Les réseaux sociaux offrent la possibilité aux photographes d’avoir plus de visibilité, mais aussi de discuter de la photographie.

C’est génial de pouvoir regarder toutes ces photos, mais il y a certaines choses qui m’agacent quand même. J’ai identifié 5 choses que les photographes devraient arrêter de faire.

La photographie est un merveilleux métier ou passe-temps. Mais si vous regardez les réseaux sociaux, vous verrez beaucoup de choses que les photographes font qui ne tiennent pas la route.

Pourquoi le font-ils ? Je ne sais pas. Est-ce l’insécurité que le photographe éprouve en rapport avec son travail ? Est-ce pour attirer  l’attention ? Ou bien est-ce autre chose ? Je sais, Je ne devrais pas en faire tout un plat.

Mais parfois, j’aimerais que les photographes cessent de faire les cinq choses suivantes.

1. Attaquer d'autres marques et leurs utilisateurs

appareil-photo

Vous avez  probablement deviné que ce point ne maquerait  pas d’être soulevé. J’ai déjà écrit un article à ce sujet il y a longtemps, mais je suis toujours surpris de voir à quel point certains photographes réagissent violemment lorsqu’il s’agit de leurs marques d’appareils photo.

Dès que quelqu’un critique « leur » marque, ils deviennent fous. Parfois, ça se transforme en insultes et en menaces, même à un niveau personnel.

Ces personnes dénigrent également les autres marques dès qu’elles lancent un nouvel appareil photo. Avant même d’avoir vu les résultats réels ou d’avoir fait des tests. Le plus drôle, c’est qu’ils n’ont même pas pris la peine de l’utiliser ou même de le touché.

C’est bien d’être fan d’une marque. Mais dès que vous dépassez cette limite, vous n’êtes plus un fan. Vous devenez un fanatique.

2. Présenter des photos de test de votre nouvel objectif

taille bewerk

Vous avez économisé beaucoup d’argent pour acheter cet objectif. Après de nombreux mois, vous l’avez enfin. Vous êtes impatient de le monter sur votre appareil photo, de commencer à photographier et de voir les premiers résultats. Et puis voilà, les premières images sont mises en ligne avec la remarque : « mes premières photos d’essai ».

Chacun est libre de mettre en ligne les images qu’il veut. Mais si vous êtes un photographe fier de ses images, pourquoi mettez-vous en ligne ces premières images ? Très souvent, ces images sont des clichés pris prestement.

Il est tout-à-fait normal de faire quelques images dès que vous recevez votre objectif. Je conseille à tout le monde de le faire. Mais ne mettez pas en ligne ces premières photos dénuées de sens, surtout avec l’expression « photos d’essai ». 

Faites ces images pour vous-même, pas pour les autres. À moins que vous n’ayez fait une image vraiment remarquable la première fois que vous l’avez utilisé. Mon conseil est simplement d’utiliser l’objectif, de tester s’il est bon, et ensuite de ne montrer que les images qui en valent la peine.

3. Présenter des images similaires

faites_un_choix

Assez parlé d’équipement. La prochaine chose que j’aimerais que les photographes cessent de faire est de présenter une série de photos qui sont presque similaires. Pourquoi ne pas choisir la meilleure et ne présenter que celle-là ?

La plupart des photographes prennent beaucoup de photos. C’est compréhensible pour de nombreuses raisons. Le sujet peut être très photogénique ou très beau, par exemple. Le moment peut être si captivant que vous n’arrivez pas à vous arrêter de photographier.

Il est aussi intéressant, une fois sur place, de jouer avec la composition. Ou peut-être, de jouer avec différentes longueurs focales, profondeurs de champ ou perspectives. Vous prendrez une douzaine de photos avant même de vous en rendre compte. Mais ne montrez pas toutes ces photos à votre public.

Il m’arrive de comparer trois, quatre, voir jusqu’à dix photos les unes à côté des autres sans constater la moindre différence. Bon, il y a des différences, mais ce sont d’infimes variantes de la même photo. Pour le public, il s’agit de la même image, qui se répète encore et encore.

N’oubliez pas qu’une série de photos est aussi bonne que sa pire photo. En négligeant de ne montrer que les meilleures, votre série deviendra médiocre. Ce n’est que si vous avez une approche complètement différente du sujet que vous pouvez les montrer ensemble.

4. Se demander laquelle est la meilleure, couleur ou noir et blanc ?

couleur_noir_blanc

Certains photographes considèrent le noir et blanc comme étant le dernier recours lorsque la photo couleur ne leur convient pas. Ils pensent souvent qu’une mauvaise photo couleur peut devenir une belle photo en noir et blanc.

Ils s’attendent à ce qu’elle devienne quelque chose d’artistique en appuyant sur le bouton de désaturation. En réalité, la seule chose qu’ils font est de supprimer la couleur.

Certains photographes présentent leurs photos en couleur et en noir et blanc l’une à côté de l’autre en demandant laquelle est la meilleure.

Je me demande si ces photographes sont si peu sûrs d’eux qu’ils doivent demander à leur public comment ils devraient présenter leur photo.

Tout d’abord, en tant que photographe, vous devez prendre une décision à ce sujet.

La façon dont vous voulez présenter votre photo doit être votre choix. Vous êtes le créateur, l’artiste. C’est à vous de décider comment votre travail sera vu. Pas votre public.

Le deuxième problème avec ces photos est souvent la façon dont cette photo en noir et blanc est produite. Il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton de désaturation ou de noir et blanc.

Votre photo en noir et blanc doit recevoir beaucoup plus d’attention en post-traitement. Le contraste, la lumière, l’obscurité et la luminance globale des différentes couleurs doivent être examinés.

Si vous vous contentez d’enlever la couleur, votre photo n’est pas en noir et blanc, elle est simplement désaturée.

5. Pensez que vous devez absolument utiliser le mode manuel

taille

Certains photographes pensent que le réglage manuel de l’exposition est la seule façon d’être sérieux en matière de photographie.

Ils pensent qu’il permet un contrôle total de l’exposition, ce qu’un réglage automatique ne peut pas offrir. Si vous n’utilisez pas le mode manuel, disent-ils, vous n’utilisez pas votre équipement de manière professionnelle.

Bien sûr, en mode manuel, vous pouvez sélectionner tous les paramètres que vous souhaitez : ouverture, vitesse d’obturation et sensibilité ISO.

Mais ce contrôle total ne permet pas d’obtenir une bonne exposition. La mesure de la lumière sur votre appareil photo vous indique quel réglage est nécessaire.

Vous choisissez un réglage ISO à votre convenance et une ouverture en fonction de la profondeur de champ que vous souhaitez.

Avec ces deux réglages, vous n’avez aucun contrôle sur la vitesse d’obturation si vous voulez une bonne exposition.

La vitesse d’obturation vous est donnée par le posemètre de votre appareil photo. Si vous vous écartez de cette mesure, votre exposition ne sera pas correcte.

Le réglage manuel de l’exposition est exactement cela. Vous devez régler manuellement l’ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation en fonction de la mesure de la lumière.

Mais au lieu de régler ces paramètres manuellement, vous pouvez aussi laisser à l’appareil photo le soin de régler automatiquement l’exposition correcte. Le résultat final est exactement le même.

Mais attendez. Et si le posemètre ne donne pas l’exposition correcte ? Dans ce cas, les réglages manuels vous permettent de vous écarter du réglage recommandé.

Vous avez un contrôle total. Pour le mode d’exposition automatique, il existe la molette de correction de l’exposition. De cette façon, vous avez également un contrôle total de l’exposition.

En d’autres termes, le mode manuel ne vous donne pas plus de contrôle. Il s’agit simplement de régler chaque paramètre manuellement. Vous pouvez aussi laisser l’appareil photo s’en charger dans une certaine mesure. Il ne s’agit pas d’avoir un contrôle total de l’exposition, mais simplement d’une façon d’utiliser les paramètres d’exposition. C’est tout. Utilisez simplement la méthode que vous préférez. Si c’est un réglage d’exposition manuel, c’est bien. Si vous préférez un réglage automatique de l’exposition, c’est également possible.

Que souhaiteriez-vous que les photographes cessent de faire?

Voilà les cinq choses que j’aimerais que les photographes cessent de faire. Il y en a certainement d’autres. Qui sait, peut-être trouverez-vous mon article sur ce sujet ridicule. Ce n’est pas grave, ça ne me dérange pas.

Y a-t-il une chose que les photographes devraient cesser de dire ou de faire ? Veuillez partager en commentaires.

Vous aimerez aussi ...