Il est maintenant possible de faire des films professionnels avec un budget limité. Pour vous aider à choisir la bonne caméra, jetez un coup d’œil aux meilleurs caméscopes semi-professionnels avec XLR.

Vue la pléthore de caméras sur le marché, il n’est pas facile de déterminer la meilleure. Si vous vous y aventurez, vous dépenserez un temps fou et une énergie considérable. Pour vous rendre la tâche facile, nous avons passé en revue, les meilleurs caméscopes semi pro, afin de vous aider à trouver celui qui vous conviendra le mieux.

Si pour vous l’argent n’est pas un problème, vous serez certainement intéressé par notre guide sur les meilleurs caméras pour faire un film professionnel.

Si vous désirez effectuer un documentaire ou couvrir un évènement, vous aurez besoin d’un caméscope capable de répondre à vos exigences. Un appareil qui vous permet consécutivement de jouer avec les grands angles et les plans rapprochés. Pour cela, vous aurez besoin d’un objectif polyvalent fixé à un boîtier pas trop lourd. L’audio étant un élément important, la caméra de votre choix devra disposer des éléments nécessaires pour l’enregistrement sonore.

Ce sont là quelques exigences de base qu’un caméscope dédié aux documentaires ou à l’événementiel devrait satisfaire. Et le Canon XA11 remplit tous ces critères de base. C’est vrai, Canon est très engagé dans le marché des reflex, mais ça ne l’empêche pas de garder un pied ferme dans le marché des caméscopes. Et comme tous les autres produits Canon, le XA11 produit des résultats satisfaisants.

Le Canon XA11 combine puissance et mobilité. Que vous soyez dans un environnement chaotique ou paisible ; le Canon XA11 est l’appareil qu’il vous faut.

Equipé d’un capteur Canon HD CMOS, d’un puissant processeur DIGIC DV4 et d’un zoom optique haute définition 20x, le XA11 est capable de grandes performances en basse lumière et d’enregistrer de superbes images Full HD en 50P au taux de 35 Mbps. Le mode de dynamique étendue autorise la faible compression des zones de haute luminosité afin d’obtenir une extension de dynamique à 600 %.

L’autre avantage d’avoir un puissant processeur d’image est la possibilité d’enregistrer la vidéo en utilisant deux codecs et débits binaires différents. Ce qui vous permet d’avoir une copie de la vidéo mère, mais aussi une version prête pour le web que vous pouvez facilement partager.

Avec le Canon XA11, vous avez la possibilité de tourner avec l’assurance de gradations de couleurs douces et homogènes et de l’absence de surexposition. Ces caractéristiques s’appliquent à toutes les conditions de prise de vues pour lesquelles les différences entre les zones de hautes lumières et d’ombres sont susceptibles d’être à l’origine de surexpositions.

Une fonction accéléré/ralenti apporte un grand potentiel en matière de créativité en permettant la sélection de cadences d’acquisition comprises entre 0,4x et un maximum de 1200x.

Les XA15 et XA11 proposent une panoplie d’interfaces comprenant des connecteurs HDMI, audio XLR professionnel, casque et une compatibilité avec un GPS optionnel. Le XA15 bénéficie en plus d’une sortie SDI.

Ces caractéristiques s’appliquent à toutes les conditions de prise de vues pour lesquelles les différences entre les zones de hautes lumières et d’ombres sont susceptibles d’être à l’origine de surexpositions.

Le Canon XA11 offre des résultats impressionnants en images comme en vidéo. Le fait d’avoir la possibilité d’enregistrer aussi bien au format AVCHD que MP4 à différents taux d’acquisition et simultanément sur 2 cartes grâce au double logement pour cartes SD constitue un gros avantage.

Même si on peut regretter le fait qu’il n’enregistre qu’en Full HD alors que d’autres sont déjà à la 4K. L’absence de wifi pourrait également être considérée comme un handicap.

Les professionnels désirant un caméscope « de poche » sont souvent attirés par les caméscopes grand public haut de gamme, dont les performances ne sont pas ridicules et la portabilité enviable. Les amateurs apprécient aussi ce genre de caméscope, qui va plus loin que les modèles grands publics, tout en restant à un prix raisonnable.

Si vous recherchez un caméscope d’entrée de gamme capable d’offrir des performances comparables à celles des modèles haut de gamme, alors vous devez considérer le Canon XA20.

Malgré sa compacité, on retrouve sur le XA25 des caractéristiques des caméscopes professionnels : poignée de portage avec porte micro, commande de zoom à bascule, vitesse de zoom vraiment très variable, réglable et fixe sur la poignée, double déclencheur d’enregistrement, bague de zoom ou de focus, filtres ND 1/2, 1/4 et 1/8 (automatiques), double emplacement pour cartes mémoire, 2 entrées XLR avec alimentation 48V, réglage niveaux audio par molette, sorties HDMI, composite et SDI (pour le XA25).

Le XA20 est richement doté du côté de l’audio. La poignée inclut un « pack XLR » complet, le support des micros professionnels comme les caméscopes de la gamme supérieure. Avec cette poignée, le XA20 est un des caméscopes les mieux pourvus en entrées audio. Au total, vous avez les micros intégrés, la prise jack stéréo et deux prises XLR.

La gamme XA est un compromis habile entre le grand public sur lequel il s’appuie et la gamme XF. Le XA20 enregistre au format AVCHD 2.0, au format MPEG-4 (H.264 profil High@L4.2, AAC LC à 256 Kbps) à 35 Mbps et l’audio en LPCM (compression sans perte).

Pour extraire les vidéos enregistrées, plusieurs possibilités : soit via un câble USB sur le caméscope, soit en lisant la carte SDHC directement sur l’ordinateur, soit sans fil via le WiFi.

Cette caméra de Canon est aussi un kit très complet. Elle est dotée d’une impressionnante technologie de stabilisation qui lui permet de capturer des images fluides dans la plupart des cas.

Cet appareil photo est parfait pour les ralentis et les accélérés et rivalise avec les caméscopes professionnels plus coûteux.

Il n’y a pas beaucoup de différence entre le XA20 et le XF100. Le XF100 est plus grand mais offre plus de fonctionnalités que le XA20 et peut être un meilleur choix pour quelqu’un avec plus d’expérience.

La plupart des professionnels sont tentés de comparer le XF100 au XA10. Bien que les deux caméras aient beaucoup en commun, le XF100 dispose d’un certain nombre d’éléments qui le différencie du XA20.

Alors qu’est-ce qui fait la particularité de ce modèle ?

Les XF100 et XF105 intègrent un zoom 10x moins puissant (18x sur le XF305), d’une optique Canon HD grand-angle de 30,4 mm (contre 29,3 sur le XF305) avec une ouverture un peu moins lumineuse à f/1,8 (contre f/1,6). Canon a également ajouté un iris à 8 lamelles métalliques qui assure une ouverture quasi circulaire pour des fonds au flou esthétiques en arrière-plan.

Le XF100 bénéficie également d’un stabilisateur d’image optique qui propose 3 modes de stabilisation : standard, dynamique et motorisé.

Ils disposent aussi d’un seul capteur CMOS 1/3 de pouce doté d’un filtre couleur de Bayer pour une haute sensibilité et une large plage dynamique.

Les XF105 et XF100 proposent plusieurs modes d’enregistrement : 1080/50i, 1080/25p, 720/50p et 720/25p. Une fonction d’accéléré et de ralenti est également disponible ainsi qu’un pré-enregistrement de 3 secondes grâce à une mémoire cache, et cerise sur le gâteau, l’enregistrement de nuit grâce à une lampe infrarouge située à l’avant du caméscope sous l’objectif.

Enfin, une option d’enregistrement 3D est disponible avec un système de décentrement optique du stabilisateur optique mis à profit pour permettre d’aligner correctement deux caméscopes couplés pendant un enregistrement de type stéréoscopique 3D et un guide de focale aide à synchroniser précisément les réglages du zoom.

Le XF100 est doté d’un objectif vidéo Canon HD rapide et grand-angle (f/1,8-f/2,8, 30,4 mm) équipé d’une bague de contrôle intégrée pour le réglage du zoom, de la mise au point ou du diaphragme.

Le Canon XA 10 est le prédécesseur du XA20. Ce caméscope a encore du punch, pour certains le Canon XA20 est trop au-dessus de leurs besoins. Cet appareil photo convient aux personnes qui se situent entre le marché des « prosumer » et celui des consommateurs.

Le XA10 cible un public assez large : le journaliste-reporter qui voyage avec son caméscope en main pour fournir des images HD de bonne qualité aux chaînes de news, le réalisateur en repérage, mais aussi le passionné de vidéo. On peut éventuellement citer le freelance du film de mariage bien que le gabarit ultra-compact n’inspire pas le « professionnalisme » au client.

Le XA10 est donc le benjamin de la famille Canon Pro avec une taille de 17 cm pour un poids de 820 grammes avec batterie et adaptateur XLR.

Le XA10 affiche des caractéristiques tout à fait satisfaisantes à ce niveau de prix. Un capteur CMOS 1/3 de pouce et un objectif made in Canon à ouverture f/1,8. Le zoom optique 10x démarre sur une focale grand-angle de 30,4 mm ce qui offre un angle de champ assez large pour des plans paysagers ou des interviews confinées.

L’enregistrement s’effectue au format grand public AVCHD à partir du codec MPEG-4/H.264 en 1920×1080 pixels en balayage entrelacé 50i.

Notons que le XA10 ne propose pas l’enregistrement en 50p comme la plupart des caméscopes actuels chez Panasonic et Sony, y compris en gamme grand public. Pour autant, la qualité d’image générale du XA10 est excellente et le caméscope s’en sort plutôt bien en basse lumière avec en prime un mode infrarouge .

Une fois installé, l’adaptateur XLR permet de recevoir deux périphériques XLR comme un micro ou une source audio. Il faut noter que même sans bloc XLR, le XA10 peut recevoir un micro externe et un casque grâce à ses prises mini-jack.

Vous aimerez aussi ...