Ce site contient des liens d'affiliation pour lesquels nous pourrions être rémunérés.On vous explique tout ici.

Vous manquez d’espace sur votre ordinateur portable ou de bureau ou vous souhaitez simplement augmenter sa vitesse ? Le meilleur SSD peut vous aider.

Les disques durs SSD offrent une grande diversité en termes de capacité et de formats. Donc, tant que votre ordinateur de bureau ou Laptop dispose de suffisamment d’espace de stockage extensible ; il sera toujours possible de trouver un disque dur interne SSD compatible. 

Il ne faut surtout pas confondre les meilleurs disques durs internes SSD aux meilleurs disques dur externes SSD. Les SSD internes sont essentiellement utilisés pour stocker le système d’exploitation de l’ordinateur et constituent un composant important qui affecte la vitesse de la machine.

Les SSD externes sont conçus pour le stockage de fichiers et la sauvegarde des données lors des déplacements. Ils se connectent via un port USB à l’extérieur de votre ordinateur.

Même les meilleurs ordinateurs portables pour les photographes et les meilleurs ordinateurs de bureau pour photographes peuvent profiter des avantages d’un SSD.

meilleurs-disques-durs-SSD-interne

La technologie SSD est en constante évolution, elle apporte des vitesses de lecture et d’écriture toujours plus rapides.

De plus, il est loin le temps où choisir un SSD plutôt qu’un disque dur traditionnel signifiait se limiter à une capacité de stockage dérisoire. Les disques SSD d’aujourd’hui peuvent atteindre des capacités de 4 To, voire plus.

Bien sûr, un SSD coûte plus cher qu’un HDD de même capacité, mais comme les meilleurs SSD du moment sont jusqu’à 30 fois plus rapides qu’un disque dur classique de 7 200 tr/min, le jeu en vaut la chandelle.

Si vous utilisez encore un ordinateur avec un système d’exploitation qui s’exécute sur un disque dur mécanique, vous avez tout intérêt à migrer vers un disque dur plus moderne. Le passage à un SSD devrait vous apporter plus de vitesse et d’efficacité ; à moins que vous n’achetiez un nouvel ordinateur.

Il est important de rappeler que si le disque que vous remplacez est le disque sur lequel le système d’exploitation est installé ; vous serez obligé de le réinstaller sur le nouveau SSD. Vous pouvez également créer une image du disque à remplacer pour le copier sur le nouveau disque grâce à un logiciel spécialisé.

Pour ce qui est du choix du nouveau SSD, souvenez-vous que le terme « SSD » fait uniquement référence au « lecteur à semi-conducteurs ». En d’autres termes, il s’agit d’un stockage de données qui utilise une puce informatique au lieu du disque à rotation mécanique que l’on trouve dans les disques durs HDD.

Ces puces de stockage se présentent sous des formes très variées, toutes regroupées sous le même label « SSD ».

Le type de SSD le plus récent et le plus rapide est le SSD NVMe m.2 2280. Le terme « NVMe » fait référence au mémoire de stockage ; le terme « m.2 » fait référence au connecteur qui se fixe à la carte mère de l’ordinateur et le terme « 2280 » fait référence à la taille de la carte SSD 22 x 80 mm.

Pour que votre ordinateur portable ou de bureau puisse supporter des SSD NVme, il doit disposer de ports m.2. Si la carte mère de votre ordinateur de bureau ne dispose pas de ports m.2, vous pouvez acheter un convertisseur qui permet de connecter le SSD m.2 au slot PCI Express.

Pour ce qui est des emplacements PCIe, le SSD AIC (Add-in-Card) ressemble beaucoup à un SSD m.2 fixé à une carte PCIe. Insérez simplement la carte dans un slot PCIe libre et le tour est joué. 

Ces SSD sont parfaits lorsque la carte mère ne dispose pas d’emplaements  m.2 ou lorsque vous souhaitez compléter un SSD m.2 existant sur votre ordinateur.

Enfin, si vous possédez un ordinateur un peu dépassé (datant de 2015 ou plus tôt), votre meilleure option est un SSD SATA 3.0 2,5 pouces. 

Ce sont des disques durs physiquement plus grands, dont la conception externe ressemble beaucoup aux disques durs d’ordinateur portable de 2,5 pouces plutôt qu’à un SSD m.2.

La vitesse est limitée par l’interface SATA; ne vous attendez donc pas à une vitesse de lecture/écriture supérieure à 550 Mo/s. Mais étant donné que les ports SATA sont présents sur les cartes mères d’ordinateurs depuis près de 20 ans, vous pouvez installer un SSD SATA sur votre ordinateur. Même si ce n’est pas l’ordinateur le plus récent ou le plus puissant.

Les meilleurs disques durs internes pour la retouche photo

Les meilleurs disques durs SSD interne caractéristiques points forts points faibles
  • Format : NVMe M.2 2280
  • Interface : PCIe NVMe Gen 4 4x
  • Capacité : 500 Go , 1 To ou 2 To 
  • Débits en lecture /écriture  5 000 Mo/s. / 2 500 Mo/s. 
  • Sérieusement rapide
  • Prix raisonnable
  • Interface PCIe 4.0
  • La version 500GB est plus lente
  • Pas bon marché
  • Format : NVMe M.2 2280
  • Interface : PCIe NVMe Gen 4 4x
  • Capacités : 250GB, 500GB, 1TB, 2TB
  • Débits lecture/écriture maximal : 7GB/s / 5GB/s
  • Excellents débits en lecture
  • Excellents débits en écriture
  • Gestion efficace du cache SLC
  • Garantie de 5 ans
  • Design simple face pratique
  • Endurance inférieure à celle du 970 PRO
  • Chauffe à surveiller
  • Format M.2 NVMe
  • Capacité 500 Go
  • Lecture 2400 Mo/s
  • Écriture 1750 Mo/s
  • Débit en lecture
  • Débit en écriture (cache SLC actif)
  • Chauffe peu
  • Débit en écriture (cache SLC saturé)
  • Format : NVMe M.2 2280
  • Interface : PCIe NVMe Gen 3 4x
  • Capacité : 500 Go, 1 To, 2 To, 4 To ou 8 To
  • Débits  en lecture séquentielle/écriture séquentielle :  3.3GB/s / 2.9GB/s
  • Bon rapport capacité / prix
  • Des débits de bon niveau
  • De 500 Go à 8 To
  • Endurance en retrait
  • Dissipateur indispensable
  • Interface logicielle à revoir
  • Format 2,5" SATA
  • Capacité 1 To
  • Lecture 550 Mo/s
  • Écriture 520 Mo/s
  • Débits séquentiels.
  • Débits aléatoires.
  • Constance des débits.
Content
  • Format : mi-hauteur, mi-longueur
  • Interface : PCIe Gen3 x8, NVMe 1.3
  • Capacités disponibles : 1TB, 2TB, 4TB
  • lecture/écriture maximal : 6,4 Go/s / 4,1 Go/s
  • La meilleure vitesse de lecture et d’écriture de sa catégorie
  • Une vraie solution plug and play pour les configurations PCIe 3
  • Éclairage RGB personnalisable
  • Suite logiciels
  • Prix encore un peu élevé mais loin d’une mise à jour de votre configuration

Les meilleurs SSD m.2 2280

Ce n’est pas le SSD NVMe M.2 le plus rapide du marché, mais les produits FireCuda 520 1 To et 2 To de Seagate offrent des vitesses de lecture et d’écriture maximales très rapides (5 Go/s et 4,4 Go/s). Ce qui rend le FireCuda 520 plus rapide que la plupart de ses concurrents.

La dernière interface PCIe 4.0  aide le FireCuda 520 à atteindre des vitesses incroyables, mais vous aurez besoin d’une carte mère compatible ou d’un ordinateur portable plus récent pour tirer le meilleur parti des performances de ce SSD.

 Il est toujours utilisable sur les anciens ordinateurs PCIe 3.0, mais avec une légère baisse de performances.

Si votre budget le permet, je vous recommande de ne pas utiliser la version 500 Go du FireCuda 520. Il ne peut atteindre que des vitesses d’écriture de 2,5 Go/s, ce qui est loin des 4,4 Go/s offerts par les modèles ayant une plus grande capacité. Le niveau d’endurance est également bien inférieur aux FireCudas de capacité plus grande.

Samsung a la réputation de fabriquer les SSD les plus rapides et les plus fiables du marché ; le 980 Pro est le plus récent. 

Avec des vitesses de lecture séquentielle allant jusqu’à 7 Go/s et des vitesses d’écriture allant jusqu’à 5 Go/s, vous auriez du mal à trouver un travail qui pourrait approcher la limite de vitesse de ce SSD.

Le secret de ces performances incroyables réside dans la nouvelle interface NVMe PCIe Gen 4.0 du 980 Pro. Cette interface pourrait théoriquement doubler la vitesse de lecture/écriture d’un SSD PCIe 3.0. 

Le 980 Pro est également compatible avec PCIe 3.0 pour prendre en charge les anciennes cartes mères, mais ce SSD est mieux adapté au dernier matériel informatique haut de gamme.

Vous souhaitez augmenter la capacité de stockage de votre ordinateur de bureau ou de votre ordinateur portable tout en respectant votre budget ? Voici le SSD qu’il vous faut.

Le WD Blue SN550 affiche l’un des coûts par gigaoctet les plus bas de tous les SSD NVMe m.2 de grande marque. En outre, grâce à une conception à une seule face, il s’insère facilement dans un emplacement m.2 d’ordinateur portable.

Les vitesses de lecture/écriture séquentielle de 2,4 Go/s et 1,95 Go/s sont bien inférieures à ceux des disques NVMe les plus rapides, mais il est peu probable que vous remarquiez une différence significative lors de l’usage. 

Plus précisément, le WD Blue SN550 coûte environ la moitié du prix de ses homologues haut de gamme – une aubaine.

Le problème des SSD par rapport aux disques durs traditionnels est qu’ils disposent d’une capacité limitée. 

La capacité maximale est généralement de 4 téraoctets (To), ce qui est certainement important, mais le Rocket Q de Sabrent est l’un des rares SSD m.2 à proposer une variante à 8 To.

Bien sûr, il faut débourser beaucoup d’argent pour rejoindre le club des SSD à 8 To, avec des vitesses de lecture/écriture de 3,3 Go/s et 2,9 Go/s. Mais ils ne sont pas à la hauteur d’un SSD m.2 NVMe haut de gamme de WD ou Samsung.

Néanmoins, les versions moins performantes de Rocket Q sont si abordables que le Rocket Q de 8 To n’est pas le seul à mériter le détour.

Meilleur SSD SATA

Si vous avez envie de donner un nouveau souffle à votre vieil ordinateur portable équipé d’un disque dur HDD de 2,5 pouces. 

Ou peut-être que vous souhaitez booster un ordinateur de bureau préhistorique qui utilise un disque dur de 3,5 pouces depuis des années. Alors, le SSD SATA 3.0 est la solution.

L’interface SATA existe sur les cartes mères de bureau depuis plus d’une décennie. Il est donc possible de connecter votre SSD SATA à tout type d’ordinateur sans aucun problème.

Le meilleur SSD SATA du moment est le Samsung 860 Evo. Il s’agit du dernier-né d’une longue lignée de SSD SATA de la série 800 de Samsung. Quand on sait que chaque génération a offert les meilleures performances et la plus grande fiabilité de sa catégorie.

Avec des vitesses de lecture et d’écriture allant jusqu’à 550 Mo/s et 520 Mo/s respectivement, le 860 Evo dépasse la limite théorique de 600 Mo/s du SATA 3.0. 

Ce SSD réduira à coup sûr le temps de démarrage de votre logiciel si vous passez d’un disque dur mécanique à un autre.

Meilleur SSD PCI Express

Si votre carte mère est trop vieille pour avoir un connecteur m.2, et que vous ne désirez pas être limité par la vitesse maximale de 600 Mo/s du SSD qui utilise une interface SATA 3.0 ; le WD Black AN1500 est un disque dur SSD qu’il vous faut.

Lorsqu’il est connecté au slot PCIe Gen 3 X8 présent sur la plupart des cartes mères de PC depuis 2012, le WD Black AN1500 peut atteindre des vitesses de lecture de 6,5 Gb/s et d’écriture de 4,1 Gb/s. Une vitesse qui n’est pas très loin des SSD m.2 les plus rapides disponibles aujourd’hui.

Mais toute cette vitesse a un prix- attendez-vous à payer un prix par gigaoctet similaire à celui d’un SSD m.2 haut de gamme.

À proprement parler, le WD Black AN1500 n’est pas la carte d’extension SSD la plus rapide du marché. 

Cet honneur revient au SSD Intel Optane 905P, mais c’est un SSD si cher qu’il est presque impossible de justifier son utilisation pour la retouche photo ou le montage vidéo.

Nos réponses à toutes vos questions pour vous aider à choisir le meilleur SSD pour votre PC

1. Quelle est la différence entre un SSD et un HDD?

En matière de disques durs, vous avez le choix entre deux grands types de technologie de stockage : les disques durs (SSD) et les disques durs (HDD). 

Les disques durs HDD utilisent des disques mécaniques ou des plateaux sur lesquels les données sont stockées. Les disques tournent à grande vitesse, généralement à 5 400 ou 7 200 tours/minute, pendant qu’une tête de lecture/écriture se déplace sur la surface du plateau pour accéder aux données ou pour écrire.

Sur un disque SSD, il n’y a pas de pièces mobiles. Ils s’agit de semi-conducteurs qui utilisent normalement des puces flash NAND dans lesquelles les données sont enregistrées. Les données peuvent être écrites et lues électroniquement. 

Sur le plan mécanique, un disque SSD est donc plus résistant qu’un disque dur HDD et sera plus à même de supporter les chocs et les secousses (plus fréquents sur les ordinateurs portables utilisés pour le montage vidéo).

Sans pièces mobiles, qui introduiraient naturellement un retard dans la lecture et l’écriture des données, les disques SSD sont plus rapides que les disques durs traditionnels. 

Mais cela ne veut pas dire que les disques SSD surpassent les disques durs HDD dans tous les domaines.

La technologie des disques durs HDD date du milieu des années 1950, comme toute ancienne technologie, les coûts ont considérablement chuté, même pour les disques de très grande capacité. 

En revanche, à moins de s’en tenir à des disques SSD de 1 To et moins, leur coût augmente considérablement. Toutefois, pour être honnête, c’est le seul avantage qu’un disque dur standard a sur un disque SSD.

Les disques durs HDD utilise une technologie plus ancienne, par conséquent, ils sont plus abordables. Vous pouvez acheter un disque dur de 500 Go pour environ 20 €, alors qu’un disque SSD de 500 Go vous coûtera au minimum 50 €.

Le disque dur Western Digital WD Black Performance de 4 To est un excellent disque dur pour le montage vidéo. En plus, il est très abordable.

En revanche, pour le disque SSD Samsung 860 PRO de 4 To, il faudra casser la tirelire. C’est un élément à prendre en compte si vous essayez de trouver l’équilibre parfait entre performances et économies.

2. Quel type de disque dur choisir pour le montage vidéo ?

Les deux types de disques durs ; SSD et HDD sont tout à fait approprié pour le montage vidéo. Sauf que les disques dur SSD coûtent bien plus chers ; ils sont par ailleurs plus rapides et plus performants pour la retouche photo. 

Les disques durs HDD, quanta eux, sont plus lents, mais sont moins coûteux ; ils sont donc parfaits pour archiver des projets vidéo achevés.

Comme beaucoup d’autres vidéastes, je filme désormais en 4k, même si tous mes clients ne me demandent rien de plus qu’une HD1080p.

Mes fichiers vidéo Canon EOS R ALL-I sont dorénavant cinq fois plus volumineux que lorsque je filmais en Full HD. Un seul projet vidéo utilise à présent l’espace qui était nécessaire pour cinq projets HD. À ce rythme, un disque d’1 To se remplit en un rien de temps.

C’est pourquoi la plupart des spécialistes en montage vidéo utilisent des disques durs externes pour archiver les projets vidéo achevés.

Dans mon cas, j’utilise des disques durs internes HDD que je remplace par un nouveau lorsqu’ils sont pleins. L’ancien disque dur est alors ajouté aux d’archives.     

Étant donné que les SSD sont basés sur une technologie plus récente que les disques durs mécaniques, ils coûtent naturellement plus chers.

Par conséquent, à moins d’avoir beaucoup d’argent, il est préférable de continuer à profiter du coût avantageux des disques durs standards qui offrent une grande capacité de stockage.

Personnellement, j’utilise trois disques durs ; un disque SSD d’1 To pour le système, un second disque SSD d’1 To pour mes projets vidéo en cours et un disque dur HDD de 6 To pour le stockage à long terme de mes projets vidéos et photos. Une fois plein, ce dernier est remplacé et conservé dans mes archives.

En utilisant un disque SSD pour la retouche photo et le montage vidéo, je peux ainsi bénéficier de la rapidité de ce dernier.

Une fois le projet achevé, je le transfère dans un disque dur HDD ; qui me permet de profiter de la grande capacité de ce dernier à un moindre coût.

Donc, à moins d’être un utilisateur qui a besoin de beaucoup d’espace pour chaque projet, un disque dur SSD de 1 ou 2 To permet d’avoir un bon rapport rapidité/coût. En revanche, les disques durs HDD de 4 To et plus offrent un excellent rapport espace de stockage et coût pour vos projets.

De ce fait, le débat entre SSD et HDD n’a pas vraiment lieu d’être, car chaque type de disque dur a sa place.

Mais si le prix ne vous pose aucun problème, allez-y faites-vous, plaisir et offrez-vous le meilleur système possible.

3. Lequel est le plus rapide ?

Les disques durs NVMe sont plus rapides que les disques durs SATA. Les taux de transfert dépendent d’abord de la génération de connecteur PCIe utilisée par votre disque NVMe, puis du modèle individuel.

Actuellement, la vitesse maximale d’un SSD NVMe PCIe 3.0 (ou Gen 3) est de 3 500 Mo par seconde, tandis qu’un disque dur SSD NVMe PCIe 4.0 (ou Gen 4) peut atteindre les 7 500 Mo par seconde. Les fabricants indiquent généralement la vitesse théorique du modèle, ensuite, il faudra vérifier en testant la vitesse du disque dur en particulier.

Les disques SSD SATA atteignent habituellement une vitesse de 500 Mo par seconde. Ça peut sembler étonnamment lent, mais comparé aux disques durs HDD SATA, la différence est astronomique- un disque dur à 7 200 tr/min atteint une vitesse maximale de 160 Mo par seconde.

Presque tout le monde peut remarquer la différence notoire entre un disque dur HDD et un disque dur SSD SATA lors de l’exécution de tâches simples telles que la naviguer sur internet ou éditer un texte.

Alors pourquoi choisir un disque NVMe plutôt qu’un disque SATA ? L’avantage devient évident lorsque vous chargez ou copiez des fichiers, en particulier des fichiers volumineux tels que les fichiers vidéo ou photo.

4. Pourquoi les lecteurs NVMe sont meilleurs pour le montage vidéo ?

Pour des vitesses de chargement plus rapides, vous devriez envisager la technologie NVMe M.2 pour vos montages vidéo. 

La technologie NVMe offre des vitesses de lecture qui sont 10 fois plus rapides que celles des disques SSD SATA 3 standard. 

En termes d’effets de chargement et d’images, l’augmentation de la vitesse de lecture se traduira par une différence de performance réelle que vous pourrez constater. 

Les vitesses de lecture améliorées offertes par NVMe ne sont pas temporaires ou limitées ; vous bénéficierez de vitesses de lecture/écriture soutenues tout au long de votre séance de travail. 

Si vous travaillez sur un fichier vidéo volumineux, vous aurez besoin de vitesses de lecture/écriture élevée pour gagner en temps.

5. Est-ce que ça vaut la coup de dépenser plus pour un disque dur SSD?

Les disques durs SSd sont très recommandés en retouche d’images, et ce, pour plusieurs raisons. Mais la raison la plus importante est la vitesse.  

Ils sont beaucoup plus rapides que les disques durs HDD ; la plupart des disques durs HDD peuvent atteindre des vitesses de lecture/écriture allant jusqu’à environ 150 Mo/an.

Les disques SSD 2,5″ SATA 3 sont trois fois et demie plus rapides et peuvent atteindre une vitesse de lecture/écriture de 550 Mo/s. 

Cependant, ça reste en deçà des disques NVMe qui sont montés directement sur la carte mère de l’ordinateur.

En utilisant le logiciel gratuit Samsung Magician. Vous pouvez voir les performances que j’obtiens avec le Samsung 970 EVO Plus (NVMe M.2) sur mon système.

Le logiciel a également effectué un test de référence sur mon disque dur Seagate. Dans les tests de lecture/écriture, mon disque dur mécanique Seagate a donné des résultats de 185/155 Mo/s. Par contre, le Samsung 970 EVO Plus a obtenu 3 555/3 242 Mo/s.

 

6. De combien de disques durs ai-je besoin pour faire de la retouche d'image?

En principe, pour faire de la retouche photo ou du montage vidéo, vous n’avez besoin que d’un seul disque dur. Mais en pratique, il est préférable d’en avoir deux. 

Si vous lancez votre petite entreprise en tant que vidéaste, vous devriez au moins envisager une configuration à deux disques durs.

Un disque dur SSD pour le système, pour accélérer le temps de démarrage de votre ordinateur et le temps de lancement des applications. Un second disque dur pour stocker vos clips et vos projets vidéos.

Si vous utilisez un éditeur vidéo comme Adobe Premiere Pro CC, utilisez le premier disque dur pour le système d’exploitation, les programmes et les fichiers de cache. Utilisez le deuxième lecteur exclusivement pour les fichiers de projet vidéo, les projets exportés et les aperçus.  

Si l’ordinateur dispose de trois lecteurs, conservez-en un pour le système d’exploitation et les programmes, le second pour les projets vidéo et utilisez le troisième pour les aperçus, les fichiers de cache et les projets exportés.

Si vous avez accès a encore plus de lecteurs, séparez le cache des aperçus et disposez finalement d’un lecteur chacun pour les aperçus, les exportations et le cache. 

La répartition des fichiers sur autant de lecteurs que possible améliore les performances en permettant aux différentes opérations de lecture/écriture de se produire sans interférer les unes avec les autres.

7. Un disque SSD de 1 To est-il suffisant pour l'édition vidéo ?

Pour les spécialistes en retouche vidéos et pour les vidéastes qui travaillent sur des projets en HD1080p ou des projets en 4K, un disque SSD de 1 To pourrait faire l’affaire.

Mais si vous travaillez régulièrement sur des vidéos à haut débit 4K et même 8K, vous aurez besoin d’un disque SSD de grande capacité. Toutefois, compte tenu du coût des disques SSD de grande capacité, il n’est pas conseillé de les utiliser pour stocker vos projets achevés.

Bien que 1 To de stockage semble être un espace considérable, vous devez garder à l’esprit qu’un disque SSD de 1 To coûtera beaucoup plus cher qu’un disque dur HDD de 1 To. Tenez également compte du type de fichiers vidéo que vous filmez et éditez.

Éléments à prendre en compte lors de l'achat d'un disque dur interne

Autrefois, l’achat d’un disque dur interne était bien facile. Il suffisait de définir un budget, et voilà ! le tour était joué. Le prix était défini par la capacité de stockage du disque dur.

Ensuite, les choses ont commencé à se compliquer : il fallait voir si la vitesse de rotation de 5 400 tours/minute du disque allaient suffire ou s’il fallait acheter un disque dur plus rapide de  7 200 tours/minute. Ensuite, pendant un certain temps, il a fallu savoir si l’on avait besoin d’un disque PATA ou SATA.

Quelques années plus tard, nous avons le choix entre les anciens disques durs mécaniques et les nouveaux disques SSD. Les deux ont leur place, mais la technologie n’est jamais figée. Même si vous décidez d’opter pour un disque SSD, vous aurez d’autres choix à faire, comme suit.

  • Le format

Vous avez le choix entre trois formats. Vous avez le format SSD standard de 2,5 pouces qui ressemble à un disque dur traditionnel de plus petite taille et qui s’installe dans la baie du lecteur de votre ordinateur. Ils se connectent à la carte mère de la même façon que les disques mécaniques, à l’aide de câbles SATA.

Ensuite, vous verrez le disque SSD mSATA. Ces disques sont beaucoup plus petits que les disques standard de 2,5 pouces et se connectent directement sur une prise de la carte mère.

Enfin, il y a le SSD M.2, qui ressemble un peu à une RAM traditionnelle, à l’exception du fait que les connecteurs se trouvent le long d’une extrémité plutôt que sur l’un des côtés. Ces connecteurs se branchent sur une prise M.2 de la carte mère.   

  • Capacité

Les disques SSD sont disponibles dans différentes tailles, bien que cette gamme ne soit pas aussi large ou aussi élevée que celle des disques durs traditionnels.

En règle générale, ils sont disponibles en 250 Go, 500 Go, 1 To, 2 To et 4 To. Le choix dépendra de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Si vous ne recherchez qu’un disque de démarrage pour votre système d’exploitation et une poignée d’applications, les 250 et 500 Go vous permettront d’augmenter la vitesse de votre système sans vous ruiner. 

Si vous cherchez un disque SSD pour vos montages vidéos, vous pouvez envisager un disque de 500 Go si vous ne faites que du montage en HD1080p, mais je vous recommande d’opter pour un disque d’au moins 1 To.

Pour les disques SSD de plus grande capacité, les prix commencent à devenir exorbitants. Ainsi, vous pouvez utiliser un disque SSD pour le montage vidéo et un disque dur HDD pour le stockage des projets achevés. Actuellement, le disque SSD de plus grande capacité que j’achèterais est de 2 To.

Si, en tant que vidéaste, vous êtes amené à travailler avec des clips vidéo RAW 4K à haut débit, soit jusqu’à 8K, vous pouvez être sûre que votre caméra ne sera pas votre seule source de dépenses.

Les fichiers 4K et 8K étant volumineux, un disque SSD de 1 To sera rapidement saturé. Il faudra donc investir dans des disques SSD de 2 ou 4 To.   

  • Endurance des disques SSD

On pourrait penser que la mémoire flash d’un disque SSD ne comporte pas de pièces mobiles et qu’elle est de ce fait plus ou moins inaltérable. Malheureusement, ce n’est pas le cas ; les disques SSD tombent en panne.

Les fabricants parlent souvent de l’endurance de leurs disques SSD comme de la quantité totale de données pouvant être écrites sur le disque avant qu’il ne « tombe en panne ».

Si vous traitez beaucoup de fichiers vidéo 4K et maintenant 8K, vous pouvez choisir un disque SSD offrant une meilleure endurance. Dans ce cas, vérifiez le type de mémoire flash V-NAND utilisée dans le disque.

Pour une meilleure résistance aux pannes, choisissez une mémoire flash MLC V-NAND 2 bits plutôt qu’une mémoire flash MLC V-NAND 3 bits, moins chère, mais moins résistante. Vous obtiendrez ainsi environ deux fois plus d’endurance pour la même capacité de disque.

Conclusion

Alors, faut-il acheter un disque dur SSD ou un disque dur HDD pour faire du montage vidéo ou de la retouche photo ?

Si votre budget vous le permet, offrez-vous un disque dur SSD, car cela améliorera votre expérience et votre productivité en montage vidéo.

Si vous êtes disposé à faire un effort supplémentaire, optez pour la technologie M.2 NVMe, qui est beaucoup plus rapide.

Sur l’emballage du 970 EVO Plus NVMe M.2, Samsung utilise le slogan « Unreal performance, realized ».

D’après mon expérience, c’est l’une des rares fois où je peux dire que le département marketing a fait les choses à peu près correctement.

Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il faille oublier les disques dur HDD. Ils ont encore un rôle important à jouer. Car ils permettent de bénéficier d’une capacité de stockage importante à moindre coût.

Utilisez un SSD, un NVMe M.2 et un HDD là où c’est plus judicieux. Pour de meilleures performances en montage vidéo, le SSD a le vent en poupe et le NVMe M.2 doublement. Mais pour l’archivage de vos projets vidéo, un simple disque dur HDD est plus que recommandé.

Vous aimerez aussi ...