la-rue-par-tous-les-temps

L’atmosphère qui émane d‘une rue change en fonction du moment de la journée ou de la nuit mais aussi des variations climatiques. La plupart des débutants hésitent à sortir leur appareil photo quand la pluie, la neige ou la grêle se manifestent ; Ils ont tort, car ces conditions climatiques peu engageantes offrent souvent de belles opportunités photographiques. Quelques précautions d’usage sont toutefois nécessaires avant de braver les intempéries l’appareil photo à la main.

Jouer la carte de la prudence et de la sécurité

En premier lieu, il est indispensable de bien se protéger contre l’humidité et le froid. Le fait de grelotter sous la pluie n’a jamais permis de réaliser de meilleures images. Bien au contraire, quand la lumière commence à manquer et qu’un temps de pose relativement long est requis pour garantir la bonne exposition de l’image ; le risque d’obtenir un flou de bougé est amplifié par les tremblements du photographe. La raison préconise donc de maintenir son corps au chaud afin d photographier en toute sérénité.

Dans le cas d’une pluie drue, il est également préférable de protéger l’appareil photo contre les infiltrations d’eau. En effet, si une petite averse aux gouttes éparses représente un danger potentiel relativement modéré, une forte précipitation peut mettre hors d’usage un matériel de prise de vue qui n’est pas prévu pour être employé dans de telles conditions.

Certes un reflex tropicalisé (dont la construction inclut un grand nombre de joints toriques assurant à l’ensemble une certaine étanchéité) est nettement plus résistant qu’un  appareil photo d’entrée de gamme, mais il est cependant préférable de le protéger sous un imperméable quand il n’est pas utile.

Le fourre-tout est en effet peu recommandé sous de forte précipitation, car il impose de se mettre à l’abri quand on veut l’ouvrir pour en extraire le matériel. Il est alors impossible de travailler rapidement. L’idéal est donc de se promener léger, avec un reflex et un objectif, voire un compact étanche !

Dans le cas ou votre reflex n’est pas tropicalisé, investissez dans une petite housse de protection (Ewa-marine) très efficace contre la pluie. Ainsi habillé, le matériel est utilisable en toute sérénité.

Enfin, retenez qu’après la pluie, la lumière est généralement très belle mais aussi très variable. Profitez donc de ces brèves occasions pour réaliser des images spectaculaires. Une bonne connaissance de votre matériel est indispensable pour opérer rapidement.