Vous avez du mal à choisir entre l’a7 II et l’a7R II ? ce comparatif est fait pour vous.

aucun de ces modèles n’est récent, mais ils offrent une qualité d’image exceptionnelle à des prix très abordables.

L’a7 II est un appareil photo assez complet conçu pour les professionnels de la photographie. Peu importe que vous soyez photographe de mariage, de paysage, de rue ou de nature morte ; il saura combler vos attentes.

Avec des performances exceptionnelles en basse lumière et un nombre impressionnant de mégapixels ; l’a7R II, quant à lui, est destiné aux photographes spécialisés.

Sony a7R II

sony-a7riiUne qualité d'image inégalée et des performances exceptionnelles en basse lumière font de l'A7R II le grand gagnant.

Le Meilleur Prix

Même une demi-décennie après son annonce, les capacités vidéo de l’a7R II n’ont rien à envier aux appareils photo les plus récents.

C’est un excellent choix pour les photographes/vidéastes à la recherche d’un boîtier plein format relativement bon marché.

Voyons maintenant de plus prêt lequel de ces deux appareils photo est le mieux adapté à vos besoins.

SONY A7 II SONY A7R II

Capteur

CMOS 24 Mpx, 24x36 , 2.78 Mpx/cm

CMOS 42.4 Mpx, 24x36 , 4.17 Mpx/cm

Stabilisation

Oui

Oui

Viseur

Électronique

Électronique

Écran

7.5 cm, TN, 1228800 points, 3/2, Non

7.5 cm, TN, 1228800 points, 3/2, Non

Sensibilité (plage ISO)

100 - 25600 ISO

50 - 102400 ISO

Dimensions / Poids

95700 x 126900 x 59700 mm / 599 g

95700 x 126900 x 60300 mm / 625 g

Prix

1. l'a7R II et l'a7 II, une taille et un poids presque identiques

L’a7R II et l’ a7 II sont des appareils photo compacts ; légers, robustes, et durables.  Ils sont également extrêmement petits et légers comparés à d’autres boîtiers plein format.

Sony a réussi à produire deux appareils photo dont les dimensions et le poids sont presque identiques :

625 g pour l’a7R II contre 599 g pour l’a7 II.

126,9 x 95,7 x 60,3 mm pour l’a7R II contre 127 x 96 x 60 mm pour l’a7 II.

Remarquez qu’aucun des deux modèles n’est particulièrement encombrant, ce sont d’excellents appareils photo pour vos voyages. Ils se glissent facilement dans un sac à dos ou une valise.

Notez également que, même si l’a7R II est un peu plus lourd, vous ne remarquerez certainement pas les 26 grammes supplémentaires sur le terrain. Donc, votre choix ne sera certainement pas déterminé par le poids mais par d’autres facteurs que nous verrons dans la suite de cet article.

En termes de taille, aucun de ces modèles ne peut être qualifié d’appareil photo de poche, mais ils sont nettement plus petits que la plupart des reflex numériques plein format actuellement sur le marché.

Et ce, malgré la présence d’une poignée profonde et agréable (60mm sur les deux boîtiers), d’un viseur et de nombreux boutons utiles.

Si aucun des deux appareils ne se démarque en termes de taille et de poids, ils sont tous deux parfaits pour tout photographe qui en a assez de trimballer un boîtier plein format.

2. l'a7R II et l'a7 II, un écran LCD et un viseur quasiment identiques

Si on remonte quelques années en arrière en termes de technologie hybride, on se retrouve avec des viseurs électroniques qui sont loin de rivaliser avec les viseurs optiques.

Heureusement, avec l’a7R II et l’a7 II, ce n’est pas le cas.

Les deux appareils photo disposent d’un viseur électronique de 2,36 millions de points pour une visualisation claire et nette. Des améliorations ont certes été apportées sur l’ A7R II ; mais les deux appareils offrent des viseurs absolument admirables et une excellente expérience de prise de vue.

(Gardez à l’esprit que le Sony a7 III, qui est sans doute le meilleur appareil photo hybride du moment, offre la même définition de 2,36 millions de points).

Le grandissement du viseur de l’a7R II est légèrement supérieur à celui de l’a7 II (0,78x contre 0,71x), ce qui facilite grandement la mise au point sur le terrain. Les deux appareils offrent des viseurs suffisamment bons pour satisfaire la plupart des professionnels.

Les deux modèles offrent des écrans LCD quasiment identiques :

Une définition de 1230 000 points, trois pouces et orientable sur charnière ; La seule chose que l’on peut regretter c’est l’absence de tactile. l’écran orientable est particulièrement utile lors des prises de vue complexes, notamment en photographie d’architecture, de macro et autres (de plus, elle peut être très utile en vidéographie).

3. l'a7R II et l'a7 II : une d'ergonomie, une prise en main et une fabrication pratiquement identiques

Comme pour le viseur et l’écran LCD, l’a7R II et l’a7 II sont pratiquement identiques en matière d’ergonomie, de prise en main et de fabrication, cependant, quelques différences méritent quand même d’être évoquées.

Commençons par les similitudes :

L’a7R II et l’a7 II offrent des boîtiers à la finition agréable et assez robuste. Les deux appareils fonctionnent bien dans les conditions les plus extrêmes (pluie, neige, humidité, etc.).

Personnellement, je suis un fan des appareils photo plein format de Sony. Ils offrent l’avantage d’une taille réduite sans complètement renoncer aux avantages des reflex numériques.

 Par exemple, la poignée est assez large, ce qui permet une bonne prise en main, surtout lorsque vous devez tenir  l’appareil photo pendant de longues heures.

Pour les professionnels, l’absence de double logement pour carte mémoire posera problème (cette caractéristique sera corrigée dans les modèles suivants), mais les amateurs sérieux devraient se contenter du seul logement SD.

D’autre part, les deux modèles sont équipés d’une stabilisation d’image intégrée au boîtier Cette caractéristique à elle seule rend ces appareils photo hybrides plus intéressants  que leur rivaux reflex. Cette stabilisation n’est pas exceptionnelle mais elle ajoute un véritable coup de pouce aux prises de vue et à la vidéographie en basse lumière.

Quant aux différences entre les appareils photo :

L’a7R II offre un véritable mode de prise de vue silencieux, une caractéristique que les photographes événementiels vont  adorer. Ce mode est parfait lorsque le silence est de mise.

L’a7R II dispose également d’un obturateur plus puissant. Sony l’évalue à 500 000 vues contre 200 000 vues pour l’A7 II. Ceci est en ligne avec d’autres modèles professionnels.

Une dernière caractéristique mérite d’être soulignée :

aucun des deux appareils n’offrent une autonomie particulièrement impressionnante. Sur l’A7R II, vous pouvez gagner quelques vues supplémentaires si vous utilisez l’écran LCD (  350 prises de vue contre 340). Cependant, cette tendance est  inversée lorsque vous utilisez le viseur (290 vues sur l’a7R II contre 270 sur l’a7 II).

4. l'a7R II offre une meilleure mise au point

Sony est connu pour la qualité exceptionnelle de son système autofocus. L’a7R II et l’a7 II n’offrent certainement pas les mêmes performances AF que les modèles plus récents tels que l’a7R IV et l’a7 III, mais ils ne vous décevront pas. Cependant, si vous êtes un  photographe sportif professionnel, je vous suggère de chercher ailleurs.

Le module autofocus hybride à corrélation de phase et détection de contraste n’a vraiment pas à rougir face à la concurrence actuelle. Sur ce point, l’a7R II dispose d’un avantage. Il bénéficie de 399 points à détection de phase et de 25 points à détection de contraste, contre 117 points à détection de phase et de 25 points à détection de contraste sur l’a7 II.

Dans la pratique, cela se traduit par une mise au point automatique plus rapide sur l’A7R II et un meilleur suivi, mais aucun des deux modèles ne rivalise avec les nouveaux appareils photo Sony.

Si vous êtes un photographe d’action ou de portrait, vous apprécierez sans aucun doute l’eye autofocus de l’un ou l’autre appareil, qui vous permet de verrouiller la mise au point sur l’œil de votre sujet avant de prendre la photo.

Mais ici, l’a7R II l’emporte une fois de plus :

Il offre une mise au point automatique sur l’œil lorsqu’il est réglé sur le mode AF-C, tandis que l’a7 II ne permet la mise au point automatique sur l’œil que lorsqu’il est réglé sur AF-S. Pour les photographes qui travaillent dans l’action, cette fonction sera bien plus utile.

Bizarrement, l’a7R II et l’a7 II offrent une rafale à 5 ips. Cette vitesse n’est pas ce qu’on pourrait qualifier de médiocre, mais elle est de loin supérieure à de nombreux autres modèles plein format sur le marché, et pourrait constituer une source de frustration pour les photographes à la recherche d’action. 

Notez que l’a7 II offre une meilleure mémoire tampon. soit  28 photos RAW ou 52 JPEG pour l’a7 II, contre 23 photos RAW ou 23 images JPEG pour l’a7R II. Ce qui n’est pas très surprenant vu la taille des fichiers produits par l’a7R II. Cela confère également un léger avantage à l’a7II pour les photographes sportifs, animaliers et de rue.

5. En matière de résolution, l'a7R II est une véritable bête de somme.

l’appareil est doté d’un capteur BSI CMOS de 42,4 Mpx , soit près de deux fois plus de mégapixels que celui de l’A7 II. En outre, cette définition est de loin supérieure à celle des appareils photo hybrides plein format de Canon, qui sont beaucoup plus récents (30 et 26 mégapixels).

Avec ces 42 mégapixels ; l’a7RII offre un capteur moins défini que celui de l’a7R IV qui propose 60 mégapixels. Mais ça reste impressionnant et permet de capturer une énorme quantité considérable de détails. C’est un excellent appareil photo pour les photographes de paysage, de produits et d’art qui prévoient de faire de grands tirages ou qui doivent satisfaire une clientèle exigeante.

En supposant que vous ayez les optiques appropriées pour profiter de cette haute résolution, il est également possible d’ effectuer un recadrage important sur le a7R II pour obtenir une résolution supérieure à celle de l’a7 II, ce que de nombreux photographes animaliers apprécieront.

Notez que l’ A7R II ne dispose pas de filtre passe bas, ce qui permet d’avoir plus de détails pour travailler – même si cela expose le capteur à des problèmes tels que le moirage.

Quoi qu’il en soit, avant de vous laisser séduire par le nombre impressionnant de mégapixels de l’ a7R II, je vous recommande de vous poser la question suivante :

Ai-je vraiment besoin d’autant de pixels ?

La vérité est que le capteur de 24 MP de l’a7 II est tout à fait suffisant pour la plupart des applications, y compris les applications professionnelles. En outre, vous pouvez également imprimer en grand format, même si vous n’obtiendrez pas la même qualité d’image que celle offerte par l’a7R II.

Oui, il y a des raisons légitimes d’opter pour l’énorme définition de l’a7R II, mais tout dépend vraiment du type de photos que vous aimez faire. D’autant plus que plus de mégapixels impliquent des fichiers plus volumineux, et que l’espace de stockage, bien que relativement bon marché, n’est pas gratuit.

Oui, il y a de bonnes raisons d’opter pour le nombre impressionnant de mégapixels qu’offre l’a7R II, mais cela dépend vraiment du type de photo que vous aimez prendre. En particulier, plus de mégapixels signifie plus de fichiers volumineux.  Même si l’espace de stockage est relativement bon marché, il n’est pas gratuit.

6. l’a7RII est bien meilleur que l’a7II en haute sensibilité

En général, on s’attend  à ce que le bruit soit plus élevé en haute sensibilité sur les boîtiers de très haute définition. Cependant, sur ce point l’a7R II de Sony parvient une fois de plus à offrir une qualité d’image très impressionnante par rapport à l’a7 II.

À mon avis, l’a7RII est bien meilleur que l’a7II en haute sensibilité. Cela est probablement dû au capteur rétro-éclairé de  l’a7R II, qui permet de réduire les niveaux de bruit.

La montée en sensibilité est excellente, puisque les deux boîtiers sont imperturbables jusqu’à 3200 ISO. Il sera même possible de travailler, sans arrière-pensée, jusqu’à 12 800 ISO sur l’a7RII, d’autant plus si vous photographiez en RAW, ce que nous recommandons de toute manière pour ce type de boîtier.

Ces performances en basse lumière sont tout à fait convenables, même en 2022, même si aucun des deux appareils ne peut rivaliser avec des appareils comme le Sony a7 III ou le Nikon Z6.

Notez que vous obtiendrez un avantage significatif en réduisant la taille des images de l’a7R II (c’est-à-dire en les ramenant à celle d’un  24 MP).

En termes de plage dynamique, aucun des deux appareils n’offre des capacités exceptionnelles, mais les quelque 13,5 diaphs offerts par les deux boîtiers seront suffisants pour la plupart des photographes, y compris les photographes de paysages, qui ont tendance à être assez exigeants en termes de plage dynamique.

7. En ce qui concerne la vidéo, l’a7R II est sans aucun doute le meilleur.

En ce qui concerne la vidéo, l’a7R II est sans aucun doute le meilleur. 

La vidéo HD à 60 images par seconde et les ports micro casque n’ont pas permis à l’a7II de rivaliser avec l’a7R II dans ce domaine.

L’a7R II offre un mode 4K UHD à 30 images par seconde. Il rivalise avec bon nombre d’ appareils photo hybrides des plus modernes. La qualité vidéo est très bonne, en particulier en mode Super 35 où l’enregistrement est réduit à 4K et le regroupement de pixels est évité (bien qu’il soit livré avec un facteur de recadrage APS-C).

Vous avez également la possibilité d’enregistrer en mode HDTV 1080, vous avez le choix entre le MP4 ou le XAVCS en 120/100/60/50/30/25 et 24p avec un débit maximal de 50 Mbps.

Sony gâte également les vidéastes en fournissant divers profils colorimétriques avec des accès aux S-Log2 / S-Gamut pour faciliter le travail d’un étalonneur. 

La stabilisation d’image intégrée au boîtier permet de créer des enregistrements plus fluides et plus professionnels.

Bien que l’a7 II soit doté de la stabilisation d’images, l’absence de mode 4K le disqualifie complètement  pour les vidéastes sérieux.

8. l'a7 II est plus abordable

Si vous avez lu attentivement cet article, vous aurez remarqué que l’a7R II surpasse l’a7 II dans presque tous les domaines.

Cependant en termes de prix, l’a7 II est plus abordable, ce qui complique davantage le choix entre ses deux appareils photos.

À l’heure actuelle, vous pouvez acheter l’a7 II pour environ 1 400 euros, contre 1 800 euros pour l’a7R II.

Vous devez donc vous demander :

Les fonctionnalités supplémentaires du Sony a7R II (nombre de mégapixels plus élevé, prise de vue silencieuse, meilleur autofocus et meilleure vidéo) en valent-elles la peine ?

Ce n’est qu’après avoir répondu à cette question que vous pourrez prendre votre décision

Conclusion

Pour résumer ce comparatif, l’a7 II et l’a7R II sont tous deux des appareils photo très performants, même si l’a7R II est meilleur dans la plupart des domaines.

Vous avez 42 mégapixels contre 24 mégapixels. Vous bénéficiez d’un autofocus plus rapide, d’un plus grand nombre de points AF et de la mise au point automatique des yeux lors de la mise au point continue,  de meilleures performances en haute sensibilité ISO,  de la vidéo 4K de qualité.

Bien que l’a7R II soit un appareil photo spécialisé, il réussit à faire un excellent travail dans la plupart des cas. Je n’hésiterais pas à utiliser l’a7R II pour les usages auxquels il est destiné – paysages, natures mortes et photographie de produits – mais aussi pour les portraits, la photographie de voyage et même la photographie de rue.

Vous pouvez également utiliser l’a7R II en vidéographie, même les vidéastes sérieux apprécieront ses capacités 4K.

L’a7 II est plus mitigé, avec une mise au point automatique et un enregistrement vidéo moins impressionnants. En outre, ses performances en matière de sensibilité ISO ne sont pas très satisfaisantes et son capteur est moins défini.

Mais il offre une excellente qualité d’image et une bonne plage dynamique, en plus son prix est plus bas, donc ce n’est certainement pas un appareil photo à rejeter d’emblée.

Il convient également de noter qu’avec les deux appareils photo, vous pourrez choisir parmi une large gamme d’objectifs Sony FE (full frame). Quel que soit l’appareil que vous choisirez, il ne fait aucun doute que vous serez en mesure de prendre de magnifiques photos en un rien de temps.

Sony a7R II

sony-a7riiUne qualité d'image inégalée et des performances exceptionnelles en basse lumière font de l'A7R II le grand gagnant.

Le Meilleur Prix

Vous aimerez aussi...