Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Les rotules Ball présentent certains avantages particuliers, elles sont peu encombrantes, légères et facile à utiliser. Les modèles les plus simple ne sont équipés que d’une seule molette de serrage.

Une fois desserrée, vous pouvez bouger la rotule dans toutes les directions. Une fois que vous avez trouvé la position idéale pour votre appareil photo, serrez à nouveau la vis pour immobiliser la rotule.

Il existe aussi des variantes plus sophistiquées dont les mouvements sont amortis par un amortisseur de frictions. Ce qui permet d’avoir une plus grande sécurité, notamment lorsqu’on utilise un appareil plus lourd.

Le risque de basculement de l’appareil photo vers l’avant au moment du déverrouillage se voit donc considérablement réduit.

On retrouve également des rotules « ball » hybrides qui permettent de bloquer uniquement un axe de manière à fonctionner comme une rotule 2D.

De façon générale, plus le diamètre de la boule est grand, plus la précision de la rotule est meilleure lors des réglages.

Elles bénéficient aussi généralement d’une capacité de charge maximale plus élevée.

L’ajout d’un niveau à bulle peut s’avérer utile, surtout si l’appareil photo que vous utilisez ne dispose pas d’une ligne d’horizon virtuel.

Tout ce que vous devez savoir sur les rotules Ball

L’autre possibilité serait d’opté pour une rotule 3D, beaucoup plus conventionnelle.

Contrairement aux rotules à deux voies, très populaires en vidéographie, les rotules à trois voies sont constituées d’un réglage pour chaque axe, il est donc possible de gérer chaque axe indépendamment pour plus de précision.

LIRE  Les 4 Meilleurs Objectifs Grand-Angle Fujifilm en 2024

Elle est idéale lorsque vous désirez effectuer des ajustements très précis, par exemple en photographie d’architecture ou en macrophotographie, où vous pouvez verrouiller tous les axes à l’exception du plan de réglage que vous souhaitez modifier.

Son seul inconvénient est qu’il nécessite un temps de réglage beaucoup plus long. Par ailleurs, il est très encombrant, ce qui ne facilite pas les chose pour les photographes en déplacement.

Tout ce que vous devez savoir sur les rotules Ball2

La troisième option secrète

Sans toutefois insinué que tous les photographes sont paresseux, pour certains photographes, le simple fait de devoir desserrer et resserrer la vis de blocage d’une rotule est une corvée.

Une alternative intéressante au rotules conventionnelles est la rotule « joystick » ou « pistolet ».  Ici le système de serrage est commandé par une poignée équipée d’une gâchette.

Pour faciliter le mouvement, il suffit de presser la gâchette sur la poignée, de repositionner la tête, puis de relâcher à nouveau la poignée. C’est vraiment trop simple.

Vous aimerez aussi ...