Comme beaucoup de photographes, j’emporte toujours avec moi un appareil photo partout où je vais. Malheureusement, très souvent, ce n’est pas mon reflex préféré à cause de son poids et de son encombrement.

Mon appareil photo compact, par contre, se glisse facilement dans ma poche ou dans la boîte à gants de mon camion.  Avec le temps, il m’est devenu indispensable pour immortaliser mes plus beaux moments.

Lors d’un récent voyage d’affaires à San Francisco , avec mon fidèle compact dans la poche et mes reflex qui se morfondaient à la maison. Alors que je me demandais pourquoi je l’ai avais abandonnés à la maison, je ressenti un léger pincement dans le cœur.

J’imagine que vous avez déjà éprouvé ce sentiment. Certaines personnes le ressentent tous les jours.

Mais lorsque vous n’avez pas un projet précis en tête, le virus de la photographie ne vous rend que très rarement visite. L’inspiration vient et part comme les vents des marées. Mais quand la bestiole mord, il faut absolument se procurer un appareil photo, voilà.

Pour ma part, j’ai reçu la piqûre en pleine nuit, alors que je marchais dans la rue avec pour seul instrument, mon appareil photo compact.

J’aimerai partager avec vous quelques astuces que j’ai trouvées très utiles en soumettant mon appareil photo à une tâche ardue; prendre des photos de nuit sans trépied.  Dans ce billet, je me limiterai au paysage urbain.

1. Utiliser une vitesse d'obturation plus longue

Sans entrer dans les détails concernant une marque ou une autre, la plupart des appareils photo compact jouissent d’une certaine capacité à ajuster la vitesse d’obturation. 

Avec un peu de chance, vous disposez d’un appareil photo compact équipé de commandes qui permettent de régler la vitesse d’obturation. Malheureusement pour moi, mon compact Canon n’offre pas cette possibilité.

Cependant, il dispose d’un mode « Scènes de nuit » avec une fonction étendue.  Cette fonction permet de régler la vitesse d’obturation au-delà de deux secondes au maximum en mode standard « Programme ». 

En fait, si je le souhaite,  je  peux monter jusqu’à 30 secondes. Et pour être honnête, il m’a fallu deux ans d’utilisation pour enfin remarquer cette commende ! 

Je vous conseille vivement de consulter votre manuel d’utilisation pour savoir si votre appareil dispose de telles capacités.  Si ce n’est pas le cas, alors vous pouvez passer à l’astuce n°2…

2. Essayez différentes vitesses d'obturation

Photographier_Basse_Lumière_Compact

Nous savons tous qu’une augmentation de la vitesse d’obturation apporte plus de lumière.  Mais si vous faites des photos de rue dans la nuit, il y a de forte chance qu’il n’y ait pas suffisemment de lumière.

Autrement dit, votre appareil disposera la latitude nécessaire pour bien gérer l’ouverture.

J’ai découvert que mon appareil photo pouvait prendre des photos jusqu’à environ 20 secondes avant que les choses ne commencent à se dégrader. 

Sinon, à différentes vitesses d’obturation, j’ai pu obtenir des traînées de lumière avec un piqué variable. 

Une vitesse d’obturation plus longue et une ouverture plus petite m’ont également permis d’effectuer la mise au point sur des bâtiments éloignés.

3. Trouvez quelque chose de stable

D’ici, je peux déjà entendre certains d’entre vous regimber :  » une vitesse d’obturation de 20 secondes sans trépied ?  Vous êtes fou ? 

Quand j’ai fait allusion à l’absence de trépied, je ne voulais pas dire qu’il fallait absolument prendre chaque photo à main levée.

N’importe quel support peut être utilisé comme surface d’appui : une boîte à journaux, un lampadaire, une statuette.

Certaines personnes sont capables de réaliser une prise de vue à main levée d’une durée de 20 secondes.

4. respirez calmement

Gardez votre doigt sur le déclencheur au moment de la prise de vue.  N’essayez pas de l’enlever au risque de faire bouger l’appareil

Inspirez calmement et expirez lentement, ne retenez pas votre souffle. 

J’ai lu quelque part que les tireurs d’élite sont entraînés à presser sur la détente tout en expirant, paraît-il que le corps a tendance à se détendre pendant cette partie du cycle respiratoire.

 J’ai découvert que c’est généralement vrai et que ça aide lorsqu’on est en pose longue.

5. Jouer avec l'ISO

Photographier- Basse-Lumière-Compact2

La sensibilité ISO peut être votre ami ou votre ennemi en photos de nuit. 

Les appareils photos compacts, très souvent, n’ont pas les mêmes capacités de réduction du bruit que leurs grands frères (bien qu’ils soient en constante évolution) le résultat, c’est des photos granuleuses au-delà de 400 ISO. 

Certains apprécient , d’autres non.  Si vous n’êtes pas fan de tout ce grain, prenez le contrôle manuel (si vous le pouvez) de l’ISO.

Bien sûr, ça veut dire des vitesses d’obturation plus longues, et c’est tout l’intérêt et le plaisir que l’on a à apprendre la photographie; s’habituer à l’ajustement des commandes pour gérer la quantité de lumière qui passe par le capteur. 

S’il y a un peu trop de lumière dans la scène, baisser la sensibilité ISO peut aider à assombrir ces zones jusqu’à ce qu’elles soient acceptables. 

De plus, en diminuant la sensibilité ISO, vous pouvez saisir des traînées de lumière qui n’existaient pas avant avec une vitesse d’obturation plus rapide.

6. Utilisez la réduction de bruit si vous pouvez

Comme nous l’avons déjà mentionné, ce n’est pas tous les appareils photo compacts qui sont équipés d’une réduction de bruit convenable pour des sensibilités élevées. 

Cependant, un bon nombre d’appareils photo sont équipés d’une réduction de bruit pour des vitesses d’obturation longues. 

Mon appareil photo en fait partie et il présente des aspects positifs et négatifs.

 L’aspect positif est que cette fonction est destinée à être utilisée pour des prises de vue en basse lumière. Il sait que le noir doit être essentiellement noir et peut bien supporter le ciel nocturne. 

L’aspect négatif est que le traitement de l’image prend à peu près autant de temps qu’il en faut pour la prendre. 

J’ai maudit cet aspect car la scène que je voulais vraiment passait alors que mon appareil photo prenait 20 secondes pour traiter ma photo de 20 secondes.  C’est quelque chose dont il faut être conscient.

Je me limite à ces six astuces qui, je l’espère, vous seront utiles.

 J’ai une autre astuce qui ne correspond pas aux critères que j’ai définis au début de ce billet. 

Prenez un GorillaPod et laissez-le dans votre véhicule.  Ou emportez-le avec vous, mais ce n’est pas toujours pratique. 

Ces petits appareils sont très faciles à utiliser et parfaits pour les photos.  Ils peuvent également vous donner plus de latitude dans la composition.

Enfin, n’oubliez pas de consulter notre article sur « Comment éviter le flou de bougeé« .

 Bien qu’il s’adresse aux nombreux utilisateurs de reflex, il contient un certain nombre de conseils qui s’appliquent également à l’usage d’un appareil photo compact la nuit.

Alors, n’hésitez pas à nous en faire part !  Ajoutez votre meilleure photo prise en basse lumière  en commentaires.

Vous aimerez aussi ...