Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Tous les compacts proposent une position macro (généralement accessible via le pad de sélection arrière et symbolisée par un pictogramme de fleur stylisée). 

Sur la plupart des modèles, c’est à la plus courte focale du zoom que ce mode macro procure les résultats les plus spectaculaires.

Les automatismes de l’appareil (déverrouillables sur les modèles « expert ») s’occupent des réglages techniques. Délesté de cette charge, le photographe peut donc se consacrer uniquement à son sujet et à l’image qu’il veut en donner.

Grande simplicité d'emploi et attrait ludique

Comparer un réflexe ou à un hybride doté d’un grand capteur, un compact utilisé en macro (ou en prise de vues rapprochée) donne une profondeur de champ très étendue.

Cette caractéristique est une aubaine pour le débutant qui est alors débarrassé du délicat problème de mise au point.

Cette grande zone de netteté à des vertus pédagogiques en matière de composition. Elle permet en effet d’apprendre à gérer les différents plans de l’image et à harmoniser au mieux.

Profondeur de champs très étendue

En outre, du fait de la très courte distance de travail (entre le sujet et l’appareil photo), un compact produit des images macro où la perspective est très forte, ce qui permet d’obtenir facilement des compositions dynamiques.

Faible encombrement et grande maniabilité

Signalons que certains compacts sont équipés d’un écran ACL orientable ou inclinable : une caractéristique qui simplifie le cadre quand l’appareil est placé au ras du sol.

LIRE  Scènes de rues : bien gérer la profondeur de champ

À défaut de ce raffinement, il faut cadrer au sujet et donc multiplier les essaies avant d’obtenir la bonne image.

De plus, du fait de sa petite taille, un compact permet de réaliser des images macro dans les endroits confiné ou peu accessibles (pièce métallique à l’intérieur du moteur, fleur basse en contre-plongée, etc.).

images-fleurs-en-contre-plongée

Le compact présente malgré tout quelques limites

Tous les avantages du compact ne peuvent en effacer les défauts. Chantre de la simplicité d’emplois et des automatismes, un compact laisse souvent peu de liberté à l’utilisateur, hormis le choix du cadrage. De même, petitesse du capteur ne permet pas de jouer de manière influente.  

Parallèlement, un compact n’offre pas une réactivité comparable à celle d’un reflex. Il est donc peu adapté à la prise de vue de sujets farouches ou très réactifs.

De plus, il est préférable de se limiter aux basses sensibilités si l’on veut éviter la montée du bruit numérique, ce qui exige de travailler dans de bonnes conditions de luminosité.

Enfin, un compact dispose d’une série d’accessoires assez étriquée. Il est ainsi impossible d’espérer construire des éclairages élaborés avec des flashs. Le compact est certes pratique et irremplaçable dans certains cas, mais ses limitations sont nombreuses.

Vous aimerez aussi ...

LIRE  TREPIED EN FIBRE DE CARBONE OU EN ALUMINIUM : LEQUEL CHOISIR ?