Si vous avez du mal à déterminer l’appareil photo idéal pour vos besoins, ce comparatif Sony a6400 vs a6500 pourrait être précisément ce dont vous avez besoin. Vous y découvrirez tout ce que vous devez savoir sur ces deux appareils photo.

Ce qui les différencie. Ce qu’ils ont à offrir. Et pour terminer, lequel du Sony a6400 et du Sony a6500 est fait pour vous.

Ces deux appareils offrent des fonctionnalités incroyables et donnent accès au vaste parc d’optique E de Sony.

Bien que ni l’a6400 ni l’a6500 ne soient les modèles hybrides APS-C les plus récents de Sony, ils vous aideront tous deux à prendre de superbes photos.

Êtes-vous prêts à choisir votre prochain appareil photo ?

Commençons par le comparatif.

Sony a6400 Sony a6500

Capteur

24MP - APS-C CMOS
24MP - APS-C CMOS

performance ISO

100 - 32000
100 - 25600

Dimensions

120 x 67 x 50 mm
120 x 67 x 53 mm

Poids

403g
453g

prise de vue en continue 

11.0fps

11.0fps

Vidéo

120fps 

4K (UHD) - 3840 x 2160

Résolution du viseur

2359k dot Electronic viewfinder

 

2359k dot Electronic viewfinder

 

1. Taille et poids

Si le poids est un critère important pour vous, alors le Sony a6400 est l’appareil qu’il vous faut. Il ne pèse que 403 g, un peu moins que l’a6500 (453 g). Si la différence peut sembler minime, le poids, même minime, peut constituer un problème lors de longs voyages.

Bien qu’ils fassent partie des appareils photo avec viseur électroniques les plus légers de Sony, notez qu’aucun de ces deux appareils n’est le plus léger de la gamme hybride APS-C de la marque.

Quant à la taille :

Malgré le fait que les deux appareils soient presque identiques, le Sony Alpha a6500 (120 x 67 x 53 mm) est légèrement plus compact que l’a6400 (120 x 67 x 60 mm), avec un design global plus fin.

La différence de taille est-elle suffisante pour être critique ?

Ça dépend de vos besoins. Mais une différence de quelques millimètres peut vous sauver la vie, surtout s’ils vous permettent de ranger votre appareil photo dans une valise, un sac à dos ou même une poche.

Les photographes de rue apprécieront également le design légèrement plus compact, car plus l’appareil est compact, plus il est discret.

2. Ergonomie/prise en main

Sony a6400 vs a65002

En termes d’ergonomie, ces deux appareils sont presque identiques. Les deux boîtiers vous sembleront très compacts, surtout si vous avez l’habitude d’utiliser un reflex numérique, mais je n’irais pas jusqu’à dire que l’un ou l’autre est plus confortable.

Le design de Sony est correct, même si l’on se sent un peu à l’étroit par rapport aux appareils hybrides plus grands et à la plupart des reflex numériques.

Notez que les deux modèles intègrent le système de menus de Sony, qui est loin d’être optimal, même si l’A6400 dispose d’une version plus récente et légèrement améliorée.

Les boutons et les molettes sont pratiquement identiques sur les deux appareils. Sauf que l’a6500 dispose d’un bouton personnalisé supplémentaire, qui peut s’avérer utile pour modifier les paramètres à la volée.

D’autre part, le Sony a6500 offre une poignée plus pondérée, qui confère au passage une excellente prise en main.

À moins que vous n’ayez déjà utilisé un boîtier de la gamme Alpha 6000, vous aurez certainement l’impression que ces deux modèles disposent d’un peu trop de boutons.

Mais vous vous y habituerez assez rapidement et vous apprécierez les avantages qu’un appareil photo compact comme l’a6400 ou l’a6500 peut vous offrir.

3. Écran à Selfie et viseur

En apparence, l’écran LCD de l’a6400 et celui de l’a6500 sont presque indiscernables. Ils offrent une résolution de 922 000 points et sont tous les deux tactiles, ce qui est plutôt pratique pour prendre un selfie et les adeptes du vlog (blog vidéo) pourront bénéficier d’un retour d’image facilement.

L’écran LCD du Sony a6400 est orientable à 180 degrés, tandis que celui de l’a6500 s’incline simplement en liveview.

Désormais, l’a6400 et l’a6500 offrent le même viseur électronique : OLED, 2,36 millions de points.

Et bien que les résolutions de ces viseurs ne soient pas de premier ordre ; ils sont à la fois bons pour une utilisation occasionnelle et suffisants pour plaire à la plupart des photographes ; en particulier ceux qui utilisent le liveview au lieu du viseur.

Dans l’ensemble, cependant, nous préférons l’écran orientable de l’a6400, qui permet de réaliser de meilleurs vloggings et selfies. 

Un seul bémol : l’écran peut être bloqué si vous utilisez un microphone externe dans la griffe de l’appareil. La solution consiste à utiliser un mini-support, qui vous permet de fixer le micro sur le côté de l’écran.

4. Qualité de l'image

sony-a6400-vs-a6500-3

L’a6400 et l’a6500 sont tous deux assez performants en matière de qualité d’image. Ce ne sont pas des appareils haut de gamme, mais pour des appareils photo APS-C, ils font du bon boulot.

Tous deux sont dotés d’un capteur CMOS APS-C identique de 24 mégapixels. Et bien qu’aucun d’entre eux ne se distingue par ses performances en basse lumière, vous en aurez pour votre argent.

Notez que si les capteurs APS-C sont identiques, l’a6400 est doté d’un processeur amélioré. En termes pratiques, ça veut dire que vous pouvez pousser votre plage ISO jusqu’à 32000 (par rapport au maximum de 25600 du a6500) ; et que vous pouvez utiliser les réglages de la plage ISO étendue de l’appareil pour atteindre 102800 ISO (par rapport à 51200 ISO dans le Sony a6500).

Cela se traduit-il par une meilleure prise de vue en haute sensibilité de l’a6400 ?

La qualité de la montée en sensibilité est exemplaire sur les deux appareils. La qualité d’image est pratiquement la même sur ces deux appareils hybrides à capteur CMOS APS-C.

5. Autofocus

S’il y a un domaine dans lequel l’a6400 surpasse l’a6500, c’est bien l’autofocus.

L’alpha 6400 a été le premier appareil photo Sony à inclure le suivi en temps réel ; c’est pratiquement la meilleure implémentation de l’autofocus dans un appareil photo hybride.

L’a6400 suit les sujets avec une précision et une rapidité étonnante, passant de la détection du visage à l’eye focus, puis au suivi de l’objet au fur et à mesure des mouvements du sujet. Il est parfait pour tous ceux qui photographient des animaux sauvages, des sportifs ou tout autre type d’action.

Le suivi en temps réel est une véritable merveille, si le Sony a6500 n’est pas en reste en matière d’autofocus, il n’arrive pas à la cheville de l’a6400.

Les deux appareils photo hybrides proposent également la fonction Eye AF, qui vous permet de faire la mise au point sur les yeux de votre sujet en un instant. L’Eye AF constitue un avantage considérable pour les photographes de portrait et les photographes de rue, pour qui la mise au point sur les yeux est essentielle.

Mais une fois encore, l’a6400 est la meilleure option : Il est doté de la nouvelle fonction Real Time Eye AF de Sony, qui ne nécessite pas de bouton Eye AF dédié et qui est beaucoup plus facile à utiliser lors des prises de vue en extérieur.

Sur l’a6400, vous bénéficiez également d’un nombre accru de points à détection de contraste (425 points pour l’a6400 contre 169 pour l’a6500). 

L’augmentation du nombre de points de détection de contraste permet une meilleure couverture AF globale, permettant au système AF de l’a6400 de couvrir l’ensemble du capteur.

Cependant, les deux appareils comprennent un nombre de points à détection de phase identique (425), ce qui contribue à la précision des performances AF.

6. Stabilisation de l'image dans le boîtier

S’il y a un domaine clé dans lequel le Sony a6500 se démarque, c’est bien celui-là : La stabilisation d’image optique à 5 axes intégrée au boîtier.

L’a6500 intègre un système de stabilisation mécanique du capteur, alors que l’a6400 n’a rien du tout.

Les capacités IBIS du Sony a6500 ne sont pas particulièrement impressionnantes. Vous n’obtiendrez pas une amélioration significative de la stabilisation en associant les optiques E stabilisées de Sony à la stabilisation intégrée au boîtier de l’a6500.

Mais si vous êtes un vidéaste ou un photographe en basse lumière qui travaille souvent avec des sujets fixes, la stabilisation de l’image peut être une caractéristique déterminante.

Vous pourrez réaliser des vidéos à main levée sans vous soucier du bougé de l’appareil. De plus, la présence de la stabilisation d’image intégrée donnera à vos enregistrements vidéo un aspect plus fluide et professionnel.

7. Vitesse (FPS)

Le Sony a6400 et le Sony Alpha a6500 offrent tous deux d’impressionnantes capacités de prise de vue en continu, ce qui fait de ces boîtiers d’excellents appareils photo d’action.

Vous bénéficiez d’une prise de vue en continu de 11 images par seconde ; ce qui est bien plus que presque tous les reflex numériques du marché (même si ça fait pâle figure par rapport aux modèles hybrides proposés par Fujifilm et Olympus).

En matière de mémoire tampon, cependant, l’a6500 fait mieux que l’a6400, en vidant plus rapidement la carte mémoire.

Le Sony a6500 peut prendre 107 images RAW (ou 233 JPEG) sans pause, contre 46 images RAW (ou 99 JPEG) sur l’a6400.

C’est sans importance pour les photographes occasionnels, mais pour les photographes sportifs ou animaliers, c’est un point majeur en faveur de l’a6500.

Lorsque vous photographiez un moment unique de votre vie, un tampon profond peut faire la différence entre une photo réussie et un échec total.

Les deux appareils disposent d’une vitesse d’obturation maximale de 1/4000s avec l’obturateur mécanique. Cependant, seul le Sony a6500 offre une vitesse d’obturation électronique de 1/32000.

8. Autonomie de la batterie

Les appareils photo APS-C de Sony sont plutôt décevants en matière d’autonomie, et aucun de ces appareils ne parvient à briser cette tendance.

L’indice CIPA du Sony a6500 est de 310 photos, contre 360 photos pour l’a6400.

Une cinquantaine de photos peut faire la différence. Lorsque vous prenez des photos par mauvais temps, par exemple, le fait de ne pas avoir à changer de batterie est un atout majeur.

Dans tous les cas, vous aurez besoin d’au moins une batterie supplémentaire, voire deux ou trois, en fonction de la durée de vos séances de photo et de la pression que vous exercez sur votre appareil.

9.Video

Les capacités vidéo du Sony a6500 et du a6400 sont pareils :

Les deux appareils photo offrent un enregistrement vidéo 4k/30p et utilisent toute la largeur du capteur pour ce faire. Vous bénéficiez également d’un enregistrement Full HD à 120 ips, ce qui est idéal pour les séquences au ralenti.

La vidéo 4K à 30p n’est pas la meilleure qualité vidéo du marché, mais elle est loin d’être mauvaise et devrait suffire à satisfaire la plupart des vidéastes amateurs.

Malheureusement, aucun des deux appareils photo ne comporte de prise casques. Mais l’a6400 abandonne la limite de 30 minutes de vidéo présente sur le a6500, un bonus pour tous ceux qui souhaitent capturer de longs clips vidéo.

10. Prix

À l’heure actuelle, le Sony a6400 est légèrement en deçà du Sony a6500 en matière de prix.

Les deux appareils se situent solidement dans la fourchette de prix inférieure à 1000 euros lorsqu’ils sont achetés avec le boîtier uniquement, et si vous achetez d’occasion, vous pouvez les avoir à un prix nettement inférieur.

Conclusion :

sony-a6400-vs-a6500-2

Ce sont deux bonnes affaires pour deux excellents appareils photo.

Mais le prix avantageux de l’a6400 est tentant, surtout si l’on considère les performances améliorées de l’autofocus et l’écran LCD inclinable à 180 degrés.

Questions fréquemment posées

  • Le Sony a6400 est-il meilleur que le Sony a6500 ?

Ça dépend de vos besoins. L’a6400 offre un autofocus nettement amélioré, ainsi qu’un écran tactile inclinable à 180 degrés. Mais le Sony a6500 dispose d’une meilleure mémoire tampon et d’une stabilisation d’image intégrée au boîtier.

  • Le Sony a6400 est-il tropicalisé ?

Oui, le Sony a6400 et le Sony a6500 sont tous deux résistant aux intempéries.

  • Le Sony a6400 dispose-t-il d’un système de stabilisation d’image ?

Non. Dans la gamme a6000 de Sony, seuls les Sony a6500 et a6600 sont dotés d’un système de stabilisation d’image (bien que Sony propose un certain nombre d’objectifs stabilisés à monture E qui fonctionnent bien avec le a6400).

Sony a6400 vs Sony a6500 | Comparaison finale

L’Alpha a6500 et l’a6400, sont dotés d’un capteur APS-C, offrent tous deux de nombreuses raisons d’être enthousiastes, en particulier si vous êtes un utilisateur d’appareil photo compact souhaitant passer à son premier hybride, ou si vous êtes un amateur de reflex numérique à la recherche d’un appareil plus compact.

Le Sony a6500 a quelques années de plus que l’a6400, mais il résiste bien. Il parvient même à surpasser l’a6400 dans quelques domaines clés, notamment la profondeur de la mémoire tampon et la stabilisation d’image intégrée au boîtier.

Mais il y a des domaines où le Sony a6500 montre son âge. Je fais allusion au nouveau système autofocus de l’a6400, qui a fait des vagues depuis son annonce et qui a fait passer le suivi AF au niveau supérieur.

De plus, l’a6400 est doté d’un écran inclinable à 180 degrés, qui constitue un réel avantage pour les vlogueurs et explique pourquoi il a été qualifié de  » caméra de vlogueur « .

En fin de compte, la décision vous appartient et dépend de vos besoins particuliers en tant que photographe.

Vous recherchez des vitesses autofocus incroyablement rapides et un suivi AF parmi les meilleurs disponibles sur un appareil photo, le tout pour un prix incroyablement bas ?

Alors optez pour le Sony a6400.

Mais si vous souhaitez une stabilisation d’image supplémentaire ou si vous avez besoin d’une mémoire tampon importante, le Sony a6500 est peut-être ce qu’il vous faut.

Vous aimerez aussi ...