Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Pendant les Mois de Décembre et Janvier, nous avons entrepris de photographier les renards roux dans les scènes hivernales de l’est du Canada.

Si nous étions heureux de photographier le pelage des renards rouges, nous recherchions également les phases colorées plus rares des renards rouges que l’on trouve en Amérique du Nord : l’argenté (ou le noir) qui est une forme entièrement mélanique et la croisée, qui est une forme partiellement mélanique.

renard_argenté

Le renard argenté représente environ 10 % de la population de renards roux du Canada, tandis que le croisé ne représente qu’environ 30 %. Ces mutations génétiques ne sont pas si fréquentes en dehors de l’Amérique du Nord et sont considérées comme extrêmement rares.

Alors que nous étions excités de voir ces magnifiques animaux, nous avons dû faire face à des températures aussi basses que -39 degrés C et à un refroidissement éolien, ce qui était un peu intimidant !

Voici quelques astuces que nous aimerions partager pour aider ceux qui envisagent de photographier la faune en hiver.

Argent fox vixen 3

Sortir pendant les mois d’hiver peut sembler bizarre pour la plupart des gens, mais c’est une autre histoire pour les photographes.

Même si le froid peut donner envie de rester confortablement installé à l’intérieur, sortir peut être très gratifiant sur le plan photographique. Les mois d’hiver offrent une lumière et des couleurs qui ne sont pas disponibles en d’autres saisons.

Les douces nuances de rose et de bleu pastel du ciel d’hiver sont très captivantes, presque magiques. De plus, le paysage prend un aspect plus minimaliste.

Les arbres sans feuilles et le sol lisse recouvert de neige sont propices à des arrière-plans propres et non distrayants pour une photographie optimale de la faune. ça vaut vraiment la peine de sortir son appareil photo et de braver les températures hostile.

En ce qui concerne la photographie de la faune, l’hiver peut également offrir une forte densité d’empreintes d’animaux dans la neige fraîche.

Les traces sont un bon indicateur de la présence d’animaux dans la région et des endroits qu’ils fréquentent. Ca permet d’obtenir des clichés planifiés à l’avance, qui sont souvent meilleurs que les clichés aléatoires que vous avez l’habitude de prendre.

N’oubliez pas que la photographie est une question de chance et de préparation. Voici quelques conseils pour rendre vos excursions hivernales à travers le paysage enneigé un peu plus agréables :

1. HABILLEZ-VOUS POUR L'OCCASION

Cette affirmation semble évidente, mais beaucoup de gens sortent mal habillés et finissent par se sentir mal.

Si vous devez rester dehors pendant quelques heures, vous devez être correctement habillé pour l’occasion.

S’il fait froid, il faut porter un pantalon de neige, de bonnes bottes avec des chaussettes d’hiver et des chauffe-pieds, des gants et des mitaines avec des chauffe-mains, un masque et un manteau d’hiver épais.

2. N'AUGMENTEZ PAS LA CHALEUR DANS VOTRE VÉHICULE

Même s’il fait froid, essayez de ne pas maintenir la chaleur à un niveau trop élevé.

Si vous le faites, votre appareil photo aura du mal à faire la mise au point correctement lorsque vous prendrez des photos depuis votre voiture.

De plus, si vous passez d’un environnement chaud à un environnement froid, votre objectif risque de s’embuer, ce qui gâcherait votre prise de vue et pourrait entraîner la formation d’une condensation nocive à l’intérieur de votre objectif.

3. SUREXPOSER LÉGÈREMENT

Trouver la bonne exposition pour la neige sera probablement votre plus grand défi. La neige blanche peut parfois être délicate à photographier à l’œil nu.

Il est généralement préférable de surexposer d’un demi à un point de lumière pour s’assurer que les blancs seront bien visibles et non pas d’une couleur grise terne.

4. SE PRÉPARER

La sécurité avant tout. Vérifiez toujours l’état des routes et les prévisions météorologiques pour vous assurer que le voyage ne sera pas dangereux.

Deuxièmement, ayez tout votre matériel à portée de main (appareil photo + objectif, piles, cartes), et soyez organisé. Il n’y a rien de pire que de devoir enlever ceci et cela pendant le tournage.

  Avant de partir, préparez votre appareil photo et optez pour  un réglage général qui fonctionnerait dans la lumière du jour.

Mon réglage par défaut est souvent le mode priorité ouverture avec un diaphragme de 8 et une sensibilité ISO automatique avec une vitesse d’obturation minimale réglée entre 1/1000 et 1/1600.

Ca vous évitera de perdre du temps à tâtonner, à enlever vos gants, etc. si une opportunité se présente.

5. ATTENTION

Avec vos grosses bottes et de la neige plein les pieds, vous ferez probablement beaucoup plus de bruits que si vous marchiez dans l’herbe douce d’été.

Faites attention au bruit que vous faites. Les bruits inhabituels peuvent effrayer les animaux sauvages ou perturber la chasse. 

Si vous avez votre photo en tête, n’oubliez pas non plus que vos pas seront imprimés dans la neige, soyez donc conscient de l’endroit où vous marchez afin de ne pas gâcher votre photo.

renard_argenté

L’hiver a tellement de photos uniques à offrir, alors sortez et profitez-en. La lumière et les teintes hivernales peuvent ajouter une toute nouvelle dimension à votre portfolio, c’est donc une opportunité à ne pas manquer.

Vous aimerez aussi ...