En photographie de paysage, il est toujours possible de s’améliorer, mais si vous ne changez pas d’approche, vous risquez de stagner. Ces cinq conseils peuvent vous aider à aborder la photographie de paysage sous un angle nouveau.

Avant de commencer, permettez-moi de préciser que si j’essaie de suivre la plupart de ces conseils pendant mes prises de vue, ils sont loin d’être des « règles » et, même s’ils se chevauchent, il est possible de les suivre indépendamment les uns des autres.

Astuce n°1 : Photographiez en noir et blanc

Noter qu’il ne s’agît pas ici de prendre toutes vos photos en noir et blanc. Je suggère plutôt de régler le profil de l’appareil photo sur noir et blanc pendant la prise de vue et de modifier les photos comme vous l’auriez fait normalement une fois qu’elles auraient été importées.

Gardez à l’esprit que cela suppose que les photos auront été prises au format brut, de manière à ce que le profil de l’appareil n’ait aucune importance.

5 conseils à suivre pour améliorer vos photos de paysage6

Alors, pourquoi photographier en noir et blanc ? C’est simple : photographier en noir et blanc vous permet de vous concentrer sur la luminosité au lieu de brouiller votre perspective avec des couleurs.

Cette approche ne vous est peut-être pas familière, mais sachez qu’elle est loin d’être nouvelle.

En effet, Ansel Adams a baptisé cette approche le  » système de zones  » et deux rédacteurs de photosavi ont écrit des articles sur le sujet. La première fois que j’ai entendu parler du système de zones, c’était dans un article de Daniel Laan, il y a plus de 5 ans.

Le deuxième article a été écrit par le talentueux Nando Harmsen il y a quelques années. Si vous voulez revenir à la source, vous pouvez consulter « The Negative » par Ansel Adams lui même.

Ce livre est une approche académique de cette méthode et la décrit de manière très détaillée tout en fournissant de nombreux exemples.

5 conseils à suivre pour améliorer vos photos de paysage

Avant de passer au conseil suivant, j’aimerais revenir sur ce que j’ai dit au début du paragraphe ci-dessus.

Á savoir que la prise de vue en noir et blanc permet de se concentrer sur la luminosité et d’éliminer la confusion créée par les couleurs

Je pense que cette affirmation est quelque peu controversée, mais je la maintiens principalement pour une raison : les couleurs que vous voyez dans le viseur ne sont pas pertinentes.

Il existe de nombreux tutoriels montrant comment changer la couleur d’un sujet en n’importe quelle autre couleur.

Pourquoi donc se soucier qu’une fleur soit rose, jaune ou de toute autre couleur alors qu’on a la possibilité de modifier la couleur après coup ? Exactement. Je ne m’en soucie pas, et vous ne devriez pas non plus.

Astuce n°2 : utilisez un Objectif offrant une longue focale

Je crois fermement qu’il y a un temps et un lieu pour un objectif grand-angle. De même, il y a un temps et un lieu pour un téléobjectif. Il me semble que trop de photographes ne pensent qu’à leur objectif grand angle lorsqu’ils font des photos de paysages. Par conséquent, les objectifs plus longs sont complètement oubliés. Ceci étant, la question est de savoir pourquoi utiliser un téléobjectif, je dirais qu’il y a plusieurs raisons.

5 conseils à suivre pour améliorer vos photos de paysage3

Commençons par celle qui me pousse le plus souvent à prendre mes objectifs longue focale: la composition.

En photographie de paysage, peu de choses sont plus importantes que la composition et peu de choses sont plus difficiles à améliorer que la composition.

Lorsque vous utilisez un objectif grand angle, il est très facile de se retrouver avec une photo encombrée.

Bien qu’il soit possible de réduire l’encombrement de votre photo en la recadrant en post-production, ce n’est pas garanti et votre photo ne sera peut-être jamais aussi bonne qu’elle l’aurait été si vous aviez utilisé un objectif à angle de vue plus réduit.

En d’autres termes, si vous utilisiez un objectif avec un angle de vue plus étroit, vous auriez peut-être choisi un autre angle de vue ou un cadrage qui aurait été plus avantageux que le simple recadrage de la photo après coup.

Enfin, il est toujours possible d’avoir une vue relativement large avec un téléobjectif en prenant une série de photos qui se chevauchent, puis en les fusionnant pour créer une photo (potentiellement très) haute résolution.

En outre, une autre bonne raison d’utiliser un téléobjectif est la faible profondeur de champ. Lorsque vous rencontrez un sujet intéressant, vous pouvez le cadrer de manière à contrôler l’importance de l’arrière-plan dans l’image. Dans ce cas, si vous ne disposez que d’un objectif grand-angle, vous aurez forcement un certain encombrement visuel de l’arrière-plan.

5 conseils à suivre pour améliorer vos photos de paysage4

Astuce n° 3 : utilisez un trépied

Un conseil simple, mais très peu suivi. Je peux comprendre pourquoi : ça prend beaucoup plus de temps à mettre en place et ça rajoute du matériel lorsque vous partez en randonnée, en camping ou autre.

Étant donné que beaucoup d’appareils photo disposent d’une stabilisation interne et que beaucoup de téléobjectifs disposent d’une stabilisation intégrée, ça peut sembler presque superflu.

Il est important de noter, cependant, qu’un trépied n’est jamais redondant, ni un poids ou un espace perdu dans votre sac.

La probabilité qu’un trépied ne soit pas utilisé et reste complètement inutile pendant toute une excursion est très faible. Du moins, elle est moins probable que les chances de ne jamais en avoir besoin.

5 conseils à suivre pour améliorer vos photos de paysage5

Astuce n°4 : apprenez à connaître votre appareil photo et votre/vos objectif(s)

Même si ce conseil n’est pas le plus original, je n’ai jamais rencontré de photographe capable de bien connaître son matériel et d’en tirer pleinement profit sans avoir acquis une grande expérience.

Le fait de s’entraîner avec un appareil et/ou un objectif, en l’utilisant encore et encore, vous permet d’identifier les points forts et les points faibles de chacun de vos appareils.

Une fois que vous avez identifié les points forts de votre matériel, vous pouvez vous appuyer sur ces points forts et faire de meilleures photos. Je dirais qu’il faut au moins 12 à 24 sorties pour bien connaître son matériel.

Le fait de se familiariser avec son matériel photo permet à ce que lorsque vous vous trouvez devant une scène particulièrement splendide, vous sachiez déjà toutes les forces et les faiblesses de votre matériel, et pourrez ainsi consacrer toute votre attention à la création de la meilleure photo.

5 conseils à suivre pour améliorer vos photos de paysage2

Astuce n°5 : utiliser des objectifs à bascule et à décentrement

On a gardé le meilleur (ou peut-être le plus étrange ?) conseil pour la fin, je vous suggère d’utiliser des objectifs à bascule et décentrement.

Pour ce qui me concerne, la quasi-totalité de mon expérience dans l’utilisation d’objectifs à bascule et à décentrement provient de mon expérience en photographie argentique grand format.

En grand format, l’oscillation, l’inclinaison et le décentrement sont standard (standard – vous comprenez ? Le jeu de mots n’est pas voulu, mais il est heureusement accepté) et ça fait une énorme différence.

Vous arrive-t-il de vouloir exclure une partie du premier plan pour vous concentrer sur un paysage ou une ville plus grandiose ? Le décentrement de l’objectif est là pour vous aider.

Souhaitez-vous pouvoir manipuler le plan de mise au point ?  L’inclinaison de l’objectif peut vous y aider.

J’ai récemment acheté un adaptateur d’inclinaison pour tester et jusqu’à présent, il s’est avéré très ludique et très utile.

Vous aimerez aussi ...