Lorsqu’on est passionné de photographie, il est tout-à-fait naturel de vouloir expérimenter de nouveaux genres et de passer à la vitesse supérieure.

Après avoir investi dans un boîtier, il faut penser aux objectifs – et souvent (si ce n’est la plupart du temps) ils constituent la clé pour avoir les résultats que vous désirez.

Le Fujifilm X-T20 est un appareil photo passionnant car il intègre dans un boîtier plus petit et moins coûteux une grande partie de la technologie des appareils photo phares X-T2 et X-Pro2, notamment l’excellent capteur de 24 Mpx et l’un des meilleurs systèmes AF que l’on puisse trouver sur un appareil photo hybride.

Les meilleurs objectifs à tout faire pour fuji X-T20

Le XF 18-55 mm est l’un des deux objectifs en kit disponibles avec le fuji x-t20 et c’est celui avec lequel nous vous recommandons de commencer. En vérité, l’étiquette « objectif en kit » ne lui rend pas justice.

Ce zoom offre un bon piqué et une ouverture plus rapide que celle d’un objectif en kit moyen (qui va généralement de f/3,5 à f/5,6). Il est doté d’une stabilisation optique qui peut compenser jusqu’à 4Ev.

Il dispose d’une bague d’ouverture, d’une monture métallique et d’une bonne construction. Sa petite taille s’adapte parfaitement au X-T20.

Le Fujinon 18-135 mm est le seul zoom polyvalent disponible pour ce boîtier, mais heureusement, il est bon.

La vaste gamme (équivalent 27-206mm) vous donne beaucoup de polyvalence dans diverses situations. La qualité de fabrication est excellente et l’optique est tropicalisé (mais n’oubliez pas que le X-T20 n’est pas tropicalisé).

Sa taille et son poids sont plus perceptibles sur le X-T20 mais il reste confortable. Le seul petit inconvénient est la bague de zoom qui devient rigide entre 100 mm et 135 mm.

La qualité optique est très bonne pour ce type d’objectif : fin détails, bonne résistance au flare et bokeh décent à la plus longue focale malgré l’ouverture lente.

L’un des points forts de cet objectif est la stabilisation optique, qui est évaluée à 5 arrêts par les normes CIPA et permet de photographier à environ une demi-seconde à 18 mm.

Le moteur interne est rapide et silencieux, ce qui en fait un bon compagnon pour l’autofocus continu et les photos d’action.

Les Meilleur pour Paysage et architecture

L’un des meilleurs objectifs grand angle pour la série Fuji X est également le plus abordable : vous ne pouvez pas trouver mieux que le Samyang 12mm étant donné son prix très abordable de 300 € !

 Il offre un champ de vision équivalent 18 mm et son ouverture rapide en fait un excellent compagnon pour l’astrophotographie, notamment grâce à la faible quantité d’aberration dans les coins.

Les performances au centre sont plutôt bonnes à partir de f/2 tandis que f/4 vous donnera des coins plus nets. On observe quelques flares en plein soleil, mais heureusement ils ne sont pas trop importants.

Pour corriger la distorsion et le vignettage du fichier RAW, vous devez sélectionner le profil approprié dans Lightroom ou un logiciel d’édition similaire. Avec les JPG SOOC, un certain vignettage subsiste.

La seule chose que vous devez savoir au sujet de cet objectif est qu’il est à mise au point manuelle et qu’il ne possède pas de contacts électroniques. Ce qui veut dire que l’ouverture ne sera pas enregistrée dans les données EXIF.

La qualité de fabrication est bonne et la monture est en métal. Il est très léger et compact, ce qui en fait un excellent compagnon pour le X-T20.

Le XF 10-24 mm est un objectif beaucoup plus grand que la moyenne des objectifs à focale fixe disponibles pour le X-T20, mais nous l’avons inclus dans cette liste pour deux raisons : c’est le seul objectif ultra-grand angle disponible actuellement pour ce boîtier, en outre vous le trouverez plus polyvalent qu’un objectif à focale fixe grand angle.

Le piqué que procure cet objectif est assez bon, mais comme souvent chez Fujifilm, on constate un manque d’homogénéité aux plus grandes ouvertures et un piqué en retrait sur les bords.

Globalement, c’est à f/11 que l’objectif donne le meilleur de lui-même, et ce, quelle que soit la focale. À cette ouverture, la restitution des détails est très bonne du centre jusqu’à l’extrême bord.

Au-delà de f/11, la diffraction fait son apparition. En dessous, le piqué monte progressivement et l’homogénéité est meilleure à mesure que l’on ferme le diaphragme.

Chose étrange cependant : au 24 mm, les résultats sont meilleurs à f/4 qu’à f/5,6. Sur le principe on ne va pas s’en plaindre, mais c’est étonnant !

La qualité de fabrication est bonne et le zoom est doté d’une conception à encombrement constant. Son ouverture f/4 pourrait constituer un handicap en basse lumière, mais vous bénéficiez de la stabilisation optique, qui donne de bons résultats jusqu’à 1/5s.

Les Meilleurs pour Photographie de Rue et de reportage

Fujifilm a décidé de lancer une série d’objectifs à focale fixe plus abordables sans sacrifier la qualité de fabrication.

Le 23 mm f/2 est un excellent choix pour le X-T20 : le moteur AF est silencieux et d’une rapidité fulgurante. Il fait des merveilles même dans des conditions de faible luminosité.

L’objectif est léger et compact, une autre raison de le prendre au sérieux. Il dispose d’une belle bague d’ouverture qui se déplace par pas de 1/3 et qui est un plaisir à utiliser.

L’objectif jouit d’un « beau » comportement, avec un piqué qui augmente à mesure que l’on ferme le diaphragme et qui diminue une fois passée l’ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction.

Les performances de f/5,6 à f/11 sont assez stables. À la plus grande ouverture, l’objectif délivre des images parfaitement homogènes entre le centre et les bords extrêmes, avec un niveau de piqué général très correct.

En fermant le diaphragme, le piqué au centre augmente rapidement et fortement. Ce n’est malheureusement pas le cas pour les zones situées au 2/3 des images et aux bords extrêmes : les photos obtenues manquent donc d’homogénéité.

Le bokeh a un bon caractère et est lisse, mais vous devez faire la mise au point près de votre sujet pour obtenir une profondeur de champ plus faible. La résistance au flare est également excellente.

J’ai toujours aimé le XF 27mm en raison de sa conception extrêmement plate (également appelée « pancake »). Montez-le sur le X-T20 et vous aurez l’impression qu’il s’agit d’une petite extension naturelle du boîtier, tout comme les objectifs de la série X100.

Le moteur AF est rapide, l’objectif offre des résultats nets dès f/2,8 et, surtout, son prix est abordable. Le 27 mm est un excellent choix lorsque vous recherchez un système petit et facile à transporter. Le champ de vision est peu commun (équivalent à 41 mm) mais peut être utile pour la photographie de rue.

XF 35mm f2 R WR

Comme le 23 mm, le XF 35 mm possède un mécanisme autofocus rapide et partage la même qualité de fabrication.

Nous n’avons pas personnellement testé cet objectif, mais compte tenu de son prix attractif et des critiques positives qu’il a reçues, nous pensons qu’il vaut la peine de l’inclure dans cet article.

Photographie d'action et de vie sauvage

Compte tenu de l’excellent système AF de l’appareil (identique à celui des X-Pro2 et X-T2), vous serez peut-être tenté de mettre le X-T20 à l’épreuve de l’action, du sport ou même de la vie sauvage.

Le premier objectif que nous vous recommandons est le XF 90mm f/2 pour plusieurs raisons : c’est l’objectif le plus rapide de Fujifilm grâce à son moteur quadri-linéaire, sa taille s’adapte bien au boîtier du X-T20, la qualité optique est superbe (très nette dès f2) et, étant donné la polyvalence de sa focale, il peut également vous servir pour les portraits (en fait, c’est avant tout un objectif de portrait mais il fonctionne tout aussi bien pour d’autres genres).

Il est certain qu’une focale fixe pourrait constituer une limite dans certaines situations et ne vous permettra pas de vous rapprocher de sujets éloignés, mais pour des événements tels que les marathons, les courses cyclistes ou des situations où vous pouvez vous rapprocher de l’action, il vaut la peine d’être considéré.

L’ouverture f/2 est utile pour les événements qui se déroulent en basse lumière, comme les concerts en salle par exemple. La seule chose à prendre en compte est l’absence de stabilisation optique.

Comme il s’agit d’un ancien zoom, le moteur AF du 55-200 mm n’est pas aussi rapide que celui d’autres téléobjectifs plus chers, mais il reste néanmoins une alternative valable. Sa taille compacte le rend plus approprié pour le X-T20 et il est tout à fait abordable.

Comme le 18-55mm, ce 55-200mm est plus qu’un simple téléobjectif en kit. L’ouverture est légèrement plus rapide que la norme et la qualité optique est bonne.

Le champ de vision équivalent à 84-305 mm vous offre une certaine polyvalence pour une diversité de genres qui ne nécessitent pas une portée extrême. Il dispose d’une stabilisation optique mais n’est pas tropicalisé.

Les meilleurs pour Macro Photography

Si vous vous intéressez à la macrophotographie mais que vous n’avez pas envie d’investir trop d’argent tout de suite, ces deux tubes d’extension macro que vous montez entre l’appareil photo et l’objectif constituent un excellent moyen de commencer.

Ils vous permettent de contourner la limite de la distance de mise au point la plus courte de votre objectif et donc de faire la mise au point beaucoup plus près d’un objet. Ils disposent de contacts électroniques et vous pouvez utiliser l’autofocus.

La différence entre les deux tubes est liée à la longueur : vous avez 11mm ou 16mm selon le niveau de grossissement. Notez que la capacité de grossissement varie également d’un objectif à l’autre (vous pouvez consulter ce tableau sur le site de Fujifilm).

Zeiss Touit 50mm f/2.8 Macro

C’était facile d’inclure le Touit 50mm macro dans cette liste car il est – au moment de la publication – le seul objectif macro pour cet appareil capable d’offrir un rapport 1:1 (Fujifilm développe un objectif de 80mm mais la date de sortie n’a pas encore été confirmée).

Le Zeiss Touit offre une bonne qualité optique et le seul véritable inconvénient est que la longueur focale peut sembler un peu courte pour une macro plus avancée (équivalent 75 mm). Le moteur AF est un peu bruyant, mais de toute façon pour la macro, vous utiliserez probablement la mise au point manuelle.

Le XF 60mm est un objectif semi-macro (rapport 1:2) qui vous offre un excellent piqué dès f/2.4.

Il possède un bokeh agréable et son champ de vision équivalent à 90 mm le rend également intéressant pour le portrait.

C’était l’un des trois premiers objectifs conçus pour le boîtié lors de la sortie du X-Pro1 et, à ce titre, il ne dispose pas d’un moteur AF rapide.

Vous aimerez aussi ...