro ou au téléobjectif

Comme je l’ai mentionné plus haut, l’utilisation d’un trépied n’est pas seulement une question de piqué, elle vous oblige également à ralentir et à réfléchir au cadrage de chaque photo que vous prenez.

En effet, lorsqu’il s’agit de  » photographie spécialisée « , comme la macro ou le super téléobjectif, un trépied n’est pas seulement un outil utile pour vous aider à cadrer soigneusement une photo, il peut devenir une nécessité absolue.

Dans le cas des images macro et super téléobjectifs, vous avez affaire à des optiques à fort grossissement. Il est donc extrêmement difficile de tenir l’appareil photo en main et espérer à un cadrage et une mise au point parfaite.

Même avec l’autofocus et la stabilisation d’image, un photographe macro trouvera qu’un trépied est très pratique lorsqu’il travaille avec un grossissement/une reproduction de 1:1 ou presque.

Un photographe de super téléobjectif qui travaille avec des objectifs de plus de 300-400 mm (sans parler de 800-100 mm !) trouvera également qu’un trépied est extrêmement utile.

Certains téléobjectifs géants sont si grands qu’ils ne sont pas vraiment praticables sans trépied et une tête adaptée, point final.

5) Focus stacking, HDR Bracketing et autres images composites

Sunrise

Dès qu’un photographe décide de faire plus d’une photo et de les combiner plus tard dans Photoshop, les choses commencent à se compliquer (en fait, c’est presque impossible) sans trépied.

Qu’il s’agisse d’une séquence très simple de bracketing pour créer une image HDR, ou d’une technique un peu plus complexe comme le focus stacking ou d’autres astuces composites qui impliquent le masque de calques et des cadres  » plaques « , disposer d’un trépied solide (et lourd) est d’une aide précieuse.

6) Assemblage panoramique avec une tête de trépied "Nodal Slide".

Yosemite Panorama

Comme pour la création d’images composites, tout photographe qui se lance dans l’assemblage » d’images panoramiques constatera qu’un trépied solide, ou même ce qu’on appelle une « tête nodale », peut être très utile.

L’utilisation d’un trépied pour créer des images panoramiques vous permettra d’obtenir un chevauchement constant dans toutes vos images, et l’ensemble de l’image panoramique restera parfaitement à niveau (à condition que vous mettiez d’abord le trépied ou la tête à niveau !)

7) Autoportraits

Alabama Hills

Enfin, je ne saurais terminer ce billet sans mentionner le « selfie ». C’est un peu embarrassant mais je dois avouer qu’il m’est arrivé, en 2010, d’utiliser un trépied ayant une capacité de charge de 2Kg comme « bâton selfie »,  

 Je ne l’ai jamais refait depuis, mais j’emporte deux ou trois trépieds avec moi dans toutes mes aventures, dans le but précis de documenter l’environnement de travail dans lequel je photographie, ainsi que pour les photos de groupe avec d’autres photographes.

Vous aimerez aussi ....