L’idée derrière les objectifs fish eye était d’offrir un énorme  angle de champ qui couvrirait le ciel dans sa totalité. Les objectifs fisheyes ont été inventés pour permettre aux météorologues de surveiller le temps, mais ils ont vite trouvé les faveurs des photographes créatifs.

Alors que sur un objectif grand angle on cherche à avoir un très grand angle de champ en corrigeant au maximum la distortion, les lignes droites devant rester les plus droites possibles.

Sur un fish eye, la distortion n’est pas corrigée ; au contraire, on cherche à obtenir cet effet particulier ; les photos ne sont pas forcément rondes mais les lignes droites sont fortement courbées, ce qui donne un aspect unique aux images.

De nos jours, les objectifs fisheye sont populaires pour les prises de vue sous-marine, les sports extrêmes, l’astrophotographie et même dans la création d’environnements virtuels.

Il existe deux principaux  types d’objectifs fisheye : circulaire et diagonal.

Fisheye diagonal

 Les fisheye diagonal (Encore appelé fish eye plein format) produisent un cercle image agrandi qui couvre la totalité du capteur. Qu’il soit conçue pour un appareil photo à capteur plein format ou à capteur plus petit, l’image produite a une forme rectangulaire régulière et de taille normale. Cependant; le champ angulaire produit par ces objectifs n’est que de 180 degrés (mesure d’angle à angle).

Fisheye circulaire

Les fish eye circulaires produisent une image circulaire plus petite qui s’inscrit dans les limites du capteur. Dans ce cas, vous obtenez une image circulaire plus petite mais avec un angle de champ encore plus large, soit 180 degrés dans les plans verticaux et horizontaux.

 La grande majorité des fisheyes sont des objectifs à focale fixe mais, comme vous le verrez à la suite de ce guide, Canon et Nikon fabriquent des exceptions à la règle avec des zooms qui produisent des effets fisheyes circulaires ou diagonaux à chaque extrémité du zoom.

Les Meilleurs Objectifs Fisheye

objectif fisheye prix type monture plein format
1 303 €
Circulaire/diagonal
Canon EF
Oui
1 249 €
Circuliare/diagonal
Nikon F
Oui
321 €
Diagonal
Diagonal
Non
462 €
Diagonal
Canon EF, Canon M, Fujifilm X, Micro Four Thirds, Nikon F, Pentax K, Sony A, Sony E, Samsung NX
Non
827 €
Diagonal
Canon EF, Nikon, Pentax K, Sony A, Sigma
Oui
345 €
circuaire
Canon EF-S, Fujifilm X, Micro Four Thirds, Nikon F, Sony E
Non
356 €
Diagonal
Canon EF-S, Canon M, Fujifilm X, Micro Four Thirds, Nikon F, Pentax K, Sony A, Sony E, Samsung NX
Non
620 €
Diagonal
Canon EF, Nikon F
Non
649 €
Diagonal
Micro 4/3
Non

Sur un reflex Canon à capteur plein format, cet objectif se comporte comme un fisheye circulaire au 8 mm. En zoomant jusqu’à 15 mm, il devient un fish-eye diagonal qui offre toujours un angle de champ extrêmement large, avec un renforcement des distorsions. C’est un objectif qui vous rend la vie facile, il vous permet d’avoir deux objectifs fisheye en un.

L’objectif dispose d’une qualité de construction irréprochable et, en plus , il est très complet : indicateur de distance de mise au point dynamique, porte-filtre devant la lentille interne (les filtres bombés n’existent pas encore), limitateur de focale (pour limiter le vignetage). De plus, il jouit d’une conception à encombrement constant : un très bon point.

C’est une copie du zoom fisheye de Canon, lancé sept ans plus tôt. La plage de zoom est identique, ce qui permet à l’objectif d’agir comme un fisheye circulaire à l’extrémité courte, et comme un fisheye diagonal à l’extrémité longue.

Les deux objectifs offre un contrôle électromagnétique de l’ouverture et, bien que ce soit le cas de tous les objectifs Canon EF, il s’agit d’un développement plus récent chez Nikon, il en résulte des problèmes d’incompatibilité avec certains boîtiers plus anciens.

Contrairement à l’ouverture constante du Canon, le Nikon offre une ouverture variable qui se réduit de f/3,5 à f/4,5 à mesure qu’on avance dans la plage de zoom.

Le revêtement nanocristal permet de réduire au minimum les images fantômes et les reflets. La qualité de l’image est excellente sur toute la plage.

Bien que conçu exclusivement pour les reflex numériques de format Nikon DX, le Nikon 10,5 mm est dépourvu de moteur autofocus interne.

Il repose plutôt sur un raccordement à vis sur l’appareil photo, ce qui rend l’autofocus impossible sur des boîtiers comme ceux des séries D3xxx, D5xxx et les reflex d’entrée de gamme plus anciens.

Ce n’est pas un problème aussi important qu’on pourrait le croire, car la profondeur de champ fournie par un objectif fisheye est énorme, de sorte que la mise au point manuelle est relativement souple.

L’objectif est très compact et léger; il est aussi très bien construit. La qualité d’image est tout simplement impressionnante, avec un bon piqué même dans les coins du cadre.

Le 12 mm F2.8 ED NCS est un super grand-angle rectangulaire qui, sur un capteur plein format , couvre un angle de champ de  180° en diagonale: idéal pour réaliser des images hors du commun.  

En plus d’être un objectif à mise au point manuelle, le contrôle de l’ouverture est également manuel, sauf dans la version Nikon qui comprend un système électronique permettant une gamme complète de modes de prise de vue PASM pilotés par l’appareil.

Sa construction optique haut de gamme intègre deux lentilles asphériques pour minimiser les aberrations chromatiques et trois lentilles en verre ED à très faible dispersion. De plus, cette optique bénéficie du récent traitement multicouches Nano Coating pour des images hautes en détails.

Conçu pour des appareils photo plein format, il offre des montures pour Canon, Nikon, Pentax et Sony. Samyang commercialise également l’objectif dans les éditions Canon M, Fujifilm X, Micro 4/3 et Samsung NX.

Dans toutes les versions; la qualité d’image est tout simplement impressionnante , naturellement l’angle de champ diagonal de 180 degrés sur un boîtier plein format est réduit à environ 124 degrés sur les boîtiers au format APS-C, et à seulement 97 degrés sur les Micro 4/3.

De taille identique et 30g plus léger que le fisheye circulaire 8mm de Sigma, cet objectif 15mm est un fisheye diagonal, qui remplit efficacement le capteur des appareils photo plein format Canon et Nikon, il prend également en compte les montures A de Pentax et Sony.

La gamme EX dont est issu l’objectif SIGMA 15mm F2.8 EX DIAGONAL FISHEYE est une gamme d’objectifs professionnels SIGMA destiné à des photographes professionnels et des amateurs avertis. L’ensemble des objectifs de la gamme EX possèdent des performances optiques exceptionnelles avec des images piquées et contrastées dès la pleine ouverture et une qualité de fabrication extraordinaire.

La qualité de l’image est très bonne dans l’ensemble et le vignettage est étonnamment faible, compte tenu de l’ouverture rapide de l’objectif.

Ce  fish-eye à image circulaire bi-format (APS-C et plein format 24×36) offre un piqué magnifique sur presque toute la surface, bords de l’image bien défini, transmission de tous les couplages.

Avec le Lensbaby Circular Fisheye, nous avons enfin, dans la plupart des montures, un objectif compact, léger, maniable, monobloc, bien fabriqué. Et surtout à un prix raisonnable.

Pour sensiblement le tiers du prix du Sigma, vous perdez 100% des couplages : autofocus, mesure à pleine ouverture, et même tout type de présélection car le diaphragme est simplement cranté. Mais ne chipotons pas; une photo fish-eye ça se soigne.

Les points forts sont un angle de vision surdimensionné de 185 degrés et une distance minimale de mise au point ultra-courte, à laquelle l’avant de l’objectif se trouve à une distance de seulement 6 mm du sujet.

Il s’agit tout simplement d’une version perfectionné pour les appareils photo avec capteur APS-C du fisheye diagonal Samyang 12mm f/2.8 ED AS NCS. De ce fait, il offre une distance focale plus courte pour permettre un angle de vision similaire de 180 degrés.

Les modèles compatibles sont nombreux et variés, notamment Canon EF-S et EF-M, Fujifilm X, MFT, Nikon DX, Pentax K, Sony A, Sony E et Samsung NX.

En plus, il n’est pas juste idéal pour la photographie de paysage ou d’architecture, mais aussi parfait pour la photographie créative, d’expérimentation ou pour des ingénieux portraits. Réveillez votre imagination et regardez le monde sur 180º avec l’objectif Samyang 8 mm f/3.5 CSII.

Contrairement aux objectifs fish-eye 8-15 mm de Canon et Nikon qui permettent de passer d’un fish-eye circulaire à un fish-eye diagonal sur des corps plein format, ce Tokina offre une couverture diagonale qui remplit le capteur sur toute la plage de zoom.

Il est conçu pour les capteurs APS-C pour lesquels ils offrent un angle de vision de 180 degrés à sa longueur focale de 10 mm, se réduisant à 100 degrés à 17 mm. Les angles de champ sont beaucoup plus larges que ceux d’un zoom rectiligne grand angle de 10 à 17 mm, et les images prises avec le Tokina présentent une distorsion en barillet extrême, une caractéristique des objectifs curvilignes.

Malgré cela, l’effet fisheye est atténué à l’extrémité de la plage de zoom. Le contrôle de l’exposition est entièrement automatique dans les modèles à monture Canon et Nikon, cependant la version à monture Nikon ne dispose pas de moteur autofocus interne, de sorte que seule la mise au point manuelle est disponible sur les boîtiers des séries D3xxx et D5xxx et les reflex d’entrée de gamme plus anciens.

Alors que des optiques comme le Lensbaby circular fisheye et le Samyang 8mm diagonal fisheye offrent des modèles pour monture Micro 4/3, ce Panasonic fisheye diagonal est conçu exclusivement pour des appareils à capteur micro 4/3. Il est particulièrement petit et léger, ne mesure que 52 mm de long et pèse à peine 165 g. Malgré tout, il semble solide et bien construit.

L’autofocus est rapide et la distance de mise au point minimale est de 0,1 m. cependant, le Fisheye Lumix G 8 mm f/3.5 est équipé d’un système de mise au point interne avec une grande distance et donc, vous n’aurez pas à vous rapprocher du sujet, même pour des gros plans.

Alors que de nombreux objectifs au format Micro 4/3 sont exempts de distorsion, en partie grâce à des corrections intégrées à l’appareil photo, la distorsion en barillet de cet objectif fisheye est heureusement évidente.